192 connectés     7 267 missions IT     24 857 CV récents
se connecter | s'inscrire
Tous les Forums Par ou commencer ?




SASU IR sans cotisations sociales: ça passe ou pas?...


SASU IR sans cotisations sociales: ça passe ou pas?...

  
prec  1 2 3  suiv
05/10/17 à 01:53
hmg
Conseiller entreprise
avatar
Grand Maître
Inscrit le 09 Jan 2005
Messages: 24092
Bonjour,
roibobo a écrit:
vous avez bien raison d'avoir des sentiments, par contre j'ai quelques remarques à faire au niveau de votre raisonnement:

1- Vous utilisez le mot "truander. Est-ce-qu'utiliser une structure SASU IR sans salaire est illégal? c'était ma question initiale et d'après vos réponse - si j'ai bien compris - ça ne l'est pas.

En ce sens, est-ce-que vous traitez de "truandeurs" et de "faux semblant" tous les EURL (et les expert comptable qui les conseillent par ailleurs) qui profitent de l'abattement de 10% sur l'IRPP alors qu'ils ont passé toutes leurs notes de frais sur l'entreprise? Combien de minimum retraite en moins font tout ça?...

Ce ne sont pas les mêmes frais qui sont remboursés, si vous avez un vrai EC.

En EI par exemple, les trajets domicile-bureau sont déductibles, pas en eurl IS où s'est inclus dans les 10%.

roibobo a écrit:

Je vous informe que les cotisations retraite financent moins du 60% des retraites versées actuellement et 0% du Fonds de solidarité vieillesse qui finance le minimum vieillesse , ne parlons pas des régimes spéciaux, et ça diminue d'année en année...

Cela ne change rien au raisonnement général. Si cela diminue, c'est que des personnes ne participent pas. Et les taux des prélèvements sont inférieurs aux taux retraite. Par ailleurs, vous dites vous mêmes ne pas avoir validé des droits pour des années passées à l'etranger Donc quoi que vous en disiez : au final on paye pour vous que cela soit pour un manque d'en taux ou pour un manque de période déclarative.

roibobo a écrit:

2- Au sujet des "grands groupes"Est-ce-qu'on peut faire ce qu'on veut et qu'on sera toujours protégé de la faillite grâce à l'argent des contribuables, sous couvert qu'on fait "tourner la machine"? la réponse est ou devrait être "Non" et non pas "Peut-être pas" comme vous le pensez (pas que vous d'ailleurs). Ce dysfonctionnement provoque d'ailleurs qu'un bon grand nombre de travailleurs dépendent de ces groupes.

Vous avez un raisonnement microéconomique en ne regardant qu'un bout de la lorgnette sur le sujet alors que sur d'autres vous construisez des pyramides (ou empruntez celles des autres ?).

Allez plus loin.
Ces grands groupes payent des cotisations en France pour leurs salariés, des taxes en France pour leurs locaux, des sous-traitants français...

En ne regardant qu'où ils payent leurs impôts, on en oublie cela.

Ce n'est pas la même chose pour certains dans le domaine immatériel qui ont eu trop d'aides (Google en Irlande et Amazon au Luxembourg).

roibobo a écrit:

3- Quant aux leçons de morale et les "c'est moi qui va payer ta retraite, alors un peu de respect", j'insiste que le Fonds de solidarité vieillesse qui finance le minimum vieillesse est surtout financé par la CSG (et en rien par les cotisations retraite) que les SASU IR payent au taux fort en plus(et qui va augmenter en 2018). Par contre cette CSG participe aussi au financement des retraites "normales" ainsi qu'au systèmes de santé et d'allocations familiales. Alors qui finance qui finalement? le gérant de SASU sans salaire donc sans couverture sociale ou monsieur "les avantages des autres sont des truanderies pas les miens" qui croit en plus qu'il paye tout?

De toute façon, j'espère pour le bien de la France que ce système de retraite à "bénéfice défini" aura été remis en cause d'ici là, sans attendre la faillite inexorable à laquelle se destinent tous les systèmes pyramidaux

Et vous connaissez bien entendu des pays où il y a des systèmes géniaux pour les retraites qui remplaceront avantageusement ce que vous voulez détruire (pas parce que ce système est mauvais, mais parce que vous n'y avez presque jamais participé en réalité).


_________________
Cordialement,

- HMG - hmg_71@yahoo.fr
Expert comptable - Paris - www.hmgec.com
Pensez à regarder le contexte et la date des réponses. Elles ne s'appliquent pas toujours à tous les cas.
Voir le profil de l'utilisateur    
05/10/17 à 09:49
Invité
jmolive a écrit:
Si cela permet de relativiser ...

Tant que la création d'argent sera fait par le crédit et qu'il y aura des intérêts sur les crédits : oui, notre système sera une énorme pyramide de Ponzi (les nouveaux crédits payent les anciens car les intérêts génèrent un manque d'argent en circulation et ils sont captés par le 1% plus riche).

Le peuple élit des représentants mais ne vote pas les lois. Ce n'est donc pas une démocratie, mais une oligarchie. Sitôt élus, nos représentants ont pour rôle d'appliquer les directives européennes pour pouvoir financer l'état et éviter l'effondrement de la pyramide de Ponzi nationale.

Cette pyramide permet l'afflux naturel de l'argent vers le 1% supérieur qui détient obligations/actions/créances.

Il s'en suivra toujours plus de taxes et d'impôts sur les 99% restants, pour tenir les intérêts de la dette. Cela forme de l'esclavage indirect bien admis par les populations.

Pour faire passer cela, on divertit le peuple avec des sujets sans importance et du divertissement abêtissant(télé, ciné ..), une presse orientée (financée par les grands groupes détenus par les oligarques) ou débats mineurs entre les classes.

Et tout cela sous couvert de solidarité ...... Very Happy

Avec notre Europe, on étend tout cela, ce qui fait remonter les flux financier vers les 1% de l'Europe les plus aisés et compresse encore plus ceux des derniers pour cents (ex de la Grèce).

Nous sommes dans un jeu de chaises musicales et pour que la musique continue, l'état doit prélever plus pour nourrir les intérêts de la dette constituant cette pyramide.

Donc pour Roibobo, puisque c'est légal, why not. Notre système est-il bien moral lui pour que nous soyons si volontaire à sa défense ?

Idea


Que c'est bon de lire des personnes clairvoyantes sur ce forum. Cool

Le peuple est esclave de ses faiblesses et le système les lui redonne décuplé.

Comme le dit HMG les grands groupes participent activement à l'économie, sauf qu'ils ne redistribuent pas à l'économie en général... grâce aux sociétés écrans, le hold up ricain sur l'Europe ne durera pas éternellement et comme le pétrodollar est sur la fin aussi, l'effondrement des économies va se faire de manière naturelle. Un cadavre sous perfusion ne vit plus... Maintenant que faire ? Et bien bannir le sacro saint mot "démocratie" qui est le cache sexe du capitalisme vorace et l'ami complaisant du communisme. Regardez http://www.lepoint.fr/editos-du-point/sophie-coignard/coignard-la-france-insoumise-les-rates-des-rois-de-la-com-05-10-2017-2162151_2134.php Fais ce que je dis, mais ne fais pas ce que je fais, des vampires... et qui plus est connaître et maitriser les codes...

   
05/10/17 à 11:48
roibobo
Freelance
nouveau
Inscrit le 24 Fév 2015
Messages: 4
Bonjour,

hmg a écrit:

Ce ne sont pas les mêmes frais qui sont remboursés, si vous avez un vrai EC.

En EI par exemple, les trajets domicile-bureau sont déductibles, pas en eurl IS où s'est inclus dans les 10%.



Mis à part ceux qui ont une double vie ou des problèmes avec leur conjoint, vous connaissez beaucoup d'EURL dont le trajet domicile-bureau > 0 km?

hmg a écrit:

Cela ne change rien au raisonnement général. Si cela diminue, c'est que des personnes ne participent pas. Et les taux des prélèvements sont inférieurs aux taux retraite. Par ailleurs, vous dites vous mêmes ne pas avoir validé des droits pour des années passées à l'etranger Donc quoi que vous en disiez : au final on paye pour vous que cela soit pour un manque d'en taux ou pour un manque de période déclarative.


Si les taux des prélèvements sont inférieurs aux taux de retraite c'est qu'il y a bien un problème; et les personnes qui ne participent plus ou pas ne sont pas des truands (pas tous en tout cas). A chaque nouvelle crise on laisse sur le carreau de plus en plus de gens au chômage et on décuple la dette pour essayer de maintenir des avantages au dessus des moyens d'une économie "social-capitaliste" (si un truc de ce genre peut exister).

Quant à qui paye quoi et à qui, j'ai bien cotisé avant de partir à l'étranger et j'ai même rien touché sur 2 ans d'assedics au montant maximum dont j'avais le droit (plus de 15 ans de minimum vieillesse à vue d'œil). Je me plains pas et je ne réclame rien (mes études ne m'ont rien coûté par exemple et j'en suis reconnaissant), mais c'est juste pour dire que tout le monde participe au niveau de ce que la loi indique.


hmg a écrit:


Vous avez un raisonnement microéconomique en ne regardant qu'un bout de la lorgnette sur le sujet alors que sur d'autres vous construisez des pyramides (ou empruntez celles des autres ?).

Allez plus loin.
Ces grands groupes payent des cotisations en France pour leurs salariés, des taxes en France pour leurs locaux, des sous-traitants français...

En ne regardant qu'où ils payent leurs impôts, on en oublie cela.

Ce n'est pas la même chose pour certains dans le domaine immatériel qui ont eu trop d'aides (Google en Irlande et Amazon au Luxembourg).


Les grands groupes payent ce que la loi leur permet de payer et ce que leurs EC conseillent, et ils bénéficient des aides qu'on veut bien leurs offrir. Et leurs travailleurs et prestataires ils vont les chercher là où ça leur convient. Bref, il font comme tout le monde (par exemple mes vetements et mon portable sont fait en chine, j'achète sur Amazon, parfois chez lidl et j'ai un abonnement chez free..). Doit-on se révolter contre cela? certainement, mais comme on se trouve encore du bon coté, on laisse faire.




hmg a écrit:

Et vous connaissez bien entendu des pays où il y a des systèmes géniaux pour les retraites qui remplaceront avantageusement ce que vous voulez détruire (pas parce que ce système est mauvais, mais parce que vous n'y avez presque jamais participé en réalité).


Non je n'en connais pas, justement parce qu'il ne peut pas y en avoir. Vous l'avez dit vous même: "les taux des prélèvements sont inférieurs aux taux de retraite", c'est à dire aux avantages, l'État doit donc s'endetter (trouver d'autres pigeons) pour maintenir le système . tiens, ça me rappelle un mot qui évoque des monuments en Egypte...

Voir le profil de l'utilisateur    
05/10/17 à 13:19
François1
Freelance
Grand Maître
Inscrit le 04 Avr 2008
Messages: 2422
roibobo a écrit:
[...]l'État doit donc s'endetter (trouver d'autres pigeons) pour maintenir le système . tiens, ça me rappelle un mot qui évoque des monuments en Egypte...


C'est quand même une façon bien sombre de considérer le fonctionnement de notre système de retraite par répartition...

Si les pays occidentaux l'ont mis en place, c'est justement parce que le système de rente à 100% basée sur la capitalisation conduisait à de véritables catastrophes (1929 étant la plus retentissante).

Vous qualifiez de système pyramidal notre régime de retraite, mais comment qualifieriez vous un système où un Français moyen souhaite vivre ses vieux jours uniquement en plaçant de l'argent (immobilier, bourse, industrie,...) ? La roulette russe, les sables mouvants, la providence ?

Le système de Ponzi est une fraude qui s'écroule lorsque les clients réclament leurs sous au même moment. Le régime de retraite par répartition ne nous fait courir aucun risque de ce genre là. Ça ne veut pas dire qu'il faut être négligent, mais la démographie nous permet d'anticiper, voire de trouver d'autres sources de financement s'il le faut.

--
François

Voir le profil de l'utilisateur    
05/10/17 à 13:23
Invité
François1 a écrit:
roibobo a écrit:
[...]l'État doit donc s'endetter (trouver d'autres pigeons) pour maintenir le système . tiens, ça me rappelle un mot qui évoque des monuments en Egypte...


C'est quand même une façon bien sombre de considérer le fonctionnement de notre système de retraite par répartition...

Si les pays occidentaux l'ont mis en place, c'est justement parce que le système de rente à 100% basée sur la capitalisation conduisait à de véritables catastrophes (1929 étant la plus retentissante).

Vous qualifiez de système pyramidal notre régime de retraite, mais comment qualifieriez vous un système où un Français moyen souhaite vivre ses vieux jours uniquement en plaçant de l'argent (immobilier, bourse, industrie,...) ? La roulette russe, les sables mouvants, la providence ?

Le système de Ponzi est une fraude qui s'écroule lorsque les clients réclament leurs sous au même moment. Le régime de retraite par répartition ne nous fait courir aucun risque de ce genre là. Ça ne veut pas dire qu'il faut être négligent, mais la démographie nous permet d'anticiper, voire de trouver d'autres sources de financement s'il le faut.

--
François


Pas sûr qu'une masse conséquente de chômeurs et des fonctionnaires suffisent à financer des retraites... mais bon pourquoi pas, à voir... Smile

   
05/10/17 à 16:58
jmolive
Freelance
Grand Maître
Inscrit le 24 Mar 2012
Messages: 2120
François1 a écrit:

Le système de Ponzi est une fraude qui s'écroule lorsque les clients réclament leurs sous au même moment. Le régime de retraite par répartition ne nous fait courir aucun risque de ce genre là.


Allons tous retirer nos fonds à la banque et on verra si rien ne s'écroule et que les retraites sont encore versées Very Happy

La pyramide de Ponzi est globale et les retraites sont une petite partie dedans.


_________________
Gérant maj. EURL IS clot 30/09
Voir le profil de l'utilisateur    
05/10/17 à 21:15
jmolive
Freelance
Grand Maître
Inscrit le 24 Mar 2012
Messages: 2120
Un exemple de ce qui se passe quand la musique s'arrête
boursorama.com/actualites/catalogne-face-a-l-impasse-l-inquietude-des-milieux-economiques-s-accroit-a20afe931bc1e3460643593efde867f8


_________________
Gérant maj. EURL IS clot 30/09
Voir le profil de l'utilisateur    
06/10/17 à 00:08
François1
Freelance
Grand Maître
Inscrit le 04 Avr 2008
Messages: 2422
jmolive a écrit:

Allons tous retirer nos fonds à la banque et on verra si rien ne s'écroule et que les retraites sont encore versées Very Happy


Vous n'avez visiblement pas bien compris comment fonctionne le système de retraite par répartition...

C'est justement parce que les retraites de base en France ne sont pas prélevées sur des fonds de pension ou sur des placements financiers qu'elles continuent à être versées, même en cas de crise.

--
François

Voir le profil de l'utilisateur    
06/10/17 à 14:46
mioko
Freelance
avatar
très actif
Inscrit le 28 Fév 2012
Messages: 84
roibobo a écrit:
Bonjour à tous,

2 - Déclaration à l'IR de tout le bénéfice en quote part à titre non-professionnel pour éviter le débat "activité professionnelle = cotisation sociale" (je participerai donc de toute façon au financement de la Sécurité Sociale en payant une grosse CSG).
.


Bonjour,
Et Comment peut-on déclarer la quote part à titre non profesionnel ?
Dans la 2042 ?

Merci par avance

Voir le profil de l'utilisateur    
06/10/17 à 18:20
hmg
Conseiller entreprise
avatar
Grand Maître
Inscrit le 09 Jan 2005
Messages: 24092
Bonjour,
mioko a écrit:
roibobo a écrit:
Bonjour à tous,

2 - Déclaration à l'IR de tout le bénéfice en quote part à titre non-professionnel pour éviter le débat "activité professionnelle = cotisation sociale" (je participerai donc de toute façon au financement de la Sécurité Sociale en payant une grosse CSG).
.


Bonjour,
Et Comment peut-on déclarer la quote part à titre non profesionnel ?
Dans la 2042 ?

Oui, mais je ne tiens pas à être là le jour où l'Administration se rendra compte de ce qu'elle perd dans ces montages (rien que sur les prélèvements sociaux de 15,5% à 8%; il y a 7,5% et encore si c'est versé et c'est sans compter les 25% de majoration sur absence d'OGA).


_________________
Cordialement,

- HMG - hmg_71@yahoo.fr
Expert comptable - Paris - www.hmgec.com
Pensez à regarder le contexte et la date des réponses. Elles ne s'appliquent pas toujours à tous les cas.
Voir le profil de l'utilisateur    

prec  1 2 3  suiv
Répondre au sujet
Recruteurs
Accès via Turnover-it :
CVthèque & publication
Nous contacter
Par formulaire
AGSI SAS
75 Rue de Lourmel
75015 PARIS
logo freelance-info.fr
2018 © Copyright AGSI SAS
Conditions d'utilisation