240 freelances IT, SI et WEB connectés     6 066 missions
se connecter | s'inscrire
Tous les Forums Vos projets




deux activités différentes et une société


deux activités différentes et une société

  
1 2  suiv
25/12/15 à 17:19
rabolaso
Freelance
actif
Inscrit le 26 Juin 2014
Messages: 59
Bonjour,

J'ai vu sur ce forum qu'il était tout à fait possible d'avoir une seconde activité, même si elles n'ont rien à voir, du moment qu'on met à jour l'objet sociale de notre société.

J'ai vu également ailleurs, que la seconde activité ne peut pas être débitrice même temporairement. (Comprendre que la seconde activité à besoins d'une grosse quantité de cash pour démarrer).
Vous confirmez ?

Exemple:
activité principale: freelance info
activité secondaire: achat immobilier et location.

Bien entendu, je suis conscient des problèmes liés à ce montage:
- impacte d'une faillite d'une des deux activité sur l'autre. (risque minime me concernant)
- le bien appartiendrait à ma société et non pas à moi. (pas de souci, j'en suis conscient).
- plus value en cas de revente. (donc je ne revendrai pas).
- Que faire si je souhaite arreter mon activité de freelancing. (Il me suffira d'utiliser ma société comme sci à IS. Les couts de gestion de la société seront prisent en charge par les loyers.)


Merci

Voir le profil de l'utilisateur    
25/12/15 à 18:39
rabolaso
Freelance
actif
Inscrit le 26 Juin 2014
Messages: 59
Ça semble possible d après ce site ...
3w point expert-comptable-tpe.fr/posts/view/lancer-une-seconde-activite-risques-societe-

Voir le profil de l'utilisateur    
26/12/15 à 09:45
kzg
Freelance
Grand Maître
Inscrit le 02 Mai 2012
Messages: 2930
rabolaso a écrit:

Exemple:
activité principale: freelance info
activité secondaire: achat immobilier et location.

Bien entendu, je suis conscient des problèmes liés à ce montage:


Et quels seraient les avantages ?
Dans l'exemple que vous citez je n'en vois aucun. Il est a priori bien plus intéressant de financer un investissement locatif par un crédit immobilier que par de la trésorerie.

Voir le profil de l'utilisateur    
26/12/15 à 10:35
rabolaso
Freelance
actif
Inscrit le 26 Juin 2014
Messages: 59
Les avantages ?
Le financement est deux fois plus rapide avec votre société.
Supposons par exemple que vous faites un CA qui vous permet d'avoir 100k€ utilisable pour vos projets immobiliers.
Supposons que ces 100k€ deviennent 50k€ si vous les verser sous forme de rémunération ou salaires. (donc 50k€ de charges sociales + IR).
Supposons aussi que vous souhaitez acheter un maximum de bien à 300k€ (bien qui peut se louer à 1000€/mois)
Enfin, on va dire que votre société sera active 20ans, puis retraite.

1er scénario:
Financement sans utiliser votre société (sans crédit immobilier)
Au bout de 6 ans, vous avez un bien.
Au bout de 20ans, 3 bien, avec 3k€/mois de loyer.
Si vous avez 1k€/mois de frais (travaux, etc...), il vous restera 2k€/mois soumis à l'IR

2eme scénario:
achat par votre société de service informatique.
Au bout de 3ans, vous avez un bien.
Au bout de 20 ans, 7 biens. Soit 7k€/mois.
On va compter 3k€/ans de charges pour la société (comptable, CFE, etc ...). Donc 250€/mois.
Donc vous aurez 6.75k€ de loyer.
On va retirer 1k€/mois de frais (travaux, etc...), il vous restera 5.75k€
Si vous les preneez sous forme de dividendes, vous aurez 15% d'IS puis 15% de charges sociales (CSG CRDS si SASU). Il restera donc 4k€/mois soumis à l'IR apres abattement de 40%
De plus je pourrais garder et utiliser ma société pour des missions de temps en temps !

Il me semble que l'avantage est incontestable.

Voir le profil de l'utilisateur    
26/12/15 à 11:16
Tap
Freelance
Grand Maître
Inscrit le 31 Mai 2013
Messages: 1231
Pas cohérent votre affaire.

Soit dans votre comparaison vous soumettez ET le capital ET les futurs loyers aux cotisations sociales, soit vous sortez les 2 en dividendes.

Là vous comparez un capital sorti avec charges sociales et des loyers sortis sans.

En plus vous comptez 15% d'IS en linéaire alors que seul les 38120€ sont à ce taux, ensuite c'est 33.33%

Bref, vos calculs sont faux.

Voir le profil de l'utilisateur    
26/12/15 à 12:25
rabolaso
Freelance
actif
Inscrit le 26 Juin 2014
Messages: 59
Oui, en effet, vous avez raison sur ces deux points.

Je vais devoir revoir tout ça.
Merci pour votre réponse.

Voir le profil de l'utilisateur    
26/12/15 à 19:15
kzg
Freelance
Grand Maître
Inscrit le 02 Mai 2012
Messages: 2930
rabolaso a écrit:

1er scénario:
Financement sans utiliser votre société (sans crédit immobilier)
Au bout de 6 ans, vous avez un bien.


Ah non, quand j'achète un bien je l'ai tout de suite. Au bout de 6 ans j'ai éventuellement remboursé la dette qui a servi à financer ce bien, mais dans le cadre d'un investissement locatif c'est rarement le plus judicieux : mieux vaut au contraire emprunter sur la plus longue durée possible avec dans l'idéal un cash flow net positif et des intérêts déductibles fiscalement.

rabolaso a écrit:

2eme scénario:
achat par votre société de service informatique.
Au bout de 3ans, vous avez un bien.


Non plus, car dans ce cas c'est la société qui est propriétaire. D'une part les intérêts d'emprunt ne seront pas déductibles, d'autre part les loyers seront soumis à IS et/ou cotisations sociales + IR...

rabolaso a écrit:

Il me semble que l'avantage est incontestable.


A mon avis on est en loin. Je vous invite à refaire vos calculs en comparant ce qui est comparable, et en distinguant le patrimoine personnel et le patrimoine social dans les 2 cas. Vous pouvez chercher dans le forum, cette question a déjà été évoquée à plusieurs reprises, et "l'avantage incontestable" de ce montage n'a jamais été démontré clairement, c'est même plutôt le contraire...

Voir le profil de l'utilisateur    
28/12/15 à 22:44
rabolaso
Freelance
actif
Inscrit le 26 Juin 2014
Messages: 59
En effet, c'est un sujet récurrent sur ce site.
(achat par la société, montage sci, holding, indivision, etc ...)
Mais on dirait que le résultat est toujours le même. On se rend compte que nos montages sont finalement des usines à gaz sans intérêt.

Voir le profil de l'utilisateur    
06/09/16 à 14:58
gch06
Freelance
très actif
Inscrit le 29 Déc 2008
Messages: 144
Je remonte ce topic avec une question un peu différente de celle posée à l'origine.

Que se passe-t-il si en plus de ma SARL (freelance informatique BNC) j'ouvre une seconde SARL pour devenir (en fait tester l'activité sur quelques mois) d' agent commercial immobilier indépendant (BIC) ?

Devrais je cotiser à URSSAF+RSI(maladie)+CIPAV et en plus cotiser au RSI (pour toutes les charges de l'activité commerciale immobilier) ?

Est ce que je m'expose à des "soucis" administratifs Smile ?

Voir le profil de l'utilisateur    
06/09/16 à 19:03
hmg
Conseiller entreprise
avatar
Grand Maître
Inscrit le 09 Jan 2005
Messages: 20193
Bonjour,

Oui. Vous devrez cotiser aux deux.


_________________
Cordialement,

- HMG - hmg_71@yahoo.fr
Expert comptable - Paris - www.hmgec.com
Pensez à regarder le contexte et la date des réponses. Elles ne s'appliquent pas toujours à tous les cas.
Voir le profil de l'utilisateur    

1 2  suiv
Répondre au sujet
Recruteurs
Accès via Turnover-it :
CVthèque & publication
Nous contacter
Par formulaire
SARL AGSI
75 Rue de Lourmel
75015 PARIS
logo freelance-info.fr
2017 © Copyright AGSI
Confidentialité