100 % FREELANCE 100 % IT
100 % FREELANCE 100 % IT
 

tarif ingénieur test de performance

Aurelien

29 Messages

Admin du site
21/11/2015 à 14:14

bonjour,
je suis dans le domaine de test de performance, j'ai vu que les SSII recrutent à 50 K€ / an en CDI, savez vous en gros la facturation par jour pour un indépendant ?

J'ai fait une petite estimation, ça doit fait 800 euros / jour non ?

Merci d'avance

https://www.freelance-info.fr
https://www.carriere-info.fr
https://www.turnover-it.com

Pragmateek

1222 Messages

Grand Maître
21/11/2015 à 19:10

Bonjour,

50K€ net ça fait 100K€ de salaire réel.

Donc tout dépend de la marge brute que font les SSIIs sur ce type de profil : à 25% on arrive à 130K€ de facturation soit du [b:d161be90df]600€/j[/b:d161be90df] sur 220 jours.

Mais estimer la facturation réelle à partir du salaire reste hasardeux, tout dépend du marché : si les clients n'ont pas le budget et qu'il y a peu de profils les SSIIs peuvent baisser leur marge pour attirer les quelques consultants et capter ce qu'elles peuvent de parts et à [b:d161be90df]20%[/b:d161be90df] ça ferait du [b:d161be90df]550€/j[/b:d161be90df].

Après c'est peut-être l'inverse (factu élevée et plein de profils donc pression à la baisse sur les salaires et marge élevée) mais [b:d161be90df]800€/j[/b:d161be90df] signifierait qu'elles margent à plus de [b:d161be90df]45%[/b:d161be90df] !

Attend confirmation d'autres car ces calculs ne sont jamais triviaux.

Aurelien

29 Messages

Admin du site
21/11/2015 à 19:17

merci pour ton point de vu , une fois j'ai vu un client ( une personne que je connais c'est quasiment mon pote ) qui déboursait pour deux semaines de travail en test de performance pour 15 000 euros de prestation , il faut compter aussi le tarif de location des licences des outils de tests, car les boites qui vendent ce gendre d'outils genre LoadRunner, appliquent des tarifs très hauts

ce genre de mission, c'est super rare que le client accept un prestataire pendant un an, si on peut se tirer à trois mois max c'est déjà bien, mais souvent ça dure une à trois semaines

https://www.freelance-info.fr
https://www.carriere-info.fr
https://www.turnover-it.com

Aurelien

29 Messages

Admin du site
21/11/2015 à 19:22

les testeurs de performance, il n'y a peu de profil , les sociétés n'ont pas trop de budget mais comme c'est critique , donc les clients sont capables d'avoir un budget raisonable pour une courte période où le tarif elevé vu le nombre jours du projet

https://www.freelance-info.fr
https://www.carriere-info.fr
https://www.turnover-it.com

Pragmateek

1222 Messages

Grand Maître
21/11/2015 à 19:43

Ah si c'est de la mission ponctuelle ça change tout parce que du coup il faut tout proratiser : 50K€ pour un testeur payé à mi-temps ce n'est pas la même chose que s'il ramène chaque jour son petit cash-flow. :)

Donc oui là 800€/j ça semble normal et même du plus de 1000/1500€/j n'est pas déconnant du tout.

Par contre gérer son planning en indep' sur ce type de prestation ne doit pas être évident du tout et changer tout le temps de client et de lieu ajoute une pression et une fatigue importantes (j'ai été formateur donc j'en sais quelque chose :?).

jmolive

2194 Messages

Grand Maître
21/11/2015 à 20:41

50k brut ça fait 50 * 1,42 en salaire chargé :idea:
71k / 220 = 322 €

Gérant maj. EURL IS clot 30/09

michel95

520 Messages

impliqué
21/11/2015 à 20:56

Pragmateek a écrit :Ah si c'est de la mission ponctuelle ça change tout parce que … Par contre gérer son planning en indep' sur ce type de prestation ne doit pas être évident du tout et changer tout le temps de client et de lieu ajoute une pression et une fatigue importantes.
Pour des missions ponctuelles ces difficultés apparentes sont gérables, il ne s’agit que d’un problème de confort de travail lié aux conditions d’intervention.
Pour ces dernières on peut par exemple tendre à :
- sélectionner ses prestations en refusant de s’aventurer dans des prestations complexes,
- utiliser des moyens de transport et d’hébergement confortables.

On peut ainsi éviter la pression et la fatigue à partir du moment où l’on affecte le budget adéquat.

Je pense que la principale difficulté est plutôt liée à l’aptitude du consultant à trouver des clients qui acceptent de financer son intervention dans des conditions matérielles correctes.

Pragmateek

1222 Messages

Grand Maître
21/11/2015 à 20:58

Oui si c'est du brut en effet.

Donc à 30% de marge brute et en considérant que c'est un boulot à mi-temps on arrive sur les bons ordres de grandeur (plus de 850€/j).

Mais bon ça reste très approximatif étant donnée la spécificité de ce type de mission.

Pragmateek

1222 Messages

Grand Maître
21/11/2015 à 21:12

@michel95 En dehors du transport et du logement le changement permanent reste éprouvant, sans parler du fait qu'il faut "refaire ses preuves" à chaque fois.
Après tout dépend de la mentalité de chacun qui elle-même évolue avec l'expérience et l'âge.

Il faut parfois sacrifier des WEs (au moins le dimanche pour le voyage) pour préparer certaines prestations.
Sans compter qu'il est souvent difficile d'évaluer sa charge de travail et d'anticiper ses vacances notamment : j'ai "perdu" un été à attendre des prestations jamais concrétisées.

Quant au choix des missions il est parfois difficile d'en évaluer le contenu avant d'y mettre les pieds même s'il est possible de prendre quelques garanties sur le niveau d'engagement.
Surtout que sur de courtes périodes il y a très peu de temps pour s'adapter à l'environnement et si tout n'est pas carré ça peut faire capoter la prestation.

La mission continue sur du moyen/long terme (plusieurs mois) reste pour moi le plus confortable.

Après bien sûr c'est un arbitrage personnel et ça peut être parfait pour l'un et un cauchemar pour l'autre. :)

Aurelien

29 Messages

Admin du site
21/11/2015 à 22:14

les tests de performance c'est bien facturée mais c'est aussi la galère, récemment j'étais en mission chez un client, ils veulent faire des tests réalistes, donc normalement ils vont s'occuper de cloner la production, mais ils se rendent compte par exemple c'est très fréquent, qu'ils ont une base de données , mon cas était du SQL serveur, et ils ont pas envie de payer une licence supplémentaire pour que je fais mon boulot pendant quelques semaines , et c'est logique, donc ils peuvent demander de faire des tests en production, le gros hic est que leur applications tournent 7/7 , 24/24 , donc il faut planifier un créneau, et on risque de prendre la voiture pour venir bosser à trois heures du matin

Après il faut compter aussi les licences des outils de tests comme je dis, le client peut par exemple donner un tarif, 1500 /euros par jour pendant deux semaines , et si on débrouille, si on est bon , on peut coder des tas de scripts pour faire la mission , c'est faisable mais difficile vu la durée courte, donc on est obligé de contacter un editeur de logiciel, et ils peuvent louer leur logiciel et donc au lieu d'avoir 1500 par jour dans poche, on risque d'avoir moins que ça

https://www.freelance-info.fr
https://www.carriere-info.fr
https://www.turnover-it.com

michel95

520 Messages

impliqué
21/11/2015 à 22:58

@Pragmateek
Merci pour le retour d’expérience intéressant.
Ayant rencontré toutes ces problématiques je donne mon avis avec le recul personnel dont je dispose.

Pragmateek a écrit : En dehors du transport et du logement le changement permanent reste éprouvant, sans parler du fait qu'il faut "refaire ses preuves" à chaque fois. Après tout dépend de la mentalité de chacun qui elle-même évolue avec l'expérience et l'âge.
Pour ce qui est du logement et du transport j’ai donné mon avis précédemment.
Dans mon cas ce n’est plus un problème vu que je les compte dans le prix pour avoir des conditions matérielles plus que correctes.
Pour ma part, si je me déplace assez loin je facture également le temps de déplacement (sans l’indiquer au client).
Pour une prestation en déplacement le tarif peut très bien être forfaitaire pour une durée donnée, ces dispositions étant alors gérées contractuellement.
Pragmateek a écrit :Il faut parfois sacrifier des WEs (au moins le dimanche pour le voyage) pour préparer certaines prestations.
En principe, avec l’expérience, cet inconvénient (préparation) ne devrait plus exister à terme.
On peut, par exemple, proposer des prestations standard et augmenter le tarif pour toute modification substantielle qui implique de la préparation.
Dans mon cas je refuse de vendre des prestations complexes.
Pragmateek a écrit :Sans compter qu'il est souvent difficile d'évaluer sa charge de travail et d'anticiper ses vacances notamment : j'ai "perdu" un été à attendre des prestations jamais concrétisées.
Au début cela m’est arrivé à de nombreuses reprises, pour éviter ce problème je ne travaille que sur du concret.
Il est préférable dans un tel cas de toujours prévoir un règlement partiel ou total à la commande.
Tout dépend du contexte, mais c’est gérable, et il faut évidemment prévoir un contrat rédigé en conséquence.
Pragmateek a écrit :Quant au choix des missions il est parfois difficile d'en évaluer le contenu avant d'y mettre les pieds même s'il est possible de prendre quelques garanties sur le niveau d'engagement. Surtout que sur de courtes périodes il y a très peu de temps pour s'adapter à l'environnement et si tout n'est pas carré ça peut faire capoter la prestation.
Même si c’est difficile, il vaut mieux que tout soit « carré » à la signature du contrat sinon il sera très délicat de gérer les aléas.
En tant que freelance il est souhaitable de savoir évaluer précisément le périmètre de nos prestations. C’est un point sur lequel je suis toujours très vigilant.
Pragmateek a écrit :La mission continue sur du moyen/long terme (plusieurs mois) reste pour moi le plus confortable.
C’est effectivement, à priori, très rassurant, mais ayant testé tous les cas de figure en terme de durée, les prestations ponctuelles présentent de nombreux avantages si l’offre est bien formatée.
Le principal inconvénient est alors la lourdeur de la gestion administrative mais elle reste acceptable.

Pragmateek

1222 Messages

Grand Maître
21/11/2015 à 23:04

@michel95 Merci pour ton retour, très intéressant. :)

michel95

520 Messages

impliqué
21/11/2015 à 23:10

@huynholivier,

Etablir un tarif dans ces conditions c’est quand même très personnel et cela dépend aussi des contraintes.

On peut partir d’un tarif de base qui peut être journalier ou forfaitaire auquel on ajoute les contraintes ou données que l’on aura chiffrées et qui peuvent être très diverses : Frais de déplacement, temps de déplacement, coût des outils logiciels utilisés, difficulté, degré de compétence, expérience, intérêt de la mission, délais imposés, état de la concurrence, …

Aurelien

29 Messages

Admin du site
24/11/2015 à 00:31

merci les gars, grâce à vous je viens de me rendre compte j'étais mal payé pendant 15 ans :) ça va changer la done

https://www.freelance-info.fr
https://www.carriere-info.fr
https://www.turnover-it.com