100 % FREELANCE 100 % IT
100 % FREELANCE 100 % IT
 

SASU IR sans cotisations sociales: ça passe ou pas?...

roibobo

4 Messages

nouveau
03/10/2017 à 14:17

Bonjour à tous,

ayant très longtemps travaillé à l'étranger sans statut d'expatrié, je n'ai aucun intérêt à cotiser à la retraite en France (je laisse de côté le débat moral sur la solidarité intergénérationnelle...) et, d'après mes calculs, les assurance privées me conviennent tout à fait pour garantir ma couverture santé et prévoyance (rapport prix/prestations/risques) et celle de ma famille (QF = 3).

En ce sens, pour mon activité de conseil et services informatiques, la création d'une SASU à l'IR sans salaire "semblerait" l'option optimale dans mon cas (du moins sur les 5 premières années de ce régime, si la législation ne change pas d'ici-là...).

D'après vos retours d'expérience (voir même ouï-dire) est-ce qu'il y a toujours un risque avéré de "redressement" si on procède ainsi:

1 - envoi chaque année de rescrit à l'URSAAF (qui répond tjrs que seuls les salaires sont affecte aux cotisations sociales) et à l'administration fiscale (qui ne répond jamais d'après ce que j'ai pu lire sur internet)

2 - Déclaration à l'IR de tout le bénéfice en quote part à titre [b:819d6079be]non-professionnel[/b:819d6079be] pour éviter le débat "activité professionnelle = cotisation sociale" (je participerai donc de toute façon au financement de la Sécurité Sociale en payant une grosse CSG).

Merci de votre aide.

hmg

25578 Messages

Grand Maître
04/10/2017 à 07:49

Bonjour,

Risque : oui. Mais peu voire pas de redressements clairs.

Mais pour l'instant pas de jurisprudence et pas de démarches fixes pour déclarer (donc chacun fait à sa sauce).

Etre rémunéré de son travail, c'est aussi : pouvoir emprunter, avoir une base de prévoyance, avoir une base d'indemnisation d'assurance en cas d'accident pour vous, justifier ses revenus pour les allocations familiales, justifier à votre client que vous êtes à jour des cotisations sociales...

Même si cela vous donne peu de droits, cela vous en donne. Sinon vous pourrez demander le minimum retraite. Demander à ceux qui devront participer pour vous le payer comment le faire est quelque peu immoral, non ?

Cordialement,

- HMG - hmg_71@yahoo.fr
Expert comptable - Paris - www.hmgec.com
Pensez à regarder le contexte et la date des réponses. Elles ne s'appliquent pas toujours à tous les cas.

Papus007

532 Messages

impliqué
04/10/2017 à 10:11

hmg a écrit : Même si cela vous donne peu de droits, cela vous en donne. Sinon vous pourrez demander le minimum retraite. Demander à ceux qui devront participer pour vous le payer comment le faire est quelque peu immoral, non ?
👍👍👍

Tcharli

2526 Messages

Grand Maître
04/10/2017 à 10:42

roibobo a écrit :et, d'après mes calculs, les assurance privées me conviennent tout à fait pour garantir ma couverture santé et prévoyance (rapport prix/prestations/risques) et celle de ma famille (QF = 3).
Oui, c'est possible, je connais un prestataire qui le pratique à l'heure actuelle. Pour le mandataire social sans salaire, on peut faire exactement les mêmes garanties en prévoyance et en frais de santé que pour des salariés cadres ou des TNS.

Sans pouvoir déduire quoi que ce soit, puisqu'il n'y a pas de rémunération, cela peut répondre à des situations temporaires ou très spécifiques (certains cumuls emploi-retraite, certains présidents de SASU sans salaire, etc.). Bien évidemment, les cotisations sont payées à titre personnel sans entrer dans la comptabilité de l'entreprise.

Ex-courtier en assurances néo-retraité, rangé des voitures.
Opinions sur le forum à titre personnel et non professionnel.
Protection sociale des Travailleurs Non Salariés et SASU.
En MP, bons courtiers pour prévoyance, mutuelle, retraite, RC PRO

roibobo

4 Messages

nouveau
04/10/2017 à 11:13

Merci à tous pour vos retours d'expérience et/ou vos avertissements.

Quant au débat moral, il faudrait d'abord inviter à s'asseoir à une très grande table Google, Amazon, Uber, Airbn'b (et tous les autres modèles d'économie "collaborative", voir pourquoi pas Macron et ses acolytes, etc.) mais aussi les Fillons, Wauquiez, Ferrand, voir les cheminots de la SNCF, les salariés des "too big to fail" du CAC 40, et j'en passe, pour assurer un minimum de perspective sur ce thème.

Un premier sujet pourrait être: Puisque les pyramides de Ponzi sont illégales, pourquoi la retraite par répartition existe? et elle est même obligatoire dans certains pays...

Cela dit, je suis totalement d'accord que la solidarité est indispensable pour garantir une paix sociale

hmg

25578 Messages

Grand Maître
04/10/2017 à 13:10

Bonjour,

[sentiment]Les grands groupes.
C’est une excuse facile pour dire que l’on truande mais que ce serait moral.

Ces grands groupes ont par ailleurs des milliers de salariés et participent aux économies à un niveau très important. Par ces milliers de salariés : ils cotisent à la retraite. Cette retraite à laquelle vous demanderez le minimum.

Est-il moral qu’ils ne payent pas tous les impôts car ils utilisent toutes les possibilités offertes par la loi (souvent des investissements en plus) ? Peut-être pas. Mais ce n’est pas le sujet. Le sujet c’est la retraite et cela, il l’a payé bien pour leurs salariés.

Et d’ailleurs vous êtes très content d’avoir ces grands comptes comme client final pour bosser.

Donc oui, les grands groupes, ce n’est pas une excuse pour nous faire payer à nous et eux dans le futur votre minimum retraite parce qu aujourd'hui vous ne voulez pas cotiser. Avec vous solidarité ne rime que dans un sens : tout pour moi.

C’est la même chose que les artistes français qui vendent en France et vont à l’etranger pour ne pas payer d’impots et de cotisations. On critique les grands patrons qui partent, mais quand c’est un artiste qui gagnent plus que la plupart de ces patrons, des tas de personnes sont là pour dire « je les comprend, on paye trop ». Et bien non ! C’est la même chose.

Ne vous cachez pas derrière de faux semblant, le jour où vous aurez besoin, vous frapperez à la porte des caisses pour votre minimum vieillesse. Et les grands groupes comme les indépendants auront cotisés à la retraite pour vous payer ce minimum.

Ayez la descence d’avoir l’air contrit et de ne pas insulter notre intelligence.[/sentiment]

Voilà mon sentiment.

Cordialement,

- HMG - hmg_71@yahoo.fr
Expert comptable - Paris - www.hmgec.com
Pensez à regarder le contexte et la date des réponses. Elles ne s'appliquent pas toujours à tous les cas.

roibobo

4 Messages

nouveau
04/10/2017 à 16:53

Bonjour,

vous avez bien raison d'avoir des sentiments, par contre j'ai quelques remarques à faire au niveau de votre raisonnement:

1- Vous utilisez le mot "truander. Est-ce-qu'utiliser une structure SASU IR sans salaire est illégal? c'était ma question initiale et d'après vos réponse - si j'ai bien compris - ça ne l'est pas.

En ce sens, est-ce-que vous traitez de "truandeurs" et de "faux semblant" tous les EURL (et les expert comptable qui les conseillent par ailleurs) qui profitent de l'abattement de 10% sur l'IRPP alors qu'ils ont passé toutes leurs notes de frais sur l'entreprise? Combien de minimum retraite en moins font tout ça?...
Je vous informe que les cotisations retraite financent moins du 60% des retraites versées actuellement et 0% du Fonds de solidarité vieillesse qui finance le minimum vieillesse , ne parlons pas des régimes spéciaux, et ça diminue d'année en année...

2- Au sujet des "grands groupes"Est-ce-qu'on peut faire ce qu'on veut et qu'on sera toujours protégé de la faillite grâce à l'argent des contribuables, sous couvert qu'on fait "tourner la machine"? la réponse est ou devrait être "Non" et non pas "Peut-être pas" comme vous le pensez (pas que vous d'ailleurs). Ce dysfonctionnement provoque d’ailleurs qu'un bon grand nombre de travailleurs dépendent de ces groupes.

3- Quant aux leçons de morale et les "c'est moi qui va payer ta retraite, alors un peu de respect", j'insiste que le Fonds de solidarité vieillesse qui finance le minimum vieillesse est surtout financé par la CSG (et en rien par les cotisations retraite) que les SASU IR payent au taux fort en plus(et qui va augmenter en 2018). Par contre cette CSG participe aussi au financement des retraites "normales" ainsi qu'au systèmes de santé et d'allocations familiales. Alors qui finance qui finalement? le gérant de SASU sans salaire donc sans couverture sociale ou monsieur "les avantages des autres sont des truanderies pas les miens" qui croit en plus qu'il paye tout?

De toute façon, j’espère pour le bien de la France que ce système de retraite à "bénéfice défini" aura été remis en cause d'ici là, sans attendre la faillite inexorable à laquelle se destinent tous les systèmes pyramidaux.

Bien à vous

Tap

1679 Messages

Grand Maître
04/10/2017 à 17:04

Disons que la SASU IR est dans un flou juridique. C'est peut être légal. Peut être pas. En tout cas, l'abus de droit est évident (vous n'utilisez ce type de structure que pour échapper aux cotisations sociales). Je pense que vous en êtes parfaitement conscient.

Après, tant que l'URSSAF ne se penche pas sur ce cas (visiblement, pas de jurisprudence à ce jour), vous êtes peinard. Mais quand ils vont s'y mettre (ça viendra tôt ou tard, il y a de l'argent à prendre, il ne faut pas les prendre pour des idiots non plus) ça risque de faire très mal, surtout pour les premiers qui feront office d'exemple.

Après c'est un calcul de risque. Personnellement, j'ai encore 30 ans a tirer, donc je doute que ça passe sur une période aussi longue. Si vous n'avez que quelques années à faire, cela peut se discuter.

Déjà vous êtes conscient du besoin de prendre une prévoyance à côté, ça n'est pas le cas de tous.

François1

2521 Messages

Grand Maître
04/10/2017 à 21:49

roibobo a écrit : De toute façon, j’espère pour le bien de la France que ce système de retraite à "bénéfice défini" aura été remis en cause d'ici là, sans attendre la faillite inexorable à laquelle se destinent tous les systèmes pyramidaux.
Je n'ai pas lu tout votre diatribe, mais c'est quand même dingue de considérer que le régime de retraite par répartition est un système pyramidal voire système de Ponzi !

Lisez un peu l'histoire de nos pays occidentaux, l'économie des états développés et vous verrez que ce système que vous considérez comme "à faillite inexorable" est au contraire celui qui nous sauve de toutes les crises épisodiques.

--
François

jmolive

2183 Messages

Grand Maître
04/10/2017 à 22:15

Si cela permet de relativiser ...

Tant que la création d'argent sera fait par le crédit et qu'il y aura des intérêts sur les crédits : oui, notre système sera une énorme pyramide de Ponzi (les nouveaux crédits payent les anciens car les intérêts génèrent un manque d'argent en circulation et ils sont captés par le 1% plus riche).

Le peuple élit des représentants mais ne vote pas les lois. Ce n'est donc pas une démocratie, mais une oligarchie. Sitôt élus, nos représentants ont pour rôle d'appliquer les directives européennes pour pouvoir financer l'état et éviter l'effondrement de la pyramide de Ponzi nationale.

Cette pyramide permet l'afflux naturel de l'argent vers le 1% supérieur qui détient obligations/actions/créances.

Il s'en suivra toujours plus de taxes et d'impôts sur les 99% restants, pour tenir les intérêts de la dette. Cela forme de l'esclavage indirect bien admis par les populations.

Pour faire passer cela, on divertit le peuple avec des sujets sans importance et du divertissement abêtissant(télé, ciné ..), une presse orientée (financée par les grands groupes détenus par les oligarques) ou débats mineurs entre les classes.

Et tout cela sous couvert de solidarité ...... :D

Avec notre Europe, on étend tout cela, ce qui fait remonter les flux financier vers les 1% de l'Europe les plus aisés et compresse encore plus ceux des derniers pour cents (ex de la Grèce).

Nous sommes dans un jeu de chaises musicales et pour que la musique continue, l'état doit prélever plus pour nourrir les intérêts de la dette constituant cette pyramide.

Donc pour Roibobo, puisque c'est légal, why not. Notre système est-il bien moral lui pour que nous soyons si volontaire à sa défense ?

:idea:

Gérant maj. EURL IS clot 30/09

hmg

25578 Messages

Grand Maître
05/10/2017 à 01:53

Bonjour,

roibobo a écrit :vous avez bien raison d'avoir des sentiments, par contre j'ai quelques remarques à faire au niveau de votre raisonnement:

1- Vous utilisez le mot "truander. Est-ce-qu'utiliser une structure SASU IR sans salaire est illégal? c'était ma question initiale et d'après vos réponse - si j'ai bien compris - ça ne l'est pas.

En ce sens, est-ce-que vous traitez de "truandeurs" et de "faux semblant" tous les EURL (et les expert comptable qui les conseillent par ailleurs) qui profitent de l'abattement de 10% sur l'IRPP alors qu'ils ont passé toutes leurs notes de frais sur l'entreprise? Combien de minimum retraite en moins font tout ça?...
Ce ne sont pas les mêmes frais qui sont remboursés, si vous avez un vrai EC.

En EI par exemple, les trajets domicile-bureau sont déductibles, pas en eurl IS où s’est inclus dans les 10%.
roibobo a écrit : Je vous informe que les cotisations retraite financent moins du 60% des retraites versées actuellement et 0% du Fonds de solidarité vieillesse qui finance le minimum vieillesse , ne parlons pas des régimes spéciaux, et ça diminue d'année en année...
Cela ne change rien au raisonnement général. Si cela diminue, c’est que des personnes ne participent pas. Et les taux des prélèvements sont inférieurs aux taux retraite. Par ailleurs, vous dites vous mêmes ne pas avoir validé des droits pour des années passées à l’etranger Donc quoi que vous en disiez : au final on paye pour vous que cela soit pour un manque d’en taux ou pour un manque de période déclarative.
roibobo a écrit : 2- Au sujet des "grands groupes"Est-ce-qu'on peut faire ce qu'on veut et qu'on sera toujours protégé de la faillite grâce à l'argent des contribuables, sous couvert qu'on fait "tourner la machine"? la réponse est ou devrait être "Non" et non pas "Peut-être pas" comme vous le pensez (pas que vous d'ailleurs). Ce dysfonctionnement provoque d’ailleurs qu'un bon grand nombre de travailleurs dépendent de ces groupes.
Vous avez un raisonnement microéconomique en ne regardant qu’un bout de la lorgnette sur le sujet alors que sur d’autres vous construisez des pyramides (ou empruntez celles des autres ?).

Allez plus loin.
Ces grands groupes payent des cotisations en France pour leurs salariés, des taxes en France pour leurs locaux, des sous-traitants français...

En ne regardant qu’où ils payent leurs impôts, on en oublie cela.

Ce n’est pas la même chose pour certains dans le domaine immatériel qui ont eu trop d’aides (Google en Irlande et Amazon au Luxembourg).
roibobo a écrit : 3- Quant aux leçons de morale et les "c'est moi qui va payer ta retraite, alors un peu de respect", j'insiste que le Fonds de solidarité vieillesse qui finance le minimum vieillesse est surtout financé par la CSG (et en rien par les cotisations retraite) que les SASU IR payent au taux fort en plus(et qui va augmenter en 2018). Par contre cette CSG participe aussi au financement des retraites "normales" ainsi qu'au systèmes de santé et d'allocations familiales. Alors qui finance qui finalement? le gérant de SASU sans salaire donc sans couverture sociale ou monsieur "les avantages des autres sont des truanderies pas les miens" qui croit en plus qu'il paye tout?

De toute façon, j’espère pour le bien de la France que ce système de retraite à "bénéfice défini" aura été remis en cause d'ici là, sans attendre la faillite inexorable à laquelle se destinent tous les systèmes pyramidaux
Et vous connaissez bien entendu des pays où il y a des systèmes géniaux pour les retraites qui remplaceront avantageusement ce que vous voulez détruire (pas parce que ce système est mauvais, mais parce que vous n’y avez presque jamais participé en réalité).

Cordialement,

- HMG - hmg_71@yahoo.fr
Expert comptable - Paris - www.hmgec.com
Pensez à regarder le contexte et la date des réponses. Elles ne s'appliquent pas toujours à tous les cas.

Aurelien

29 Messages

Admin du site
05/10/2017 à 09:49

jmolive a écrit :Si cela permet de relativiser ...

Tant que la création d'argent sera fait par le crédit et qu'il y aura des intérêts sur les crédits : oui, notre système sera une énorme pyramide de Ponzi (les nouveaux crédits payent les anciens car les intérêts génèrent un manque d'argent en circulation et ils sont captés par le 1% plus riche).

Le peuple élit des représentants mais ne vote pas les lois. Ce n'est donc pas une démocratie, mais une oligarchie. Sitôt élus, nos représentants ont pour rôle d'appliquer les directives européennes pour pouvoir financer l'état et éviter l'effondrement de la pyramide de Ponzi nationale.

Cette pyramide permet l'afflux naturel de l'argent vers le 1% supérieur qui détient obligations/actions/créances.

Il s'en suivra toujours plus de taxes et d'impôts sur les 99% restants, pour tenir les intérêts de la dette. Cela forme de l'esclavage indirect bien admis par les populations.

Pour faire passer cela, on divertit le peuple avec des sujets sans importance et du divertissement abêtissant(télé, ciné ..), une presse orientée (financée par les grands groupes détenus par les oligarques) ou débats mineurs entre les classes.

Et tout cela sous couvert de solidarité ...... :D

Avec notre Europe, on étend tout cela, ce qui fait remonter les flux financier vers les 1% de l'Europe les plus aisés et compresse encore plus ceux des derniers pour cents (ex de la Grèce).

Nous sommes dans un jeu de chaises musicales et pour que la musique continue, l'état doit prélever plus pour nourrir les intérêts de la dette constituant cette pyramide.

Donc pour Roibobo, puisque c'est légal, why not. Notre système est-il bien moral lui pour que nous soyons si volontaire à sa défense ?

:idea:
Que c'est bon de lire des personnes clairvoyantes sur ce forum. 8)

Le peuple est esclave de ses faiblesses et le système les lui redonne décuplé.

Comme le dit HMG les grands groupes participent activement à l'économie, sauf qu'ils ne redistribuent pas à l'économie en général... grâce aux sociétés écrans, le hold up ricain sur l'Europe ne durera pas éternellement et comme le pétrodollar est sur la fin aussi, l'effondrement des économies va se faire de manière naturelle. Un cadavre sous perfusion ne vit plus... Maintenant que faire ? Et bien bannir le sacro saint mot "démocratie" qui est le cache sexe du capitalisme vorace et l'ami complaisant du communisme. Regardez http://www.lepoint.fr/editos-du-point/sophie-coignard/coignard-la-france-insoumise-les-rates-des-rois-de-la-com-05-10-2017-2162151_2134.php Fais ce que je dis, mais ne fais pas ce que je fais, des vampires... et qui plus est connaître et maitriser les codes...

https://www.freelance-info.fr
https://www.carriere-info.fr
https://www.turnover-it.com

roibobo

4 Messages

nouveau
05/10/2017 à 11:48

Bonjour,

hmg a écrit : Ce ne sont pas les mêmes frais qui sont remboursés, si vous avez un vrai EC.

En EI par exemple, les trajets domicile-bureau sont déductibles, pas en eurl IS où s’est inclus dans les 10%.

Mis à part ceux qui ont une double vie ou des problèmes avec leur conjoint, vous connaissez beaucoup d'EURL dont le trajet domicile-bureau > 0 km?
hmg a écrit : Cela ne change rien au raisonnement général. Si cela diminue, c’est que des personnes ne participent pas. Et les taux des prélèvements sont inférieurs aux taux retraite. Par ailleurs, vous dites vous mêmes ne pas avoir validé des droits pour des années passées à l’etranger Donc quoi que vous en disiez : au final on paye pour vous que cela soit pour un manque d’en taux ou pour un manque de période déclarative.
Si les taux des prélèvements sont inférieurs aux taux de retraite c'est qu'il y a bien un problème; et les personnes qui ne participent plus ou pas ne sont pas des truands (pas tous en tout cas). A chaque nouvelle crise on laisse sur le carreau de plus en plus de gens au chômage et on décuple la dette pour essayer de maintenir des avantages au dessus des moyens d'une économie "social-capitaliste" (si un truc de ce genre peut exister).

Quant à qui paye quoi et à qui, j'ai bien cotisé avant de partir à l’étranger et j'ai même rien touché sur 2 ans d'assedics au montant maximum dont j'avais le droit (plus de 15 ans de minimum vieillesse à vue d’œil). Je me plains pas et je ne réclame rien (mes études ne m'ont rien coûté par exemple et j'en suis reconnaissant), mais c'est juste pour dire que tout le monde participe au niveau de ce que la loi indique.

hmg a écrit :
Vous avez un raisonnement microéconomique en ne regardant qu’un bout de la lorgnette sur le sujet alors que sur d’autres vous construisez des pyramides (ou empruntez celles des autres ?).

Allez plus loin.
Ces grands groupes payent des cotisations en France pour leurs salariés, des taxes en France pour leurs locaux, des sous-traitants français...

En ne regardant qu’où ils payent leurs impôts, on en oublie cela.

Ce n’est pas la même chose pour certains dans le domaine immatériel qui ont eu trop d’aides (Google en Irlande et Amazon au Luxembourg).
Les grands groupes payent ce que la loi leur permet de payer et ce que leurs EC conseillent, et ils bénéficient des aides qu'on veut bien leurs offrir. Et leurs travailleurs et prestataires ils vont les chercher là où ça leur convient. Bref, il font comme tout le monde (par exemple mes vetements et mon portable sont fait en chine, j'achète sur Amazon, parfois chez lidl et j'ai un abonnement chez free..). Doit-on se révolter contre cela? certainement, mais comme on se trouve encore du bon coté, on laisse faire.



hmg a écrit : Et vous connaissez bien entendu des pays où il y a des systèmes géniaux pour les retraites qui remplaceront avantageusement ce que vous voulez détruire (pas parce que ce système est mauvais, mais parce que vous n’y avez presque jamais participé en réalité).
Non je n'en connais pas, justement parce qu’il ne peut pas y en avoir. Vous l'avez dit vous même: "les taux des prélèvements sont inférieurs aux taux de retraite", c'est à dire aux avantages, l’État doit donc s’endetter (trouver d'autres pigeons) pour maintenir le système . tiens, ça me rappelle un mot qui évoque des monuments en Egypte...

François1

2521 Messages

Grand Maître
05/10/2017 à 13:19

roibobo a écrit :[...]l’État doit donc s’endetter (trouver d'autres pigeons) pour maintenir le système . tiens, ça me rappelle un mot qui évoque des monuments en Egypte...
C'est quand même une façon bien sombre de considérer le fonctionnement de notre système de retraite par répartition...

Si les pays occidentaux l'ont mis en place, c'est justement parce que le système de rente à 100% basée sur la capitalisation conduisait à de véritables catastrophes (1929 étant la plus retentissante).

Vous qualifiez de système pyramidal notre régime de retraite, mais comment qualifieriez vous un système où un Français moyen souhaite vivre ses vieux jours uniquement en plaçant de l'argent (immobilier, bourse, industrie,...) ? La roulette russe, les sables mouvants, la providence ?

Le système de Ponzi est une fraude qui s'écroule lorsque les clients réclament leurs sous au même moment. Le régime de retraite par répartition ne nous fait courir aucun risque de ce genre là. Ça ne veut pas dire qu'il faut être négligent, mais la démographie nous permet d'anticiper, voire de trouver d'autres sources de financement s'il le faut.

--
François

Aurelien

29 Messages

Admin du site
05/10/2017 à 13:23

François1 a écrit :[quote:2945ab2205="roibobo"][...]l’État doit donc s’endetter (trouver d'autres pigeons) pour maintenir le système . tiens, ça me rappelle un mot qui évoque des monuments en Egypte...
C'est quand même une façon bien sombre de considérer le fonctionnement de notre système de retraite par répartition...

Si les pays occidentaux l'ont mis en place, c'est justement parce que le système de rente à 100% basée sur la capitalisation conduisait à de véritables catastrophes (1929 étant la plus retentissante).

Vous qualifiez de système pyramidal notre régime de retraite, mais comment qualifieriez vous un système où un Français moyen souhaite vivre ses vieux jours uniquement en plaçant de l'argent (immobilier, bourse, industrie,...) ? La roulette russe, les sables mouvants, la providence ?

Le système de Ponzi est une fraude qui s'écroule lorsque les clients réclament leurs sous au même moment. Le régime de retraite par répartition ne nous fait courir aucun risque de ce genre là. Ça ne veut pas dire qu'il faut être négligent, mais la démographie nous permet d'anticiper, voire de trouver d'autres sources de financement s'il le faut.

--
François[/quote]

Pas sûr qu'une masse conséquente de chômeurs et des fonctionnaires suffisent à financer des retraites... mais bon pourquoi pas, à voir... :-)

https://www.freelance-info.fr
https://www.carriere-info.fr
https://www.turnover-it.com

jmolive

2183 Messages

Grand Maître
05/10/2017 à 16:58

François1 a écrit : Le système de Ponzi est une fraude qui s'écroule lorsque les clients réclament leurs sous au même moment. Le régime de retraite par répartition ne nous fait courir aucun risque de ce genre là.
Allons tous retirer nos fonds à la banque et on verra si rien ne s'écroule et que les retraites sont encore versées :D

La pyramide de Ponzi est globale et les retraites sont une petite partie dedans.

Gérant maj. EURL IS clot 30/09

jmolive

2183 Messages

Grand Maître
05/10/2017 à 21:15

Un exemple de ce qui se passe quand la musique s'arrête
boursorama.com/actualites/catalogne-face-a-l-impasse-l-inquietude-des-milieux-economiques-s-accroit-a20afe931bc1e3460643593efde867f8

Gérant maj. EURL IS clot 30/09

François1

2521 Messages

Grand Maître
06/10/2017 à 00:08

jmolive a écrit : Allons tous retirer nos fonds à la banque et on verra si rien ne s'écroule et que les retraites sont encore versées :D
Vous n'avez visiblement pas bien compris comment fonctionne le système de retraite par répartition...

C'est justement parce que les retraites de base en France ne sont pas prélevées sur des fonds de pension ou sur des placements financiers qu'elles continuent à être versées, même en cas de crise.

--
François

mioko

84 Messages

très actif
06/10/2017 à 14:46

roibobo a écrit :Bonjour à tous,

2 - Déclaration à l'IR de tout le bénéfice en quote part à titre [b:5bbeebb820]non-professionnel[/b:5bbeebb820] pour éviter le débat "activité professionnelle = cotisation sociale" (je participerai donc de toute façon au financement de la Sécurité Sociale en payant une grosse CSG).
.
Bonjour,
Et Comment peut-on déclarer la quote part à titre non profesionnel ?
Dans la 2042 ?

Merci par avance

hmg

25578 Messages

Grand Maître
06/10/2017 à 18:20

Bonjour,

mioko a écrit :[quote:ee52786ac9="roibobo"]Bonjour à tous,

2 - Déclaration à l'IR de tout le bénéfice en quote part à titre [b:ee52786ac9]non-professionnel[/b:ee52786ac9] pour éviter le débat "activité professionnelle = cotisation sociale" (je participerai donc de toute façon au financement de la Sécurité Sociale en payant une grosse CSG).
.
Bonjour,
Et Comment peut-on déclarer la quote part à titre non profesionnel ?
Dans la 2042 ?[/quote]
Oui, mais je ne tiens pas à être là le jour où l'Administration se rendra compte de ce qu'elle perd dans ces montages (rien que sur les prélèvements sociaux de 15,5% à 8%; il y a 7,5% et encore si c'est versé et c'est sans compter les 25% de majoration sur absence d'OGA).

Cordialement,

- HMG - hmg_71@yahoo.fr
Expert comptable - Paris - www.hmgec.com
Pensez à regarder le contexte et la date des réponses. Elles ne s'appliquent pas toujours à tous les cas.

autochomeur

76 Messages

très actif
06/10/2017 à 20:40

Bonjour,

hmg a écrit :Bonjour,
Oui, mais je ne tiens pas à être là le jour où l'Administration se rendra compte de ce qu'elle perd dans ces montages (rien que sur les prélèvements sociaux de 15,5% à 8%; il y a 7,5%
+1
hmg a écrit :et encore si c'est versé
Parceque ce n'est pas versé via le paiement de de l'IRPP ? quand est ce que c'est versé alors ?
hmg a écrit :sans compter les 25% de majoration sur absence d'OGA).
On peut adhérer à une OGA et donc éviter la majoration, ce n'est pas un problème, si?

Pour contribuer, je viens de faire une simulation d'impot IR pour 100.000€ de revenus BNC professionnel, célibataire (aucun autre détail de plus), ça me sort 27441€ d'IRPP avec la mention :

* Ce montant est la somme de l'impôt sur le revenu net et des prélèvements sociaux.

Merci à vous

mixomatose

7210 Messages

Grand Maître
06/10/2017 à 23:48

autochomeur a écrit :ça me sort 27441€ d'IRPP avec la mention :

* Ce montant est la somme de l'impôt sur le revenu net et des prélèvements sociaux.
Oui, mais il manque les 15500€ de CSG/CRDS/etc car tu n'as pas rempli la case "montant à imposer aux prélèvements sociaux". Le total devrait être de 42441€.

calculette de charges sociales TNS indépendant en ligne, comparateur simulateur Autoentrepreneur EI EURL
http://www.entrepriseindividuelle.info/Calc_CharSoc.php

autochomeur

76 Messages

très actif
07/10/2017 à 04:27

Bonjour,

mixomatose a écrit : Oui, mais il manque les 15500€ de CSG/CRDS/etc car tu n'as pas rempli la case "montant à imposer aux prélèvements sociaux". Le total devrait être de 42441€.
Ah j'ai trouvé, Merci Mixomatose.

OK donc pour un célibataire indep, en SASU à l'IR sans salaire, sur 100K€ il paie 42.441 € (42.44%), pour avoir 0 protection...

hmmm, ce n'est pas assez je trouve :twisted: :twisted:

Papus007

532 Messages

impliqué
08/10/2017 à 11:46

autochomeur a écrit :Bonjour,
mixomatose a écrit : Oui, mais il manque les 15500€ de CSG/CRDS/etc car tu n'as pas rempli la case "montant à imposer aux prélèvements sociaux". Le total devrait être de 42441€.
Ah j'ai trouvé, Merci Mixomatose.

OK donc pour un célibataire indep, en SASU à l'IR sans salaire, sur 100K€ il paie 42.441 € (42.44%), pour avoir 0 protection...

hmmm, ce n'est pas assez je trouve :twisted: :twisted:
Déjà, qu’elle idée de choisir une structure à l’IR quand on est célibataire (donc 1 seule part) ?
Ce genre de structure est plutôt adapté (si on met de côté la couverture sociale) aux contribuables avec famille nombreuse ou ceux disposant d’autres sources de revenus générant des déficits (locations, ...).
Votre EC ne vous avait pas mis en garde ?