133 connectés     7 481 missions IT     17 302 CV récents
se connecter | s'inscrire
Tous les Forums Vos projets




Démission CDI pour passer en auto entrepreneur


Démission CDI pour passer en auto entrepreneur

  
1 2  suiv
22/01/18 à 09:17
Membre-120953
Freelance
nouveau
Inscrit le 22 Jan 2018
Messages: 3
Bonjour, J'ai posé ma démission à mon CDI après presque 6 ans, j'ai deux mois de préavis, et pendant c'est deux mois j'aurais voulu ouvrir mon compte en tant que auto entrepreneur. J'ai 40 ans et je sais que ma démission, fait que je ne toucherais pas les droits au chaumage pendant 4 mois.

Existe t'il une aide financière au près du pole emplois ou autre organisme qui pourrait m'aider durant c'est 4 mois lier au fait que j'ouvre à mon compte en tant qu'auto entrepreneur ?

Si oui comment faire ?

Merci bien de votre aide.

Voir le profil de l'utilisateur    
22/01/18 à 10:37
Tcharli
Conseiller entreprise
avatar
Grand Maître
Inscrit le 21 Nov 2008
Messages: 2133
A vot' bon cœur, m'sieur-dames, v'là un nouvel entrepreneur ! Laughing


_________________
PRS COURTAGE
Cabinet de courtage d'assurances.
Protection sociale des Travailleurs Non Salariés.
ORIAS n° 07 005 467
contact(*)prs-courtage.com
Voir le profil de l'utilisateur    
22/01/18 à 19:55
Acathla
Freelance
impliqué
Inscrit le 07 Mar 2014
Messages: 358
Bonsoir,

Pôle Emploi ne vous indemnisera pas car c'est une démission. Les exceptions sont rarissimes et je ne penses pas que vous soyez concerné à première vue.

Il faut obtenir une rupture conventionnelle ou un licenciement pour être aidé par PE.

Donc vous allez obtenir 0€ malgré vos 6 années de cotisations (oui oui, le système français a encore des progrès à faire... ).

Est-il trop tard pour necogier un accord avec votre employeur? Quitte à négocier le montant de votre indemnité à l'amiable pour obtenir un coût réduit ou nulle votre patron.

Voir le profil de l'utilisateur    
22/01/18 à 20:12
Tap
Freelance
Grand Maître
Inscrit le 31 Mai 2013
Messages: 1524
Notre président avait mis dans son programme que la démission pourrait ouvrir droit au chômage sous conditions.

Mais actuellement, en effet démission = droit à rien.

Voir le profil de l'utilisateur    
23/01/18 à 09:26
Membre-120953
Freelance
nouveau
Inscrit le 22 Jan 2018
Messages: 3
Bonjour, la rupture conventionnel n'est pas accepter depuis des années. Et même si elle avais pus être accepter la réduction du montant d'indemnité à Zéro est légalement pas possible. Ma démission est déjà envoyé. Et je ne pensait pas a toucher le beurre et l'argent du beurre. Je pensais une aide financière à la création de mon statut AE

Voir le profil de l'utilisateur    
23/01/18 à 09:30
mixomatose
Membre
avatar
Grand Maître
Inscrit le 12 Fév 2008
Messages: 6591
La règle d'or reste "ne jamais démissioner".

(sauf cas exceptionnels dans lesquels on a déjà assuré ses arrières, ou si il s'agit d'une question de vie ou de mort).


_________________
calculette de charges sociales TNS indépendant en ligne, comparateur simulateur Autoentrepreneur EI EURL
http://www.entrepriseindividuelle.info/Calc_CharSoc.php
Voir le profil de l'utilisateur    
23/01/18 à 09:47
Membre-120953
Freelance
nouveau
Inscrit le 22 Jan 2018
Messages: 3
Oui je sais pour la règles d'or, mais quand vous en pouvez plus et que ca nuit à votre santé il y a un moment ou il faut s'arrêter.

Ensuite j'ai contacter le pole emplois pour avoir des informations utiles pour les prochains qui liront.

Du côté démission = 144 jours ou 4 mois sans apport d'aide, ensuite commission pour savoir si vous allez pouvoir bénéficier ou non d'une aide (pas sur d'en avoir une) (sachant qu'il faut s'inscrire le jour d'après la fin du préavis au pole emplois et pas avant.)

Du côté Auto entrepreneur = Il y a bien un aide à l'ouverture de la création d'entreprise qui existe (je ne parle pas de la loi macron qui sera délivrée au mois de juillet 2018). Avant de vous inscrire au pole emplois et de créer votre entreprise prenez un rendez-vous informatif auprès du pole emplois.

Il y a deux cas de figure qui vous sera proposé:
- soit un apport financier (environs 45% de je ne sais plus quoi)
- soit des indemnités d'aide en fonction du revenu de votre micro entreprise.( un peux comme une complémentaire dans le cas ou vous n'arrivé pas a vivre de vo revenu)

Si d'autres personnes on plus d'informations sur cela j'en veux bien.

Merci d'avance.

Voir le profil de l'utilisateur    
23/01/18 à 09:56
KaziChoco
Freelance
très actif
Inscrit le 09 Sep 2016
Messages: 86
Perso j'avais démissionné aussi. Je savais que je n'allais avoir droit à rien mais cela ne me dérangeait pas car j'avais la trésorerie nécessaire pour tenir le temps de créer la structure et de trouver une mission. Depuis, cela fait un an que je suis en mission avec un nouveau renouvellement de mon contrat et je suis aux anges de ne plus avoir à traiter avec des commerciaux de m....

Voir le profil de l'utilisateur    
22/11/18 à 11:51
Membre-137843
Freelance
nouveau
Inscrit le 21 Nov 2018
Messages: 1
Bonjour Very Happy

Vous pouvez recevoir une partie (45% depuis le 1er avril 2015) du reliquat de vos allocations chômage sous forme de capital (aide financière). Cette somme correspond à 45% des allocations nettes (après prélèvement des retenues sociales) auxquelles vous avez encore droit lorsque vous déclarez votre auto-entreprise. Une première partie (le quart) vous est versée lors de la déclaration de votre début d'activité d'auto-entrepreneur, une deuxième, 6 mois plus tard.

Pour plus d'informations concernant ce sujet. Veuillez consulter cet article : https://blog.legalvision.fr/2018/02/08/micro-entrepreneur/

Smile

Voir le profil de l'utilisateur    
22/11/18 à 14:58
findev
Membre
actif
Inscrit le 15 Juin 2018
Messages: 42
La nouvelle loi du 5 septembre 2018 pour la liberté de choisir son avenir professionnel qui entre en vigueur le 1er Janvier 2019 pourrait vous permettre de toucher le chomage mais il va falloir préparer un dossier solide.

Il manque quelques détails dans la loi, notamment de savoir quelle date est prise en compte pour votre démission.

Citation:
« II.-Ont également droit à l'allocation d'assurance les travailleurs dont la privation d'emploi volontaire résulte d'une démission au sens de l'article L. 1237-1, sans préjudice du 1° du I du présent article, aptes au travail et recherchant un emploi qui :
« 1° Satisfont à des conditions d'activité antérieure spécifiques ;
« 2° Poursuivent un projet de reconversion professionnelle nécessitant le suivi d'une formation ou un projet de création ou de reprise d'une entreprise. Ce projet doit présenter un caractère réel et sérieux attesté par la commission paritaire interprofessionnelle régionale mentionnée à l'article L. 6323-17-6, dans des conditions fixées par décret en Conseil d'Etat. »

Voir le profil de l'utilisateur    

1 2  suiv
Répondre au sujet
Recruteurs
Accès via Turnover-it :
CVthèque & publication
Nous contacter
Par formulaire
AGSI SAS
75 Rue de Lourmel
75015 PARIS
logo freelance-info.fr
2018 © Copyright AGSI SAS
Conditions d'utilisation