122 connectés     6 710 missions IT     21 911 CV récents
se connecter | s'inscrire


puce

Devenir freelance : mode d'emploi


Publié le 15/02/11 par lexpert-comptable


Le Freelance est différent de la micro ou de l'auto entreprise.
La personne qui décide d'exercer en Freelance exerce sa profession de façon indépendante, car il est à la fois un entrepreneur, le propriétaire de sa production et son propre patron.

Avantages et inconvénients du statut de Freelance :

L'avantage indéniable de ce statut est la grande liberté d'action laissée à l'entrepreneur, puisqu'il est le seul aux commandes de son entreprise et n'a de comptes à rendre à personne.

L'entreprise et l'entrepreneur ne faisant qu'un, la notion "d'abus de biens sociaux" n'existe pas dans le cas d'une entreprise individuelle puisque tous les biens sont communs.Par conséquent, l'entrepreneur est juridiquement responsable des dettes de l'entreprise sur l'ensemble de ses biens propres.

Des lois récentes ont cependant exclu l'habitation principale des éventuelles poursuites.

Formalités pour devenir freelance :

Les formalités de création de ce type d'entreprise ont le mérite d'être réduite au strict minimum.

Ces formalités, selon que les professions soient réglementées ou non, s'effectuent auprès des CFE (Centre de Formalités des Entreprises). Il suffit de demander son immatriculation comme personne physique.

Ces centres établissent le dossier complet en y réunissant tous les éléments, pour ensuite les transmettre aux organismes ou administrations concernés. Ils sont situés, selon l'activité du demandeur freelance, dans les Chambres de Commerce et d'Industrie, au Tribunal de Commerce, au Centre des Impôts ou à l'URSSAF.

L'entreprise portera le nom de son dirigeant, auquel il est parfaitement possible d'y ajouter une dénomination commerciale.

Les obligations du freelance :

Le freelance assure à lui seul toutes les fonctions administratives et commerciales de son entreprise, en plus de la réalisation de ses prestations.

Le freelance sous statut de travailleur indépendant, établit des factures au regard des prestations fournies.

Si son chiffre d'affaires annuel ne dépasse pas 27000 euros, il n'est pas assujetti à la TVA. C'est-à-dire qu'il ne la fait pas payer au client, mais qu'il ne la récupère pas non plus sur ses achats.

A l'inverse, au dessus de 27000 euros de CA annuel, il établit des factures avec TVA et récupère celle de ses propres achats.




Recruteurs
Accès via Turnover-it :
CVthèque & publication
Nous contacter
Par formulaire
AGSI SAS
75 Rue de Lourmel
75015 PARIS
logo freelance-info.fr
2018 © Copyright AGSI SAS
Conditions d'utilisation