155 connectés     6 961 missions IT     14 828 CV récents
se connecter | s'inscrire
Tous les Forums Vos problèmes, les pièges à éviter




Passage SSII à Freelance même client, à la demande du client


Passage SSII à Freelance même client, à la demande du client

  
1 2  suiv
28/04/16 à 19:41
zbub
Freelance
nouveau
Inscrit le 28 Avr 2016
Messages: 3
Bonsoir à tous,

Je travaille actuellement en CDI pour une SSII (que nous appellerons X), en prestation chez un client grand compte (que nous appellerons Tim) depuis plus d'un an maintenant. La mission est intéressante et se passe bien, le client est apparemment très satisfait de mon travail.

Ma SSII est loin d'être la pire SSII d'après ce que j'ai pu lire en entendre ailleurs, mais ça n'est clairement pas la meilleure non plus. L'éloignement entre X et Tim n'aide pas, j'habite maintenant près du client, et j'ai passé jusqu'à six mois sans échanger un mot avec mon supérieur (qui se trouve être aussi mon commercial et mon patron, héhé). Ajoutez à ça une marge copieuse, une grande difficulté à se faire payer le moindre frais pour aller au siège, une carrière apparemment au point mort, bref j'ai tout simplement décidé d'aller voir ailleurs. Jusque là rien de folichon.

Problème: Tim est très content de mon travail, Tim a des difficultés à recruter (petite ville de province), Tim ne veut pas passer six mois à former un remplaçant sur un projet où le fonctionnel est complexe, bref Tim veut me garder. Dès que je commence ma recherche active, Tim me suggère très fortement d'envisager de me mettre à mon compte et de bosser pour lui en direct (dès la fin du contrat actuel qui le lie à X), et pour le même TJM. Tim appuiera ma démarche, "appellera le pdg de X pour pousser une gueulante" si besoin, bref la totale. Tim a l'air très emballé, je lui répond que je vais réfléchir.

Une première lecture des différents sujets sur divers forums (et en premier celui ci, merci à vous) me font penser qu'avec toutes ces clauses de contrat qui peuvent gêner, ça risque d'être coton. Mais mon CDI n'a pas de clause de non-concurrence, uniquement les classiques loyauté et exclusivité. Je demande à Tim de vérifier qu'il n'a pas signé une clause de non-sollicitation avec X, il m'assure ne pas en avoir.

Tout content de découvrir que ça va peut être pas si mal se passer, j'exige cependant d'en parler d'abord à mon patron chez X avant de commencer la moindre démarche, pour voir ce qu'il compte faire et lui proposer, si nécessaire, commission, pourcentage et autre sous-traitance pour faire passer la pilule.

Bien sur, ça se passe très mal. Le patron de X trouve ma proposition complètement déplacée voire insultante, et m'indique qu'il va régler la question avec son service juridique fissa. Le service juridique confirme le lendemain : si je fais ce que prévoit Tim, ce sera le tribunal pour détournement de clientèle.

Tim est en train de consulter son propre service juridique, réponse dans les prochains jours, mais je le sens déjà beaucoup moins chaud, et ses grandes promesses à base de "s'ils te font chier on vire tout le monde" semblent bien oubliées (j'ai quelques collègues de X en mission chez Tim, que Tim m'a assuré de lui même n'avoir aucun problème à mettre dans la balance).

Aujourd'hui je me dis que claquer la porte est probablement le plus simple quitte à aller faire du freelance ailleurs, mais la situation qui se profilait était quand même avantageuse à tous les points de vue, bonne mission, bon client, bon TJM pour commencer. Sans compter que j'ai probablement salement amoché ma relation avec X, pour rien au final (Tim lui me recommandera quoi qu'il arrive).

Alors je me demande...
- M'attaquer pour détournement de clientèle alors que c'est Tim (le client) qui me détourne, c'est du bluff ?
- Sans clause de non-concurrence et non-sollicitation, je peux quand même me faire embêter ?
- Si c'est Tim qui me demande, est-ce que je deviens un faux-indépendant avec tout les risques que ça représente pour Tim comme pour moi ?

Merci beaucoup pour vos réponses et avis en ces temps difficiles.

PS: Ha oui et bien sûr, Tim refuse de signer des prestataires en CDI. Evidemment.

Voir le profil de l'utilisateur    
29/04/16 à 07:42
Paul92
Freelance
Grand Maître
Inscrit le 02 Avr 2012
Messages: 1250
Tiens bizarrement en lisant les 3 premiers paragraphes, j'avais de suite compris comment ça finissait Wink . Avec le peu d'expérience que j'ai, j'ai pu remarquer que :

- les commerciaux (surtout dans les petites boîtes) qui ne vous donnent plus aucune nouvelle une fois le placement effectué et disparaissent comme des vendeurs de voitures d'occasion sont les premiers à rappliquer dans la minute avec la sirène et le gyrophare au moindre petit grain de sable qui pourrait entraver leur business. C'est comme ça, vous le vérifierez à chaque fois.

- votre chef interne après vous avoir promis qu'il vous soutiendrait jusqu'au cercueil vous laisse tomber au premier obstacle venu? Logique aussi. N'oubliez jamais que dans ces grands comptes les petits chefs de service sont souvent très carriéristes (oui en tant qu'indépendants c'est une notion qui nous dépasse mais c'est comme ça aussi). Vous croyez vraiment qu'il va prendre le risque de se mettre à dos les achats, le service juridique et la RH tout ça pour conserver un prestataire qui bosse un peu mieux que la moyenne?

C'est sûr que l'opportunité était tentante, c'est sûr que plein d'autres y ont eu droit avant vous (et y auront droit après), mais pour vous il est possible que ça ne se fasse pas. C'est dommage, c'est pas juste sans doute, mais parfois le contexte fait que l'on tombe sur un os. Le seul conseil à vous donner c'est de ne pas prendre tout ça trop à coeur. Et puis dites vous que de toute façon on ne devient pas indépendant uniquement parce que l'opportunité se présente. Indépendant c'est avant tout un état d'esprit.

Voir le profil de l'utilisateur    
29/04/16 à 08:48
jmolive
Freelance
Grand Maître
Inscrit le 24 Mar 2012
Messages: 1814
BRAVO Paul !
100 % OK avec toi !


_________________
Gérant maj. EURL IS clot 30/09
Voir le profil de l'utilisateur    
29/04/16 à 11:50
raduro19
Freelance
impliqué
Inscrit le 11 Aoû 2009
Messages: 476
Bonjour
As-tu proposé à ta boite actuelle X de passer en indep maintenant que c'est clair que c'est ton choix mais ne restant avec eux?
Rad

Voir le profil de l'utilisateur    
29/04/16 à 13:00
jmolive
Freelance
Grand Maître
Inscrit le 24 Mar 2012
Messages: 1814
Et un qui va perdre son énergie à discutailler alors que dans ces cas là, seul compte le pur rapport de force. Very Happy


_________________
Gérant maj. EURL IS clot 30/09
Voir le profil de l'utilisateur    
29/04/16 à 13:30
Paul92
Freelance
Grand Maître
Inscrit le 02 Avr 2012
Messages: 1250
Voilà, pour que ces montages puissent se faire il faut que les 3 parties soient d'accord. Dès que l'un d'eux ne veut pas en entendre parler et campe sur son contrat, ça ne se fera pas. Ne rêvez pas, on n'est pas des stars du foot ou des chanteurs de pop, personne n'ira au procès pour nous.

Bien sûr la conséquence ce sera certainement que les relations entre X et Tim risquent d'être plus tendues à l'avenir. Mais ça ça ne change en rien votre affaire.

Voir le profil de l'utilisateur    
29/04/16 à 13:38
manhu31
Freelance
impliqué
Inscrit le 08 Juil 2010
Messages: 200
Moi je serai toi je commencerai pas claquer ma dem. Bosser avec des marchants de viande, ca n'est jamais bon.

Voir le profil de l'utilisateur    
29/04/16 à 14:21
freeOuPas
Freelance
avatar
très actif
Inscrit le 09 Nov 2014
Messages: 83
Bonjour,
zbub a écrit:
Tout content de découvrir que ça va peut être pas si mal se passer, j'exige cependant d'en parler d'abord à mon patron chez X avant de commencer la moindre démarche...

Je pense qu'il fallait laisser le client aborder le sujet avec la SSII. A mon avis, l'affaire aurait pris un autre sens..

D'ailleurs, savez-vous s'il y a eu un échange à votre sujet entre le client et la ssii?
zbub a écrit:
Bien sur, ça se passe très mal. Le patron de X trouve ma proposition complètement déplacée voire insultante...

Incroyable le monde dans lequel on vit! le pickpocket qui se sent insulté quand on essaye de retitrer sa main de notre poche...
Paul92 a écrit:
Le seul conseil à vous donner c'est de ne pas prendre tout ça trop à coeur. Et puis dites vous que de toute façon on ne devient pas indépendant uniquement parce que l'opportunité se présente. Indépendant c'est avant tout un état d'esprit.

Effectivement, il faut pas prendre tout ça à coeur. Mais en même temps il faut pas lacher l'affaire aussi facilement.

Bon courage

Voir le profil de l'utilisateur    
29/04/16 à 17:27
zbub
Freelance
nouveau
Inscrit le 28 Avr 2016
Messages: 3
Merci à tous pour vos réponses. Au final j'en comprends que c'est moins une question de ce que dit la loi ou de savoir si les menaces de mon patron sont vides, que de trouver un arrangement amiable entre toutes les parties. Autrement dit : c'est mal barré.

Paul92 a écrit:
N'oubliez jamais que dans ces grands comptes les petits chefs de service sont souvent très carriéristes

C'est peut être trouver des excuses à quelqu'un qui n'en mérite pas mais dans le cas du petit chef en question (que j'apprécie beaucoup par ailleurs) c'est peut être plus de l'amateurisme, un manque d'expérience par rapport à cette situation qu'il gère pour la première fois.

raduro19 a écrit:
As-tu proposé à ta boite actuelle X de passer en indep maintenant que c'est clair que c'est ton choix mais ne restant avec eux?

Oui, aucun arrangement ne leur convient et ça n'est pas étonnant. En faisant un calcul rapide et sans doute pas très juste, si je prends le TJM actuel et que j'enlève mon salaire brut, 60% de charges sur mon salaire, et 10% de provision pour inter-contrat et maladie, il reste 50% de marge. Aucun arrangement ne sera plus intéressant financièrement pour eux que le statu quo, ils ne bougeront que s'ils risquent de perdre quelque chose. C'est là que mon client aurait dû leur faire comprendre aussi clairement que ce qu'il a pu me dire, et c'est là que je commence à être déçu.

freeOuPas a écrit:
Je pense qu'il fallait laisser le client aborder le sujet avec la SSII. A mon avis, l'affaire aurait pris un autre sens..

D'ailleurs, savez-vous s'il y a eu un échange à votre sujet entre le client et la ssii?

C'est sans doute ici que j'ai fait la première erreur, j'aurais du voir que le client me laissait partir devant, ce qui montrait dès le début son manque de volonté à aller jusqu'au bout de sa démarche.

Ensuite ils ont discuté de mon cas deux fois au téléphone mais ça n'a rien changé, puisque le client a raté deux occasions de montrer les dents.

Présenté comme ça c'est sûr c'est assez accablant pour le client. D'un autre côté je préfère me rendre compte de son manque de fiabilité dès maintenant, plutôt qu'au moment de lui demander où sont passés les 200 premiers jours de prestation qu'il m'a promis ?

Voir le profil de l'utilisateur    
29/04/16 à 17:49
jmolive
Freelance
Grand Maître
Inscrit le 24 Mar 2012
Messages: 1814
Bravo Zbub, tu as tout compris.
La solution que je vois, qui est bcp plus risquée serait de démissionner, faire une autre mission temporaire dans une filiale ou autre service éloigné, puis de revenir.


_________________
Gérant maj. EURL IS clot 30/09
Voir le profil de l'utilisateur    

1 2  suiv
Répondre au sujet
Recruteurs
Accès via Turnover-it :
CVthèque & publication
Nous contacter
Par formulaire
SARL AGSI
75 Rue de Lourmel
75015 PARIS
logo freelance-info.fr
2018 © Copyright AGSI
Conditions d'utilisation