100 % FREELANCE 100 % IT
100 % FREELANCE 100 % IT
 

La nouvelle assurance chomage des indépendants

Glabu

16 Messages

discret
02/03/2018 à 17:16

Dans cet article du Monde, on apprends comment l'assurance chomage pourrait être appliqués aux indépendants

http://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2018/03/02/assurance-chomage-une-promesse-phare-d-emmanuel-macron-videe-de-sa-substance_5264733_4355770.html

Extrait :

Dans les faits, Muriel Pénicaud a bien annoncé une indemnisation pour les indépendants en perte d’activité, mais à deux conditions :

elle ne concernera que les indépendants placés en liquidation judiciaire ;
Parmi ceux-là, seuls ceux qui avaient au moins « un bénéfice annuel autour de 10 000 euros » pourront en bénéficier. Les indépendants aux plus faibles revenus en sont donc exclus.

Ceux qui remplissent les deux critères pourront prétendre à un « filet de sécurité » de 800 euros par mois pendant six mois, a dit la ministre.

Tap

1679 Messages

Grand Maître
02/03/2018 à 17:30

En même temps.. fallait pas rêver.

Et tant mieux : si c'était plus "permissif", il faudrait trouver un moyen de le financer : vous n'avez pas envie de vous prendre une cotisations / taxe supplémentaire non? :)

ENiYi

402 Messages

impliqué
02/03/2018 à 17:37

Tap a écrit :En même temps.. fallait pas rêver.

Et tant mieux : si c'était plus "permissif", il faudrait trouver un moyen de le financer : vous n'avez pas envie de vous prendre une cotisations / taxe supplémentaire non? :)
+1
Et rien d'étonnant...
800€/mois pendant 6 mois à condition d'avoir généré un bénéfice annuel autour de 10k€? Faites le calcul :D
Et je ne sais pas s'il y en a beaucoup ici qui clôture leur compta avec autant de bénéfice. Qu'il le maintienne ainsi et surtout qu'il ne nous fasse pas cotiser plus cher pour financer les 800€/mois ^^

hmg

25581 Messages

Grand Maître
05/03/2018 à 01:21

Bonjour,

Le soucis est qu'ils considèrent ici que les seuls indépendants sont en EI.

Par ailleurs, on nous explique :
- qu'il faut avoir des dettes (liquidation judiciaire) dont en grande partie pour des administrateurs judiciaires pour en bénéficier.
- Et que l'on soit en liquidation, tout en ayant un bénéfice...

:roll:

Cordialement,

- HMG - hmg_71@yahoo.fr
Expert comptable - Paris - www.hmgec.com
Pensez à regarder le contexte et la date des réponses. Elles ne s'appliquent pas toujours à tous les cas.

B.gomez

61 Messages

actif
05/03/2018 à 09:23

hmg a écrit : - Et que l'on soit en liquidation, tout en ayant un bénéfice...
on vous l'a pourtant répété, notre Président est celui du "en même temps"!

hmg

25581 Messages

Grand Maître
05/03/2018 à 11:36

Bonjour,

Ce n'est pas une question de Président.

C'est une question de vision administrative/ grandes entreprises des choses sans se mettre dans le réel :
- Le dirigeant d'une EI qui va mal ne va pas attendre d'être en liquidation judiciaire pour arrêter les frais. Il y a même un délit pénal la "banqueroute" (de mémoire) pour les personnes ayant poursuivit leur activité tout en sachant qu'elles mettraient d'autres personnes en difficulté s'il a usé de manoeuvres pour cela.
- On nous dit ici que la personne qui sait qu'elle va droit dans le mur par exemple parce qu'elle a perdu ses seuls contrats va devoir continuer son activité et mettre ses fournisseurs dans la m..., la TVA dans la m... et les organismes sociaux dans la m... pour déposer le bilan (avec tous les risques liés aux retards). Et cela pour le bonheur d'avoir pendant 6 mois une petite indemnité calculée sur de mauvais résultats (car entreprise en difficulté).

Ceci alors qu'en arrêtant avant la cata, elle aurait moins de dettes sur la tête, pas le stress d'un dépôt de bilan et les risques pénaux qui y sont liés... Et tout cela en pouvant demander RMI ou RSA derrière.

Cordialement,

- HMG - hmg_71@yahoo.fr
Expert comptable - Paris - www.hmgec.com
Pensez à regarder le contexte et la date des réponses. Elles ne s'appliquent pas toujours à tous les cas.

findus

3822 Messages

Grand Maître
05/03/2018 à 12:54

je ne savais pas que le freelance croyait encore au père noel .... :lol:

EURL / IS depuis 2008

hmg

25581 Messages

Grand Maître
05/03/2018 à 17:07

Bonjour,

findus a écrit :je ne savais pas que le freelance croyait encore au père noel .... :lol:
J'ai comme expérience d'avoir échangé avec toutes sortes d'entrepreneurs.

Il y en a de nombreux qui deviennent entrepreneurs car ils ne peuvent pas faire autrement notamment en artisans ou professions médicales (les osthéos salariés par exemple, c'est rare) ou encore artistes plastiques (graphistes), auteurs...

D'autres les deviennent par choix, mais négligent la partie administrative en pensant soit que c'est très simple, soit qu'ils verront plus tard (d'où dans certains cas plusieurs années de compta à rattraper).

Ces personnes ne sont pas gestionnaires. Elles n'ont pour la plupart jamais eu une formation en compta, gestion, économie... Ces personnes croient dans les promesses qui sont faites sur la simplification et le fait qu'un forfait est toujours plus avantageux que le réel.

Le premier conseil qu'on peut donner à un entrepreneur c'est : Ne jamais être en liquidation judiciaire et selon les bruits de couloir ont aurait un texte qui y inciterait pour toucher un chômage hypothétique gracieux de 6 mois...

Le problème est que par manque de conseils, de nombreuses personnes vont se retrouver dans des cas inextricables et pire qu'avant sans indemnisation. Est-ce qu'il y aura plus de bénéficiaires que de personnes qui se retrouveront dans des difficultés, difficile à dire. Mais de base récompenser "la mauvaise gestion et le fait de mettre les autres en difficulté" est une mauvaise idée.

Cordialement,

- HMG - hmg_71@yahoo.fr
Expert comptable - Paris - www.hmgec.com
Pensez à regarder le contexte et la date des réponses. Elles ne s'appliquent pas toujours à tous les cas.

findus

3822 Messages

Grand Maître
06/03/2018 à 12:01

je sais bien, les gens se lancent et n'y connaissent rien.

deux ans après, clef sous la porte. C'est 50% des entreprises.

EURL / IS depuis 2008