82 freelances IT, SI et WEB connectés     6 486 missions
se connecter | s'inscrire
Tous les Forums Vos projets




L'avenir du Freelancing ?


L'avenir du Freelancing ?

  
prec  1 2 3 4 5 6  suiv
24/10/16 à 15:51
BT Service
Freelance
très actif
Inscrit le 21 Jan 2010
Messages: 112
gch06 a écrit:

Car franchement je vois toujours sur ces sujets certains étaler leur super TJM à 700,800 ou 1000 EUR H.T (et tant mieux pour eux ils le méritent) mais sans jalousie aucune ça ne représente PAS DU TOUT la majorité des cas (il suffit d'aller voir les tarifs médians sur ce site), à fortiori en région.


C'est marrant, quand on dit qu'on facture 3/400 on ne se fait pas reprendre, mais dès qu'un tarif semble "élevé" c'est de l'étalage...

Smile

J'ai bien précisé que je ciblais ma réflexion sur du management de projets internationaux.

En effet, des chefs de projets "classiques" sur des sujets sans grande valeur ajoutée même à paris, les TJM varient entre 450 et 600.

J'indiquais juste que sur des sujets plus ambitieux comme Workplace, Big Data, digital,... il n'est pas rare à Paris/IDF de trouver des Tarifs bien plus élevés.

A contrario, je pense que vous avez raison quant aux métiers que vous décrivez.

Mais je pense également qu'il y a l'effet pervers de l'indépendance en IT qui en opposition avec la possibilité de faire beaucoup de métiers en tant que salarié d'un client final, rend plus compliquée une évolution de carrière si non préparée par du training...

Voir le profil de l'utilisateur    
24/10/16 à 16:00
gch06
Freelance
très actif
Inscrit le 29 Déc 2008
Messages: 144
BT Service a écrit:
gch06 a écrit:

Car franchement je vois toujours sur ces sujets certains étaler leur super TJM à 700,800 ou 1000 EUR H.T (et tant mieux pour eux ils le méritent) mais sans jalousie aucune ça ne représente PAS DU TOUT la majorité des cas (il suffit d'aller voir les tarifs médians sur ce site), à fortiori en région.


C'est marrant, quand on dit qu'on facture 3/400 on ne se fait pas reprendre, mais dès qu'un tarif semble "élevé" c'est de l'étalage...

Smile

J'ai bien précisé que je ciblais ma réflexion sur du management de projets internationaux.

En effet, des chefs de projets "classiques" sur des sujets sans grande valeur ajoutée même à paris, les TJM varient entre 450 et 600.

J'indiquais juste que sur des sujets plus ambitieux comme Workplace, Big Data, digital,... il n'est pas rare à Paris/IDF de trouver des Tarifs bien plus élevés.

A contrario, je pense que vous avez raison quant aux métiers que vous décrivez.

Mais je pense également qu'il y a l'effet pervers de l'indépendance en IT qui en opposition avec la possibilité de faire beaucoup de métiers en tant que salarié d'un client final, rend plus compliquée une évolution de carrière si non préparée par du training...


Non mais sincèrement n'y voyez aucune critique sur le tarif en lui-même que vous parvenez à obtenir, tant mieux pour vous sincèrement, c'est juste que le métier que vous exercez est trop éloigné de celui que j'exerce.

Je cherche vraiment des retours d'expérience dans le développement et plus particulièrement ce que vous nommez digital/web/mobile.

De mon côté, sans training et en ayant été confronté à d'autres métiers au cours de ma carrière et certains "experts", je me sens tout à fait capable de basculer sur de la gestion de projet, de la MOA ou du commercial avec un peu de volonté et de bagou.

Je cherche juste des avis objectifs de tierces personnes pouvant me conforter dans ma réflexion actuelle qui est du type "on siffle la fin de la partie, on sort de la technique et on passe à autre chose pour conserver son employabilité au delà de 40 ans, quitte à reprendre un CDI pour faire carrière même si ce n'est pas l'idée qui me fait vibrer le plus".

Voir le profil de l'utilisateur    
24/10/16 à 16:30
BT Service
Freelance
très actif
Inscrit le 21 Jan 2010
Messages: 112
gch06 a écrit:
BT Service a écrit:
gch06 a écrit:

Car franchement je vois toujours sur ces sujets certains étaler leur super TJM à 700,800 ou 1000 EUR H.T (et tant mieux pour eux ils le méritent) mais sans jalousie aucune ça ne représente PAS DU TOUT la majorité des cas (il suffit d'aller voir les tarifs médians sur ce site), à fortiori en région.


C'est marrant, quand on dit qu'on facture 3/400 on ne se fait pas reprendre, mais dès qu'un tarif semble "élevé" c'est de l'étalage...

Smile

J'ai bien précisé que je ciblais ma réflexion sur du management de projets internationaux.

En effet, des chefs de projets "classiques" sur des sujets sans grande valeur ajoutée même à paris, les TJM varient entre 450 et 600.

J'indiquais juste que sur des sujets plus ambitieux comme Workplace, Big Data, digital,... il n'est pas rare à Paris/IDF de trouver des Tarifs bien plus élevés.

A contrario, je pense que vous avez raison quant aux métiers que vous décrivez.

Mais je pense également qu'il y a l'effet pervers de l'indépendance en IT qui en opposition avec la possibilité de faire beaucoup de métiers en tant que salarié d'un client final, rend plus compliquée une évolution de carrière si non préparée par du training...


Non mais sincèrement n'y voyez aucune critique sur le tarif en lui-même que vous parvenez à obtenir, tant mieux pour vous sincèrement, c'est juste que le métier que vous exercez est trop éloigné de celui que j'exerce.

Je cherche vraiment des retours d'expérience dans le développement et plus particulièrement ce que vous nommez digital/web/mobile.

De mon côté, sans training et en ayant été confronté à d'autres métiers au cours de ma carrière et certains "experts", je me sens tout à fait capable de basculer sur de la gestion de projet, de la MOA ou du commercial avec un peu de volonté et de bagou.

Je cherche juste des avis objectifs de tierces personnes pouvant me conforter dans ma réflexion actuelle qui est du type "on siffle la fin de la partie, on sort de la technique et on passe à autre chose pour conserver son employabilité au delà de 40 ans, quitte à reprendre un CDI pour faire carrière même si ce n'est pas l'idée qui me fait vibrer le plus".



Pas de soucis Smile

Ce que je pense sur le développement, c'est qu'il y a trop de gens avec des compétences dans ce domaine, quelque soit la techno. c'est bien pour ceux qui aiment de se faire la main, d'apprendre, mais il faut à mon avis ne plus y rester car la concurrence est rude... notamment à l'échelle worldwide et pour moins cher qu'en France.

Voir le profil de l'utilisateur    
24/10/16 à 18:30
Atlaas
Freelance
actif
Inscrit le 12 Oct 2014
Messages: 49
gch06 a écrit:


Il y a quelques années de ça, la notion de tech lead, chef de projet technique ou architecte voulait encore dire quelque chose et pouvait encore se refléter dans les responsabilités allouées au sein de la mission et le TJM.

Aujourd'hui j'ai vraiment cette sensation que tout est taylorisé/tiré vers le bas, il n'y quasiment plus que des postes de développeur pour lesquels les clients (et les SSII) ne font plus la différence entre un ingé avec 2 ans d'expérience et un autre beaucoup plus expérimenté.

Je voulais juste savoir si d'autres personnes dans ma situation ont le même ressenti que moi ?


Bonjour gch06,

Je comprends exactement de quoi tu parles. Tu l'as dit, le maître mot est "taylorisation".
Pour avoir débuté dans une très grosse SSII (qui se fait présenter comme boite de consulting évidemment) j'ai pu constater que les grands groupes font rarement de gros développements. Il se contentent d'acheter des softs et les déployer.

Sur la plupart des projets où j'ai travaillé, il y avait 10 consultants fonctionnels pour 2 à 3 développeurs! Les consultants étaient chargés de réaliser les tests, la MOA et la config du soft.
Le travail des développeurs consistait à faire quelques ajustements ou "tweaks" par-ci par-là. Mettre en place les interfaces et surveiller la prod. Rien de bien compliqué. On ne recrutait que des juniors de préférence BAC+2 pour baisser les coûts un max.

Je pense que développements "lourds" qui demandent des architectes et une expertise pointue ne se sont réalisé que chez des startup ou des éditeurs de logiciels. Ces boites là visent plutôt à recruter en interne.

___________
En EURL IS
http://freelance.atlaas.net

Voir le profil de l'utilisateur    
24/10/16 à 18:39
mixomatose
Membre
avatar
Grand Maître
Inscrit le 12 Fév 2008
Messages: 6203
Ce qui est rare est cher, donc il faut absolument sortir du troupeau si on veut augmenter ses revenus. Et pour gérer des projets de plusieurs millions d'€ (ceux qui payent largement plus de 1000€/j, il ne suffit pas d'un peu de bagou, il faut une vraie expérience et une bonne réputation.


_________________
calculette de charges sociales TNS indépendant en ligne, comparateur simulateur Autoentrepreneur EI EURL
http://www.entrepriseindividuelle.info/Calc_CharSoc.php
Voir le profil de l'utilisateur    
25/10/16 à 11:12
gch06
Freelance
très actif
Inscrit le 29 Déc 2008
Messages: 144
mixomatose a écrit:
Ce qui est rare est cher, donc il faut absolument sortir du troupeau si on veut augmenter ses revenus. Et pour gérer des projets de plusieurs millions d'€ (ceux qui payent largement plus de 1000€/j, il ne suffit pas d'un peu de bagou, il faut une vraie expérience et une bonne réputation.


Ok c'est bien, ça fait plaisir, sauf que dans ma région et pour très bien connaître les grilles tarifaires des grands comptes (qui disposent pourtant d'énormes moyens et lancent des projets à plusieurs millions d'euros comme vous dîtes) , les tarifs que vous indiquez sont du domaine du doux rêve/délire/incantation magique, à fortiori sachant que le marché est complètement verrouillé par les SSII (ce qui diminue d'autant la possibilité d'obtenir un TJM sympa pour le freelance vu la marge des SSII) et que le coût de la vie est forcément inférieur à celui de paris (d'où généralement des tarifs de 10 à 30% inférieurs à ceux de Paris).

Dans ma région et je suis affirmatif ça s'étale entre 280 pour un dev vraiment débutant sur une techno courante à gros gros maximum 700 (et encore je suis gentil) pour un fonctionnel/directeur de projet disposant d'une forte expérience/expertise et de diverses certifications.

Les seuls postes qui pourraient se permettre de se rapprocher (mais de loin) des TJMs que vous indiquez sont des postes réservés aux internes de ces grands comptes, en aucune manière ils ne sont sous-traités.

Donc on peut digresser des heures sur des tarifs à 1000 euros , moi ce qui m'intéresse aussi c'est l'avenir du freelancing pour ceux qui représentent probablement la grande majorité et que vous appelez (non sans un brin de taquinerie dont vous êtes coutumier) le "troupeau" et dont le TJM se situe plus généralement entre 300 et 500 euros Very Happy

Dit autrement, tout le monde n'a pas envie d'exercer des responsabilités, ne vise pas le fonctionnel ou le management ou la "gestion de projet".

Une fois assumé son choix de rester dans la technique et même si ce choix lui interdit à terme de viser les TJM très hauts dont vous parlez, le freelance n'a pas non plus envie de se faire entuber et se voir systématiquement proposer des prix tirés vers le bas autour de 300 alors qu'il pense en toute humilité valoir plutôt 450/500 en région.

Ceci vient principalement à mon sens du fait qu'un ingénieur est maintenant considéré Senior au bout de 3 ans, ce qui masque les différences d'expertise entre un ingé ayant 3,10 ou 20 ans d'expérience et tire les prix vers le bas.

Voir le profil de l'utilisateur    
25/10/16 à 11:19
BT Service
Freelance
très actif
Inscrit le 21 Jan 2010
Messages: 112
gch06 a écrit:
mixomatose a écrit:
Ce qui est rare est cher, donc il faut absolument sortir du troupeau si on veut augmenter ses revenus. Et pour gérer des projets de plusieurs millions d'€ (ceux qui payent largement plus de 1000€/j, il ne suffit pas d'un peu de bagou, il faut une vraie expérience et une bonne réputation.


Ok c'est bien, ça fait plaisir, sauf que dans ma région et pour très bien connaître les grilles tarifaires des grands comptes (qui disposent pourtant d'énormes moyens et lancent des projets à plusieurs millions d'euros comme vous dîtes) , les tarifs que vous indiquez sont du domaine du doux rêve/délire/incantation magique, à fortiori sachant que le marché est complètement verrouillé par les SSII (ce qui diminue d'autant la possibilité d'obtenir un TJM sympa pour le freelance vu la marge des SSII) et que le coût de la vie est forcément inférieur à celui de paris (d'où généralement des tarifs de 10 à 30% inférieurs à ceux de Paris).

Dans ma région et je suis affirmatif ça s'étale entre 280 pour un dev vraiment débutant sur une techno courante à gros gros maximum 700 (et encore je suis gentil) pour un fonctionnel/directeur de projet disposant d'une forte expérience/expertise et de diverses certifications.

Donc on peut digresser des heures sur des tarifs à 1000 euros et faire un concours de b..., moi ce qui m'intéresse aussi c'est l'avenir du freelancing pour ceux qui représentent probablement la grande majorité et que vous appelez (non sans un brin de taquinerie dont vous êtes coutumier) le "troupeau" et dont le TJM se situe plus généralement entre 300 et 500 euros Very Happy


Mon avis:
Le CDI a de beaux jours en internes de clients finaux car c'est une culture.
Le CDI en SSII va diminuer et le freelance va augmenter car justement, les SSII ont besoin de flexibilité autant que les clients finaux, et leurs CDI ne leur permettent pas de l'avoir autant qu'il le faudrait.

En clair, les modèles Umbrella/Red de UK ou équivalent ailleurs vont s'étoffer au détriment du consulting CDI des SSII

Sur Paris, partout j'entends des consultants salariés s'interesser au monde de l'independance.

Voir le profil de l'utilisateur    
25/10/16 à 11:28
gch06
Freelance
très actif
Inscrit le 29 Déc 2008
Messages: 144
BT Service a écrit:
gch06 a écrit:
mixomatose a écrit:
Ce qui est rare est cher, donc il faut absolument sortir du troupeau si on veut augmenter ses revenus. Et pour gérer des projets de plusieurs millions d'€ (ceux qui payent largement plus de 1000€/j, il ne suffit pas d'un peu de bagou, il faut une vraie expérience et une bonne réputation.


Ok c'est bien, ça fait plaisir, sauf que dans ma région et pour très bien connaître les grilles tarifaires des grands comptes (qui disposent pourtant d'énormes moyens et lancent des projets à plusieurs millions d'euros comme vous dîtes) , les tarifs que vous indiquez sont du domaine du doux rêve/délire/incantation magique, à fortiori sachant que le marché est complètement verrouillé par les SSII (ce qui diminue d'autant la possibilité d'obtenir un TJM sympa pour le freelance vu la marge des SSII) et que le coût de la vie est forcément inférieur à celui de paris (d'où généralement des tarifs de 10 à 30% inférieurs à ceux de Paris).

Dans ma région et je suis affirmatif ça s'étale entre 280 pour un dev vraiment débutant sur une techno courante à gros gros maximum 700 (et encore je suis gentil) pour un fonctionnel/directeur de projet disposant d'une forte expérience/expertise et de diverses certifications.

Donc on peut digresser des heures sur des tarifs à 1000 euros et faire un concours de b..., moi ce qui m'intéresse aussi c'est l'avenir du freelancing pour ceux qui représentent probablement la grande majorité et que vous appelez (non sans un brin de taquinerie dont vous êtes coutumier) le "troupeau" et dont le TJM se situe plus généralement entre 300 et 500 euros Very Happy


Mon avis:
Le CDI a de beaux jours en internes de clients finaux car c'est une culture.
Le CDI en SSII va diminuer et le freelance va augmenter car justement, les SSII ont besoin de flexibilité autant que les clients finaux, et leurs CDI ne leur permettent pas de l'avoir autant qu'il le faudrait.

En clair, les modèles Umbrella/Red de UK ou équivalent ailleurs vont s'étoffer au détriment du consulting CDI des SSII

Sur Paris, partout j'entends des consultants salariés s'interesser au monde de l'independance.


Cet éventuel changement de modèle ne vaudra le coup que si les clients finaux font sauter les intermédiaires et acceptent de retravailler en direct avec les freelances ce qui ne me semble pas du tout être la direction actuelle choisie par les services achats.

Car si le modèle avec intermédiaire SSII perdure et qu'en plus on se retrouve avec encore plus de freelances sur le marché, ça précarisera encore plus les freelances et ça tirera encore plus les prix vers le bas ....

Voir le profil de l'utilisateur    
25/10/16 à 11:31
BT Service
Freelance
très actif
Inscrit le 21 Jan 2010
Messages: 112
gch06 a écrit:

Car si le modèle avec intermédiaire SSII perdure et qu'en plus on se retrouve avec encore plus de freelances sur le marché, ça précarisera encore plus les freelances et ça tirera encore plus les prix vers le bas ....


Il y a beaucoup de nouvelles boites qui commencent à évoluer dans ce sens. D'anciens sales de grosses SSII qui ont bien compris que tout le monde peut être gagnant du client au freelance en étant "équitable". C'est naissant, mais j'en connais certaines sur Paris (oui désolé...), qui essaie d'être juste envers les parties prenantes.

Après il faut clairement que les clients finaux comprennent ce schéma et notamment que les indép ne sont pas tous des mercenaires. Et surtout que si tout le monde joue le jeu, les freelances auront de meilleures rémunérations tout en ayant des coûts pouvant être moins cher pour les clients finaux.

Voir le profil de l'utilisateur    
25/10/16 à 18:08
Paul92
Freelance
Grand Maître
Inscrit le 02 Avr 2012
Messages: 1238
gch06 a écrit:
BT Service a écrit:
gch06 a écrit:
mixomatose a écrit:
Ce qui est rare est cher, donc il faut absolument sortir du troupeau si on veut augmenter ses revenus. Et pour gérer des projets de plusieurs millions d'€ (ceux qui payent largement plus de 1000€/j, il ne suffit pas d'un peu de bagou, il faut une vraie expérience et une bonne réputation.


Ok c'est bien, ça fait plaisir, sauf que dans ma région et pour très bien connaître les grilles tarifaires des grands comptes (qui disposent pourtant d'énormes moyens et lancent des projets à plusieurs millions d'euros comme vous dîtes) , les tarifs que vous indiquez sont du domaine du doux rêve/délire/incantation magique, à fortiori sachant que le marché est complètement verrouillé par les SSII (ce qui diminue d'autant la possibilité d'obtenir un TJM sympa pour le freelance vu la marge des SSII) et que le coût de la vie est forcément inférieur à celui de paris (d'où généralement des tarifs de 10 à 30% inférieurs à ceux de Paris).

Dans ma région et je suis affirmatif ça s'étale entre 280 pour un dev vraiment débutant sur une techno courante à gros gros maximum 700 (et encore je suis gentil) pour un fonctionnel/directeur de projet disposant d'une forte expérience/expertise et de diverses certifications.

Donc on peut digresser des heures sur des tarifs à 1000 euros et faire un concours de b..., moi ce qui m'intéresse aussi c'est l'avenir du freelancing pour ceux qui représentent probablement la grande majorité et que vous appelez (non sans un brin de taquinerie dont vous êtes coutumier) le "troupeau" et dont le TJM se situe plus généralement entre 300 et 500 euros Very Happy


Mon avis:
Le CDI a de beaux jours en internes de clients finaux car c'est une culture.
Le CDI en SSII va diminuer et le freelance va augmenter car justement, les SSII ont besoin de flexibilité autant que les clients finaux, et leurs CDI ne leur permettent pas de l'avoir autant qu'il le faudrait.

En clair, les modèles Umbrella/Red de UK ou équivalent ailleurs vont s'étoffer au détriment du consulting CDI des SSII

Sur Paris, partout j'entends des consultants salariés s'interesser au monde de l'independance.


Cet éventuel changement de modèle ne vaudra le coup que si les clients finaux font sauter les intermédiaires et acceptent de retravailler en direct avec les freelances ce qui ne me semble pas du tout être la direction actuelle choisie par les services achats.

Car si le modèle avec intermédiaire SSII perdure et qu'en plus on se retrouve avec encore plus de freelances sur le marché, ça précarisera encore plus les freelances et ça tirera encore plus les prix vers le bas ....


C'est la direction la plus probable, malheureusement, et ça suit la logique "d'uberisation" de l'économie. Bien sûr il y aura toujours des contre-exemples, mais ils représenteront 5% des indépendants à tout casser.

Voir le profil de l'utilisateur    

prec  1 2 3 4 5 6  suiv
Répondre au sujet
Recruteurs
Accès via Turnover-it :
CVthèque & publication
Nous contacter
Par formulaire
SARL AGSI
75 Rue de Lourmel
75015 PARIS
logo freelance-info.fr
2017 © Copyright AGSI
Confidentialité