174 connectés     6 798 missions IT     21 565 CV récents
se connecter | s'inscrire
Tous les Forums Par ou commencer ?




Besoin de conseils pour commencer en tant qu'indépendant


Besoin de conseils pour commencer en tant qu'indépendant

  
1 2  suiv
09/04/18 à 18:03
EdGer
Freelance
discret
Inscrit le 06 Avr 2018
Messages: 11
Bonjour à tous,

Je souhaite passer indépendant à la fois pour la liberté que cela procure mais aussi parce que financièrement je pense que cela peut être avantageux quand on est jeune, sans crédit, sans contrainte => sans vrai risque en somme.

Voici un tableau avec deux feuilles :
1) mon CDI VS ma future mission en freelance (AE, EI régime réel, EURL) et ce que j'ai négocié avec la SSII qui me sert d'intermédiaire
2) taux journaliers en fonction du brut (je me suis basé sur des formules récupérées sur ce forum)

Lien externe


Quelques questions en vrac avant d'aller voir un EC :
1) Le TJ me parait correct, mission longue et intéressante. Mais à la lecture de certains topics ce serait peu par rapport à un CDI 40,8K en faisant des produits en croix à la va vite. Vos avis sur mon TJ ? (on me proposait 300 à la base..)

2) Certains parlent de salaire net à 50% en moins par rapport au CA, je suis un peu en dessous selon mes estimations. Ai-je oublié des frais obligatoire ? Ai-je sous estimé des cotisations / impôts ?

3) Ma mission commence dans la semaine, je suis auto-entrepreneur depuis 2ans. Pour être sûr est-ce que je peux utiliser ce statut (j'ai plusieurs clients des petits) ? Côté plafond vu que j'ai 2000 de CA pour le moment, mon plafond sera bien de 68k pour les 8 mois qui restent ?

4) A quel moment passer EURL ? Quand faire les démarches et dans quel ordre (cessation AE puis création EURL ou cessation AE et création EURL en parallèle) sachant que ma mission aura débuté ? La transition pendant l'activité n'est elle pas trop complexe (en se faisant assister par un EC)?

Voir le profil de l'utilisateur    
09/04/18 à 19:12
mixomatose
Membre
avatar
Grand Maître
Inscrit le 12 Fév 2008
Messages: 6826
Premier point important : les charges EI sont fausses. Elles sont les mêmes qu'en EURL. Au final, il n'y a que 3 à 4% de différence e net après IR entre l'EI et l'EURL.

1) L'écart CDI et solution indépendant est assez faible parceque 41k€ pour un salarié, ce n'est pas mal, par contre 340€/J pour un indépendant, c'est assez faible....
2) Pour un informaticien EI BNC le net après IR est compris entre 55% et 65% du CA net de frais (ça varie suivant les années en fonction de l'ancienneté, phénomènes d'hystérésis). Les 50% souvent cités ne sont qu'un ordre de grandeur à la louche.
3) Oui. Mais tu peux dépasser sans aucunproblème pour une année.
4) Tu ne peux absolument pas être en même temps auto et en EURL....
Tu as intéret à faire une année pleine AE puis créer l'EURL au 01/01/2019 par exemple.


_________________
calculette de charges sociales TNS indépendant en ligne, comparateur simulateur Autoentrepreneur EI EURL
http://www.entrepriseindividuelle.info/Calc_CharSoc.php
Voir le profil de l'utilisateur    
10/04/18 à 01:40
Pragmateek
Freelance
impliqué
Inscrit le 10 Déc 2014
Messages: 996
Bonsoir,

vous êtes dans quelle région et dans quel domaine ?

340€/jour en Bretagne pour un dev moyen c'est OK, à Paris pas du tout.

Après je sais que ça peut vite arriver : factu finale de 425€/jour et un intermédiaire vorace qui prend 20% soit 85€, reste effectivement 340€.
Si c'est bien ça, pourquoi pas pour commencer, mais il faudra vite penser à passer par des intermédiaires plus honnêtes. Wink

Voir le profil de l'utilisateur    
10/04/18 à 06:49
EdGer
Freelance
discret
Inscrit le 06 Avr 2018
Messages: 11
mixomatose a écrit:
Premier point important : les charges EI sont fausses. Elles sont les mêmes qu'en EURL. Au final, il n'y a que 3 à 4% de différence e net après IR entre l'EI et l'EURL.

1) L'écart CDI et solution indépendant est assez faible parceque 41k€ pour un salarié, ce n'est pas mal, par contre 340€/J pour un indépendant, c'est assez faible....
2) Pour un informaticien EI BNC le net après IR est compris entre 55% et 65% du CA net de frais (ça varie suivant les années en fonction de l'ancienneté, phénomènes d'hystérésis). Les 50% souvent cités ne sont qu'un ordre de grandeur à la louche.
3) Oui. Mais tu peux dépasser sans aucunproblème pour une année.
4) Tu ne peux absolument pas être en même temps auto et en EURL....
Tu as intéret à faire une année pleine AE puis créer l'EURL au 01/01/2019 par exemple.


J'ai changé pour les charges de l'EIRL, effectivement je ne comprenais pas comment ça pouvait être si peu intéressant.

1) 3.6k super net en freelance EURL vs 2.4 super net en CDI. Personnellement, je trouve ça vraiment pas mal !

2) Ok je vois l'idée. J'avais peur d'être trop optimiste dans mes calculs.

3-4) c'était un peu mon idée mais je n'étais pas encore sûr.

Pragmateek a écrit:
Bonsoir,

vous êtes dans quelle région et dans quel domaine ?

340€/jour en Bretagne pour un dev moyen c'est OK, à Paris pas du tout.

Après je sais que ça peut vite arriver : factu finale de 425€/jour et un intermédiaire vorace qui prend 20% soit 85€, reste effectivement 340€.
Si c'est bien ça, pourquoi pas pour commencer, mais il faudra vite penser à passer par des intermédiaires plus honnêtes. Wink


Région PACA 06. Ingénieur développement java/jee.
Mon intermédiaire est ultra transparent (vendu 370, payé 340). Les tarifs du client sont réputés pour être plutôt bas mais la mission longue (+ de 12/18 mois) et l'environnement technique intéressant.


Mon tableau avec les équivalences TJ <=> CDI est faux ?

Merci à tous les deux en tout cas

Voir le profil de l'utilisateur    
10/04/18 à 14:35
Pitivier
Freelance
très actif
Inscrit le 09 Fév 2016
Messages: 122
EdGer a écrit:

1) 3.6k super net en freelance EURL vs 2.4 super net en CDI. Personnellement, je trouve ça vraiment pas mal !

Quand tout va bien pourquoi pas. Mais il peut y avoir des imprévus. Tu ne veux pas être obligé d'accepter n'importe quelle mission pour payer le loyer. Bref, là il n'y a pas beaucoup d'avantage à etre indep, financièrement parlant.

EdGer a écrit:
Région PACA 06. Ingénieur développement java/jee.

Mon intermédiaire est ultra transparent (vendu 370, payé 340). Les tarifs du client sont réputés pour être plutôt bas mais la mission longue (+ de 12/18 mois) et l'environnement technique intéressant.
Ca me semble très peu. J'ai cru comprendre qu'en PACA les prix sont presque ceux de Paris et à Paris, un dev java peu prétendre à un TJM de 400/450 assez facilement.

Voir le profil de l'utilisateur    
10/04/18 à 18:20
EdGer
Freelance
discret
Inscrit le 06 Avr 2018
Messages: 11
Pitivier a écrit:
EdGer a écrit:

1) 3.6k super net en freelance EURL vs 2.4 super net en CDI. Personnellement, je trouve ça vraiment pas mal !

Quand tout va bien pourquoi pas. Mais il peut y avoir des imprévus. Tu ne veux pas être obligé d'accepter n'importe quelle mission pour payer le loyer. Bref, là il n'y a pas beaucoup d'avantage à etre indep, financièrement parlant.

EdGer a écrit:
Région PACA 06. Ingénieur développement java/jee.

Mon intermédiaire est ultra transparent (vendu 370, payé 340). Les tarifs du client sont réputés pour être plutôt bas mais la mission longue (+ de 12/18 mois) et l'environnement technique intéressant.
Ca me semble très peu. J'ai cru comprendre qu'en PACA les prix sont presque ceux de Paris et à Paris, un dev java peu prétendre à un TJM de 400/450 assez facilement.


On se situe entre la province et Paris pour tout ce qui est salaire, TJ, coût de la vie..

Selon toi, je devrais me fixer 380/430 comme fourchette ?


Pour fixer mon TJ, j'avais utilisé cette formule :
41000*1.5*1.1/200 = 338
Elle n'est pas bonne ?

Voir le profil de l'utilisateur    
10/04/18 à 19:41
mixomatose
Membre
avatar
Grand Maître
Inscrit le 12 Fév 2008
Messages: 6826
En gros, 300€/j pour avoir le même disponible après IR, et on rajoute 50% pour précarité indépendant, soit 450€.


_________________
calculette de charges sociales TNS indépendant en ligne, comparateur simulateur Autoentrepreneur EI EURL
http://www.entrepriseindividuelle.info/Calc_CharSoc.php
Voir le profil de l'utilisateur    
10/04/18 à 20:50
EdGer
Freelance
discret
Inscrit le 06 Avr 2018
Messages: 11
mixomatose a écrit:
En gros, 300€/j pour avoir le même disponible après IR, et on rajoute 50% pour précarité indépendant, soit 450€.


450 pour un junior Surprised ?
J'ai bien fait de demander je n'aurais jamais osé demander ça !

Voir le profil de l'utilisateur    
10/04/18 à 21:38
mixomatose
Membre
avatar
Grand Maître
Inscrit le 12 Fév 2008
Messages: 6826
41k brut annuel, ce n'est pas un salaire de junior.


_________________
calculette de charges sociales TNS indépendant en ligne, comparateur simulateur Autoentrepreneur EI EURL
http://www.entrepriseindividuelle.info/Calc_CharSoc.php
Voir le profil de l'utilisateur    
10/04/18 à 23:23
Pragmateek
Freelance
impliqué
Inscrit le 10 Déc 2014
Messages: 996
EdGer a écrit:
Région PACA 06. Ingénieur développement java/jee.
Mon intermédiaire est ultra transparent (vendu 370, payé 340). Les tarifs du client sont réputés pour être plutôt bas mais la mission longue (+ de 12/18 mois) et l'environnement technique intéressant.

OK très bien, pas de souci alors. Smile

Quant à l'histoire des +50% pour être indep' je ne suis pas d'accord.
Pour moi nous agissons comme des traders, au sens historique, qui essayent de sur-performer en prenant des risques et en ne les couvrant pas totalement, parce qu'ils croient, à tort ou à raison, qu'ils ne sont pas, ou peu, concernés par certains ou qu'ils les "gèrent".
Je pense qu'une grosse partie de cette sur-performance s'explique par la non-couverture du risque d'inactivité :
- peu ou pas de réserve pour couvrir l'inter-contrat, là où une SSII agissant prudemment doit mettre en réserve une partie de la facturation de ses salariés,
- pas de mutualisation des risques entre les bonnes gagneuses et ceux qui sous-performent, là où une SSII reverse une partie de la sur-performance des 1er aux seconds,
- pas de mutualisation globale au niveau de l'État, là où un salarié finance une assurance chômage pour couvrir son risque, mais aussi beaucoup pour financer ceux qui par accident ou par choix (exemples caricaturaux des intermittents et des saisonniers :/) n'ont pas d'activité.

Si la personne est extra-lucide et sait qu'elle n'aura jamais d'inter-contrat ni de pépin alors même +5% c'est intéressant. Wink
Bien sûr dans les faits il y a une grande incertitude donc pour gratter 5% voire 10% ça ne vaut pas le coup, même 15% me semble limite.
Par contre à partir de 20% ça devient favorable, en gros ça permet de couvrir 2 mois par an d'inactivité (inter-contrat, accident...).
Dans la situation actuelle la difficulté est parfois au contraire de se créer de l'inter-contrat ; là si je veux accéder à une mission qui me botte énormément je vais devoir sacrifier 2 semaines de vacances, un projet de rando avec des potes, qui n'est donc pas déplaçable.

Pour donner une idée à des salariés du gain en cash je leur dis qu'en freelance le brut devient le net, soit grosso-modo +25%, ce n'est certes pas Byzance, surtout au vu des risques, mais pour un profil solide c'est un coup à jouer.

Et il ne faut pas oublier l'autre point fort du freelance : la relative liberté.
Pas le slogan bidon "être son propre patron", car ce n'est jamais le cas, on travaille toujours pour quelqu'un, qui est très souvent un donneur d'ordres, sauf à vivre en autarcie.
Par contre ne pas être dépendant des intérêts d'une seule SSII, mais pouvoir rebattre les cartes à chaque fin de mission, est un vrai plus.
Bien sûr chaque intermédiaire a son propre agenda et l'asymétrie d'information en sa faveur demeure, mais si ça sent la noisette avec un on peut en voir un autre. Smile

Voir le profil de l'utilisateur    

1 2  suiv
Répondre au sujet
Recruteurs
Accès via Turnover-it :
CVthèque & publication
Nous contacter
Par formulaire
AGSI SAS
75 Rue de Lourmel
75015 PARIS
logo freelance-info.fr
2018 © Copyright AGSI SAS
Conditions d'utilisation