100 % FREELANCE 100 % IT
100 % FREELANCE 100 % IT
 

Noyée sous les charges

Trinity

5 Messages

nouveau
13/04/2005 à 18:31

Bonjour à tous,
Je suis installée à mon compte depuis 7 ans, les débuts ont été cahotiques mais depuis 4 ans ça roulait au-delà de mes espérances, mais en cravachant dur (peu de vacances, voire pas), puis voilà t-y pas qu'en 2004 je fais 20% de moins de CA, et 2005 commence pas bien du tout, les clients serrent les prix jusqu'au hard discount et y'a moins de taff, je me retrouve donc noyée sous les charges sociales et impôts, sans parler de la taxe pro qui me donne des nausées. Je me retrouve totalement coincée par le système, obligée à bosser plus et prendre le tout venant pour faire face. Quelles solutions s'offrent à nous, pauvres free pour échapper à cet entonnoir.
Merci à tous ceux qui pourront me faire profiter de leur expérience, heureuse j'espère.
Salut

Romy Pickle

5 Messages

nouveau
16/11/2004 à 19:57

Bah alors ça intéresse personne son post ?
merci à ceux qui partageront leur expérience :)

DPQMconseil

16 Messages

discret
26/08/2005 à 13:30

Bonjour,
Malheureusement les impots et charges sont fait de la sorte, on ne paie que bien plus tard pour ce que l'on gagne aujourd'hui...

Le seul moyen d'éviter une telle mésaventure est bien entendu de PREVOIR.

Pour mon cas personnel, je provisionne mensuellement sur un compte (rémunéré mais sans aucun risque) 50 % de mon CA mensuel.


Ainsi lorsque je devrais payé mes impôts dans 2 ans!.. j'aurais l'argent disponible.

C'est sûr cela fait mal de se dire que cette argent n'est pas vraiement à soir...mais ceci est fait afin d'éviter, comme cela arrive parfois, de devoir vendre maison et meubles...pour payer ses impôts.

Bon courage et essai de prévoir un minimum par la suite. :shock:

DPQM Conseil
Conseil, Formation et expertise SAP R/3 QM
www.dpqmconseil.com

Trinity

5 Messages

nouveau
26/08/2005 à 14:26

Merci de ta réponse, ce n'est pas forcément celle à laquelle j'aspirais mais elle a le bénéfice d'être sencée. Pour l'heure il me parait bien difficile de mettre 50% de mon CA mensuel de côté compte tenu que mes charges + impôts en emportent déjà à elles seules 46%, il faut tenir compte également des frais de fonctionnement (loyer pro, encres, papier, mises à jour logiciels et mac et la cerise du gâteau: la taxe pro), et après j'ai le droit de payer ma maison et de manger... à se demander avec quoi, non ? cette année nous n'avons pas pris de vacances à cause de tout cela, la spirale est infernale puisqu'on se retrouve à bosser considérablement plus pour payer ces maudites charges. compte tenu que les prix sont à la baisse et le marché de plus en plus dur, j'ai beau chercher je ne vois pas de solution et j'ai bien peur qu'en continuant ainsi le métier de graphiste free soit moribond.
Néanmoins merci pour ta réponse, car je n'en ai pas reçu beaucoup.

DPQMconseil

16 Messages

discret
26/08/2005 à 15:57

Effectivement les Impôts + Charges correspondent à environ 46 ou 47%, c'est pourquoi 50%du CA de coté suffise pour payer ces impôts que tu paiera QUOI QU'IL ARRIVE (même si ton CA de l'année N = 0 ou que tu es à la rue) dans 2 ans! (il faut donc considérer que cette argent n'est plus à toi)

Pour les frais de fonctionnement il faut que tu les ponctionne bien sur dans les 50% restant car tu les paies de suite... et s'il ne te reste pas assez pour manger et payer ta maison, ton activité est malheureusement en péril et comme tu dis, c'est le cercle vicieux car cette année tu ne pourra mettre 50% de coté pour payer tes charges de n+2

Il n'y a malheureusement pas de solution à ton problème, tu dois payer tes impôts.
Mise à part obtenir une rentrée d'argent suffisante pour payer tes charges N-2 dues!! (vendre ton bateau, ta ferrari ou tes villas..) ou comme certains faire un crédit...mais là c'est encore le cercle vicieux.

Pour tous les autres, pensez à mettre 50% de coté votre CA mensuel!! c'est le seul moyen sans aucun risque de pouvoir payer ces impôts dans N+2. Si avec 50% de prélevé vous n'arrivez pas à vivre...je pense qu'il faut alors se poser la question de la continuité de l'activité.
Et pour finir, ne jouez pas ces 50% en bourse (anecdocte d'un ami comptable avec un client qui a du vendre sa maison pour payer ses impots car il avait perdu ses provisions impôts en bourse), le livret A et les SICAV sont plus sur.

Bon courage a toi...aprés la pluie il ya toujours le beau temps

DPQM Conseil
Conseil, Formation et expertise SAP R/3 QM
www.dpqmconseil.com

Trinity

5 Messages

nouveau
26/08/2005 à 16:25

Tout cela n'est pas très optimiste, mais il faudra bien faire avec. Ton calcul me paraît fort juste, si tant est que tu n'ais jamais aucun impondérable. Ce qui dans la vie n'arrive jamais, et puis de temps en temps te prends l'envie d'un break après deux mois de charrette tu craques, alors tu te prends une petite semaine de thalasso, ta bagnole tombe en panne... La liste pourrait être longue, mais si j'avais dû mettre 50% de mon CA de côté je n'aurai jamais eu le moindre fifrelin de trésorerie, mes enfants n'auraient pas pu suivre d'études, je n'aurai pas pu mettre à jour mes logiciels et passer sur mac osX, etc, etc. je pense le problème plus complexe que cela, car dans l'absolu ma petite entreprise ne connaît pas la crise, mon CA ne décolle pas mais il existe et n'est pas négligeable. Heureusement j'ai fidélisé ma clientèle ce qui m'assure un ca régulier, je pense que c'est une des clefs, une autre serait à mon sens que les clients arrêtent de négocier sans arrêt les prix à la baisse (-30% cette année), ils n'auraient pas idée d'aller négocier les prix de leur caddy au supermarché ! Voilà ce que j'en dis. La morale de l'histoire serait qu'un syndicat de free serait le bienvenu.
Bonne continuation à toi également.

DPQMconseil

16 Messages

discret
26/08/2005 à 16:39

Un syndicat de free??!
Désolé de te contredire mais en tant que freelance tu n'es plus salarié..donc pas un particulier au supermarché mais plutôt une entreprise Fournisseur face à une autre entreprise Cliente.

En tant que freelance, nous sommes des entreprises exactement comme les autres...
tu vois AIRBUS se plaindre à un syndicat car AIRFRANCE ne veut pas lui acheter ces avions au prix qu'il veut??

c'est malheureusement la loi de l'offre et de la demande..

et de toute façon quelque soit ton CA tu dois payer 50% de ce que tu gagne aux impots et charge.

A bientôt

DPQM Conseil
Conseil, Formation et expertise SAP R/3 QM
www.dpqmconseil.com

guy_condamine

2 Messages

nouveau
01/09/2005 à 08:08

Bonjour à tous,

question bête :oops: , dans impôts est ce que vous incluez aussi les impôts sur le revenu , ou bien c'est à la louche 50% + les impôts sur le revenu ?

merci

Guy

informatique décisionnelle

Trinity

5 Messages

nouveau
01/09/2005 à 09:44

Je répondrai d'abord à DPQMconseil. N'as tu jamais entendu parler de syndicat de commerçants ou de corporation quelconque ? Il existe même depuis peu des syndicats d'agence de com. qui n'ont qu'un seul but : casser les prix ! c'est ce qui ce passe dans ma région et c'est pour cela que l'idée m'est venue que les free pouvaient s'organiser de manière à préserver leur indépendance et leur actiivté. Ton exemple d'airbus n'a aucun sens. Je ne me confond pas avec un salarié, tu ne m'as pas comprise.
J'ai comme l'impression que ta petite entreprise n'est pas touchée par la crise. tant mieux pour toi, mais comment aurais-tu fais si ce que tu facturais 100 euros tu devais ne le facturer que 30 ? C'est exactement ce qui m'arrive et je te défis dans ces conditions de mettre 50% du CA de côté.
Maintenant pour répondre à guy, un free est le plus souvent en BNC donc tes impôts sont calculés sur ton résultat (2035), si tu es en société d'un côté tu payes les impôts sur le bénéfice et de l'autre sur ton revenu puisque tu es salarié de ta boite. Moi je suis en BNC.
A bientôt à tous.

DPQMconseil

16 Messages

discret
01/09/2005 à 10:13

Trinity,
Nous ne sommes pas dans le même secteur d'activité mais que ma petite entreprise connaisse ou non la crise n'est pas la question, comme quasi tout le monde mes honoraires ont baissé de 30%...et pourtant je n'ai pas de soucis à payer les impôts et la raison est simple.
Je vais reprendre ton exemple pour l'expliquer : C'est l'anticipation sur les impôts à payer plus tard.

Lorsque en N-2 je facturais 100 euros, j'ai mis 50% de coté en prévision des impôts que j'aurais à payer QUOI QU'IL ARRIVE en N (soir 2 ans plus tard).
Arrivé l'année N (2 ans plus tard), Oups! mes honoraires sont passés malgré moi à 30 euros, (effectivement là c'est difficile de mettre 50% de coté pour payer les prochains impôts dans 2 ans que l'on devra payer de toute façon) [b:d5b630fc13]et en plus je dois payer mes impôts sur mon année N-2![/b:d5b630fc13]

Pas de problème, car j'avais mis 50% de coté de tous mes honoraires de N-2 et N-1 sur un compte à part en prévision de cette somme d'impôt en payer...

En bref, pour éviter ta mésaventure qui, je te l'accorde, ne dois pas être trés marrante, il faut éviter de "flamber" (ce n'est pas péjoratif) tout l'argent gagné quand les affaires vont bien, car quand ça va plus trop, il faut quand même payé les 50% d'impôts de quand ça allait bien!


Pour répondre à Guy : Si tu es en BNC, les 47% (le pourcentage varie légerement d'un secteur d'activité à l'autre, voir sur le site de la CANAM qui posséde un simulateur trés efficace) de ton CA à mettre de coté serviront à payer tes charges (maladie,vieillesse...) et heureusement ton IR !


Bonne continuation à tous

DPQM Conseil
Conseil, Formation et expertise SAP R/3 QM
www.dpqmconseil.com

hmg

25654 Messages

Grand Maître
01/09/2005 à 18:57

Bonjour,

50% du CA, c'est beaucoup. Cela a l'avantage de pouvoir faire passer les coûts durs.

Mais 50% c'est beaucoup dans certains cas. Pour toucher une notion plus comptable, il faut plutôt garder un pourcentage de la valeur ajoutée. Il est vrai que pour certains BNC c'est proche du CA, mais ce n'est pas toujours le cas.

50% de la VA ou 50% du résultat (+ cotisations facultatives) est un montant raisonnable dans tous les cas.

Cordialement,

- HMG -
hmg_71@yahoo.fr

Cordialement,

- HMG - hmg_71@yahoo.fr
Expert comptable - Paris - www.hmgec.com
Pensez à regarder le contexte et la date des réponses. Elles ne s'appliquent pas toujours à tous les cas.

guy_condamine

2 Messages

nouveau
02/09/2005 à 00:07

Merci à tous pour ces réponses :D . Je suis en pleine ébullition sur cette aventure que vous vivez déjà !!!!!!!!!

informatique décisionnelle

Trinity

5 Messages

nouveau
02/09/2005 à 11:57

Bonjour,
Qu'est-ce que tu appelles la valeur ajoutée, ou comment le calcules tu. Il y a également cette histoire de "point mort", je n'arrive pas à calculer un seuil de rentabilité cohérent, normal me diras-tu je suis graphiste et comme telle la gestion n'est pas mon fort malheureusement.
Comme je vois que tu es expert-comptable très actif, puis-je me permettre de te poser une autre question : y-a-t-il une procédure qui permette aux free d'avoir un peu d'air auprès des urssaf et consorts lorsque tu es dans une très mauvaise passe ?
Je te remercie d'avance pour tes réponses, qui je n'en doute pas, interresseront un certain nombre d'entre nous.
Best regards.

hmg

25654 Messages

Grand Maître
02/09/2005 à 16:46

Bonjour,

> Qu'est-ce que tu appelles la valeur ajoutée

En gros, c'est le chiffre d'affaires moins toutes les charges externes (donc on laisse charges sociales, impôts et résultat notamment).

> y-a-t-il une procédure qui permette aux free d'avoir un peu d'air
> auprès des urssaf et consorts lorsque tu es dans une très mauvaise
> passe ?

Il faut écrire aux organismes en précisant que le montant des acomptes dépassera le montant du et demander soit une réduction, soit un étalement des charges.

Rappel : Si vous avez des difficultés, payez le courant et étallez ce qu'il y a en retard. En effet, si vous essayez de payer le retard avant le courant, le courant se retrouvera en retard et sera lui aussi majoré. Il est préférable de payer des frais sur une seule chose que sur tout.

Cordialement,

- HMG -
hmg_71@yahoo.fr

Cordialement,

- HMG - hmg_71@yahoo.fr
Expert comptable - Paris - www.hmgec.com
Pensez à regarder le contexte et la date des réponses. Elles ne s'appliquent pas toujours à tous les cas.

Romy Pickle

5 Messages

nouveau
20/10/2005 à 12:03

Beaucoup d'entre vous parlent des charges liées à l'ursaff.
Mais pour ceux inscrits à la Maison Des Artistes, à combien estimez-vous le pourcentage de charges+impots ?
Il me semble que c'est c'est moins important que 50 %, me trompé-je ?
(Cotisations à la MDA 8,85% + Impôts ? % + ???)

hmg

25654 Messages

Grand Maître
24/10/2005 à 03:58

Bonjour,

Vous oubliez la CREA (il me semble que cela vient de changer de nom) : la caisse de retraite.

Cordialement,

- HMG -
hmg_71@yahoo.fr

Cordialement,

- HMG - hmg_71@yahoo.fr
Expert comptable - Paris - www.hmgec.com
Pensez à regarder le contexte et la date des réponses. Elles ne s'appliquent pas toujours à tous les cas.

DPQMconseil

16 Messages

discret
08/11/2005 à 15:56

Effectivement 50% du résultat mis de coté doit suffir mais le problème c'est qu'il est pas évident de savoir exactement le montant exact des charges à l'instant T de la facturation.
Mettre de 50% de son CA à chaque facturation est, me semble t'il ,beaucoup plus simple...et de toute façon cette argent n'est jamais perdu!
A+

DPQM Conseil
Conseil, Formation et expertise SAP R/3 QM
www.dpqmconseil.com

DiBi

1 Messages

nouveau
27/12/2005 à 01:00

J'ai connu cette même erreur de "jeunesse" et souhaitais m'inscrire pour témoigner d'une autre situation à ne pas négliger :

En 1997 j'ai exercé 1 an en Freelance et je n'avais pas songé provisionner pour les régularisations de charges à venir. Mon activité était pourtant croissante mais j'ai fusionné dès 1998 avec un autre indépendant pour créer une SARL (qui tourne toujours actuellement). Nous nous étions tous les deux salariés au minimum pour "assainir" la société et recruter rapidement du personnel. Comme nous avions fusionné nos deux entités et fait un apport dans la SARL, nos E.I. ont été automatiquement radiées et LES REGULARISATIONS DE CHARGES SONT TOMBEES IMMEDIATEMENT. Avec notre "SMIC amélioré" sur la SARL nous avons du revendre quelques objets personnels pour faire face à ces charges dans l'urgence, pensant au début avoir un ou deux ans devant nous.

Donc même si votre activité démarre bien, ne sous-estimez pas la provision d'environ 50% maintes fois citées dans ce sujet. C'est ce que je fais aujourd'hui dans ma nouvelle activité indépendante et cela conforte les inévitables imprévus de gestion de trésorerie au lancement.

Salutations.

olivilo

33 Messages

actif
20/03/2006 à 10:41

DPQMconseil a écrit :Effectivement les Impôts + Charges correspondent à environ 46 ou 47%, c'est pourquoi 50%du CA de coté suffise pour payer ces impôts
Bonjour,

peux-tu stp étayer ton explication par un exemple concret ?
je suis un peu perdu là...

d'avance merci


Olivier

hmg

25654 Messages

Grand Maître
20/03/2006 à 12:23

Bonjour,

Charges sociales = +/- 35% de la valeur ajoutée + +/- 10-15% d'impôt (peut-être moins, peut-être plus) = +/- 50% à garder

Il faut aussi se rappeler qu'une activité d'indépendant n'est pas constante. Il ne faut pas toujours espérer que l'argent gagné l'année d'après servira à payer les charges et impôts de l'année d'avant. En cas d'arrêt d'activité (intercontrat par exemple) ou de ralentissement, il y aurait de grosses difficultés de trésorerie.

Il est donc nécessaire de prévoir pour pouvoir exercer longtemps son activité.

Cordialement,

- HMG -
hmg_71@yahoo.fr

Cordialement,

- HMG - hmg_71@yahoo.fr
Expert comptable - Paris - www.hmgec.com
Pensez à regarder le contexte et la date des réponses. Elles ne s'appliquent pas toujours à tous les cas.

olivilo

33 Messages

actif
20/03/2006 à 15:31

ok donc si je prends un exemple concret, ca pourrait donner ceci :

je compte me dégager environ 1300€ net par mois.
je dois donc facturer 2 fois plus soit 2600€ pour couvrir l'ensemble de mes charges, IR compris, c'est bien ça ?

Donc ne sont compris dans ces 50% que :

-les charges (CSG, les différentes caisses retraite/maladie, etc.)
-l'impot sur le revenu (dans mon cas)
-la taxe pro :?:

sinon, quid des frais de fonctionnement ? (a priori pas grand chose pour moi...) on essaie de les passer aussi dans ces 50% ou on se les prends avec notre revenu ?

désolé, j'espère ne pas être trop lourd avec mes questions.
On a pas l'impression que j'ai passé pas mal de temps à lire les brochures de l'oriffpl mais c'est tout de meme succint quand on voit toutes les questions que ca soulève. Surtout pour des néophites comme moi en gestion, comptabilité !!

Bref, j'espère que ca permettra à d'autres newbies d'en profiter


A+

Olivier

Le*Mentos

10 Messages

discret
20/03/2006 à 16:29

les frais ne rentre pas dans les 50 % mais en sont deductibles... je m'expliques :
Exemple simple :
-si tes charges(les 50 % que tu dois) à la fin de l'annee sont de 6000 euros(meme pas en reve !!! lol)
- que tu achetes un ordi portable de 1000 euros ht(pour ton entreprise)

grosso modo tu déduis 1000 euros au 6000 que tu dois a l'etat... c'est a peu pres ca.

hmg

25654 Messages

Grand Maître
20/03/2006 à 18:03

Bonjour,

Un ordinateur de 1000 euros serait une immobilisation.

Dans les 50% de valeur ajoutée (ce qui en BNC est presque le CAHT) en question, vous avez : les charges sociales + les impôts + une marge de sécurité. Bien entendu quand impôts et charges sociales de N sont régularisés, vous pouvez récupérer le différentiel.

Cordialement,

- HMG -
hmg_71@yahoo.fr

Cordialement,

- HMG - hmg_71@yahoo.fr
Expert comptable - Paris - www.hmgec.com
Pensez à regarder le contexte et la date des réponses. Elles ne s'appliquent pas toujours à tous les cas.

MOMO

27 Messages

actif
20/03/2006 à 22:30

trinity , je me suis retrouvé avec le même " effet ciseau " il y a 3 ans réajustement de charges et baisse de revenu .
Je me suis rapproché des différentes caisses et j'ai pu négocier des étalements , j'ai réduit la voilure pendant 1 an et je m'en suis sorti . Néanmoins j'ai vécu une vraie galère , aussi je suis de tout coeur avec toi .
courage .

georges conseiller en prévoyance et retraite free lance .

patvs

130 Messages

très actif
13/02/2007 à 21:02

Quand on démarre on a envie d'être malin et on cherche tout ce qui est possible à [b:dab344aae5]déduire[/b:dab344aae5]. Et tout naturellement on se crée son bureau à la maison pour pouvoir enlever de son revenu un pourcentage de la location et des frais divers afférents. Et c'est comme cela qu'on se prend la taxe pro dans les oreilles et que pour avoir voulu économiser 10 on se fait plumer de 100 !

Comme nous avons l'immense chance de vendre une prestation intellectuelle où il faut juste des cartes de visites, un portable et un stylo et qu'en majorité nous travaillons toujours chez les clients, je recommande de [b:dab344aae5]ne pas déclarer de bureau "at home"[/b:dab344aae5].