Blockchain : Société Générale poursuit ses expérimentations


Publié le 24-06-2021 par Modérateur FREELANCE INFO



Depuis quelques années, tout le monde parle de cette technologie de stockage et de transmission d’informations. Forte de son succès, la blockchain est aujourd’hui en test à la Société Générale. Tout sur cette base de données sécurisée et distribuée. 

 

Blockchain : définition et principe 

  • Selon Blockchain France, la blockchain désigne une technologie de stockage et de transmission d’informations, transparente, sécurisée et fonctionnant sans organe central de contrôle. 

  • Cette technologie est au cœur du web décentralisé et de l’approche de finance décentralisée ou DeFi pour “Decentralized Finance” en anglais. Ce système financier alternatif est ainsi principalement fondé sur les blockchains et les cryptomonnaies, et plus généralement les crypto-actifs, en parallèle du système financier existant, qu’elle complète et concurrence à la fois. Elle s’en distingue cependant par trois caractéristiques principales : elle est nativement numérique, elle fonctionne sur des infrastructures décentralisées, et elle est ouverte à tous (aussi bien en termes d’usage et de consultation que de participation à sa construction). 

  • La blockchain constitue, par extension, une base de données regroupant l’historique de l’intégralité des échanges effectués entre ses utilisateurs depuis sa création. 

  • Sécurisée et distribuée, cette base de données peut être partagée par ses utilisateurs sans intermédiaire. Ainsi, chacun peut vérifier la validité de la chaîne. 

  • Les blockchains publiques sont ouvertes à tous : on peut les comparer à un grand livre comptable anonyme et infalsifiable. 

  • Quant aux blockchains privées, leur accès comme leur utilisation sont limités à un nombre restreint d’utilisateurs. 

  • La blockchain est l’architecture sous-jacente de la monnaie numérique bitcoin : elle est apparue avec elle en 2008, et s’est d’abord construite à ses côtés. Aujourd’hui, de nombreux acteurs (entreprises comme gouvernements) envisagent l’utilisation de la technologie blockchain dans d’autres contextes que la monnaie numérique. 

  • La blockchain, au vu de ses qualités (caractère décentralisé, sécurité, transparence) présente en effet des capacités qui peuvent répondre à des applications bien plus larges que le domaine monétaire. 

Technologie blockchain : Société Générale teste l’offre de Tezos

Société Générale réalise ainsi des expérimentations de la blockchain en environnement régulé. 

  • Elle a ainsi émis le 15 avril 2021 le premier produit structuré au format “Security Token” directement inscrit sur la blockchain publique Tezos, pour un montant de cinq millions d’euros dans le cadre du programme Euro Medium Term Notes (EMTN).  

  • Les titres ont été entièrement souscrits par Société Générale dans le cadre d’un test interne au groupe. L’objectif du test : valider l’emploi de la technologie blockchain en environnement très régulé. 

  • En 2018, Société Générale avait déjà effectué un test avec une transaction internationale de produits agricoles traitée en blockchain. 

  • Le groupe ne s’est en effet pas immédiatement lancé dans des expérimentations autour de produits financiers aux règles strictes. En avril 2019, une première émission obligataire de 100 millions d'euros de “Security Tokens” a été opérée sur la blockchain Ethereum. Une seconde émission obligataire a été effecutée en mai 2020, avec 40 millions d'euros de “Security Tokens”, réglée en Monnaie Digitale de Banque Centrale (MDBC) émise par la Banque de France.

  • Selon Société Générale, cette récente transation “valide une nouvelle étape du développement de la Société Générale - Forge, filiale réputée du groupe Société Générale, dont l’objet est d’offrir à compter de 2022 aux clients professionnels du groupe des services de structuration, d’émission, d’échange et de conservation de cryptoactifs”. 

  • Sur les produits financiers, la technologie blockchain est tout particulièrement prometteuse, avec la possibilité d’une mise sur le marché rapide de produits financiers structurés. Et ce, en éliminant un certain nombre d’intermédiaires (et donc commissions et délais) et en assurant automatisation, transparence et rapidité). 

  • À noter toutefois que malgré une maîtrise de la technologie, la mise au point de processus dans un environnement juridique très contraignant est un obstacle à surmonter.

Blockchain : une opportunité pour les free-lances

L’intérêt de Société Générale pour la blockchain est exemplaire de celui des banques et des entreprises dans le monde, qui emploient des développeurs spécialisés en la matière pour des salaires avoisinant les 200 k€ par an ! 

Le secteur est donc tout particulièrement porteur pour les free-lances ou les salariés en portage salarial ayant de solides compétences dans le développement de logiciels et l’ingénierie, qui peuvent y trouver des opportunités de missions tout à fait alléchantes. 

Chefs de projets, ingénieurs systèmes, développeurs, consultants techniques et fonctionnels… Les postes autour de la blockchain sont variés. On note cependant trois tendances principales autour des métiers qui viennent bousculer la comptabilité moderne. 

 

Architecte de registre distribué

Axe d’une équipe de projet blockchain, il joue le rôle d’intermédiaire entre la partie technique et la partie métier. 

Développeur blockchain

Il est en charge du développement et de l’implémentation de cette technologie, avec la création de fonctionnalités produit via des tests d’acceptation, d’intégration et de performance qui s’exécuteront sur une plateforme d’intégration continue. 

Pool de mineurs 

Son rôle : valider les transactions qui circulent au sein des blocs. Le minage individuel n’étant plus rentable, cette nouvelle catégorie de mineurs leur permet d’unir leurs différentes puissances de calcul afin d’augmenter les chances de pouvoir miner un bloc et de générer un max de profits. 

 

Le secteur bancaire n’est pas le seul à témoigner de l’intérêt pour la blockchain : data gouvernance, objets connectés, crowdfunding, médecine, immobilier, assurances… La technologie est bientôt partout !

 

Et vous, qu’en pensez-vous ? Quelles sont pour vous les opportunités offertes par la blockchain ? Partagez votre avis sur le forum ! 

Rendez-vous sur Freelance-info pour trouver votre prochain job dans le domaine de l’informatique !

 



Modérateur FREELANCE INFO