68 freelances IT, SI et WEB connectés     5 691 missions
se connecter | s'inscrire
Tous les Forums La comptabilité, la gestion, les obligations légales




Typologie et tarifs des RC


Typologie et tarifs des RC

  
1 2  suiv
30/06/16 à 16:37
Pragmateek
Freelance
impliqué
Inscrit le 10 Déc 2014
Messages: 747
Bonjour,

la SSII qui me porte me réclame désormais une RC.

J'ai une activité de consulting très classique : du développement logiciel, même si le contexte est particulier : trading.

J'ai 2 interrogations :
1) me faut-il une RC Pro, RC Exploitation ou les deux ?
2) pourquoi les devis sont fonction du CA ?

N'ayant pas besoin de couverture je recherche le tarif minimum afin d'être en règle avec mes obligations contractuelles et pouvoir produire une attestation.

Merci pour toute information.

Voir le profil de l'utilisateur    
30/06/16 à 16:41
Tap
Freelance
Grand Maître
Inscrit le 31 Mai 2013
Messages: 1194
En général les RC exploitations sont inclues avec la RC Pro, c'est un package.

Pour la deuxième question, il va falloir attendre un expert Smile

Voir le profil de l'utilisateur    
30/06/16 à 16:43
Pragmateek
Freelance
impliqué
Inscrit le 10 Déc 2014
Messages: 747
OK merci pour cette information. Smile

Voir le profil de l'utilisateur    
30/06/16 à 17:23
hmg
Conseiller entreprise
avatar
Grand Maître
Inscrit le 09 Jan 2005
Messages: 19965
Bonjour,

2/ Parce que le risque est considéré proportionnel à la facturation.


_________________
Cordialement,

- HMG - hmg_71@yahoo.fr
Expert comptable - Paris - www.hmgec.com
Pensez à regarder le contexte et la date des réponses. Elles ne s'appliquent pas toujours à tous les cas.
Voir le profil de l'utilisateur    
30/06/16 à 18:08
Pragmateek
Freelance
impliqué
Inscrit le 10 Déc 2014
Messages: 747
Bonjour HMG,

OK c'est très possible en effet.

Mais c'est une règle qui ne me semble pas pertinente en général et notamment dans mon domaine : les mieux payés sont les MOA et à part casser une chaise dans une salle de réunion ils n'ont pas de risques (je taquine Wink) alors que les devs peuvent provoquer la contribution de mauvais prix ce qui aura un impact financier immédiat et de bien plus grande ampleur.

Et plus généralement ce qui détermine la facturation et donc le CA c'est bien plus la loi de l'offre et de la demande que le risque.

Voir le profil de l'utilisateur    
01/07/16 à 00:06
Pragmateek
Freelance
impliqué
Inscrit le 10 Déc 2014
Messages: 747
Bon apparemment pour le "Conseil en systèmes d'informations" Hiscox a une formule pour entrepreneur à moins de 20€/mois.
Couverture de 100K€.

Sinon on passe à la formule "business" à moins de 40€/mois et 8M€ de couverture.

La 1ère me semble largement suffisante, qu'en pensez-vous ?

Voir le profil de l'utilisateur    
01/07/16 à 10:48
hmg
Conseiller entreprise
avatar
Grand Maître
Inscrit le 09 Jan 2005
Messages: 19965
Bonjour,
Pragmateek a écrit:
OK c'est très possible en effet.

Mais c'est une règle qui ne me semble pas pertinente en général et notamment dans mon domaine : les mieux payés sont les MOA et à part casser une chaise dans une salle de réunion ils n'ont pas de risques (je taquine Wink) alors que les devs peuvent provoquer la contribution de mauvais prix ce qui aura un impact financier immédiat et de bien plus grande ampleur.

Et plus généralement ce qui détermine la facturation et donc le CA c'est bien plus la loi de l'offre et de la demande que le risque.

En fait, elle est pertinente par rapport aux jurisprudences et aux statistiques des compagnies d'assurances.

Les règles des compagnies d'assurances ne sont pas liées à des réalités toujours clairement explicables. Elles font des agrégations de statistiques dans tous les sens pour déterminer les risques les plus forts et les critères à prendre en compte. S'ils choisissent pour les métiers de conseil le montant du CA (y compris pour avocats, experts comptables...), c'est que c'est bien ce qui ressort comme le critère principal du nombre de poursuites et du montant des préjudices.

Exemple : IMC
L'IMC que l'on voit partout comme une donnée médicale ne l'est pas. C'est une donnée statistique qui vient des compagnies d'assurances américaine. Statistique qui date des années 70. L'IMC fait d'ailleurs régulièrement l'objet de critiques (masse musculaires, poids des os, profil...).
A quoi l'on voit que ce n'est pas une donné liée au fait d'être gros ? Ce calcul classe de nombreux sportifs en surpoids voire en obésité. Au final, l'IMC est un calcul de risques. Ces risques peuvent être liés à une mauvaise santé supposée (être trop gros) ou à des pratiques sportives intensives (sportifs de haut niveau). Les assurances ne prennent pas en compte le fait que cela soit l'un ou l'autres des cas, ce qui compte c'est le résultat en terme de fréquence du risque qui en ressort.


_________________
Cordialement,

- HMG - hmg_71@yahoo.fr
Expert comptable - Paris - www.hmgec.com
Pensez à regarder le contexte et la date des réponses. Elles ne s'appliquent pas toujours à tous les cas.
Voir le profil de l'utilisateur    
01/07/16 à 11:27
Pragmateek
Freelance
impliqué
Inscrit le 10 Déc 2014
Messages: 747
Bonjour HMG,

Merci pour cette mise en perspective intéressante. Smile

Je crains aussi qu'il y ait du pur commercial : plus tu as les moyens plus on peut te faire payer cher.

Je pense partir sur leur formule minimale.

Voir le profil de l'utilisateur    
01/07/16 à 11:49
mixomatose
Membre
avatar
Grand Maître
Inscrit le 12 Fév 2008
Messages: 6018
Pragmateek a écrit:


Je crains aussi qu'il y ait du pur commercial : plus tu as les moyens plus on peut te faire payer cher.

Principe commercial très sain. Dans un autre registre, on appelle ça aussi "justice (ou équité) sociale".


_________________
calculette de charges sociales TNS indépendant en ligne, comparateur simulateur Autoentrepreneur EI EURL
http://www.entrepriseindividuelle.info/Calc_CharSoc.php
Voir le profil de l'utilisateur    
01/07/16 à 15:28
Pragmateek
Freelance
impliqué
Inscrit le 10 Déc 2014
Messages: 747
L'équité sociale c'est dans le cadre du collectivisme étatique avec des contributions sociales et impôts (voire proportionnels et voire même à taux croissants) et des prestations sociales.

Dans le cadre d'une interaction commerciale on n'est pas censé ajuster à la tête du client mais en fonction de ses besoins.
C'est comme si au supermarché le prix du camembert dépendait de l'acheteur. Confused

Mais j'ai peut-être mal saisi votre propos... Smile

Voir le profil de l'utilisateur    

1 2  suiv
Répondre au sujet
Recruteurs
Accès via Turnover-it :
CVthèque & publication
Nous contacter
Par formulaire
SARL AGSI
75 Rue de Lourmel
75015 PARIS
logo freelance-info.fr
2017 © Copyright AGSI
Confidentialité