100 % FREELANCE 100 % IT
100 % FREELANCE 100 % IT
 

Sortir ma tréso, est-ce le bon moment???

cocolili

62 Messages

actif
17/05/2018 à 17:28

Bonjour,

J'ai amassé presque 60K€ en réserve entre 2013 et 2015, sur les conseils de mon comptable qui me disait que les prévelements sociaux sur les divendes, c'était confiscatoire et que ça serait surement supprimé bientôt (un visionnaire...)
Du coup, j'ai payé mes 15% d'IS avant de les mettre en réserve, on est en 2018 et les prélèvements sociaux sont toujours-là...
Je me demandais si ce n'était pas le moment de les sortir, avec le PFU, l'année blanche etc...
Je suis en EURL IS, au début de la tranche à 30% pour l'IR, 2K€ de capital et un CCA moyen en 2017 de +/- 30K€.
Et je raaaaame pour faire les différents scénarios, sachant que je n'ai aucun obligation de sortir la tréso, je me demandais juste si ça ne serait pas le bon moment.

Quelqu'un pour m'aider???

Merci d'avance

Jérôme

alex77

51 Messages

actif
17/05/2018 à 23:21

Bonjour,

Je suis à peu près dans la même situation en SASU et pour le moment ça m'a permis de travailler 160 jours l'année dernière avec un bel intercontrat en partie voulu et d'arriver à 0 de résultat.
Le tout en pouvant dormir tranquille et sans m'inquiéter. Du coup pour négocier c'est plus facile.

Alex

Expert Conception carte électronique et routage PCB
Optimisation CEM / SI sur PCB

EricLMO

8 Messages

nouveau
18/05/2018 à 15:36

Bonjour,

Je me pose la même question que Jérôme.
Est-ce que je me trompe en faisant le raisonnement suivant :

- Aujourd'hui : pour sortir de la trésorerie en dividende on passe par les prélèvements sociaux (15%) + l’impôt sur le revenu (33% ici)

- Demain avec le PFU : pour sortir de la trésorerie en dividende on passerait uniquement par le PFU, donc 30% (c'est ce qui à l'air prévu ...)

Donc j'ai tendance à vouloir attendre que le PFU soit activé pour sortir la trésorerie.

Eric

_lael

380 Messages

impliqué
18/05/2018 à 16:10

De ce que j'ai compris, avec le PFU, sortir des dividendes en EURL IS ce sera :
Dividendes infénieurs à 10% Capital Social : PFU (30%) dont CSG (17.20%)
Dividendes supérieurs à 10% Capital Social : RSI + PFU sans la CSG (12.80%)

A noter que les charges du RSI sont bien entendu supérieures à la CSG mais le bon côté c'est qu'elles peuvent être déduites du bénéfice imposable de la société et donnent des droits sociaux

EricLMO

8 Messages

nouveau
18/05/2018 à 17:21

Le post initial était en effet sur une EURL IS.

Qu'en est il d'une SAS ?

Eric

hmg

25581 Messages

Grand Maître
19/05/2018 à 05:50

Bonjour,

EricLMO a écrit :Le post initial était en effet sur une EURL IS.

Qu'en est il d'une SAS ?

Eric
Vous devez intégrer la PUMA dans votre raisonnement.

Je rappelle qu'en cas de rémunération faible en SASU, la couverture sociale est moins bonne qu'en TNS avec madelin pour un coût supérieur.

Une couverture même meilleure sur le smic n'est pas la même chose qu'une couverture sur la totalité du revenu.

Cordialement,

- HMG - hmg_71@yahoo.fr
Expert comptable - Paris - www.hmgec.com
Pensez à regarder le contexte et la date des réponses. Elles ne s'appliquent pas toujours à tous les cas.

cocolili

62 Messages

actif
20/05/2018 à 23:18

En fait, j’hésitais entre 3 options:
- profiter du PFU mais je n’arrive pas à comprendre la répartition avec les +\- 10% du capital, ni quand ça sera applicable...
- tout se sortir en rémunération, et se dire qu’avec l’annee blanche, et un peu de bol pour ne pas se faire remarquer, je ne paye pas du tout d’IR dessus (j’ai des doutes...)
- attendre encore, je ne suis pas pressé...

CestCidou

22 Messages

discret
21/05/2018 à 19:38

Je suis également dans la même situation et me concernant, en EURL IS avec un capital très faible, le PFU ne résout rien à moins de passer à 50k de capital :lol:

Profiter de l'année blanche pour en sortir une partie en gonflant les revenus 2018 est une possibilité, mais cela sera qualifié comme revenus exceptionnels donc l'opération est également à réaliser sur 2019 pour rectifier la situation (au dernières nouvelles, cela peut encore bouger, voir le topic dédié).

Ou alors les laisser dormir, par chance le compte courant fiducial est rémunéré.

Papus007

532 Messages

impliqué
21/05/2018 à 19:49

Je ne vois pas en quoi votre trésorerie issue des reports puisse vous permettre de gonfler votre rémunération. Pour moi :
=> vous utilisez cette trésorerie pour vous verser des dividendes : vous paierez l’IR dessus car l’année blanche exclut les dividendes;
=> vous utilisez votre CA 2018 pour vous rémunérer sur 2018 dans la limite de ce que vous autorise votre CAS sur 2018.

A moins que votre idée est d’utiliser votre trésorerie pour vous rémunérer au delà de ce que permet votre CA et générer ainsi un déficit (perte) sur l’exercice 2018...🤔🤔🤔

hmg

25581 Messages

Grand Maître
22/05/2018 à 18:09

Bonjour,

Papus007 a écrit :Je ne vois pas en quoi votre trésorerie issue des reports puisse vous permettre de gonfler votre rémunération. Pour moi :
=> vous utilisez cette trésorerie pour vous verser des dividendes : vous paierez l’IR dessus car l’année blanche exclut les dividendes;
=> vous utilisez votre CA 2018 pour vous rémunérer sur 2018 dans la limite de ce que vous autorise votre CAS sur 2018.

A moins que votre idée est d’utiliser votre trésorerie pour vous rémunérer au delà de ce que permet votre CA et générer ainsi un déficit (perte) sur l’exercice 2018...
Vous soulevez là un point important.

Un contrôleur trouvera surprenant que la seule année déficitaire en raison d'une forte rémunération soit l'année blanche.

Cordialement,

- HMG - hmg_71@yahoo.fr
Expert comptable - Paris - www.hmgec.com
Pensez à regarder le contexte et la date des réponses. Elles ne s'appliquent pas toujours à tous les cas.

cocolili

62 Messages

actif
22/05/2018 à 22:23

Merci!!!
Donc il reste 2 options:
1 - je sors des dividendes
2 - j’attends...

Et si je sors en dividendes, je bénéfice juste de l’IR à 12,8 au lieu de 30% mais je paye le RSI.
Pour 10 000 sortis, il me reste combien??? Je suis désolé, je m’embrouille un peu...
Merci!!

thais781

380 Messages

impliqué
25/05/2018 à 15:32

Petite question complémentaire :
Si je sors 10.000 € en dividende mais rien en salaire, et vu que l'on a des charges sur les dividendes maintenant, est ce que je valide toujours mes 4 trimestres pour la retraites ?

Gribsy

26 Messages

actif
02/06/2018 à 13:07

Bonjour,

Je me permets de rebondir : je suis aussi en EURL à l'IS et ayant accumulé pas mal de trésorerie au cours des années.
Je m'interroge comment sortir cette trésorerie. Après en avoir discuté avec mon comptable, il me propose de réduire mon capital social : pour les personnes physiques, les sommes perçues au titre de cette réduction de capital entrent dans le patrimoine privé et sont imposées selon le régime des plus-values de cession de valeurs mobilières et droits sociaux.
Donc soit on applique le PFU (30%) soit on applique le barème avec les éventuels abattements selon les années de détention (cela peut aller jusqu'à 85% pour les PME de plus de 8 ans à priori).
Je me demande juste si l'administration fiscale peut voir d'un mauvais oeil ce montage sachant que je suis unique associé. De plus un certain formalisme est à respecter ...
Quelqu'un a déjà fait çà ? Des avis sinon ?

Merci.

cocolili

62 Messages

actif
02/06/2018 à 14:56

Après quelques recherches, et en partant du postulat que de toute façon, il faudra que je sorte cette tréso dans les 3 prochaines années, je suis arrivé à cette conclusion:
- faire une prévi de mes revenus « normaux » 2018 : assez simple, même tjm, même nb de jours de vacances
- sortir le Max de ma réserve en dividendes pour arriver pile en dessous du pallier Cipav suivant
=> de toute façon je vais payer des cotisations sociales, autant optimiser le montant payé
=> avec le CMIR, je suis imposé sur ces dividendes à mon taux moyen, et pas à 30%.
Qu’en pensez vous?? Y a moyen de faire mieux en attendant l’annee prochaine, ou en faisant différemment?
Merci d’avance

Cidou

7 Messages

nouveau
12/09/2018 à 14:19

Bonjour,

Finalement, quelle solution avez-vous choisie les uns et les autres ?

cocolili

62 Messages

actif
12/09/2018 à 15:01

Rien du tout :D :D :D
J'ai sorti des dividendes jusqu'à 10% du capital + C/C. et puis c'est tout...
Trop d'investissement en temps et trop d'incertitudes...
J'ai vite fait estimé
- combien ça me prendrait de temps de faire qq de propre
- à quel "prix" j'estimais mon temps libre passé à faire des fichiers Excel
- le montant à gagner
soit mon temps en famille est trop cher, soit je facture trop chez mon client pour justifier qq jour off pour faire ces calculs, soit je n'ai pas assez à optimiser... en tout cas, ce n'était pas rentable...

Membre-CC

645 Messages

impliqué
12/09/2018 à 17:39

Eh oui, c'est tout le paradoxe de l'optimisation si l'on veut la réaliser soi-même : c'est un vrai métier ! :lol:

cocolili

62 Messages

actif
12/09/2018 à 17:55

Membre-CC a écrit :Eh oui, c'est tout le paradoxe de l'optimisation si l'on veut la réaliser soi-même : c'est un vrai métier ! :lol:
Oui... et je n'ai pas assez à optimiser pour que ce soit rentable de payer quelqu'un dont c'est le mêtier :D

Membre-CC

645 Messages

impliqué
12/09/2018 à 18:32

Deux pistes, outre bien entendu celle de se verser une rémunération 2018 au maximum légal (quitte à la rattraper en 2019 si dépassement de votre plafond anti-abus 2015/2016/2017):

- Avec le PFU (12,8%) en face d'un TMI dans le bas des 30%, côté dividendes, le choix est vite fait en année fiscale ordinaire malgré l'abattement de 40%. Mais l'année blanche peut vous être plus favorable : si IRPP = 4 000 avec RI = 30 000, par exemple, alors votre taux d'imposition vaudrait 13,3% et ne frapperait que 60% des premiers € de la masse de dividendes imposable, soit 8% réels vs les 12,8% du PFU. Et, chose peu connue, on récupère davantage de CIMR au passage !

- Avec un crédit conso de 30 000 € autour de 1% d'intérêt, remboursable sur 5 ans, vous pourriez "muscler" votre CCA de 30 000 €/an en 2019 et 2020, en vue de "sortir" vos réserves sous forme de dividendes non concernés par les cotisations sociales. Montage possible dès 2018, mais dont l'effet serait à proratiser sur l'année entière (30 000 € x nombre de mois effectifs bloqués sur votre CCA/12). La rentabilité est alors de l'ordre du triple du taux d'intérêt d'un tel prêt.

Ca vaut combien, ces 10 mn de tuyaux ? Bonnes cogitations...

findus

3822 Messages

Grand Maître
13/09/2018 à 15:49

comment on peut connaitre son plafond anti abus ?

EURL / IS depuis 2008

Membre-CC

645 Messages

impliqué
13/09/2018 à 16:17

findus a écrit :comment on peut connaitre son plafond anti abus ?
En BNC : le plus élevé des BNC réalisés en 2015 ou 2016 ou 2017
En rémunérations : la plus élevée des rémunérations accordées en 2015 ou 2016 ou 2017

Cidou

7 Messages

nouveau
13/09/2018 à 17:11

Membre-CC a écrit : - Avec un crédit conso de 30 000 € autour de 1% d'intérêt, remboursable sur 5 ans, vous pourriez "muscler" votre CCA de 30 000 €/an en 2019 et 2020, en vue de "sortir" vos réserves sous forme de dividendes non concernés par les cotisations sociales. Montage possible dès 2018, mais dont l'effet serait à proratiser sur l'année entière (30 000 € x nombre de mois effectifs bloqués sur votre CCA/12). La rentabilité est alors de l'ordre du triple du taux d'intérêt d'un tel prêt.
Je crains de ne pas saisir complètement cette partie. Tu proposes d'augmenter le capital pour profiter des 10% non soumis à cotisations ?
Si oui, ça demande quand même un sacré effort (100k de capital pour pouvoir sortir à peine 10k de dividendes) et me semble pas très cohérent avec le besoin en capital d'un freelance.
Et ces 100k seront-ils soumis à cotisations/impots en cas de cessation d'activité ?

François2

248 Messages

impliqué
13/09/2018 à 17:13

Bonjour,

En gros si on sort 10000 on paie combien ( entre charge social et impôt) en eurl

40% de cotisation sociale (rsi+cipav)
Taux progressive

Je me trompe ?

Membre-CC

645 Messages

impliqué
13/09/2018 à 17:41

A Cidou et François : c'est bien ça.

C'est pourquoi j'indique "un rendement de l'ordre du triple de l'intérêt d'emprunt" : c'est 10% de 30/40% de charges économisées.

D'autre part, l'apport en CCA n'est qu'un prêt concédé à la société (et non une augmentation de capital). Ce prêt porte en lui-même un taux intérêt à convenir potentiellement déductible, dont la limite déductible est communiquée par le fisc chaque trimestre.

findus

3822 Messages

Grand Maître
13/09/2018 à 18:30

c'est vrai que l'augmentation de K est intéressante, mais qui nous prêterait 100K pour sortir 10K de dividendes...
mais l'idée est bonne.

peut-être un apport en CCA, je voulais le faire, mais mon comptable m'a dit que c'était un abus il me semble (je dis peut être une connerie)
on peut pas apporter 100K qui dorme, juste pour sortir 10K de dividende, même rémunéré 1%

pour les rem 2015/16/17, le pb c'est que je me payais pas bcq, donc je vais être dans les fraudeurs qui vont se payer + en 2018...

EURL / IS depuis 2008