Experts SI/IT : quels sont les profils les plus recherchés ?


Publié le 25-09-2020 par Modérateur freelance-info



PageGroup, le cabinet international de recrutement et d’intérim spécialisés, vient de publier son étude sur les spécialistes SI/IT pour 2021. Zoom sur les caractéristiques des experts actuels et sur les profils les plus recherchés. 

Des experts SI/IT toujours plus flexibles  

  • PageGroup, cabinet international de recrutement et d’intérim spécialisés, a passé au crible via son étude plus de 800 métiers et 23 secteurs, parmi lesquels celui très prisé de l’informatique et des technologies. 
  • Première révélation de l’étude : les experts SI/IT sont toujours plus avides de formes de travail autorisant la flexibilité. 
  • Les entreprises suivent, puisque les fonctions IT, qui comprennent une grande variété de métiers, font l’objet d’une demande accrue de la part des employeurs. 
  • Au sein de la fonction informatique, on compte une proportion non négligeable d’indépendants (en freelance ou en portage salarial), à hauteur de 8,5 % des effectifs. 
  • Parmi eux, de nombreux profils confirmés et en pénurie qui auraient pu se tourner vers des CDI avec la crise, à l’image des développeurs : “La pénurie de développeurs en France donne la part belle aux candidats, notamment les profils les plus confirmés qui cherchent à conserver leur indépendance et mieux monétiser leurs compétences, tout en trouvant un équilibre entre vie professionnelle et vie personnelle qui leur correspondent”. 
  • Une solution qui convient aux entreprises, qui peuvent ainsi “solliciter des experts sur des sujets pointus tout en conservant une flexibilité budgétaire”. 

Freelances et managers de transition : le top 15 des métiers pour 2021 

  • DSI de transition. Un directeur des systèmes d’information de transition vient apporter son expérience pour piloter et sécuriser de grands projets informatiques autour d’objectifs clés : efficacité et efficience de la DSI, refonte ou développement du SI, intégration de problématiques spécifiques liées à un secteur d’activité (e-commerce, sécurité informatique, utilisation de technologies…). 
  • Manager de transition (études, infra…). Les entreprises font appel aux managers de transition orientée direction des systèmes d’information dans de nombreuses situations : remplacement au pied levé d’un collaborateur de la DSI, réforme des pratiques du SI (nouvelles intégrations, externalisation d’activités…), apport de valeur et de compétences qui n’existent pas (encore) en interne, intégration d’une filiale dans le SI actuel, ou encore gestion d’une crise managériale. 
  • Administrateur systèmes / réseau. Sa mission : veiller au bon fonctionnement des systèmes de télécommunications qui permettent aux différentes sites ou départements d’une entreprise d’échanger des données et des informations. Pour assurer et maintenir un réseau informatique de qualité, il devra miser sur trois mots-clés : qualité, sécurité et sauvegarde des données.
  • Ingénieur système et réseaux. Il est lui aussi chargé d’assurer la maintenance du système informatique pour en assurer le bon fonctionnement et l’amélioration. Ses missions principales : gérer les différents moyens informatiques, surveiller les réseaux, garantir la sécurité des informations et assurer une veille technologique continue en vue d’apporter une aide adaptée aux équipes et aux utilisateurs. 
  • Chef de projet (MOE, MOA). Quelle que soit la fonction (informatique, communication, web) ou le domaine (BTP, MOE, MOA), le chef de projet a globalement pour fonction de mener à terme un projet en s’assurant de son bon développement. Son implication est ainsi réelle de A à Z, autour de missions clés : élaboration d’un cahier des charges, réalisation d’un calendrier prévisionnel, anticipation du coût du projet final, mais aussi encadrement de l’équipe qui permet la réalisation du projet. Ses trois obsessions : la qualité, les coûts et les délais. 
  • Product Owner. Encore émergent en Europe, le métier de PO est souvent considéré comme le nouveau chef de projet numérique, web ou IT. Sa mission : piloter la réalisation d’outils digitaux (sites, applications, logiciels) selon un processus organisé en plusieurs étapes de quelques semaines. Passerelle entre le métier et l’IT, il agit comme un chef d’orchestre favorisant la co-construction entre des milieux souvent très différents, pour atteindre de nouveaux clients et de nouveaux marchés.
  • Développeur. Ce pro des langages informatiques (C++, Java, Python), a toujours plus le vent en poupe ! Responsable de la programmation (la production de lignes de codes), c’est lui qui est en charge de la rédaction et du suivi du cahier des charges précisent les spécificités techniques à suivre pour créer un programme. De l’analyse des besoins utilisateurs au déploiement de la phase d’essai, il a pour mission d’adapter le logiciel à la demande du client. Il peut également prendre en charge la formation utilisateurs et intervenir pour effectuer la maintenance ultérieure du produit. 
  • Lead dev / Tech lead. Expert d’une technologie ou responsable de la qualité logicielle sur un projet, cet ingénieur logiciel est un développeur expérimenté en charge technique de plusieurs projets et du suivi du travail de développeurs parfois plus aguerris que lui sur des domaines spécifiques. Il doit donc également faire preuve de capacités managériales en assurant la cohésion du groupe et la performance globale du projet.
  • BI / Data (analyste, data architect, data engineer). Les métiers de la donnée (Big Data) ont explosé, alors que les entreprises de tous secteurs cherchent à exploiter les données à leur disposition pour orienter leur stratégie et leur développement. Ils sont très recherchés, alors que la demande dépasse le nombre d’experts qualifiés : étudiant en informatique, une aubaine si vous hésitiez en matière de spécialisation ?
  • Ingénieur sécurité / cybersécurité. En charge de la sécurité des données d’une entreprise, l’ingéneiur sécurité et cybersécurité a pour mission d’empêcher les intrusions et l’exploitation de failles sur le site par les pirates informatiques. Ainsi, il a pour activités principales les tâches suivantes : audit des systèmes, des applications et des points d’entrée, élaboration de plans d’actions en cas d’attaque, stratégies de réaction en cas de faille sur le site, sensibilisation des collaborateurs aux vulnérabilités pouvant provoquer des attaques, ou encore anticipation d’erreurs faciles à éviter… 
  • RSSI. Le responsable de la sécurité des systèmes d’information (CISO ou Chief Information Security Officer) est un expert qui a pour mission de garantir la sécurité, la disponibilité et l’intégrité du SI et des données. Il définit et développe ainsi la politique de sécurité de l’information de son client : il est garant de sa mise en oeuvre et de son suivi. Il a également pour rôle d’informer les collaborateurs en matière de normes de sécurité par la mise en oeuvre de différents outils ou activités de communication (chartes numériques, guidelines de sécurité, formations). 
  • Technicien support (applicatif, exploitation, VIP). Il assure le suivi et le dépannage de produits, de services et d’applications en cas de problème, dont il gère ainsi la maintenance sur site ou à distance.
  • Architecte. Sa mission principale : concevoir des structures à partir d’un système d’exploitation. Il doit également analyser et exploiter les données existantes pour définir les outils les plus adaptés à mettre en place. Il assure la supervision de l’équipe de développement qui prend à la charge la création du produit informatique. 
  • Ingénieur tests / recettes. Il analyse et met en place des outils des tests pour assurer le suivi et la correction d’anomalies au sein d’une solution, autour de plusieurs tâches : rédaction de fiches test, exécution, identification des anomalies, reporting, suivi, bilan de recettes… 
  • Ingénieur Q&A. Il a pour objectif de vérifier l’ensemble des paramètres d’analyse d’un projet, de détecter les bugs pour valider un logiciel et de fournir des recommandations. Ses missions sont variées : définition de plans de tests, définition et mise en place de tests unitaires et de tests d’intégration, automatisation des tests, création d’outils de détection de bugs, reporting des problèmes constatés… 

 

Pour tout savoir sur l’actualité IT, suivez également notre blog au quotidien, et décrochez votre prochaine mission dans l’informatique sur Freelance Info !



Modérateur freelance-info