88 connectés     7 803 missions IT     17 346 CV récents
se connecter | s'inscrire
Tous les Forums Vos projets




Démission CDI pour passer en auto entrepreneur


Démission CDI pour passer en auto entrepreneur

  
prec  1 2
22/11/18 à 22:19
CORDIA
Freelance
impliqué
Inscrit le 22 Oct 2006
Messages: 190
Acathla a écrit:
Donc vous allez obtenir 0€ malgré vos 6 années de cotisations (oui oui, le système français a encore des progrès à faire... ).


Vous avez la même logique avec votre assurance MRH....à la fin de l'année sans sinistre vous demandez une indemnisation ?

Dans assurance chomage, il y a assurance.

Voir le profil de l'utilisateur    
23/11/18 à 00:46
Acathla
Freelance
impliqué
Inscrit le 07 Mar 2014
Messages: 362
CORDIA a écrit:
Acathla a écrit:
Donc vous allez obtenir 0€ malgré vos 6 années de cotisations (oui oui, le système français a encore des progrès à faire... ).


Vous avez la même logique avec votre assurance MRH....à la fin de l'année sans sinistre vous demandez une indemnisation ?

Dans assurance chomage, il y a assurance.


Bonsoir Cordia,

Mon avis est plutôt simple : quand on sature de son boulot (burnout, harcèlement, collègues, patron malhonnête, mise au placard,...) il est justifiable de vouloir le quitter au plus vite afin d'éviter la dépression. Le fait de démissionner qui annule directement son droit à obtenir une indemnité malgré les x années de cotisations me semble alors pas forcément juste. Je suis pense qu'il est important de regarder l' aspect de préventif des détresses extrêmes pour éviter notamment le suicide au bureau.

Après il faut évidemment empêcher les abus.

Voir le profil de l'utilisateur    
23/11/18 à 08:15
CORDIA
Freelance
impliqué
Inscrit le 22 Oct 2006
Messages: 190
[quote="Acathla"][quote="CORDIA"]
Acathla a écrit:

Bonsoir Cordia,

Mon avis est plutôt simple : quand on sature de son boulot (burnout, harcèlement, collègues, patron malhonnête, mise au placard,...) il est justifiable de vouloir le quitter au plus vite afin d'éviter la dépression. Le fait de démissionner qui annule directement son droit à obtenir une indemnité malgré les x années de cotisations me semble alors pas forcément juste. Je suis pense qu'il est important de regarder l' aspect de préventif des détresses extrêmes pour éviter notamment le suicide au bureau.

Après il faut évidemment empêcher les abus.




Ce qui revient à indeminser les démissionnaires et à faire exploser les cotisations chomage.
C'est un choix de société, qui n'est pas le mien.....notre société souffre déjà de ces types de choix soit disant protectrice mais qui tue le travail.

Voir le profil de l'utilisateur    
23/11/18 à 09:16
findev
Membre
actif
Inscrit le 15 Juin 2018
Messages: 42
L'assurance chomage n'a effectivement pas à être une une alternative à l'arrêt maladie mais dans le cas d'un projet de création d'entreprise comme l'auteur de ce sujet, ça se tient.

Tout le monde ne peut pas négocier une rupture conventionnelle et c'est pire en cas de démission car on ne sort qu'avec son solde de tout compte.
C'est (c'était ?) quand même une aberration de pouvoir obtenir des aides à la création d'entreprise en cas de RC et pas en cas de démission alors que les deux sont des départs volontaires.

Voir le profil de l'utilisateur    
23/11/18 à 09:57
Tcharli
Conseiller entreprise
avatar
Grand Maître
Inscrit le 21 Nov 2008
Messages: 2139
findev a écrit:
en cas de RC et pas en cas de démission alors que les deux sont des départs volontaires.


RC, départ volontaire dans tous les cas ? Hum hum Shocked De façade peut-être.


_________________
PRS COURTAGE
Cabinet de courtage d'assurances.
Protection sociale des Travailleurs Non Salariés.
ORIAS n° 07 005 467
contact(*)prs-courtage.com
Voir le profil de l'utilisateur    
23/11/18 à 10:06
findev
Membre
actif
Inscrit le 15 Juin 2018
Messages: 42
Je n'ai pas dit dans tous les cas mais sans l'accord du salarié elle ne peut pas se faire.
Je sais bien que ça peut malheureusement être signé sous la pression (et c'est aussi le cas d'une démission si l'environnement de travail devient invivable) mais sur le papier c'est volontaire à 50%.

Voir le profil de l'utilisateur    
23/11/18 à 22:27
SCw
Freelance
actif
Inscrit le 29 Oct 2015
Messages: 63
Bonjour,

Je vous conseillerai de vous concentrer sur la recherche d'une mission pendant les 2 mois. Comptez davantage sur vous que sur le peu d'aide potentielle. Même si je comprends que vous cherchez à vous prémunir.

Le meilleure plan reste quand même de retrouver une activité au plus tôt et je suppose que vous avez bien réfléchi en démissionnant et a vouloir etre en AE.

Si vous êtes bien en Ile de France et à priori dans l'informatique je pense que le délai est suffisant.

Voir le profil de l'utilisateur    
24/11/18 à 04:25
hmg
Conseiller entreprise
avatar
Grand Maître
Inscrit le 09 Jan 2005
Messages: 22279
Bonjour,

SCw a écrit:
Le meilleure plan reste quand même de retrouver une activité au plus tôt et je suppose que vous avez bien réfléchi en démissionnant et a vouloir etre en AE.
La décision ne serais pas assez réfléchie s'il n'y a pas déjà une étude du marché et des opportunités. Une démission (pas de filet de sécurité actuellement) c'est une décision assez abrupte.

CORDIA a écrit:
Ce qui revient à indeminser les démissionnaires et à faire exploser les cotisations chomage.
C'est un choix de société, qui n'est pas le mien.....notre société souffre déjà de ces types de choix soit disant protectrice mais qui tue le travail.
Oui et non.

L'argent ne se trouve pas sous les sabots d'un cheval. Ils viennent de baisser les cotisations chômage (2,4% de moins depuis début 2018) et dans le même temps ils veulent étendre l'indemnisation. Ils voudraient que l'assurance chômage passe par l'impôt et pas par les cotisations. Ils sont donc obligé de le proposer aux indépendants et démissionnaires s'ils doivent y contribuer par l'impôt. Mais ce n'est pas encore clair.

En effet, il y a de grandes chances qu'il y ait les "bons démissionnaires" et les "mauvais démissionnaires" : donc des conditions aux démissions et arrêts d'activité qui permettent le chômage. Et en parallèle, qu'il y ait prise en compte du marché du travail dans l'indemnisation sur le long terme, une personne sur un secteur en plein emploi (comme les cadres de la plupart des secteurs actuellement) aurait une indemnisation réduite rapidement.

Il y a aussi la possibilité que les règles de maintien du chômage pour un début d'activité soient revues, voire des contrôles mis en place pour éviter les abus (ex : limiter l'aide à la création à une seule fois par décennie).


_________________
Cordialement,

- HMG - hmg_71@yahoo.fr
Expert comptable - Paris - www.hmgec.com
Pensez à regarder le contexte et la date des réponses. Elles ne s'appliquent pas toujours à tous les cas.
Voir le profil de l'utilisateur    

prec  1 2
Répondre au sujet
Recruteurs
Accès via Turnover-it :
CVthèque & publication
Nous contacter
Par formulaire
AGSI SAS
75 Rue de Lourmel
75015 PARIS
logo freelance-info.fr
2018 © Copyright AGSI SAS
Conditions d'utilisation