100 % FREELANCE 100 % IT
100 % FREELANCE 100 % IT
 

Travailler moins - reconversion - de consultant à formateur?

mioko

84 Messages

très actif
02/03/2018 à 16:05

Bonjour à tous,

Après des années de Freelancing, j'ai envie de bosser moins, je suis consultant SAP (un ERP) et je fais de l'AMOA/MOE/Support/CDP (un peu tout)
le "souci" est que ca demande souvent une présence physique chez le client et majoritairement sur du "long" terme, minumum 3 mois (j'ai fais des missions de longue durée 2-3 ans...)

Mon objectiif est de pouvoir bosser UNE semaine par mois, pour me consacter à ma famille toute en ayant un revenue correct.

On m'a conseillé de me convertir en Formateur (SAP dans mon cas)

Mes questions est donc:
Il y a parmi nous des personnes

- qui sont déja passé par là ? (bosser beaucoup moins)
- qui sont formateurs et qui peuvent partager des conseils de changement de carrière ou de lancement en formateur ?
- tout retour d'XP me serait utile,

En vous remerciant :)
Cordialement,

Imperator

242 Messages

impliqué
02/03/2018 à 17:22

mioko a écrit : pouvoir bosser UNE semaine par mois

Oups ... le rêve irréalisable pour beaucoup de monde ici ...

mioko

84 Messages

très actif
02/03/2018 à 18:52

Imperator a écrit :[quote:1f00e4ce83="mioko"] pouvoir bosser UNE semaine par mois

Oups ... le rêve irréalisable pour beaucoup de monde ici ...[/quote]

Imperator, avez vous un retour d'XP à partager ?

theend

49 Messages

actif
03/03/2018 à 10:21

Bonjour,
j'en connais des formateurs qui bossent des semaines parci et parla, mais ce n'est pas par choix...

michel95

520 Messages

impliqué
03/03/2018 à 15:17

Bonjour,

C’est un sujet qui a déjà été abordé.

Pour atteindre ce type d’objectif il faudra quand même s’adapter au rythme des clients, donc, par exemple, travailler une semaine en continu par mois sera difficilement réalisable. Par contre, viser par exemple 50 jours dans l’année et en tirer un revenu confortable c’est gérable. Je travaille à mi-temps depuis longtemps et même si je divisais encore mon activité par deux ce serait viable car, après impôts, il resterait environ 65% du revenu actuel.

Il serait imprudent, à mon avis, de se focaliser uniquement sur de la formation (comme le suggère aussi [i:6850a57218]theend[/i:6850a57218]), même si c’est une des prestations les plus rentables. Il est préférable d’exploiter toutes les compétences actuelles qui constituent un capital appréciable : « AMOA/MOE/Support/CDP » à quoi on peut ajouter la formation mais aussi l’audit et le conseil s’ils ne sont pas intégrés dans la liste précédente. La diversification, y compris sous d’autres formes, est très profitable.

Les tarifs à appliquer sont différents de ceux des missions longues ce qui peut dérouter en démarrant il faut donc tester mais il y a toujours des clients prêts à payer, il s’agit ici de les faire venir à soi. Les modes de tarifications sont aussi différents avec l’abandon probable du TJM qui ne signifie plus grand-chose dans cette situation. Il faut, bien entendu, travailler principalement sans intermédiaires sans toutefois fermer totalement la porte car ils peuvent être parfois utiles et apporter des clients indirectement.

Brièvement, je pense qu’il faut procéder progressivement : conserver son fonctionnement actuel, développer en parallèle sa communication (c’est de loin le point plus important, à mon avis, et le plus difficile à mettre en place), tester le marché, libérer progressivement du temps pour commencer à commercialiser les prestations pour finalement ne vivre que de prestations ponctuelles.

Inutile de dire qu’il faut se retrousser les manches mais c’est réalisable.

Pragmateek

1222 Messages

Grand Maître
04/03/2018 à 00:47

Bonsoir,

j'ai aussi voulu tester la formation, après quelques années de consulting, car ça me titillait depuis le début, surtout le plaisir d'acquérir des connaissances (geekage ;)) et de les transmettre.
Je m'imaginais aussi découvrir des coins sympas en province, en joignant l'utile à l'agréable.
Et bien sûr l'envie de gérer mon planning et ne plus devoir encaisser du 9h 21h plusieurs semaines d'affilée.

J'en ai donc fait pendant 18 mois et mon [b:c8ce41bee4]bilan est mitigé[/b:c8ce41bee4], car bien que l'activité en elle-même me plaisait bien il y avait tout un tas d'inconvénients que je n'avais pas anticipés.

Niveau [b:c8ce41bee4]planning[/b:c8ce41bee4] ça laisse [b:c8ce41bee4]pas mal de temps libre[/b:c8ce41bee4] c'est clair, mais je ne l'ai pas forcément très bien "rentabilisé", mais comme vous avez une famille ça devrait moins être le cas.
À noter aussi que la formation c'est souvent [b:c8ce41bee4]très saisonnier[/b:c8ce41bee4], avec typiquement [b:c8ce41bee4]juin et décembre saturés[/b:c8ce41bee4] et où il faut refuser des contrats, et à contrario [b:c8ce41bee4]l'été mort[/b:c8ce41bee4] (1 jour de formation sur 2 mois en 2014 ! :?).
Mais ce qui était un inconvénient pour moi peut au contraire vous arranger : glander l'été et pouvoir être avec sa famille, peu ont ce privilège (typiquement les profs) ; les autres doivent en être de leur poche (colonies, centres aérés... qui peuvent au passage plaire aux enfants). :)

[b:c8ce41bee4]Changer tout le temps de lieu[/b:c8ce41bee4], parfois plusieurs fois par semaine, et [b:c8ce41bee4]faire face à chaque fois à de nouvelles personnes[/b:c8ce41bee4], est assez fatiguant mentalement, il est beaucoup plus confortable d'aller toujours au même endroit avec les mêmes personnes qu'on apprend à connaitre et avec lesquelles on peut tisser des liens forts.

Niveau [b:c8ce41bee4]rentabilité financière[/b:c8ce41bee4] ce n'était pas vraiment ça non plus, et le coût d'opportunité avec la mission classique à temps plein a pesé très lourd.
En gros j'étais au même TJM, mais là encore pour vous ça peut être très différent si vous arrivez à avoir [b:c8ce41bee4]un TJM plus important[/b:c8ce41bee4], doublé serait pas mal.
De plus vous semblez pouvoir réduire votre pouvoir d'achat, alors qu'à même pas 30 ans on cherche plutôt à le maximiser, notamment dans l'optique d'un achat immobilier. :)

Quant aux déplacements en province que j'avais idéalisés, ça se passait dans les [b:c8ce41bee4]zones d'activité périphériques[/b:c8ce41bee4], donc loin des centres historiques et des coins sympas, et j'avais de toute façon du mal à avoir la tête à autre chose pour en profiter le cas échéant. :?

Je vous conseille de tester dans un 1er temps, en prenant quelques jours par-ci par-là, afin de valider que ça vous plait bien, et qu'il y aura assez d'activité.

Sinon ne pourriez-vous pas envisager de trouver des missions plus plan-plan, certes moins bien facturées, mais qui vous permettront d'amener les enfants le matin à l'école, les récupérer le soir et vous y consacrer pleinement, et dans la journée vous pourriez même dépiler des tâches persos pour être totalement libre le soir et le WE, puisque vous seriez plus efficace que le profil junior facturant ce TJM et donc le client en aura aussi pour son argent.

Après peut-être envisager une solution médiane : bosser à 80%, l'un de nos consultants fait ça dans l'équipe, moins ça sera plus compliqué à faire accepter aux clients.
Et comme vous pouvez vous permettre une baisse de pouvoir d'achat offrir à votre femme aussi ce 80% voire 60%. :)

mioko

84 Messages

très actif
15/03/2018 à 16:08

Merci pour vos retours très riches en valeur!!!

Arzak

62 Messages

actif
20/03/2018 à 15:45

Bonjour, ayant aussi une activité de formateur,
je me permet de te suggérer de regarder le catalogue des "grands" afin de voir les quelles tu pourrais donner et combien de sessions annuelles il existe dans ta région.
Il faut savoir qu'ils sous traitent à 100% auprès de partenaires qui eux mêmes sont en recherche constante de nouveaux formateurs...

C'est un milieu où tu entres en général par cooptation et cela demande un certain investissement personnel, tout le monde n'est pas pédagogue et sortir de leur torpeur certains est parfois une véritable épreuve.
Il faut parfois faire preuve de certaines qualités rédactionnelles et être capable d'avoir un sens critique avec les supports.
Inventer des activités et animer durant 3 jours demande de l’énergie, bref il n'y pas beaucoup de place à l'improvisation.

Enfin, si tu es en provinces attends toi a des frais parfois élevées, entre véhicule, nourriture et hébergement et l'éloignement pourrait être contre productif face à ta recherche de bonheur familial.
En espérant ne pas t'avoir effrayé...

da23ad

145 Messages

très actif
18/04/2018 à 11:23

Qui dit formation ne dit pas forcément formation chez le client...
Pourquoi ne pas lancer en parallèle une formation en ligne. Cela vous permettra également d'avoir un supplément de revenu passif... C'est comme un livre ou un album de musique... Une fois que le produit est réalisé et disponible, vous engrangez les revenus liés à la vente...

Par contre, il faut également mettre en place une stratégie "marketing" pour attirer les gens sur votre site.

Il y a diverses façons de faire de la formation...


A méditer.