100 % FREELANCE 100 % IT
100 % FREELANCE 100 % IT
 

Vivre à l'étranger (GB) et maintenir son activité en France

Mistral35

48 Messages

actif
05/11/2017 à 13:38

Bonjour,

Je cherche de l'info un peu partout à ce sujet mais c'est un peu spécifique. Peut-être auriez vous un retour d'expérience à me partager ?

Actuellement je suis en EI (au réel), en France. J'ai pour projet de m'installer un an en Angleterre pour mieux parler la langue et voyager un peu. Pour autant mon activité en France fonctionne bien et je ne crois pas (pour le moment) vouloir devenir expat' (vivre et travailler à l'étranger). Aussi, c'est déjà un risque important de partir (la vie est assez cher là bas, je dois quitter mon logement etc). Quand je vais vouloir revenir, je ne veux pas me retrouver à recommencer tout de zéro.

Du coup, j'ai choisi la GB car le fuseau horaire est pas trop déconnecté et les déplacement pas trop loin. Si je dois faire quelques allées retour (5 ou 6 dans l'année) ou appeler mes clients, ils ne devraient pas trop voir la différence.


Par contre au niveau social et fiscal, c'est plus compliqué. Ce n'est pas du tourisme à l'étranger mais bien vivre là bas pendant un an. Je me demande si je peux garder mon entreprise en France et résider fiscalement là bas, ou même - mieux - rester fiscalement en France aussi (après tout, c'est très temporaire comme situation et la GB est encore en Europe pour le moment).

Plusieurs amis dans la situation mais eux l'ont fait dans le but de trouver du travail là bas. Ils ont donc tout déménagé et créé une société en GB (limited company, assez simple, peut de taxe société mais par contre pas mal d'impôts IR). Du coup, ils ne peuvent pas trop me conseiller.


Est-ce que si ma clientèle reste principalement en France, mon entreprise peut rester en France ? Est-ce que pour l'impot, ça ne posera pas problème (si je suis taxé entreprise en France mais que je paie mes impots en GB, je vais avoir des prélèvements de dingue) ? Enfin, au niveau social, est-ce que je peux m'affilier à la caisse des français de l'étranger pour mes cotisations https://www.cfe.fr/ ? (et donc, quitte à prendre une complémentaire en plus, avoir des remboursements santé à peu près équivalent ? - je suis dépendants de soins médicaux régulier du fait d'une ALD)


Beaucoup de questions mais si vous avez certaines expériences proche, je veux bien vos avis ?


PS: Et à part ces aspects sociaux, je souhaites pratiquer la langue. Si je bosse de chez moi en GB comme je le fais en France, je ne sortirai pas beaucoup de chez moi dans la journée : des suggestions pour me faire des relations à l'étranger en dehors de la sphère expat' ? Un ou deux contrats locaux ? Un emploi à mi-temps ?

ENiYi

402 Messages

impliqué
05/11/2017 à 16:35

Bonjour,
Je ne suis pas un expert du domaine mais je mets une pièce que notre ami HMG vous donnera plus de détails.
1- Rien n'interdit à votre société de rester en France; par contre, pour sa domiciliation si vous partez à l'étranger, auriez-vous encore une adresse en France?
2- Pour l'impôt c'est comme un anglais qui vient travailler en France; ses revenus sont taxés en GB; et la société française qui l'emploie sera soumis au régime fiscal français : IR, charges sociales, ...
3- Ayant eu à étudier il y a quelques temps une possibilité de partir à l'étranger, je pense que vous aurez bien le droit de vous inscrire et cotiser à la caisse des français de l'étranger.
4- Pour apprendre l'anglais, rien de mieux que se retrouver dans un milieu ou vous ne pourrez pas esquisser un mot de Français. Intégrez-vous à 100% aux anglais; éviter les clubs de Français de l'étranger ou autre. Ce n'est pas le meilleur endroit pour améliorer son anglais; même si cela à ses atouts. Ecoutez de la musique anglaise et regardez des films en version anglaise. Pour avoir eu à faire l'expérience, au bout de 3mois, je rêvais en anglais.

Courage !

hmg

25781 Messages

Grand Maître
06/11/2017 à 02:09

Bonjour,

Quand on part de France, il faut tenir compte des règles françaises, mais aussi des règles du pays d'arrivé.

Garderez vous des intérêts en France ? (vous passerez déjà plus de 180j hors de France, mais ce n'est pas le seul critère de territorialité. Si la GB a les mêmes règles, vous devrez déclarer IRPP et être couvert en GB.

Voyez avec un cabinet spécialisé France / GB. Evitez juste les cabinets d'avocats qui vous promettent du offshore pour tout et rien (il semble que cette semaine un nouveau "panama papers" traite de ce sujet).

Cordialement,

- HMG - hmg_71@yahoo.fr
Expert comptable - Paris - www.hmgec.com
Pensez à regarder le contexte et la date des réponses. Elles ne s'appliquent pas toujours à tous les cas.

Mistral35

48 Messages

actif
07/11/2017 à 15:21

Merci pour vos réponses.

J'ai un peu de mal à voir quels cabinets choisir. Et puis je paye déjà mon expert comptable, j'ai pas trop les moyens de prendre trop de conseils. Après si c'est juste quelques billets pour avoir une réponse clair, why not. Vous auriez des cabinets à me recommander auquel cas ? (par mp au besoin).

Au niveau des "intérêts en France", je pense que c'est assez clair que oui. Mon but n'est pas de trouver du travail en angleterre mais juste d'y vivre quelques temps et revenir en France. Pour le prouver, je peux afficher mon CA en France et la nature du travail qui n'a aucun lien avec l'angleterre (site pro en français, devise en euro pour les paiements, clients préexistants...).

Cependant, je vais quand même "vivre" en angleterre. Y avoir ma résidence, et y passer la majorité de mon temps. C'est assez légitime de payer d'IRPP en angleterre... sauf que vu le taux d'imposition de l'IRPP anglaise et celui des taxes sociales en TNS en France, ce serait le pire "offshore" que je pourrai faire. Je vais avoir un taux de prélèvement énorme et payer en double pour la santé, la prévoyance etc.

Quand à me domicilier au Luxembourg, on y est pas. Je ne cherche pas l'optimisation fiscale mais juste à équilibrer mon budget. Je vais avoir pas mal de dépenses du fait de ce voyage. De plus, j'ai divers frais que je vais devoir maintenir en France et donc je cherche à limiter la casse. Si je dois trouver 5000€ dans l'année pour payer cette expatriation, j'arriverai peut-être mais si mon taux de prélèvement gonfle de manière aussi énorme, je devrais abandonner le projet.

Mistral35

48 Messages

actif
07/11/2017 à 15:26

Sinon j'ai réfléchis et je me disais que le plus simple serait peut-être de garder mon entreprise en France (effectivement, je pourrais la domicilier ailleurs dans ma famille, toujours en France), et ouvrir une limited company en angleterre.

Ma LTD pourrait facturer la société en France pour le temps que je passe (moi) sur les projets français, puis me rémunérer en angleterre (et donc payer IRPP et taxes sociales directement en angleterre, puis à mon retour je me remets en France).

Ainsi je simplifie les démarches et j'ai déjà sous traité du boulot à l'étranger donc je vois assez bien les étapes.


Cependant, je partirai en cours d'année, et je reviendrai aussi au milieu. Ca risque d'être compliqué de calculer mon imposition à cheval sur une année fiscale ? C'est cependant peut-être plus classique comme montage ?


Dans le même genre, j'ai vu aussi << l'auto détachement >>. Ca consiste pour un TNS à travailler sur une mission à l'étranger mais dans presque les mêmes conditions qu'un salarié qui va en mission longue. Bon, il faut un contrat qui le justifie et c'est compliqué aussi mais ça me permets là encore de revenir à des standards auxquels les services fiscaux et sociaux sont peut-être plus habitués.