Développeur freelance : comment faire une veille technologique efficace ?


Publié le 04-05-2021 par Modérateur FREELANCE INFO



Freelance dans l'IT, vous vous demandez s'il est vraiment indispensable de consacrer du temps à la réalisation d'une veille techno ? Peut-être que l'on vous a vanté ses mérites lors de votre formation, mais que vous n'êtes toujours pas convaincu de son intérêt. Ou que vous ne savez pas trop comment vous y prendre pour bien la réaliser sans perdre trop de temps.

 

On vous dit tout dans cet article sur la veille techno des développeurs freelance. Vous saurez ainsi :

  • Pourquoi réaliser cette veille ?
  • Est-ce pertinent de suivre une formation spécifique ?
  • Quels outils, sites et ressources utiliser ?
  • Quels sujets suivre ?
  • Comment valoriser sa veille techno ?
  • Peut-on se passer de vielle technologique ?

 

Pourquoi réaliser une veille lorsqu'on est freelance dans l'IT ?

Voici les principales motivations à réaliser quasi au quotidien une veille techno.

 

Acquérir de nouveaux clients

 

Les clients souhaitent toujours ce qu'il y a de meilleur, de plus actuel, de plus dans le vent pour leur entreprise. On comprend bien pourquoi alors il est important de se tenir au courant régulièrement de l'évolution des technologies dont ils peuvent bénéficier.

 

Un client insatisfait de son développeur va forcément chercher un développeur plus à la page.

 

Prouver son professionnalisme

 

Si vous discutez au téléphone avec un client qui s'y connaît bien en développement, il faut absolument que la conversation soit fluide. S'il vous pose des questions sur les versions que vous utilisez par exemple, il faut pouvoir répondre illico presto. Vous n'aurez pas forcément le temps de checker dans Google si votre réponse est bonne.

 

Se tenir au courant de l'évolution des techs permet d'éviter tout manque de professionnalisme.

 

Se faire plaisir

 

S'il y a un job où l'on est souvent passionné, c'est bien le développement. Regarder l'actualité de sa branche professionnelle, ça reste souvent avant tout une activité agréable et divertissante.

 

Suivre une formation en veille techno : une bonne idée ?

 

Vous pouvez effectivement trouver des formations en ligne ou en présentiel spécifiquement dédiées à l'optimisation de la veille technique et scientifique. Elles sont souvent destinées aux ingénieurs ou développeurs.

 

Si vous avez encore des crédits pour financer une formation, suivre ce type de formation peut-être une bonne idée. En effet, vous pourrez considérer cela comme un temps de veille techno. Pour lequel vous serez dédommagé financièrement, par exemple en crédit ou déduction d'impôts.

 

Quels outils, sites et ressources pour réussir sa veille technologique de développeur ?

 

Évitez cet écueil : il n'existe pas une seule sorte de type de contenu pour mettre à jour vos connaissances. Du contenu tout aussi qualitatif existe sous forme textuelle, auditive ou vidéo. Voici un listing non exhaustif des outils intéressants pour les développeurs freelance :

- les podcasts ;

- les chaînes Youtube ;

- les blogs de développeur : trouvez celui qui traite le plus de votre spécialité, ou optez pour un généraliste. Quelques exemples : Jesuisundev, CodeHeroes, Lilobase ou encore Dev.to et Medium ;

- les sites curateurs de contenu ;

- les agrégateurs de flux RSS, pour suivre tous les sites web et blogs. Un des préférés des freelances de l'IT : Feedly ;

- les conférences et meet-ups : Web2Day, If This Then Dev, Artisan Développeur, Café craft, Devoxx, dotJS, DevBreak. ;

- les newsletters : la plupart des blogs proposent un abonnement gratuit à leur newsletter ;

- GitHub : c'est un peu LE réseau social du développeur. Vous pouvez suivre des développeurs front-end ou back-end dont vous appréciez les dépôts.

 

Quels sujets pour la veille technologique du développeur ?

 

Vous avez sans doute déjà lu que l'idéal pour un développeur, c'est :

- d'avoir une spécialisation tech poussée ;

- d'avoir des compétences minimales sur toutes les autres techs. Mais aussi en marketing, communication et développement commercial.

 

Votre veille technologique doit donc se consacrer essentiellement à votre spécialisation. Vous devrez ainsi savoir quelles sont les tendances, les évolutions de version attendues, les limites récemment atteintes, les principales tech concurrentes, etc.

 

 Pour vos autres compétences, vous serez sûrement tenu au courant de l'évolution des technologies sans faire de veille spécifique.

 

Comment valoriser sa veille technologique en tant que freelance ?

 

Dans le secteur de l'IT, on emploie souvent la notion de veille tech active. Quelle est la différence entre une veille technologique active et passive ?

 

C'est tout simplement le caractère productif de la veille. Si vous vous contentez seulement de consulter des informations, vous faites une veille passive. Si en revanche, sur la base de ces informations récoltées, vous créez du nouveau contenu, alors vous êtes dans la veille active.

 

La veille active est certes plus coûteuse en temps et énergie. Mais elle a un avantage considérable : elle permet de valoriser votre temps de veille. Vos clients pourront tomber sur votre contenu, ce qui valorisera vos compétences et votre expertise. Vous pourrez ainsi potentiellement remporter de nouvelles missions. Un avantage à ne pas négliger lorsqu'on est freelance.

Pour valoriser sa veille IT, voici quelques idées :

- créer un blog ;

- créer une chaîne Youtube ;

- tenir un compte twitter dédié à l'évolution d'une tech en particulier ;

- poster des articles via Linkedin ;

- créer un podcast qui cible un secteur particulier qui pourrait avoir besoin de développement web, logiciel ou appli.

Peut-on se passer de veille tech quand on est développeur ?

Pensez-vous qu'un community manager puisse se passer de réaliser des veilles sur les nouveaux réseaux sociaux émergents ? Qu'un avocat puisse faire l'impasse de se tenir au courant sur l'évolution des lois ? Non, bien sûr.

Et bien, il y a fort à parier que c'est la même chose pour le développeur. Dès la fin de sa formation et dès qu'il s'installe en freelance, le développeur consacre nécessairement un temps mensuel à la veille tech. Lorsque des sondages sont réalisés sur les RS, il y a parfois des freelances de l'IT qui déclarent ne pas faire de veille techno. Ils sont souvent 10 à 30 %. Mais il est fort probable qu'ils se tiennent tout de même a minima au courant, au moins en consultant fréquemment les réseaux sociaux. Particulièrement tweeter pour les développeurs.

Et vous comment faites-vous votre veille IT, venez partagez votre expérience sur le Forum freelance-info. 



Modérateur FREELANCE INFO