Comment créer une application mobile ?


Publié le 30-03-2021 par Modérateur FREELANCE INFO



Fin 2020, plus de 37 millions de visites quotidiennes sur les sites et applications web se faisaient depuis un smartphone. En comparaison, « seuls » 21,4 millions de connexions avaient lieu depuis un ordinateur. Plus de la moitié des requêtes Google sont également effectuées depuis des terminaux portables. Le moteur de recherche prend d’ailleurs de plus en plus en compte les performances et l’aspect des sites sur téléphones et tablettes. Face à cette majorité de « mobinautes », les applications légères, efficientes et responsives sont très demandées. Les offres de missions pour des développeurs Android, IOS et des architectes, consultants ou chefs de projet mobile se multiplient. Développer cette compétence peut donc être un atout pour les développeurs et Freelance IT. Découvrez dans cet article comment créer une application mobile.

Créer une application mobile native

Les applications natives s’installent directement sur les smartphones et les tablettes et peuvent s'exécuter, dans la plupart des cas, sans connexion Internet. Elles sont disponibles dans des magasins d'applis comme Google Play ou l’App Store et ont un accès complet à l’ensemble des matériels et fonctionnalités de l’appareil comme le GPS, l'accéléromètre ou les notifications push. Elles sont de manière générale plus rapides et performantes que les autres catégories d’applications mobiles.

En revanche, programmer en natif demande de maîtriser les outils propres au système d’exploitation visé. Les plateformes mobiles comme Androïd et iOS mettent à disposition des kits de développement logiciel (SDK). Ces SDK contiennent des exemples de code, des bibliothèques et des guides pour concevoir des applications mobiles spécifiques à chaque système d’exploitation (OS).

Créer une application mobile native requiert aussi d’avoir des connaissances dans les langages de programmation de chaque OS :

  • Java (langage natif), Kotlin ou C/C++ pour Android ;

  • Swift (évolution d’Objective C) pour iOS ;

  • C# pour Microsoft.

Google fournit également « Android Studio », un environnement de développement intégré (IDE) spécialement conçu pour la conception d’application native Androïd. Créer des applications mobiles natives demandent donc du temps et des compétences en programmation avancées, spécifiques à l’OS visé.

De plus pour obtenir une application multiplateforme il faudra la redévelopper intégralement avec des technologies et langages adaptés à chaque système d’exploitation. Toutefois, pour plus de simplicité et de rapidité, il est possible de créer des applications mobiles web ou webApp.

Développer une application mobile web ou webApp

De manière générale, la création d’application mobile web est plus rapide et moins chère que les applications natives notamment lorsque l’objectif est de prendre en charge une large gamme d'appareils et d’OS. En revanche, les applications web ne peuvent pas accéder à toutes les fonctionnalités et équipements des smartphones et tablettes. Elles ont besoin d’une connexion internet pour s'exécuter et sont moins performantes et fluides.

Côté développeur, la conception d’une webApp est beaucoup plus simple. En effet, celle-ci se comporte comme un site internet et est accessible via un navigateur web. Au niveau graphique, il n’y aura donc quasiment aucune différence d’affichage sur les différents terminaux ce qui réduit les coûts de développement.

Néanmoins, il reste nécessaire d’avoir des compétences spécifiques pour le développement d’applications mobiles. Une erreur fréquente est en effet de supposer que la version du code destinée aux ordinateurs fonctionnera de la même manière dans un navigateur mobile. Une webApp n’est pas un simple site responsif. Elle doit être optimisée et adaptée pour pouvoir tourner de façon fluide sur des appareils aux ressources plus limitées que celles d’un PC.

De plus, certaines différences entre l’exécution du code sur ordinateur ou sur mobile peuvent survenir. Par exemple, la balise HTML <video> avec sa fonctionnalité de lecture automatique n’est pas gérée sur mobile. De même, les propriétés CSS « transition » et « opacity » ne sont pas systématiquement prises en charge sur les navigateurs des smartphones. Enfin, certaines API web ne sont pas non plus supportées sur les appareils mobiles.

Utiliser des cadres de développement hybrides

Comme leur nom l'indique, les applications hybrides ou cross-platform sont une combinaison d'applications mobiles web et natives. Elles allient la rapidité et la facilité de développement des applications web aux performances des natives. Elles peuvent s'exécuter via le navigateur intégré de chaque OS (et non le navigateur Web). Cela leur permet d’être installées sur des appareils mobiles et distribuées par les magasins d'applications.

Dans certains cas, l'utilisation de plugins supplémentaires leur donne la possibilité d’accéder aux paramètres et fonctionnalités de l’appareil. Ainsi, les applications web peuvent reprendre l'apparence et la convivialité des natives tout en étant déployables sur différentes plateformes.

Les développeurs IT construisent des applications hybrides avec des langages Web tels que JavaScript, CSS et HTML. Le code est ensuite encapsulé dans une application native à l'aide de frameworks. Ces frameworks sont des cadres de développement qui offrent la structure requise pour créer des applications mobiles pour un environnement spécifique. Utiliser des cadres de développement d'applications mobiles comporte de nombreux avantages avec en premier lieu des gains de productivité, de rentabilité, et d’efficacité.

 Les frameworks d’application hybrides les plus populaires sont :

  • React Native : basé sur React et JavaScript, il permet de convertir le code source « standard » en éléments natifs afin de générer des applications hybrides qui égalent l’efficience et l’expérience utilisateur (UX) des natives ;

  • Flutter : proposé par Google, il prend en charge divers langages de programmation et plusieurs systèmes d'exploitation ;

  • Ionic : un framework gratuit et open-source qui dispose d’une grande communauté de développeurs ;

  • Xamarin : fourni par Microsoft, ce cadre de développement multiplateforme repose sur le langage de programmation C # avec le framework .NET. Compatible avec différents OS il offre aussi des performances et une UX semblables à celles des applications natives.

La création d’une application mobile demande donc des compétences spécifiques en fonction de son type : native, multiplateforme (web) et hybride. Chacune des ces catégories comporte ses avantages, ses inconvénients et surtout des outils et technologies à maîtriser pour les développeurs mobiles.
Et vous quelle catégorie d’applications concevez-vous ? Quels frameworks et langages utilisez-vous ? N’hésitez pas à nous faire part de vos expériences sur le forum.

 

Liens utiles :

Androïd Studio : https://developer.android.com/studio

Frameworks : 

Ionic : https://ionicframework.com/

React Native : https://reactnative.dev/

Flutter : https://flutter.dev/

Xamarin : https://visualstudio.microsoft.com/fr/xamarin/



Modérateur FREELANCE INFO