85 connectés     5 999 missions IT     14 858 CV récents
se connecter | s'inscrire
Tous les Forums Protection sociale, retraite




TNS, combien doit epargner pour sa retraite ?


TNS, combien doit epargner pour sa retraite ?

  
1 2 3  suiv
11/02/18 à 17:39
rom2mars
Freelance
très actif
Inscrit le 04 Nov 2014
Messages: 93
Bonjour,

En tant qu'independant relevant du regime CIPA/RSI combien devez vous epargnez par mois pour obtenir une retraite équivalente à un salarié cadre?

Lorsqu'on est independants et qu'on releve du regime CIPAV les charges pour cotiser à la retraites sont moins importantes qu'à la securité sociale (Agirc, Arco, etc).

Pour une remuneration de 3500 euros net / mois un indepedant au regime RSI/CIPAV cotise au total pour sa retraite : 532 euros / mois.

Toujours pour une remuneration de 3500 euros net / mois un salarié cadre cotise (charges patronales incluses) : 1170 euros / mois.


Calcul :

Taux régime salarié :
3500 + 1170 = 4670
4670 * x1 = 1170
x1 = 25%

Taux régime independant RSI/CIPAV :
3500 + 532 = 4032
4032 * x2 = 532
x2 = 13,2 %

Difference cotisation :
x1 - x2 = 11,8 %

J'en déduis, qu'en tant qu'indépendant relevant du régime CIPAV/RSI il faut épargner 11,8% de sa remuneration pour mettre de coter la même somme d'argent qu'un salarié cadre.

Cependant, un salarié cadre, ne paye pas d'impôts sur les sommes prélevées pour sa retraite, hors en tant qu'epargnant vous payez un impots sur le revenus sur l'epargne que vous constituez pour votre retraite. Aussi à la retraite la rente se verra taxé d'un impôt sur le revenu classique mais pas le rachat partiel d'une assurance vie par exemple.

En se basant sur une tranche marginal à 30%, si vous epargnez pour votre retraite sur une assurance vie ou un PEA (defiscalisé à la sortie mais imposé en entrée), il convient de retirer 30% de l'épargne.
11,8% * 0,7 = 8,26%
Dans ce cas précis vous epargner mois, mais à la retraite vous ne serez pas imposez sur vos retraits (rachats partiels).

Dans le cas d'un PERP ou d'un contrat Madelin, la rente est imposée à la sortie mais pas à l'entrée dans ce cas il convient d'epargner 11,8% du montant de sa rémunération.

Par exemple pour un indépendant qui a une rémunération de 3500 euros / net par mois, il convient de mettre 11,8% sur un contrat Madelin ou PERP, soit 413 euros / mois.

Si ce dernier ne souhaite pas prendre de contrat Madelin ou PERP car il a compris qu'une assurance vie etait plus avantageuse alors il convient de mettre 8,26%, soit 289,1 euros / mois.

Voir le profil de l'utilisateur    
11/02/18 à 17:51
serge74
Freelance
Grand Maître
Inscrit le 07 Déc 2012
Messages: 1135
quand on compare les deux régimes, il faut aussi comparer le rendement : combien on a à la retraite pour 1 euro cotisé. si le rendement cipav (je n'en sais rien) est meilleur que celui des salariés alors on a moins besoin d'épargner.

la cipav permet de cotiser pour le retraite complémentaire dans la tranche supérieure. c'est déductible fiscalement mais aussi socialement à l'inverse du Madelin.

le point cipav a une faible revalorisation chaque année. une action sur un pea peut distribuer du 5% en dividendes chaque année. 5% sur 20 ans, cela fait une grosse somme au final, de quoi largement compenser l'imposition à l'ir à l'entrée.


_________________
Avis 73
Votez pour votre commune sur monbeauvillage.fr et faites-la progresser dans les classements
Voir le profil de l'utilisateur    
11/02/18 à 19:44
Papus007
Freelance
impliqué
Inscrit le 22 Jan 2017
Messages: 344
serge74 a écrit:
le point cipav a une faible revalorisation chaque année. une action sur un pea peut distribuer du 5% en dividendes chaque année. 5% sur 20 ans, cela fait une grosse somme au final, de quoi largement compenser l'imposition à l'ir à l'entrée.

Bonjour,
En plus de l'IR, il gagne aussi sur les cotisations sociales avec les points CIPAV.

Voir le profil de l'utilisateur    
11/02/18 à 19:57
rom2mars
Freelance
très actif
Inscrit le 04 Nov 2014
Messages: 93
Merci pour vos reponses.

Voir le profil de l'utilisateur    
11/02/18 à 20:15
serge74
Freelance
Grand Maître
Inscrit le 07 Déc 2012
Messages: 1135
j'ai fait un rapide calcul dans un tableur.
1000€ sur 20 ans à 0.5% par an, cela donne 1105€ au final.

si les 1000€ subissent de l'ir et des charge sociales et que l'on épargne au final que 500% mais à 5%, au bout de 20 ans, on a 1326€

le % de revalorisation annuelle du stock est donc essentiel sur longue période.


_________________
Avis 73
Votez pour votre commune sur monbeauvillage.fr et faites-la progresser dans les classements
Voir le profil de l'utilisateur    
11/02/18 à 22:25
Papus007
Freelance
impliqué
Inscrit le 22 Jan 2017
Messages: 344
Vous raisonnez comme si 5% de rendements est garanti pour 20 ans. Par exemple, il n'y a pas beaucoup de sociétés du CAC 40 qui ont versé 5 % de dividendes en 2017 (pourtant une des années les plus généreuses) . A ma connaissance, seules 4 sociétés sur 40 l'ont fait (TOTAL, ENGIE, UNIBAIL et SOCIÉTÉ GÉNÉRALE).
La majorité sont plutôt entre 1 et 3 %.

Voir le profil de l'utilisateur    
11/02/18 à 22:47
serge74
Freelance
Grand Maître
Inscrit le 07 Déc 2012
Messages: 1135
il n'y a pas que le cac 40. par exemple :
Lien externe
(j'en ai).
et je ne compte que le dividende. quelqu'un qui aurait acheté en 2003 et aurait réinvesti les dividendes à chaque versement serait à ce jour en nette plus value.


_________________
Avis 73
Votez pour votre commune sur monbeauvillage.fr et faites-la progresser dans les classements
Voir le profil de l'utilisateur    
11/02/18 à 22:52
hmg
Conseiller entreprise
avatar
Grand Maître
Inscrit le 09 Jan 2005
Messages: 21660
Bonjour,

Il y a un soucis de raisonnement au départ :
- les nets ne sont pas les mêmes
- la cotisation n'est pas sur un type de base identique.

Ici on part de l'idée que d'un côté il faut 4670 € et de l'autre 4032 € pour avoir la même rémunération nette.


_________________
Cordialement,

- HMG - hmg_71@yahoo.fr
Expert comptable - Paris - www.hmgec.com
Pensez à regarder le contexte et la date des réponses. Elles ne s'appliquent pas toujours à tous les cas.
Voir le profil de l'utilisateur    
11/02/18 à 23:27
Papus007
Freelance
impliqué
Inscrit le 22 Jan 2017
Messages: 344
serge74 a écrit:
il n'y a pas que le cac 40. par exemple :
Lien externe
(j'en ai).
et je ne compte que le dividende. quelqu'un qui aurait acheté en 2003 et aurait réinvesti les dividendes à chaque versement serait à ce jour en nette plus value.
Dans l'absolu, on est d'accord : il n'y a pas mieux que les actions pour fructifier son capital.
Après, il faut savoir choisir et gérer ces actions.
Il y a de bonnes histoires : ABC ARBITRAGE (qui est votre exemple), EUROFINS (les gens ayant acheté 5000 euros d'actions il y a 5 ans environ sont millionnaires aujourd'hui).
Il y en a aussi des mauvaises comme CGG qui valait autour de 300 euros il y a 5 ans et qui aujourd'hui en vaut autour de 3 (cours divisé par 100, rien que ça)...

Voir le profil de l'utilisateur    
11/02/18 à 23:39
Papus007
Freelance
impliqué
Inscrit le 22 Jan 2017
Messages: 344
Pour revenir au post initial, j'ai perso une assurance vie et un PERP.
J'ai préféré l'assurance vie au PEA parce qu'elle propose la gestion pilotée (en plus de la gestion libre) : je n'ai pas trouvé de PEA avec gestion pilotée. J'y verse 5 % environ de mes revenus.
Concernant le PERP, je l'ai ouvert pour me servir de curseur les années où je franchis la tranche de 41%. C'etait Le cas en 2017 : j'y ai versé le surplus de ma rémunération (après abattement IR des 10%) dépassant la tranche de 30%. L'avantage du PERP au Madelin est qu'on n'est pas obligé de l'alimenter tous les ans. C'est pratique pour mon cas et aussi pour l'annee Blanche qui se profile.

Voir le profil de l'utilisateur    

1 2 3  suiv
Répondre au sujet
Recruteurs
Accès via Turnover-it :
CVthèque & publication
Nous contacter
Par formulaire
SARL AGSI
75 Rue de Lourmel
75015 PARIS
logo freelance-info.fr
2018 © Copyright AGSI
Conditions d'utilisation