85 connectés     7 270 missions IT     16 720 CV récents
se connecter | s'inscrire
Tous les Forums Vos problèmes, les pièges à éviter




Le client final ne veut pas traiter avec des freelances


Le client final ne veut pas traiter avec des freelances

  
1 2  suiv
15/03/18 à 16:34
pacodoso
Freelance
impliqué
Inscrit le 21 Jan 2016
Messages: 240
Bonjour,

Après avoir parcouru le forum, j'ai vu que plusieurs d'entres nous ont déjà confronté à un problème similaire : un client final qui "refuse" de traiter avec les freelances, ce qui nécessite donc de passer par du portage salarial, ou par un CDD avec une SSII.

C'est le cas au quel je suis confronté aujourd'hui. Une agence web/mobile m'avait contacté il y a quelques semaines pour me proposer une mission sur une techno qui m'intéresse. Connaissant le client final, je connaissais déjà son aversion pour les freelances. Mais le responsable de l'agence m'avait alors expliqué qu'en raison de "rapports privilégiés" avec le client, cela ne serait pas un problème, et je lui ai donc donné mon feu vert pour présenter mon CV.

Aujourd'hui, il est revenu vers moi en m'expliquant que le client était intéressé par mon profil, mais qu'il faudrait que je signe un contrat de travail avec eux.

Il me propose ainsi 2 alternatives :
- un CDD, en répercutant l'intégralité du TJM que je demande sur le salaire versé
- un CDD, avec un salaire "minimum", et le reste du TJM facturé sous forme de "prestations" par ma structure

Comme je suis en SARL, avec un statut de TNS, que j'ai des frais fixes (comptable, compte pro, ...) et une mutuelle Madelin, je n'y vois aucun intérêt...

Mais une des 2 options est-elle "moins pire"?

J'aimerais également essayé de comprendre ce qui pousse les clients finaux à ne pas traiter avec les freelances, car cette situation me semble absurde et paradoxale :
- dans ma région, n'importe quelle SSII (grande/petite) peut traiter avec ce client : en quoi cela apporte-t-il plus de garanties qu'un freelance?
- pensez-vous que cela se joue par rapport aux statuts de la société? (auto-entrepreneur/SARL/SASU/capital)

Au cours d'un énième entretien avec une SSII, nous avons abordé le sujet de ce client : selon le commercial, c'est le statut du "freelance" lui-même qui poserait problème au client. Le fait qu'un freelance puisse partir "rapidement" sur un autre projet. Mais encore une fois, ne vaut-il pas mieux un freelance motivé pendant quelques mois, qu'un salarié de SSII complètement démotivé qui n'aura pas la possibilité (ou le courage) de quitter une mission qui ne lui plait pas?

Merci d'avance pour vos retours!

Voir le profil de l'utilisateur    
15/03/18 à 17:25
chamamo
Freelance
nouveau
Inscrit le 06 Nov 2017
Messages: 6
En ce qui me concerne j'ai déjà eu des propositions de ce genre, des SSII qui me propose soit un CDI chantiers, soit un contrat de quelques jours afin de lui présenter au client (société générale en l'occurence), j'ai refusé car même si la combine passe je vais vivre avec la peur au ventre, que le client m'éjecterais le jour ou il se rende compte de mon statut de freelance.

Voir le profil de l'utilisateur    
15/03/18 à 17:29
Tap
Freelance
Grand Maître
Inscrit le 31 Mai 2013
Messages: 1510
Si ce qui les gêne, c'est que vous puissiez partir "rapidement", rien n'empêche de mettre dans le contrat un préavis de 3 mois (symétrique, évidemment). Cela vous mettrai complètement à égalité avec un salarié de la SSII. Si c'est réellement le problème, c'est une solution.

En terme de "risque" pour le client final, EURL/SASU sont plus rassurantes que les EI (et encore plus qu'AE, mais bon on est pas dans ce cas ici). A priori, il n'y a pas eu de jurisprudence requalifiant des freelances en société en tant que salarié (alors qu'en EI, et surtout en AE, ca existe).

Quand aux alternatives, perso je dirais non tout net. Déjà parce que vous aviez remonté le sujet avant qu'ils présentent votre CV et qu'ils vous avaient assuré que ça ne posait pas de pb (mais bon, ils vous ont a priori raconté des bobards). Selon ma situation (en galère ou tranquille), je les mets même en blacklist pour s'être fichu de moi.

Ensuite, car les 2 alternatives sont mauvaises :
La 1 vous donne un revenu net très inférieur, et en plus vous continuez a devoir prendre en charge les frais de votre structure, pour rien
La 2 est une magouille qui est sans doute requalifiable en abus de droit (si pas totalement illégale d'ailleurs...). Avoir 2 "canaux" de rémunération pour la même mission avec la même société... ca pue.

Voir le profil de l'utilisateur    
15/03/18 à 17:38
cacail
Freelance
impliqué
Inscrit le 18 Avr 2012
Messages: 340
Je pense que c'est une position tenue par certains clients qui n'a pas vraiment de fondement. Les seules "explications" qui me viennent à l'esprit sont :
- Une méconnaissance du statut qui fait peur ;
- Une (ou plrs) mauvaises expériences avec des indépendants qui ont refroidi le client.

L'argument avancé par le commercial de la SSII ne tient pas. Si un salarié pète un plomb et n'a plus envie de bosser, il peut tout à fait le faire... les arrêts maladie, l'abandon de poste, ...
Le pire est encore le cas que vous avancez, i.e. le salarié démotivé qui reste parce qu'il y est obligé par sa SSII.

De mon point de vue, la seule solution serait d'avoir une discussion tripartite avec le client final et la SSII pour comprendre ses réticences à travailler avec un Freelance et potentiellement, lui proposer d'ajouter des clauses contractuelles pour le rassurer.
Si la discussion n'est pas possible ou n'aboutit pas, perso, je passerai à autre chose.

Voir le profil de l'utilisateur    
15/03/18 à 18:00
pacodoso
Freelance
impliqué
Inscrit le 21 Jan 2016
Messages: 240
Vous avez raison...

Après pour connaitre les "vraies raison" du client, ça risque d'être compliqué. J'ai pour l'instant uniquement les interprétions/explications des commerciaux traitant avec lui.

Le client est plus le gros "employeur" de prestataires informatiques dans la région : j'ai moi même effectué 2 prestations lorsque j'étais en SSII. Du coup il profite de la situation pour imposer ses conditions : des tarifs bas, des conditions strictes, ...

Il a également mis en place une autre pratique plus que douteuse : une "liste de noire" des sous-traitants qui ne lui conviendraient pas. J'ai moi-même été confronté à cette pratique lors de mon deuxième passage chez le client : comme la mission ne me convenait pas, j'avais commencé à passer des entretiens dans d'autres SSII. Une des SSII a eu la bonne idée d'envoyer mon CV au client sans m'avertir, alors que j'y étais encore. Le client l'a donc mal pris et avait averti ma SSII de l'époque qui m'a demandé de choisir : j'avais démissionné dans la foulée. Par la suite, les SSII qui essayaient de me placer chez le client m'avaient confirmé que j'étais bien "blacklisté".

Je serais curieux de connaitre la légalité d'une telle pratique, surtout avec la RGPD qui arrive.

Voir le profil de l'utilisateur    
15/03/18 à 18:13
ENiYi
Freelance
impliqué
Inscrit le 09 Fév 2016
Messages: 269
Bonjour,

On a discuté de cette histoire il n'y a pas très longtemps. Il y a quand même un principe primordial qui a l'air de s'oublier : Freelance = Indépendant; liberté de choix des missions, de services, de gestion de soi, etc. Donc qu'on vous propose de telles combines sous le prétexte que le client final ne veut pas travailler avec les Freelance c'est qu'on ne vous intéresse que pour le côté financier et personnellement ça me gêne beaucoup. Déjà, je ne pense pas que ce soit plus intéressant et certains montages comme l'ont dit certains sont borderline. Les SSII sont en difficulté et passent par divers moyens pour continuer à maintenir un rapport employeur-salarié avec les consultants; cela passe par la création de filiales de portage salarial ou les fameux CDI de chantier.

Pour revenir à la question initiale de pourquoi les clients finaux ne veulent pas travailler avec les Freelance : pour moi c'est purement et simplement une entente entre SSII et responsables des achats (quand il y en a) ou DSI des clients finaux. Et même j'ai déjà entendu des cas où on m'appelle et me dit que tel client refuse les Freelance; or chez ce même client j'en connais des milliers de Freelance. Un salarié ne vaut pas mieux qu'un Freelance. Je suis plus tenu aujourd'hui en temps que Freelance de fournir un service de qualité car il en va de la continuité de ma mission donc du business pour moi. Contrairement à un salarié qui peut se planquer et qui n'en a rien à cirer. J'ai déjà eu le cas où la SSII intermédiaire m'a mis 3mois de préavis vu que c'était ça la crainte dudit client. Mais le jour où j'ai voulu partir tenez-vous bien : je suis parti en 3semaines car j'en ai discuté avec mon CP qui m'a libéré.

Perso, aucun argument ne m'est audible pour justifier de la préférence du statut de salarié à celui d'un Freelance. Perso, je n'accepterai ni l'un ni l'autre. Mais comme l'a dit Tap; selon votre situation faites le choix qui est le mieux pour vous.

N'oublions quand même pas dans Freelance il y a FREE. Il y a le côté financier mais pas que... Je ne sais pas si certains ont fait la même remarque mais : On vous parle mieux quand on sait que vous êtes Freelance que Non. Aussi, à moins de se retenir pendant 3ans mais au détour d'un café, on a vite lâcher un mot qui fait savoir qu'on est Freelance.

Ce n'est que mon avis...

Voir le profil de l'utilisateur    
16/03/18 à 15:15
findus
Freelance
Grand Maître
Inscrit le 10 Avr 2007
Messages: 3523
hello

je refuse ces missions.

le client ne veut pas de freelance, qu'il prenne un vrai salarié de SSII...

A+

Voir le profil de l'utilisateur    
19/03/18 à 20:55
pacodoso
Freelance
impliqué
Inscrit le 21 Jan 2016
Messages: 240
Aujourd'hui j'ai prévenu l'agence qui m'a proposé la mission que je la refusais car je ne voulais pas d'un CDD.

J'en ai profité pour demander les raisons fournies par le client pour imposer ce mode de fonctionnement. A priori, ce serait une question de norme ISO.

Après serait-il suffisant de me faire certifier, ou est-ce une norme au niveau de leur contrat, je n'en sais rien...

Voir le profil de l'utilisateur    
20/03/18 à 08:42
ENiYi
Freelance
impliqué
Inscrit le 09 Fév 2016
Messages: 269
Bonjour,
pacodoso a écrit:
J'en ai profité pour demander les raisons fournies par le client pour imposer ce mode de fonctionnement. A priori, ce serait une question de norme ISO.
Après serait-il suffisant de me faire certifier, ou est-ce une norme au niveau de leur contrat, je n'en sais rien...
C'est l'excuse à la mode ces temps-ci. Je ne sais pas d'où elle sort cette norme ISO mais ce n'est que du bla bla... D'ailleurs de quelle ISO s'agit-il ici? J'ignore ce qu'elle vaut également; mais s'il y a quelqu'un qui doit se conformer à des règles vis à vis du client final, c'est plutôt la SSII et non vous. C'est eux qui ont un contrat avec le client final.

Je doute que le fait de vous faire certifier soit suffisant; ici il est juste question de s'en mettre plein les poches pendant qu'un autre va travailler. Quite à être certifié, autant que ce soit pour signer directement avec le client final.

Cdt

Voir le profil de l'utilisateur    
20/03/18 à 09:10
pacodoso
Freelance
impliqué
Inscrit le 21 Jan 2016
Messages: 240
ENiYi a écrit:
C'est l'excuse à la mode ces temps-ci. Je ne sais pas d'où elle sort cette norme ISO mais ce n'est que du bla bla... D'ailleurs de quelle ISO s'agit-il ici? J'ignore ce qu'elle vaut également; mais s'il y a quelqu'un qui doit se conformer à des règles vis à vis du client final, c'est plutôt la SSII et non vous. C'est eux qui ont un contrat avec le client final.

Je doute que le fait de vous faire certifier soit suffisant; ici il est juste question de s'en mettre plein les poches pendant qu'un autre va travailler. Quite à être certifié, autant que ce soit pour signer directement avec le client final.

Cdt


C'est l'excuse que le client donnerait à la SSII, pas que la SSII me donne à moi pour m'imposer le CDD. Après je ne sais (toujours) pas si c'est vrai, ou ce que ce que la norme ISO peut imposer ou régler comme problème...

Si certains ont plus d'infos sur le sujet, ça permettrait d'éclaircir cette situation!

Voir le profil de l'utilisateur    

1 2  suiv
Répondre au sujet
Recruteurs
Accès via Turnover-it :
CVthèque & publication
Nous contacter
Par formulaire
AGSI SAS
75 Rue de Lourmel
75015 PARIS
logo freelance-info.fr
2018 © Copyright AGSI SAS
Conditions d'utilisation