70 connectés     7 393 missions IT     14 478 CV récents
se connecter | s'inscrire
Tous les Forums Vos problèmes, les pièges à éviter




EURL avec ou sans ACCRE


EURL avec ou sans ACCRE

   Page 1 de 1
11/01/18 à 00:55
loup47
Freelance
nouveau
Inscrit le 10 Jan 2018
Messages: 7
Bonjour,

En lisant les anciens sujet sur le forum au sujet de l'ACCRE, mais aussi sur internet, je n'arrive pas à trouver réponse à mes question.

Ma situation : EURL IS en cours de création, et je devrais avoir droit à l'ACCRE. Mon CA serait entre 125k€ et 150k€ pour cette année avec bilan au 31/12/2018.

Mon expert comptable m'explique qu'il serait intéressant de bénéficier de l'ACCRE, et donc de me "restreindre" à ~3k€ de rémunération par mois pour avoir droits à la baisse de charge sur les 12 premiers mois.

Mais comme vous l'expliquez sur d'autres posts, l'EURL est surtout avantageuse si tout le capital est versé en rémunération, pour minimiser l'IS. Et les dividendes n'ont que très peu d'intérêt.

Ce serrait donc bête de réduire sa rémunération (et du coup avoir une moindre couverture sociale j'imagine), pour payer à la fin l'IS (mais ne rien avoir en face).

J'en déduit donc que l'ACCRE est surtout utile dans le cas d'une SASU. Je me trompe ?

Je précise que m'on expert comptable était plutôt pour créer une SASU à la base. J'ai donc l'impression qu'il est plus formaté sur les avantages qu'offre cette structure.

Merci d'avance pour vos précisions.

Voir le profil de l'utilisateur    
11/01/18 à 09:39
ENiYi
Freelance
impliqué
Inscrit le 09 Fév 2016
Messages: 206
Bonjour,
Concernant l'ACCRE :
Citation:
Pour les créations et reprises intervenant à compter du 1er janvier 2017, l'aide est réservée aux personnes éligibles à l'exonération Accre dont les revenus d'activité sont inférieurs au plafond annuel de la sécurité sociale (PASS) soit 39 732 € en 2018.
De plus, l'exonération devient :
- totale, lorsque les revenus ou les rémunérations des bénéficiaires sont inférieurs à 3/4 du PASS (soit 29 779 € en 2017).
- puis dégressive, lorsque les revenus sont supérieurs à 3/4 du PASS et inférieurs à 1 PASS (soit entre 29 779 € et 39 732 € en 2018)
- nulle, lorsque les revenus sont supérieurs à 1 PASS.
Le décret du 8 mars 2017 détermine la formule de calcul de la dégressivité.
Le montant de l'exonération est égal au : (montant total des cotisations dues pour un revenu égal au 3/4 du PASS / 0,25 PASS) × (PASS - le revenu d'activité).
Et si vous voulez plus d'infos : https://www.afecreation.fr/pid643/accre.html ou ailleurs.
Pour revenir à votre EC, il a peut être des éléments que nous n'avons pas mais demandez lui de vous faire le calcul entre ce que vous gagnez en vous rémunérant sous les plafonds d'exonération VS ce que vous paierez en IS sans oublier qu'après il faudra justifier de raisons valables pour sortir la trésorerie restante après IS. Vu votre CA prévisionnel, je crois qu'il changerait d'avis. Sortez tout en rémunération et provisionner pour l'IR (N'hésitez pas à lire les posts sur l'année fiscale 2018 aussi Wink ).
J'espère que votre EC vous sera de bons conseils car s'il est pro-SASU et que vous créez une EURL vous risquez de ne pas être tout le temps sur la même longueur d'onde.
Bienvenue dans ce monde de Freelance (le monde où SSII et autres ne vous feront plus de cadeaux; mais bon quand on s'appelle loup47 c'est qu'on est prêt Very Happy ).
Cdt

Voir le profil de l'utilisateur    
11/01/18 à 12:04
grleg
Freelance
discret
Inscrit le 12 Sep 2016
Messages: 16
ou alors, il faudrait faire le bilan le 31/12/2019, vu que la création d'entreprise est en 2018.

en 2018 année beneficier de l'accre en reduisant la renumération, et se verser l'argent mis de coté au cours de 2019 pour ne pas avoir de benef en fin 2019.

Voir le profil de l'utilisateur    
12/01/18 à 10:40
loup47
Freelance
nouveau
Inscrit le 10 Jan 2018
Messages: 7
Bonjour et merci pour vos réponses,
ENiYi a écrit:
J'espère que votre EC vous sera de bons conseils car s'il est pro-SASU et que vous créez une EURL vous risquez de ne pas être tout le temps sur la même longueur d'onde.
Bienvenue dans ce monde de Freelance (le monde où SSII et autres ne vous feront plus de cadeaux; mais bon quand on s'appelle loup47 c'est qu'on est prêt Very Happy ).
Cdt

Prêt et motivé ! Par contre entre les explications de l'EC, et la conseillère bancaire qui n'arrive pas à sortir l'attestation de capital... j'ai l'impression d'être un loup qui bêle Very Happy
grleg a écrit:
ou alors, il faudrait faire le bilan le 31/12/2019, vu que la création d'entreprise est en 2018.
en 2018 année beneficier de l'accre en reduisant la renumération, et se verser l'argent mis de coté au cours de 2019 pour ne pas avoir de benef en fin 2019.

C'est une très bonne idée, j'avoue ne pas y avoir pensé.
Mon EC m'a laissé le choix effectivement, j'ai préféré avoir le premier bilan le plus tôt possible pour deux choses :
  • Je souhaite avoir rapidement mes 2 bilans (future demande de crédit bancaire par exemple)
  • Après 2 ans j'aurais un CA super gonflé par rapport à celui des années qui vont suivrent... Je préférerais avoir l'inverse, un CA qui augmente d'année en année.

Aussi comme le relève ENiYi, il serait dommage de ne pas prendre en compte le statut spécial de l'année 2018. En parcourant les différente discutions sur le sujet j'ai bien noté l'avertissement de hmg sur un autre poste :
hmg a écrit:
Si 2019 est supérieur, il y aura en 2020 un remboursement de l'impôt payé en plus en 2019.

Avec la perception de la totalité de l'ARCE en 2018 je pense que mon impôt 2018 sera forcément plus haut que celui de 2019 (à TJM égale) si je me rémunère à 100% tel que je l'envisage.
Peut-être que l'Accre est finalement meilleur dans ces conditions ?

Voir le profil de l'utilisateur    

Page 1 de 1
Répondre au sujet
Recruteurs
Accès via Turnover-it :
CVthèque & publication
Nous contacter
Par formulaire
SARL AGSI
75 Rue de Lourmel
75015 PARIS
logo freelance-info.fr
2018 © Copyright AGSI
Conditions d'utilisation