Cybersécurité : tendances, métiers et formation


Publié le 21-04-2020 par Modérateur freelance-info



Mobiles, cloud, intelligence artificielle : les cibles exploitées par les cybercriminels ne cessent de progresser et de se sophistiquer, alors que la pénurie de compétences en cybersécurité ne se résorbe pas. Experts en informatique, zoom sur les tendances, les métiers et les formations pour contrer les violations de sécurité en 2020.


Quelles tendances pour la cybersécurité ?


Les années 2010 ont été marquées par un fort développement de la cybercriminalité, qui constitue désormais, avec ses techniques sophistiquées, l’un des principaux risques pour les entreprises de toutes tailles et de tous secteurs.

Accenture révélait ainsi dans l’une de ses dernières études que les organisations ont vu les attaques et les violations de sécurité augmenter de pas moins de 67 % au cours des cinq dernières années.

Si les logiciels malveillants et les logiciels contre rançon comptent toujours parmi les techniques d’attaques les plus populaires, d’autres atteintes à la protection des données restent “tendances” cette année.

- Les violations et piratages de données vont augmenter avec l’émergence de l’Internet des objets (IoT) et des applications à protéger, un problème qui risque de s’aggraver avec la 5G qui va donner lieu à une explosion de l’informatique de pointe et à l’éclosion d’une multitude de nouveaux appareils connectés. Sans compter les problèmes traditionnels qu’elle implique : authentification, confidentialité, autorisation, disponibilité, sécurité des données…

- Les deepfakes vont encore progresser : ces hypertrucages de vidéos ou de fichiers audio, créés avec la technologie d’apprentissage profond (deep learning) vont gagner encore en réalisme et devenir très convaincants, un grand danger en terme de désinformation. Un problème si omniprésent que selon Gartner, “d’ici 2023, jusqu’à 30 % des informations et du contenu vidéo mondial seront authentiés comme réels”.

- Les ransomwares, logiciels malveillants qui infectent les ordinateurs et réclament des sommes d’argent pour que votre machine continue de fonctionner, vont remplacer les trojans bancaires, car ils permettent de rester anonymes tout en permettant le transit de l’argent.

- Le hameçonnage va cibler prioritairement les téléphones mobiles, où les applications personnelles comme professionnelles sont moins bien protégées que sur ordinateur.


Les experts demandés en renfort

Dans ce contexte, le risque de cybercriminalité doit être mieux géré pour être atténué. La simple installation d’un logiciel antivirus ne suffit pas et il est nécessaire pour les organisations de bénéficier d’une meilleure compréhension des risques, sur la base d’une vision et d’une expertise de pointe.

Il faut pouvoir traquer les menaces de sécurité à la source : pour lutter contre ces attaques, il est plus que jamais primordial pour les entreprises d’investir dans les bons logiciels de GRC et de cybersécurité. Mais aussi de s’entourer de professionnels aptes à faire face à la professionnalisation des cybercriminels et à leurs attaques toujours plus ciblées.

Les entreprises doivent en effet considérer ces mesures de protection des données et de la vie privée comme la pierre angulaire de leur stratégie, et surtout pas comme une réflexion postérieure, une fois que le mal est fait.

La protection de la confidentialité des données doit donc reposer sur une véritable stratégie, dont le déploiement est confié à des experts formés aux enjeux numériques actuels, et maîtrisant parfaitement les bonnes pratiques en matière de cybersécurité.

Différents métiers sont ainsi recherchés autour des enjeux de la cybercriminalité, tout aussi bien informatiques et techniques, que scientifiques, organisationnels ou juridiques.

- Spécialiste en gestion de crise cyber
- Développeur / sécurité
- Intégrateur de sécurité
- Administrateur sécurité
- Technicien sécurité
- Expert réponse à incident
- Consultant sécurité organisationnelle
- Juriste spécialisé en cybersécurité
- Evaluateur sécurité
- Analyse de la menace

Retrouvez toutes les missions orientées "cybersécurité" ici.

Or, comme nous le soulignions dans notre article “Cybersécurité : quelles tendances pour 2020 ?”, malgré la vitalité du marché, la formation reste à la traîne, comme le souligne une étude mondiale réalisée par Kapersky Lab.

Face au déficit de compétences en cybercriminalité, il est primordial de renforcer l’information et la formation de futurs experts. En France, on pourra accéder aux diffférents métiers dans le domaine, vous pourrez compter sur une formation Bac + 3 à bac + 5 en école de commerce, d’ingénieurs ou via un master universitaire spécialisé, ou encore par le biais d’écoles d’informatiques comme Epita.

Vous souhaitez évoluer dans le domaine de la cybercriminalité ? Rendez-vous sur Freelance Info pour décrocher votre prochaine mission en informatique.


Modérateur freelance-info

http://freelance-info.fr