93 freelances IT, SI et WEB connectés     5 844 missions
se connecter | s'inscrire
Tous les Forums Le café de Freelance-info




Etat du Marché Actuel


Etat du Marché Actuel

  
1 2 3 4  suiv
29/10/15 à 22:07
SCw
Freelance
discret
Inscrit le 29 Oct 2015
Messages: 22
Hello à tous,

Petite question simple :

Comment trouvez-vous actuellement le marché de l'informatique (tendu...) et notamment pour les freelances ?



Merci de vos impressions

SCw

Voir le profil de l'utilisateur    
04/12/15 à 18:40
rkim
Freelance
nouveau
Inscrit le 06 Jan 2011
Messages: 4
Bonjour,

Je ne sais pas si le marché est tendu ou si les SSII ne veulent plus de freelance.

Mais pour ma part, cela fait déjà 3 mois de recherche d'une nouvelle mission dans MOE - Assistance MOA en Mainframe sur Ile de France. Et toujours pas d'entretient chez un client final.

Pour info: je suis dans l'informatique depuis plus de 17 ans dont 8 ans en tant qu'indep (3 missions).

Qu'en pensent les autres indep?

KR

Voir le profil de l'utilisateur    
05/12/15 à 00:22
Chrisdu78
Freelance
très actif
Inscrit le 11 Sep 2012
Messages: 113
Bonjour,

Ça dépend vraiment des profils :
De mon côté, en MOA risque/réglementaire, il y a des missions. La difficulté aujourd'hui est de passer en direct avec le client final, mais via des cabinets référencés, il y a du boulot.

Bon courage dans vos recherches Wink

Voir le profil de l'utilisateur    
05/12/15 à 01:13
Pragmateek
Freelance
impliqué
Inscrit le 10 Déc 2014
Messages: 707
Bonjour,

idem côté développement .Net en finance de marché les SSIIs se tirent la bourre pour attirer ces profils mine de rien relativement rares.

Par contre c'est évidemment très précaire car dépendant de la bonne santé d'un secteur financier en convalescence depuis 7 ans et qui fera "plop" (oui celui d'une bulle) à la moindre secousse un peu sévère. Crying or Very sad

Je pense que Chris est dans le bon créneau avec un risque minime car en cas de crise on pointera sûrement encore des manquements dans le suivi des risques et on demandera plus de gestion du risque. Smile

Voir le profil de l'utilisateur    
11/12/15 à 22:06
SCw
Freelance
discret
Inscrit le 29 Oct 2015
Messages: 22
Bonjour à tous,

Etant pour ma part freelance "junior" avec un démarrage début 2015, je donne également mes impressions sur le marché :

- Clients de plus en plus exigeant pour avoir des profils expérimentés/compétents à un tarif assez faible. Vous me direz que c'est tout le temps que les clients cherchent des moutons à cinq pattes sous-payés Very Happy. Mais j'ai tendance à croire que la crise de 2008 n'est pas fini...

- Le domaine du digital recrute à tour de bras (et pas forcément sur des profils de qualité >> jugement de valeur en ne bossant directement dans ce secteur Surprised)

- Bossant actuellement chez un assureur Gen..., les prestations ont fondus à mi-année (près de 250 départs de prestataires) et de nombreuses missions ne sont pas reconduites sur 2016. Cela ne se passe pas mieux chez d'autres très grands où je suis également passé


Bon courage à tous et restons optimiste pour la suite Laughing

Voir le profil de l'utilisateur    
12/12/15 à 14:42
itconsult
Freelance
actif
Inscrit le 20 Fév 2014
Messages: 44
les tarifs qu'on me propose en freelance sont les meme qu'il y a ... 20 ans (j'etais deja freelance a l'epoque) pour faire la meme chose
j'ai des potes en poste longue duree en SAP (divers modules) qui m'ont dit exactement la meme chose
Par contre les clients sont plus que jamais exigeants au niveau experience et competences. ca remplit des pages. j'ai pas connu ca il y a 20 ans.

Voir le profil de l'utilisateur    
13/12/15 à 14:17
michel95
Freelance
impliqué
Inscrit le 14 Juil 2010
Messages: 413
Bonjour,

Il faut quand même prendre en compte le fait que depuis 20 ans, il y a eu une forte augmentation de l'offre. Ainsi la seule compétence ne suffit généralement plus vu que les clients trouvent une pléthore de prestataires avec des profils techniques similaires.
Même certaines professions réglementées tiennent compte des évolutions du marché comme notamment les experts-comptables. On constate d‘ailleurs que certains d'entre eux cherchent à diversifier leur clientèle et/ou à s'adapter aux nouvelles formes de concurrence qui pourtant tirent les prix vers le bas.

Pour obtenir un tarif convenable il est souvent nécessaire de trouver d'autres éléments de différenciation comme effectivement l'expérience mais également, par exemple, la manière dont on se fait connaitre auprès des clients et les actions que l'on entreprend lorsque l'on se trouve en relation avec des prospects.

Voir le profil de l'utilisateur    
13/12/15 à 15:15
itconsult
Freelance
actif
Inscrit le 20 Fév 2014
Messages: 44
Citation:
Il faut quand même prendre en compte le fait que depuis 20 ans, il y a eu une forte augmentation de l'offre. Ainsi la seule compétence ne suffit généralement plus vu que les clients trouvent une pléthore de prestataires avec des profils techniques similaires.


j'en suis conscient mais ca valait la peine le souligner.
la question c'est si ce secteur en vaut encore la peine ?
je suis surpris par combien des experts facturent a des particuliers, en plus dans d'autres secteurs (immo par exemple), pour du travail moins pointu , plus simple et sans obligation de voyage en europe (et connaitre plusieurs langues) comme trop souvent en info.

Citation:
Même certaines professions réglementées tiennent compte des évolutions du marché comme notamment les experts-comptables. On constate d‘ailleurs que certains d'entre eux cherchent à diversifier leur clientèle et/ou à s'adapter aux nouvelles formes de concurrence qui pourtant tirent les prix vers le bas.Pour obtenir un tarif convenable il est souvent nécessaire de trouver d'autres éléments de différenciation comme effectivement l'expérience mais également, par exemple, la manière dont on se fait connaitre auprès des clients et les actions que l'on entreprend lorsque l'on se trouve en relation avec des prospects.


expert -comptable est effectivement tres reglementé et "protégé" par la chambre des experts-comptables, pas comme les informaticiens

Voir le profil de l'utilisateur    
13/12/15 à 17:10
michel95
Freelance
impliqué
Inscrit le 14 Juil 2010
Messages: 413
itconsult a écrit:
la question c'est si ce secteur en vaut encore la peine ?

Comme dans beaucoup de secteurs cela peut dépendre de plusieurs paramètres.

Pour forcément schématiser à l'extrême il y a de grandes différences entre le consultant qui propose 200 jours de prestations au même client et celui qui vend une journée à 200 clients différents.

La réalité est bien plus nuancée sachant que le premier cas apparait plus facile et sécurisant donc privilégié par les consultants - parfois par obligation - mais au détriment de leur tarif.
Si l'on prend un peu de temps à faire de la veille on s'aperçoit que les TPE qui fonctionnent bien ont plutôt une clientèle diversifiée.
itconsult a écrit:
je suis surpris par combien des experts facturent a des particuliers, en plus dans d'autres secteurs (immo par exemple), pour du travail moins pointu , plus simple et sans obligation de voyage en europe (et connaitre plusieurs langues) comme trop souvent en info.

Il faut dans ce cas s'intéresser aussi aux résultats de l'entreprise et pas seulement à la facturation. Il ne faut pas non plus oublier que l'immobilier a aussi connu des périodes avec de nombreux dépôts de bilan.

Sinon il y a quand même deux caractéristiques à prendre en compte ici dans le secteur de l'immobilier :
- la clientèle est diversifiée,
- le commercial a une importance primordiale (Comme pour nous dans une moindre mesure).

Enfin il ne faut pas croire qu'une prestation qualifiée de simple est forcément synonyme d'un prix réduit y compris dans nos domaines.

Voir le profil de l'utilisateur    
13/12/15 à 17:41
itconsult
Freelance
actif
Inscrit le 20 Fév 2014
Messages: 44
Citation:

Comme dans beaucoup de secteurs cela peut dépendre de plusieurs paramètres.

Pour forcément schématiser à l'extrême il y a de grandes différences entre le consultant qui propose 200 jours de prestations au même client et celui qui vend une journée à 200 clients différents.


en theorie oui mais actuellement les contrats pour freelance tendent a etre plus courts, 3M ou moins. les longs contrats d'un an etc (pour conserver le consultant) c'est fini. en tout cas dans mon domaine c'est ainsi

d'autre part avoir plusieurs clients (et un pool important) ca a aussi l'avantage de la securité/diversification (si un de vos clients se casse la gueule l'impact est nul) et la souplesse (vous pouvez refuser des clients pour x raisons)
En info les missions courtes (j'en ai fait) ca pose des problemes dus a l'heterogenite des systemes informatiques (OS, DB etc)
le freelance en info est aussi trop captif des grandes sociétes (oligopole inversé) sans parler de certains intermediaires qui bouffent la marge de facon scandaleuse (SSII en preferred supplier etc)

par ailleurs la tendance a la concentration (SAAS, datacenters etc) qui plus est outsourcés/offshorés avec le broadband n'est pas favorable au freelance en info

En France un probleme specifique est que tout est concentré sur Paris pour certains ERP

Citation:
Il faut dans ce cas s'intéresser aussi aux résultats de l'entreprise et pas seulement à la facturation. Il ne faut pas non plus oublier que l'immobilier a aussi connu des périodes avec de nombreux dépôts de bilan.

Sinon il y a quand même deux caractéristiques à prendre en compte ici dans le secteur de l'immobilier :
- la clientèle est diversifiée,
- le commercial a une importance primordiale (Comme pour nous dans une moindre mesure).

Enfin il ne faut pas croire qu'une prestation qualifiée de simple est forcément synonyme d'un prix réduit y compris dans nos domaines.


effectivement, offre et demande jouent, n'empeche pour un freelance en info, c'est assez interpellant

Voir le profil de l'utilisateur    

1 2 3 4  suiv
Répondre au sujet
Recruteurs
Accès via Turnover-it :
CVthèque & publication
Nous contacter
Par formulaire
SARL AGSI
75 Rue de Lourmel
75015 PARIS
logo freelance-info.fr
2003-2016 © Copyright AGSI