101 connectés     7 993 missions IT     19 402 CV récents
se connecter | s'inscrire
Tous les Forums La comptabilité, la gestion, les obligations légales




Bénéfice important en eurl


Bénéfice important en eurl

   Page 1 de 1
04/11/17 à 16:20
florian_dev
Freelance
discret
Inscrit le 13 Mar 2017
Messages: 22
Bonjour,

j'ai 28 ans, célibataire, je suis en EURL à l'IS en temps que développeur web. Je bosse à domicile pour des clients étrangers notamment américains. C'est ma première année d'activité et mon exercice dure 16 mois.

Mon chiffre d'affaires s'élèvera en 2017 à environ 150k€ HT. J'ai environ 10k€ de charges donc la valeur ajoutée est de 140k€. J'ai acheté tout le matériel possible pour mon activité. Je ne sais pas trop quoi faire de cet argent.

Mes comptables me disent de ne prendre que ce dont j'ai besoin afin de ne pas payer trop de charges et d'IR.

Mais je ne comprends pas trop leur raisonnement. Si je prends disons 36k€ de rémunération, il devrait rester environ 65-70k€ de bénéfice net. Mais que faire de cet argent ? Je n'ai pas envie / besoin de monter une société avec des salariés, je suis très bien à bosser chez moi. A un moment donné, je vais prendre cet argent donc je serai doublement imposé (IS + charges + IR) ?

Par contre si je me verse disons 75k€ net, il restera 26k après IS. Je payerai forcément beaucoup plus de charges et environ 17k€ d'IR (car j'ai aussi un loyer qui tombe). L'impôt sur le revenu me fait un peu peur car je suis mensualisé.

Mes comptables m'ont aussi conseillé de monter une holding. Dans un premier temps, je vois que je bénéficierai plus du taux d'IS réduit. Aussi en faisant quelques calculs, je vois que la holding serait interessante dans le cas où je continue à tourner comme ça dans la durée.

Si un client venait à me lâcher, mon chiffre d'affaires pourrait pas mal diminuer, donc je ne vois pas trop l'intérêt pour l'instant de monter une holding. Cela ne me servirait à rien de monter ça et de faire remonter quelques milliers d'euros par an dedans. Cet argent serait "perdu" car je ne pourrais investir dans rien avec une si petite somme.

J'aimerais votre avis (expérience) sur ce que je pourrais faire avec cet argent. Bien entendu mon objectif est de m'enrichir.

Pour moi:
- si je me verse un gros salaire j'ai une pression fiscale importante (charges, IR) mais je peux investir en bourse (via PEA et AV) donc sur le long terme cet argent va se composer

- si je me verse un petit salaire, j'aurais beaucoup moins de pression fiscale, mais je pourrais beaucoup moins investir. Mon objet social étant quelque chose comme "formation, conseil, développement, audit en informatique et toutes les activités mobilières ou immobilières s'y rapprochant", je ne vois pas comment je pourrais investir ma trésorerie de façon aussi performante qu'à titre personnel

Pour la première année, je bénéfice du taux d'IS réduit jusqu'à 50k (16 mois) donc mon idée serait d'éventuellement laisser ça en bénéfice et prendre le reste en rémunération afin d'avoir un petit matelas dans ma boîte. Mais pour les années à venir, je ne sais pas.

Voir le profil de l'utilisateur    
04/11/17 à 16:36
serge74
Freelance
Grand Maître
Inscrit le 07 Déc 2012
Messages: 1177
je conseillerais de tout prendre en rémunération pour mettre de coté à titre perso et investir au mieux.
se marier et avoir des enfants fera baisser la note de l'ir.
cotiser dans la tranche supérieure de la cipav
madelin pour sa retraite


_________________
Avis 73
Votez pour votre commune sur monbeauvillage.fr et faites-la progresser dans les classements
Voir le profil de l'utilisateur    
04/11/17 à 17:05
jmolive
Freelance
Grand Maître
Inscrit le 24 Mar 2012
Messages: 2065
Chacun va avoir son avoir son avis sur cette question.

Pas évident de se lancer avec une holding. J'y ai réfléchi mais n'ai pas franchi le pas.

Dans votre cas, je laisserai une bonne partie qui passe à l'IS 15% dans la boite, pour assurer un ou 2 ans sans CA, et ensuite, je sors tout le reste.

C'est sur, si on a un projet de développement ou d'investissement à partir de la société, il faut sortir une rémunération raisonnable et laisser le reste à l'IS.

Et pour les impôts, il va falloir s'habituer à sortir des milliers chaque mois Very Happy
Surtout à la fin de l'année, on se tape :
- les derniers mois IR revalorisés
- la taxe d'hab
- les impôts fonciers
- l'injuste CFE
- la TVA semestrielle
- c'est aussi mon échéance RCP
Bref, ça arrache Cool

Faut faire des enfants en série !!!
Mais après, bonjour le boulot, c'est tuant Very Happy


_________________
Gérant maj. EURL IS clot 30/09
Voir le profil de l'utilisateur    
05/11/17 à 12:03
hmg
Conseiller entreprise
avatar
Grand Maître
Inscrit le 09 Jan 2005
Messages: 22838
Bonjour,

"vos comptables" ? Vous en avez plusieurs ? Pas un expert comptable ?

Pour la holding, quand vous êtes seul :
- usine à gaz à mon sens surtout si votre CA n'est pas stable
- abus de droit lors d'un contrôle possible
- quel intérêt réel ?
- la créer maintenant veut dire : acheter votre eurl à la valeur acquise (ou apport avec les droits afférents), la transformer en sas, devenir tns dans la holding et verser les dividendes à la holding (sur des résultats qui ont été soumis à de l'is à 15% et 33,33% compte tenu de la date de création en 2016).
- comme vous n'aurez pas l'argent pour acheter par la holding, il y aura donc soit apport à la holding (avec les droits afférents), soit emprunt bancaire.
- par ailleurs, comme une société ne peut pas être dirigeante d'une EURL, il faudra que cela soit une SAS et que vous en soyez représentant. D'ailleurs, pourquoi créer une holding si c'est pour rester dirigeant tns de la société.
- une sas possédée par une autre (ou qui en possède une autre) veut dire : commissaires aux comptes (nominations pour 6 ans avec renouvellements) et le coût qui va avec.
- au final beaucoup gestion et de juridique une fois que vous aurez les 2 structures (et je ne parle pas des coûts : 2 comptes en banque, 2 lots de déclarations, 2 assurances, 2 comptas, 2 juridiques, presque deux fois plus de stockage nécessaire, 2 fois plus de temps pour les déclarations, éventuellement un commissaire aux comptes... Et cela tant que vous aurez deux structures)

Vous dîtes "j'ai acheté ce que je pouvais" : rappelez vous que tout investissement de plus de 500€ s'étale dans le temps (donc la charge ne passe pas en un coup) et que les logiciels et sites Internet achetés depuis le 1er janvier 2017 qui dépassent 500€ ne s'amortissent plus sur 12 mois seulement.

Dans votre cas (si pas are) :
- avec les infos données
- selon votre demande (minimum d'IRPP sans être assommé par l'irpp et en gardant des réserves si un client part)
- et le fait que la rémunération ne sera que sur 2017 (il aurait fallut répartir votre rémunération entre 2016 et 2017 - trop tard pour 2016).

Donc :
- calcul du résultat maximum sur 16 mois (attention, le calcul doit être fait en jours, pas en mois, je ne le fais ici qu'avec l'info dispo)) qui serait imposable à 15% : 38120/12*16 = 50827 de résultat avant IS.
- identification de tous les frais (vous en avez sans doute oublié en frais mixtes notamment ou frais de création)
- détermination du disponible approximatif 150k - 12% de frais - 50k = 82k de dispo en rému + cotisation.
- 82/1.35 (taux approximatif compte tenu de la cipav faible en première année) = 61k approximatifs de rémunération.
- comparaison aux seuil cipav de complémentaire : 66k est un seuil un peu au dessus.
- fixation de la rémunération de l'année civile 2017 à environ 65k.
- avec un calcul dans l'autre sens, on tombe sur un résultat avant is inférieur à 50k qui sera imposable à 15%.

Cela vous permettra de voir venir avec une rémunération qui sera en marginal à 30% (si pas d'autres revenus) et permettra à votre société d'avoir des réserves peu imposées. Vous aurez de quoi investir dans le futur et de prendre des dividendes (petit à petit compte tenu de la règle de 10% pour ne pas être soumis à cotisations sociales).

Mais bon, ce n'est qu'un a peu près sans connaître votre dossier. Voyez avec votre EC si cela rejoins vos besoins pour étudier cette possibilité.


_________________
Cordialement,

- HMG - hmg_71@yahoo.fr
Expert comptable - Paris - www.hmgec.com
Pensez à regarder le contexte et la date des réponses. Elles ne s'appliquent pas toujours à tous les cas.
Voir le profil de l'utilisateur    
05/11/17 à 16:04
ENiYi
Freelance
impliqué
Inscrit le 09 Fév 2016
Messages: 288
Bonjour,
Comme l'a dit jmolive, chacun aura son avis sur le sujet; mais bon là il s'agit de "problèmes de riche" et il vaut bien mieux ça que...
Vous savez très bien que nous sommes dans un système dans lequel si on ne paie pas d'un côté, on paiera de l'autre : si ce n'est l'IR, c'est l'IS.
Par contre, pourquoi n'aviez-vous pas considéré des rém pour l'année 2016 qui auraient géné quelques charges? Si vous ne l'avez pas fait, je crois qu'il est un peu tard car il aurait fallu le déclarer pour l'IR 2017 sur les revenus de 2016.

Autrement, je pense que le mieux serait de laisser un max au taux d'IR réduit dans la sté : ça vous permettra de répondre aux périodes de CA creuses. Puis considérer tout le reste comme votre rémunération tout en faisant les provisions de charges attenantes : URSSAF, CIPAV et RSI. Faites votre provision sur l'IR que vous aurez à payer aussi puis le reste est à vous : VOUS POURREZ EN DISPOSER A VOTRE GUISE SANS JUSTIFICATION AUCUNE. Or si cet argent était sur le compté de la sté, vous savez bien qu'il faut trouver des justifications pour les dépenser.

Par ailleurs, votre EC pourrait faire un effort et mieux vous conseiller que vous suggérez une holding qui semble une usine à gaz.

Bon courage à vous !

Voir le profil de l'utilisateur    
05/11/17 à 22:42
riorado
Freelance
impliqué
Inscrit le 10 Déc 2012
Messages: 229
Si l'activité est démarrée pour du long terme, je suis d'avis de Serge74. Tous prendre, ca ne sert à rien d'optimiser pour de petites sommes avec de petits moyens.
Au lieu de laisser des réserves dans la société, il vaut mieux les laisser dans son compte personnel.

Si un arrêt d'activité est en vue (sans revenue) , dans cas, il est intéressant de laisser 38000€ dans la société pour les retirer après l'arrêt.

Le problème de l'IR doit être optimisé à part.

Voir le profil de l'utilisateur    
06/11/17 à 01:02
hmg
Conseiller entreprise
avatar
Grand Maître
Inscrit le 09 Jan 2005
Messages: 22838
Bonjour,
ENiYi a écrit:
Autrement, je pense que le mieux serait de laisser un max au taux d'IR réduit dans la sté
D'IS pas d'IR.


_________________
Cordialement,

- HMG - hmg_71@yahoo.fr
Expert comptable - Paris - www.hmgec.com
Pensez à regarder le contexte et la date des réponses. Elles ne s'appliquent pas toujours à tous les cas.
Voir le profil de l'utilisateur    
06/11/17 à 09:27
ENiYi
Freelance
impliqué
Inscrit le 09 Fév 2016
Messages: 288
hmg a écrit:
Bonjour,
ENiYi a écrit:
Autrement, je pense que le mieux serait de laisser un max au taux d'IR réduit dans la sté
D'IS pas d'IR.


Oui en effet IS.
Merci @hmg.

Voir le profil de l'utilisateur    
10/11/17 à 19:25
dasebasto
Freelance
discret
Inscrit le 09 Nov 2012
Messages: 10
florian_dev a écrit:
Pour moi:
- si je me verse un gros salaire j'ai une pression fiscale importante (charges, IR) mais je peux investir en bourse (via PEA et AV) donc sur le long terme cet argent va se composer

- si je me verse un petit salaire, j'aurais beaucoup moins de pression fiscale, mais je pourrais beaucoup moins investir. Mon objet social étant quelque chose comme "formation, conseil, développement, audit en informatique et toutes les activités mobilières ou immobilières s'y rapprochant", je ne vois pas comment je pourrais investir ma trésorerie de façon aussi performante qu'à titre personnel
Votre remarque sur l'investissement de la trésorerie est intéressante.

Je suis moi-même dans le cas où je souhaiterais investir une part raisonnable des réserves de la société dans des actions ou OPCVM.
Y'a t-il une quelconque jurisprudence qui confirmerait qu'il est interdit à une société d'activité lambda de placer ses liquidités sur les marchés ?

J'aurais tendance à dire que dès lors que cette "activité" de placements financiers reste marginale par rapport à celle de l'objet social de la société, pas de problème.

Voir le profil de l'utilisateur    
11/11/17 à 15:25
hmg
Conseiller entreprise
avatar
Grand Maître
Inscrit le 09 Jan 2005
Messages: 22838
Bonjour,

Cela dépend tout d'abord de l'objet social.

Ensuite, il faut se rappeler que perdre de l'argent en bourse n'est pas une raison valable de ne pas payer ses dettes. Donc si vous perdez les réserves destinées à payer vos dettes, en cas de dépôt de bilan, cela pourra être considéré comme une faute de gestion.

Par ailleurs, vous n'êtes pas autorisé à faire des opérations sur les marchés si vous n'êtes pas un établissement de crédit. Vous ne pouvez utiliser que les fonds de l'entreprise.

Cela écarte donc toute opération avec effet de levier engageant l'entreprise au delà de ses propres fonds.


_________________
Cordialement,

- HMG - hmg_71@yahoo.fr
Expert comptable - Paris - www.hmgec.com
Pensez à regarder le contexte et la date des réponses. Elles ne s'appliquent pas toujours à tous les cas.
Voir le profil de l'utilisateur    

Page 1 de 1
Répondre au sujet
Recruteurs
Accès via Turnover-it :
CVthèque & publication
Nous contacter
Par formulaire
AGSI SAS
75 Rue de Lourmel
75015 PARIS
logo freelance-info.fr
2018 © Copyright AGSI SAS
Conditions d'utilisation