69 connectés     5 868 missions IT     14 865 CV récents
se connecter | s'inscrire
Tous les Forums La comptabilité, la gestion, les obligations légales




différences entre amortissements


différences entre amortissements

   Page 1 de 1
10/02/18 à 16:30
icomp
Freelance
impliqué
Inscrit le 14 Oct 2011
Messages: 185
Bonjour,

D'après ce que j'ai lu dans les forums il existe deux types d'amortissements et je voulais comprendre comment ces deux types se notifient dans le bilan.

D'un côté les actifs qui sont utilisés pour l'activité de la société sont amortis sur leurs durées respectives et sont considérés comme des charges donc ne rentrent pas dans le résultat imposé à l'IS (ex. voiture professionnelle, bureau de la société, ordinateur etc.). C'est le cas classique.
D'autre part si la société place une partie de sa trésorerie (report à nouveau) par exemple en achetant des bureaux qu'elle loue, la aussi c'est un actif mais est-ce qu'il s'amortie aussi ? Si oui comment faire la différence avec les amortissements vus plus haut ? Cet actif n'est pas considéré comme charge (car déjà payé avec le report à nouveau et IS déjà payé et n'est pas utilisé pour l'activité). A la revente de ces bureaux comment est calculée la plus-value ?

Merci

Voir le profil de l'utilisateur    
10/02/18 à 20:20
hmg
Conseiller entreprise
avatar
Grand Maître
Inscrit le 09 Jan 2005
Messages: 21660
Bonjour,

Euh...

Pourquoi ce serait deux catégories différentes d'amortissement ?

Vous ne parlez pas du mode d'amortissement (linéaire, dégressif, exceptionnel, dérogatoire).

Vous ne parlez pas de l'amortissement d'un bien par rapport à l'amortissement d'un emprunt.

Vous parlez d'un bien utilisé dans une activité et d'un bien utilisé dans une autre (secondaire). Les règles d'amortissements sont les mêmes.

NB : Un bien immobilier s'amortit sur minimum 30 ans.

La plus value (lors de la vente ou retour patrimoine associé unique) = valeur de vente - valeur nette comptable.
La valeur nette comptable = prix d'achat (du bien et des agencements) - amortissements pratiqués.

Il n'est pas évident que cela soit avantageux un amortissement qui diminuera la base à 15% et lors de la vente (compte tenu du montant de la plus value), ce sera de l'is à 28 ou 25% à payer.

Rappel :
Dans une structure IS, l'intérêt d'un bien immobilier est pendant sa vie pas lors de la cession.
Dans une structure irpp, il y a des abattements par durée de détention.


_________________
Cordialement,

- HMG - hmg_71@yahoo.fr
Expert comptable - Paris - www.hmgec.com
Pensez à regarder le contexte et la date des réponses. Elles ne s'appliquent pas toujours à tous les cas.
Voir le profil de l'utilisateur    
11/02/18 à 12:01
icomp
Freelance
impliqué
Inscrit le 14 Oct 2011
Messages: 185
Deux catégories dans le sens ou les uns sortent du résultat comme des charges alors que les autres non (ou je me trompe ?) et les seconds sont payés avec de l'argent net déjà imposé à l'IS. Dans ce dernier cas je ne comprends pas pourquoi la plus-value est calculée avec la valeur comptable nette : cela veut dire qu'on va payer deux fois l'IS ?

Voir le profil de l'utilisateur    
11/02/18 à 22:24
hmg
Conseiller entreprise
avatar
Grand Maître
Inscrit le 09 Jan 2005
Messages: 21660
Bonjour,

Je pense que vous devriez y réfléchir à tête reposée.

Une location immobilière est une activité comme une autre. Tout aussi imposable.

Vous avez des réserves libérées d'impôt que vous utilisez pour acheter un bien immobilier. Disons 300 000 €.

Vous amortissez chaque année 10 000 € (qui passent en charge et diminuent le résultat).

Vous vendez après 10 ans pour 450 000.

450 000 - 300 000 (achat) + 100 000 (amortissements ayant diminué le résultat) = 250 000 € de plus value.


_________________
Cordialement,

- HMG - hmg_71@yahoo.fr
Expert comptable - Paris - www.hmgec.com
Pensez à regarder le contexte et la date des réponses. Elles ne s'appliquent pas toujours à tous les cas.
Voir le profil de l'utilisateur    
12/02/18 à 01:00
icomp
Freelance
impliqué
Inscrit le 14 Oct 2011
Messages: 185
ok, c'est clair, je pensais que quand le bien est acheté avec du net et ne fait pas partie de l'activité principale de la société c'est considéré comme un placement donc pas d'amortissement. Si on place dans une SICAV assurez moi là il n'a pas d'amortissement ? Quels sont les critères pour amortir : bien immobilier oui, sicav non, part d'une scpi ou sci ?

Voir le profil de l'utilisateur    
12/02/18 à 10:00
hmg
Conseiller entreprise
avatar
Grand Maître
Inscrit le 09 Jan 2005
Messages: 21660
Bonjour,

Les biens qui perdent de la valeur dans le temps sont amortissables. Un bien immobilier perd de la valeur et il faut régulièrement faire des travaux d'entretien qui selon leur ampleur seront eux aussi amortissables.

Mais attention : Un bien immobilier n'est pas amortissable sur toute sa valeur. Une partie (le terrain) est lui non amortissable. Il est déterminé selon le prix de l'immeuble par rapport à l'immobilier du secteur (il peut être par exemple de 75% de la valeur d'achat - d'après le prix des terrains, il ne peut pas être inférieur à 10%/15%).

Autre bien non amortissable comme les terrains : Les oeuvres d'arts.

Les placements financiers sont eux aussi non concernés par l'amortissement. PAR CONTRE, il existe d'autres mécanismes : Les plus values latentes de certains placements SONT TAXABLES et les pertes A PROVISIONNER.

Si vous avez un placement très volatile (ex : Bitcoins) et que vous le traitez comme des valeurs mobilières de placement, vous pouvez payer des impôts sur une plus value astronomique qui n'existe plus 2 semaines après.


_________________
Cordialement,

- HMG - hmg_71@yahoo.fr
Expert comptable - Paris - www.hmgec.com
Pensez à regarder le contexte et la date des réponses. Elles ne s'appliquent pas toujours à tous les cas.
Voir le profil de l'utilisateur    
13/02/18 à 19:47
icomp
Freelance
impliqué
Inscrit le 14 Oct 2011
Messages: 185
si c'est une plus value rapide cela va rentrer dans le régime des plus values court terme : une fraction de 12% sera imposé à l'IS (33%) ce qui nous fait juste 4% à payer sur la plus valus totale, c'est plutôt pas mal pour profiter de la bulle bitcoin Wink

Voir le profil de l'utilisateur    
14/02/18 à 04:16
hmg
Conseiller entreprise
avatar
Grand Maître
Inscrit le 09 Jan 2005
Messages: 21660
Bonjour,
icomp a écrit:
si c'est une plus value rapide cela va rentrer dans le régime des plus values court terme : une fraction de 12% sera imposé à l'IS (33%) ce qui nous fait juste 4% à payer sur la plus valus totale, c'est plutôt pas mal pour profiter de la bulle bitcoin Wink
De quoi parlez vous ?

Les 12% concernent les titres de participation (sauf de sociétés à prépondérance immobilière).

Et il n'y aura plus de 33.33% d'ici fin 2018 (il n'y a déjà plus pour les résultats de moins de 75k pour les exercices ouvert en 2017).


_________________
Cordialement,

- HMG - hmg_71@yahoo.fr
Expert comptable - Paris - www.hmgec.com
Pensez à regarder le contexte et la date des réponses. Elles ne s'appliquent pas toujours à tous les cas.
Voir le profil de l'utilisateur    

Page 1 de 1
Répondre au sujet
Recruteurs
Accès via Turnover-it :
CVthèque & publication
Nous contacter
Par formulaire
SARL AGSI
75 Rue de Lourmel
75015 PARIS
logo freelance-info.fr
2018 © Copyright AGSI
Conditions d'utilisation