Développeur et digital nomad


Publié le 03-01-2022 par Modérateur FREELANCE INFO



Digital nomad est une nouvelle tendance qui connaît d’ailleurs un essor fulgurant auprès des millennials. En effet, de nombreux freelances et d’entrepreneurs ont décidé de casser la routine et de s’orienter vers cette nouvelle activité nomade.

Le moins que l’on puisse dire, c’est que les freelances IT tombent dans une période favorable avec l’essor du télétravail dans les métiers de l’informatique. Il suffit d’une bonne connexion Internet et d’un ordinateur portable pour travailler depuis n’importe quel endroit dans le monde.
Cela signifie qu’il est tout à fait possible de travailler en plein été en Indonésie, en plein milieu d’un hiver en Pologne ou tout simplement au bord d’une piscine. Pour de nombreuses personnes, le travail rime alors avec vacances, un véritable eldorado pour des adeptes de la digitalisation nomade.
Mais bien évidemment, il est nécessaire de choisir un métier qui sera adapté à ce mode de vie, et c’est le cas avec le métier de devops.

 

Quand le télétravail prend des allures de vacances.


Lorsque l’on parle d’une personne nomade, cela signifie qu’elle est capable d’exercer son travail, tout en voyageant en même temps. Un rêve pour certaines personnes, une réalité pour d’autres. Le moins que l’on puisse dire, c’est que ce mode de travail ne cesse de séduire de plus en plus de personnes. Naturellement, vous aurez tendance à choisir des pays dans lesquels il fait bon vivre. Selon le classement Forbes paru en novembre 2021, le top 10 du digital nomad regroupe le Canada, Royaume-Uni, la Roumanie, la Suède, le Danemark, la France, les Pays-Bas, l’Australie, la Suisse et enfin l’Allemagne.
Ce sont en réalité les destinations les plus prisées par les freelances souhaitant apporter un peu de piment dans leur quotidien avec un cadre de vie plus agréable.

 

Un avenir orienté vers le nomadisme ?


Traditionnellement, une entreprise vous propose un CDI et vous exercez votre activité sur une plage horaire plutôt classique. Mais pour la nouvelle génération, cette situation paraît désuète et le nomadisme apparaît comme la seule option possible. La liberté de mouvement est alors remarquable, idéale pour sortir d’une routine morose. Vous choisissez votre lieu de vie en fonction de vos envies et rien ne vous empêche d’être stable pendant plusieurs années ou au contraire de voyager pendant plusieurs semaines. Finalement, en tant que digital nomad, vous construisez vos propres règles de vie.
Depuis que le télétravail existe, la tendance du digital nomadisme ne cesse de se développer. Néanmoins, l’activité reste encore récente, car elle date surtout de l’apparition du coronavirus. Pendant le confinement, de très nombreuses personnes y ont pris goût et il leur sera difficile de revenir sur un mode de travail plus traditionnel. Pour d’autres, le pas n’a pas encore été franchi, mais c’est un rêve de s’orienter vers un travail dépaysant et beaucoup plus flexible.
Avec le nomadisme, la qualité de vie est alors essentielle et le travail doit donc être à son service. Néanmoins, c’est une philosophie comportant des inconvénients, notamment lorsque vous traversez des moments de solitude. Par ailleurs, cette activité en tant que freelance nécessite une excellente gestion du temps et accepter le fait d’avoir des revenus instables. Sans une bonne gestion du budget, vous risquez tout simplement de connaître des difficultés financières.
La frontière est également mince entre la vie personnelle et la vie professionnelle pouvant entraîner des déséquilibres.

 

Devenez digital nomad grâce métier de développeur


Par définition, un digital nomad est une personne connectée. Avec l’émergence des métiers du digital, il est parfaitement possible de bénéficier de ce cadre de vie, sans aucune contrainte géographique. Mais n’oubliez pas qu’une excellente connexion Internet demeure indispensable, car dans le cas contraire, c'est le chômage assuré.
Afin d’encourager le digital nomad, différents outils de travail se sont également développés pendant le confinement. C’est le cas de Zoom, Slack ou encore Google Meet. Grâce à ces canaux de communication, vous restez en contact avec vos collaborateurs et vos clients, encourageant indéniablement le développement du digital nomadisme.
Parmi les métiers les plus en vogue, vous retrouvez en tête de liste le développeur Web, le développeur d’applications mobiles, les graphistes, l’UX designer, le data scientist, les rédacteurs Web ou encore les experts en référencement.

 

La possibilité de se former pour être digital nomad


Si c’est une idée qui trotte depuis un certain temps de votre esprit, sachez que c’est un rêve qui est à votre portée. Cependant, vous ne pouvez pas devenir digital nomad d’un claquement de doigts. C’est une décision qui doit être mûrement réfléchie et vous avez également besoin de vous préparer.
Dans un premier temps, il faudra obligatoirement exercer un métier compatible avec ce mode de vie. Si vous n’avez pas de formation spécifique dans les métiers du codage, sachez qu’il vous sera toujours possible de vous former en vous orientant pour cela vers des centres spécifiques.
Le métier de freelance devops reste particulièrement prisé et si vous avez certaines affinités pour le codage, n’hésitez surtout pas à en profiter. Bien évidemment, l’enseignement et la formation dureront sur plusieurs années et il vous sera toujours possible d’être indépendant et de vous perfectionner en parallèle.
Plus vous aurez un niveau de compétence conséquent, il vous sera facile de trouver du travail.

Quelques statistiques importantes à connaître


Actuellement, un digital nomad sur 2 est âgé de plus de 38 ans. Il faut également noter que les femmes sont encore sous représentées, avec environ 33 % exerçant cette activité. Cependant, cette tendance est en train de s’inverser progressivement et elles sont aujourd’hui de plus en plus nombreuses.


Encore une fois, ce sont des idées qui ont la vie dure avec des stéréotypes sexistes comme le fait qu’une femme ne peut pas mener une vie de famille et une vie nomade ou encore qu’il est particulièrement dangereux pour elle de voyager seule.
 



Modérateur FREELANCE INFO