Comment travailler avec des clients étrangers quand on est freelance IT ?


Publié le 08-02-2022 par Modérateur FREELANCE INFO



En pleine ère de la télécommunication, les frontières ne constituent plus un frein pour les freelances qui veulent travailler avec des clients étrangers dans l'IT. Cela représente d'ailleurs une excellente opportunité. C'est l'occasion de connaître d'autres cultures et d'apprendre de nouvelles méthodes de travail. Par ailleurs, vous multipliez vos clients en diminuant le risque commercial de votre entreprise. Toutefois, si en principe cela semble facile, du point de vue légal et administratif, il faut se préparer ! En effet, il faut respecter certaines modalités pour faire des transactions à l'international. Découvrez-les dans cet article destiné aux freelance IT qui s'internationalisent !

 

Freelance : Comment rédiger un contrat de mission ou un devis pour l'international ?

 

Si vous voulez réaliser des missions IT à l'international, que ce soit en vous déplaçant ou à distance, il est fondamental de rédiger un contrat. Cela vous permettra de vous mettre d'accord avec votre client étranger sur la portée de la mission et de votre rémunération. Le devis peut jouer le même rôle que le contrat pour expliquer les conditions de la collaboration, car il a une valeur légale en ce qui concerne les obligations de chaque partie. Cette étape préliminaire suit la même procédure que pour vos clients français. Les mêmes informations doivent figurer sur le contrat : la date, l'adresse et le nom de votre société ainsi que celle du client, et puis les détails de la mission, la durée, le prix et les conditions de paiement.

 

Toutefois, il faut être vigilant sur certains points lorsqu'on veut facturer un client étranger. Tout d'abord, privilégiez le français comme langue de rédaction ou faites traduire le contrat. Dans tous les cas, pensez à indiquer la devise dans laquelle vous serez payé. Si ce n'est pas l'euro, elle doit être convertible. Par ailleurs, vous ferez intervenir des lois de différents pays. Vous devez préciser le droit applicable dans le cas concret de la mission. Indiquez le tribunal concerné et la juridiction compétente en cas de litige (ils doivent coïncider). Cela vous évitera tout problème de conflit de lois !

 

Comme pour plusieurs clients, il est conseillé de demander un acompte, voire un paiement au préalable. Ainsi, vous vous protégez contre les mauvais payeurs. Dans ce sens, privilégiez des moyens de paiements tels que le virement SEPA ou SWIFT.

 

Dans le cas où c'est le client étranger qui vous soumet le contrat, lisez-le attentivement. Vous pouvez vous faire accompagner par un professionnel pour être sûr qu'il ne vous mette pas en danger. Avec ces précautions, vous êtes un pas plus près de facturer un client étranger en tant que freelance IT !

 

Freelance français : Comment facturer un client étranger ?

 

Comme pour les clients habituels, il vous faudra faire les mentions obligatoires comme la date, le numéro de facture, le numéro de TVA, le taux applicable, les indemnités, la modalité de paiement… Tout cela doit être rédigé avec soin, quelle que soit la nationalité du client.

 

Toutefois, lorsque le client est étranger, il faut ajouter quelques éléments fondamentaux à prendre en compte pour facturer votre mission IT. Si finalement vous choisissez de rédiger la facture en langue étrangère, il vous faudra faire une copie en français par un traducteur officiel. C'est normal ! L'Administration doit pouvoir la comprendre sans aucun souci en cas de contrôle. Par ailleurs, vous avez bien le droit de facturer votre client étranger en devise étrangère. Cependant, il faut que la monnaie soit reconnue et qu'on puisse la convertir. Dans ce cas-là, il faudra également préciser le taux de change sur la facture. D'ailleurs, pour votre comptabilité, vous devrez faire figurer le prix de votre prestation informatique en euros. Veillez à appliquer le taux en vigueur !

Qu'en est-il de la TVA ? En cas de facturation à un client étranger, il existe des règles particulières. Lorsque l'entreprise du client fait partie de l'Union européenne, il dispose d'un numéro de TVA. Dans ce cas-là, il autoliquide la TVA et vous n'êtes pas tenu de la lui facturer. Par ailleurs, il vous faut ajouter la mention « Exonération de TVA en vertu de l’article 196 de la directive 2006/112/CE » et vous facturez votre TJM hors taxes. Pensez à ajouter aussi à votre propre numéro de TVA sur la facture, même si vous êtes franchisé de cette taxe. Dans ce cas, il vous faut demander un numéro au SIE pour déclarer les transactions européennes. Comme le client est situé en dehors de l'UE, vous facturez toujours hors taxes et mentionner l'autoliquidation sur la facture.

Quand est-ce qu'on facture avec la TVA ? Lorsque le client est un particulier, alors vous devez inclure la TVA française dans le cas des missions freelance IT.

 

Conseils pour réussir la collaboration avec des clients étrangers

 

<p>Vous connaissez maintenant les principaux éléments à prendre en compte pour facturer des clients étrangers pour vos missions IT. Même si vous respectez ces points administratifs et légaux, il existe d'autres éléments qui vous aideront à travailler en toute sérénité avec vos clients à l'international. Après avoir convenu de votre TJM et avant de vous lancer dans une mission IT, vérifiez les données de l'entreprise de votre client. En effet, il faut être sûr qu'elle existe afin d'éviter les impayés. Par ailleurs, vous devriez jeter un coup d'œil à la réputation de la société sur internet. Si vous avez un interlocuteur en particulier, vous pouvez aussi chercher plus d'informations lui concernant.</p>

 

Dans l'éventualité où vous avez un problème de paiement, il existe des procédures de recouvrement des dettes au sein de l'Union européenne. Cependant, limitez-vous à l'exercice de vos droits. En effet, demandez les autorisations qu'il faut pour exercer votre métier dans le pays étranger. Dans le cas où vous avez une assurance responsabilité civile pro, vous êtes sûr de mener votre activité avec plus de tranquillité encore ! En cas de déplacement, renseignez-vous sur les conditions de séjour dans le pays de destination pour un freelancer.

 

En somme, travailler en tant que freelance pour un client étranger vous confronte à de nouveaux modes de relations professionnelles. Le mot d'ordre : empathie ! Ainsi, vous pourrez mener des missions à l'étranger et réussir à développer votre activité IT ! 



Modérateur FREELANCE INFO