165 connectés     6 961 missions IT     14 828 CV récents
se connecter | s'inscrire
Tous les Forums Par ou commencer ?




+ 40 ans et toujours dans la technique


+ 40 ans et toujours dans la technique

  
prec  1 2
23/12/15 à 14:19
gch06
Freelance
très actif
Inscrit le 29 Déc 2008
Messages: 149
michel95 a écrit:
gch06 a écrit:
La PME n'évoluant pas dans le domaine du digital et souhaitant basculer vers le numérique : le freelance se retrouve alors en concurrence avec des web agencies/freelance pas chèr(e)s, avec des prix tirés vers le bas ==> pas intéressant ni rentable

Sur le principe il n'y a rien de nouveau de ce côté-là, ceci est vrai quel que soit le métier et le domaine d'activité.

Nous avons la chance de travailler dans le domaine du service. Que dire alors de ceux qui travaillent dans la commercialisation de produits non différenciants ?

Dans mon domaine, pour certaines prestations, si l'on tient compte de la durée de la prestation, du profil, de l'expérience, … on arrive à des écarts de prix considérables alors que la prestation porte le même intitulé sur le papier.

Quel que soit le créneau il est nécessaire de pouvoir se différencier ; mais il est évident que sur un marché donné, si l'on est totalement inconnu, il est difficile de justifier des différences tarifaires dans les prestations. J'ajoute quand même que si l'on n'a pas travaillé sérieusement ce point je ne peux qu'être d'accord avec les conclusions.


La différenciation dont vous parler peut s'appliquer à un marché de niche/expertise , elle ne peut pas/plus s'appliquer aux domaines techniques autour du digital/web.

Il suffit de regarder la teneur (et les TJM Sad) des annonces sur freelance-info pour s'en convaincre ...

Voir le profil de l'utilisateur    
23/12/15 à 14:49
mixomatose
Membre
avatar
Grand Maître
Inscrit le 12 Fév 2008
Messages: 6451
gch06 a écrit:
et arrêter de subir ce marché français qui ne reconnait pas l'expérience technique au delà de 40 ans

++;
ça fait bientot 10 ans que je ne travaille plus qu'avec des entreprises étrangères.


_________________
calculette de charges sociales TNS indépendant en ligne, comparateur simulateur Autoentrepreneur EI EURL
http://www.entrepriseindividuelle.info/Calc_CharSoc.php
Voir le profil de l'utilisateur    
23/12/15 à 15:21
gch06
Freelance
très actif
Inscrit le 29 Déc 2008
Messages: 149
mixomatose a écrit:
gch06 a écrit:
et arrêter de subir ce marché français qui ne reconnait pas l'expérience technique au delà de 40 ans

++;
ça fait bientot 10 ans que je ne travaille plus qu'avec des entreprises étrangères.


Tout à fait, c'est la direction que je souhaiterais prendre dans un avenir très proche pour conserver mon statut d'indépendant auquel je reste malgré tout extrêmement attaché.

L'expertise technique semble mieux reconnue/rétribuée et les clients semblent également plus ouverts au télétravail.

Le seul point qui me fait hésiter est la partie contractuelle (notamment si le contrat est rédigé en anglais et comporte des subtilités de langage) et la gestion des conflits en cas de désaccord/non paiement.

Voir le profil de l'utilisateur    
23/12/15 à 15:33
michel95
Freelance
impliqué
Inscrit le 14 Juil 2010
Messages: 474
Pour les contrats avec des étrangers, en ce qui me concerne je les propose en Français sachant que les prestations sont ponctuelles. Pour les paiements il faut effectivement être prudent mais si les prestations sont très courtes c'est facile à gérer.

Pour revenir aux points précédents je ne pense pas qu'il faille systématiquement se focaliser sur « un marché de niche/expertise » même si c'est un environnement naturellement favorable.
Sur un autre fil un intervenant s'étonnait du niveau élevé de rémunération dans le domaine de l'immobilier alors que, selon ce dernier, les conditions d'entrée étaient moins élevées en termes de compétences que dans l'informatique. Or, l'immobilier traditionnel n'est pas spécialement « un marché de niche/expertise ».

Pour un consultant et un domaine donné, à qualifications techniques similaires, on peut trouver des différences importantes en termes de résultats. Le marché de niche n'est donc pas incontournable.

Par ailleurs il est également souhaitable de ne pas restreindre son champ d'intervention de quelle que manière que ce soit ce qui constituerait alors un obstacle.
Pour illustrer ne serait-ce que par l'aspect géographique : pour mes propres prestations et sur les 3 derniers exercices si je me contentais uniquement de « démarcher en direct les entreprises de ma région » mon chiffre d'affaires moyen serait de 3% de l'actuel.
Il est pourtant bénéfique d'essayer de toucher la clientèle potentielle la plus large possible. Or, j'ai des collègues qui refusent de se déplacer hors de leur région ou bien de subir d'autres contraintes.

Voir le profil de l'utilisateur    
23/12/15 à 16:50
gch06
Freelance
très actif
Inscrit le 29 Déc 2008
Messages: 149
"Pour un consultant et un domaine donné, à qualifications techniques similaires, on peut trouver des différences importantes en termes de résultats"

==> c'est votre vision des choses orientée business, qui si elle fait du sens ne correspond absolument pas aux recrutements actuels dans la technique (surtout chez des grands comptes) ; vous pourrez argumentez comme vous le souhaitez en prétendant qu'en plus de vos connaissances techniques, vous avez optimisé/automatisé les process ou les bonnes pratiques, améliorer le ROI, fait gagner de l'argent au client ...... le client final et ou le commercial SSII s'en tamponnent , ce qui les intéresse est de savoir si sur les 15 mots clés/technologies du poste "mouton à 5 pattes" qui est défini vous en maitrisez 15 car 14 ne suffiront pas ....

"Pour illustrer ne serait-ce que par l'aspect géographique : pour mes propres prestations et sur les 3 derniers exercices si je me contentais uniquement de « démarcher en direct les entreprises de ma région » mon chiffre d'affaires moyen serait de 3% de l'actuel"

==> je peux comprendre cette argument et je penserais à l'avenir à élargir mes horizons (en y incluant l'étranger également) mais personnellement je réside autour d'une grande technopole dans le sud est , et si le recrutement des profils techniques au delà de 40 ans était réalisé correctement sans cette course effrénée vers le jeunisme, je devrais être en mesure TRÈS facilement d'assurer 100% de mon CA sans forcément devoir aller sur Paris ou autre ...

Pour illustrer ce que je dis , quand j'ai commencé en indépendant sur ma région je n'avais aucun inter-contrat, je refusais souvent des missions et je touchais , avec 3 ans d'expérience le même TJM que celui que je touche aujourd'hui avec 18 d'expérience ... et ne venez pas me parler de la crise ....

Voir le profil de l'utilisateur    

prec  1 2
Répondre au sujet
Recruteurs
Accès via Turnover-it :
CVthèque & publication
Nous contacter
Par formulaire
SARL AGSI
75 Rue de Lourmel
75015 PARIS
logo freelance-info.fr
2018 © Copyright AGSI
Conditions d'utilisation