124 freelances IT, SI et WEB connectés     6 582 missions
se connecter | s'inscrire
15/09/16 à 16:16
sloly09
Freelance
actif
Inscrit le 22 Juin 2015
Messages: 32
Bonjour,

J'ai reçu une proposition d'embauche de mon client à 58k€ sur 12 mois.
C'est un grand groupe multi nationale français.

J'ai démarré en freelance en novembre 2015, je dois clore mon premier bilan le 31 décembre. J'ai un TJM de 450 HT soit 98k€ de CA annuel.

Cela me plait d'être mon propre patron mais étand donné l'opportunité au chaud dans ce grand groupe, je réfléchis à la proposition sans pour l'instant parvenir à une décision. Dois-je me ranger tout de suite (j'ai 32 ans) ou continuer en freelance?

D'un côté c'est frustrant si je dois clore mon entreprise, j'ai pas assé exploré le statut de freelance, l'opportunité arrive limite trop tôt, je m'étais donné au moins 3 ans dans le freelance.
D'un autre côté est-ce que ces genres d'opportunités se refuse?

Je me demande si je dois accepter la proposition d'embauche? Pouvez-vous partager vos avis et vos expériences avec moi?

Voir le profil de l'utilisateur    
15/09/16 à 16:44
Paul92
Freelance
Grand Maître
Inscrit le 02 Avr 2012
Messages: 1238
Si vous êtes à 450€ et qu'on vous propose 58K€ en salarié c'est qu'il y a un problème quelque part (sans doute un intermédiaire qui se prend une belle marge).

Car à 58K€ en ajoutant les charges, le CE, l'amortissement de la formation, la RH, les arrêts maladie et ... le coût de votre futur licenciement, vous coûtez déjà plus que votre chiffre d'affaire.

Voir le profil de l'utilisateur    
15/09/16 à 17:04
sloly09
Freelance
actif
Inscrit le 22 Juin 2015
Messages: 32
Paul92 a écrit:
Si vous êtes à 450€ et qu'on vous propose 58K€ en salarié c'est qu'il y a un problème quelque part (sans doute un intermédiaire qui se prend une belle marge).

Car à 58K€ en ajoutant les charges, le CE, l'amortissement de la formation, la RH, les arrêts maladie et ... le coût de votre futur licenciement, vous coûtez déjà plus que votre chiffre d'affaire.


@Paul92
Merci pour ton retour.
Normalement l'intermédiaire facure 500€ à son client.

Tu penses quoi de la proposition d'embauche?

Voir le profil de l'utilisateur    
15/09/16 à 17:10
Paul92
Freelance
Grand Maître
Inscrit le 02 Avr 2012
Messages: 1238
Il vous facture pas plutôt 600€?

Parce que c'est à peu près l'équivalence que vous devriez avoir.

Voir le profil de l'utilisateur    
15/09/16 à 17:20
sloly09
Freelance
actif
Inscrit le 22 Juin 2015
Messages: 32
Paul92 a écrit:
Il vous facture pas plutôt 600€?

Parce que c'est à peu près l'équivalence que vous devriez avoir.


On ne sait jamais avec les intermédiaieres mais ça me parait beaucoup.

Voir le profil de l'utilisateur    
15/09/16 à 17:41
Paul92
Freelance
Grand Maître
Inscrit le 02 Avr 2012
Messages: 1238
C'est le moment de le demander.

Si le client est prêt à mettre cette somme en vous embauchant c'est que vous méritez mieux que 450€.

Voir le profil de l'utilisateur    
15/09/16 à 17:44
sloly09
Freelance
actif
Inscrit le 22 Juin 2015
Messages: 32
Paul92 a écrit:
C'est le moment de le demander.

Si le client est prêt à mettre cette somme en vous embauchant c'est que vous méritez mieux que 450€.


OK!
tu penses quoi de la proposition?

Voir le profil de l'utilisateur    
15/09/16 à 18:07
Paul92
Freelance
Grand Maître
Inscrit le 02 Avr 2012
Messages: 1238
58K€ en salarié c'est très bien, mais la vraie question à vous poser c'est si vous tenez ou pas à rester indépendant. Je suis aussi retourné en CDI après quelques mois, mais j'ai eu vite l'impression d'être dans une cage dorée. Je me suis rendu compte que ce n'était plus ce que je souhaitais et j'ai repris mon affaire très rapidement.

Si vous tenez à rester indépendant, faites le point sur votre tarification réelle car il y a sans doute un problème. Evidemment ce sera plus simple si le client final connaît votre statut.

Voir le profil de l'utilisateur    
18/09/16 à 22:39
Atlaas
Freelance
actif
Inscrit le 12 Oct 2014
Messages: 49
Assez d'accord avec Paul92.
J'ajouterais, qu'au delà de l'aspect purement pécunier, si tu penses long terme la principale raison qui pousserait un indépendant à se remettre en CDI est la perspective d'une vraie carrière dans un grand groupe.

Quand je me suis lancé en 2014, je m'étais donné 3 ans aussi. Je me rends compte aujourd'hui que je ne pourrais probablement jamais gagner autant d'argent en salarié, car en optimisant correctement (je sais qu'il y a des personnes qui sont contre) il n'y juste pas photo entre un indep et un employé. Je suis également assez serein sur le fait de pouvoir trouver des missions régulièrement (j'ai plus de 10 xp dans mon domaine).

Ceci dit, je suis quand même tenté de revenir en CDI.
Pourquoi? Parce qu'une fois on fait le tour techniquement, ça devient assez rébarbatif. C'est une impression partagé avec plusieurs amis/collèges indep avec qui je discute régulièrement. Le sentiment de n'être qu'un exécutant, le fait de subir des chefs de projets plus ou mois incompétent, passe de plus en plus mal avec les années. On a envie de donner plus de sens à sa carrière. Gravir les échelons ou essayer des postes totalement différents.
Mais là aussi il faut payer le prix: faire carrière souvent implique le fait de travailler plus dur, essayer de se faire visible, jouer la politique interne, etc.

My two cents

_________________
en EURL IS depuis Sep 2014

Simulateur de charges et revenu pour indep: http://freelance.atlaas.net

Voir le profil de l'utilisateur    
19/09/16 à 00:18
Paul92
Freelance
Grand Maître
Inscrit le 02 Avr 2012
Messages: 1238
Je suis d'accord sur tout sauf votre dernier paragraphe. Si je suis indépendant c'est aussi parce que le carriérisme ne m'a jamais intéressé. Subir les chefs de projet des clients, oui ça peut être pénible mais ça reste une relation contractuelle, pas un lien de subordination avec un employeur.

Voir le profil de l'utilisateur    

1 2 3  suiv
Répondre au sujet
Recruteurs
Accès via Turnover-it :
CVthèque & publication
Nous contacter
Par formulaire
SARL AGSI
75 Rue de Lourmel
75015 PARIS
logo freelance-info.fr
2017 © Copyright AGSI
Confidentialité