204 freelances IT, SI et WEB connectés     5 769 missions
se connecter | s'inscrire


puce

Managers de projet, devons-nous abandonner l'ISO?


Publié le 22/04/13 par vdrecq


Ces derniers mois ont été très riches pour le management de projet :
- Publiée fin 2012, une nouvelle norme ISO présente les meilleures pratiques en matière de management de projet : l'ISO 21500©.
- En janvier 2013, le PMI® (Project Management Institute) annonce une nouvelle parution de son standard (le plus ancien et le plus largement utilisé au sein de la profession de la gestion de projet) : le PMBOK® 5ème édition.
L'enjeu est de taille !
Mme Gasiorowski-Denis, chargée de communication et rédactrice d'ISO Focus, nous rappelle que « le management de projet est devenu un marché à part entière. D'après l'étude réalisée par l'Anderson Economic Group, à la demande du PMI® en 2006, plus de 24,4 millions de personnes étaient engagées dans des projets, dans 11 économies majeures. D'ici 2016, la demande sera telle que, dans ces mêmes pays, leur nombre devrait atteindre environ de 32,6 millions. »
Il apparaît donc opportun de prendre un peu de recul et de comparer cette norme ISO avec ce que nous propose le PMBOK® du PMI®. Du côté ISO, nous avons un document de 48 pages, du côté PMI®, nous avons un livre de 590 pages.
Ces institutions sont toutes les deux reconnues et nous sommes en droit de nous interroger sur cette différence de volume :
- Quels choix s'imposent à nous : PMI® ou ISO ?
- Avions-nous besoin d'une nouvelle référence pour nous guider dans nos projets ?

Nous tenterons de vous donner quelques pistes d'éclairage, pour vous aider à vous y retrouver.
Vous verrez, les différences sont minimes.
Dans un premier temps, nous aborderons leur manière d'approcher le management de projet.
Puis, nous regarderons pourquoi cette différence de volume.
Ensuite, nous étudierons comment utiliser chacune.

Les deux documents abordent le management de projet sous forme de processus. Tous deux ambitionnent l'accroissement de l'efficacité et la réussite des investissements.
Au premier trimestre 2011, dans sa revue la Cible N°112, l'AFITEP titrait un article : « L'évolution du métier de chef de projet et l'ISO 21500© ». Il soulignait la nécessité de prendre en compte l'impact de l'élaboration et de la publication de cette norme sur l'évolution du métier de chef de pro-jet.
Tout comme le PMBOK®, L'ISO 21500© met en application l'approche processus. Il propose de clarifier les interactions et les flux d'informations des processus de management de projet, tout au long de son cycle de vie.
Le PMI® annonce que l'application de connaissances, de processus, de compétences, d'outils et de techniques appropriés peut avoir un impact significatif sur le succès d'un projet.
Quant à Elizabeth Gasiorowski-Denis, elle ajoute : « Elle [ISO 21500©] a pour objectif de permettre d'accroître l'efficacité et d'optimiser les investissements ».
Les ambitions nous semblent similaires : identifier les aspects permet-tant d'augmenter la réussite de nos projets et/ou de nos investissements.

L'ISO 21500© aborde sommairement le management de projet, le PMBOK® entre dans de nombreux détails. Il en résulte une différence de volume (48 pages contre 590 pages).
Les deux documents s'adressent à tout type d'organisation, qu'elle soit publique, privée ou sous forme associative, et pour n'importe quel type de projet, quelles qu'en soient la complexité, l'ampleur et la durée.
Sur un niveau macroscopique, ISO 21500© donne une description des concepts et processus considérés comme constituant de bonnes pratiques en matière de gestion de pro-jet. Le PMBOK® décrit les normes, méthodes, processus et pratiques établis. Il détaille toutes les entrées et sorties ainsi que les outils et tech-niques de chaque processus.
Miles Sheperd, Président du comité de projet de l'ISO, qui a élaboré la nouvelle norme, nous apporte un élément de réponse sur cette position: « […] La norme est en outre conçue pour servir de vademecum pour ceux qui connaissent le sujet sans avoir des compétences approfondies en management de projet ».
Ainsi, la norme ISO 21500© offre une vision sommaire sur le management de projet. Cela facilite l'accessibilité du document pour un grand nombre de personnes. Le PMBOK®, plus détail-lé, est certainement plus complexe à comprendre mais facilite une mise en œuvre concrète (grâce à son niveau de détail).

L'ISO 21500© et le PMBOK® sont complémentaires et nécessaires à la profession du management de pro-jet. Ils sont semblables et sont à associer.
Le PMI®, qui est la première association mondiale pour les gestionnaires de projets, a pris acte de la parution de l'ISO. Il s'est félicité de l'alignement du document avec son Guide PMBOK®. Le PMI® a joué un rôle prépondérant dans l'élaboration de l'ISO 21500©. Il a servi en tant que secrétariat du comité ISO, pendant les cinq ans, d'élaboration de la norme.
Plusieurs documents PMI® ont été utilisés comme base, y compris le chapitre 3 et le glossaire du Guide PMBOK®.
Nous comprenons alors que la sortie de l'ISO 21500© ne fait que renforcer la crédibilité du guide du PMI® et que les deux documents sont vraiment très similaires. L'ISO présente sommairement les processus et leurs liens (concernant le management de projet). Quant à PMI®, chaque processus est détaillé finement. Les deux documents sont similaires.
En quelques pages, la norme ISO apporte les éléments clés pour recadrer et repositionner les projets dans le contexte de l'entreprise et insiste sur la notion de gouvernance projet.

L'ISO met l'accent sur les ressources humaines. L'équipe est un facteur de succès des projets. Sur le fond, le PMI® et l'ISO sont alignés.
A première vue, il semble que ISO et PMI® diffèrent sur l'aspect Ressources humaines. Mais l'analyse détaillée des entrées et sorties des processus permet de se rassurer et de voir qu'en fait les deux standards sont très proches. Les processus sont placés dans des groupes de processus différents. ISO considère qu'une équipe est nécessaire pour effectuer les tâches de démarrage et de planification.
De même, l'ISO apporte un processus de contrôle des ressources, permettant de vérifier l'affectation et l'allocation des ressources sur le projet. Cela nous montre l'importance d'anticiper les changements d'équipe et qu'il est nécessaire de traiter les conflits de ressources, suite à des indisponibilités.
L'ISO apporte un nouveau processus permettant de sécuriser les aspects organisationnel en ajoutant un nouveau processus : définir l'organisation projet. Cela permet alors de faciliter l'adhésion de l'organisation permanente. Ce processus consiste à définir les rôles et responsabilités dans le projet et à identifier comment les ressources seront affectées au projet. Ces notions sont présentes dans le PMBOK®. Mais il est intéressant de noter cette volonté, de l'ISO, de créer un processus pour le mettre en évidence. Cela laisse entrevoir qu'il concoure à la réussite des projets de manière importante.

Les similitudes entre ces deux normes vont réellement aider la profession des managers de projets. Les certifications du PMI® continueront de promouvoir des chefs de projets structurés. Elles aideront les organisations à aligner leurs processus de gestion de projet suivant les recommandations de l'ISO.

Nous pouvons considérer que, si ISO 21500© devenait les bases d'une certification, les organisations, avec des managers certifiés par le PMI®, mettraient les chances de leur côté pour décrocher cette certification.

Espérons que cette collaboration ISO et PMI® permettra d'élargir la vision commune au management de portefeuilles et au management de programmes.

A tous, nous recommandons de lire la norme ISO 21500©, qui est une excellente entrée en matière avant d'aborder une lecture assidue du PMBOK®

Pour plus de détail : Lien externe

Vincent Drecq
Manager de Programmes et projets certifié PMP®
par le Project Management Institute®
Tél.: +33 (0) 672 175 131
http://www.conseilorga.com



Recruteurs
Accès via Turnover-it :
CVthèque & publication
Nous contacter
Par formulaire
SARL AGSI
75 Rue de Lourmel
75015 PARIS
logo freelance-info.fr
2003-2016 © Copyright AGSI