150 connectés     6 800 missions IT     21 550 CV récents
se connecter | s'inscrire
Tous les Forums Vos projets




Télétravail : Mission impossible


Télétravail : Mission impossible

  
prec  1 2 3  suiv
21/08/18 à 14:29
bagte
Freelance
actif
Inscrit le 17 Aoû 2016
Messages: 64
htnfr a écrit:
belu78 a écrit:

Siiii ! Après 3 ans à 3h de transport par jour, c'était une prise de risque totalement inconsciente si l'on veut, une question de survie de mon point de vue...Very Happy

Il y a pourtant d'autres moyens de survie comme:
- Prendre un logement plus proche
- Prendre en compte la distance lors de la recherche d'une nouvelle mission

En ce qui concerne l'idf , à part habiter à Paris , si possible proche de Châtelet , je ne vois pas comment prendre un logement "proche" sachant que nous changeons de clients en moyenne tous les deux ans

Voir le profil de l'utilisateur    
21/08/18 à 16:17
htnfr
Freelance
impliqué
Inscrit le 15 Mar 2017
Messages: 519
IdF ou pas, on aura toujours le même problème si on prend n'importe quelle mission / client.

Voir le profil de l'utilisateur    
21/08/18 à 17:04
guessavril
Freelance
actif
Inscrit le 17 Mai 2017
Messages: 60
+1 pour la réponse "prendre en compte le temps de transport lors de la prochaine mission"
Habitant en IDF, j'ai choqué quelques intermédiaire en refusant mission du fait de la situ geo avant même de parler de tarif Smile
Je voulais profiter de mon petit en début de soirée en ne rentrant pas tard.
J'ai finalement trouvé à moins d'une heure de transport.
Apres c'est vrai que l'on passe quelques zones de pression et turbulence en refusant des missions...mais cela fait partie du métier de freelance à mon sens Smile
Jean Louis

Voir le profil de l'utilisateur    
21/08/18 à 17:35
michel95
Freelance
impliqué
Inscrit le 14 Juil 2010
Messages: 481
Bonjour,

Jean Louis, sauf exception, à mon avis je pense qu'il ne faut pas refuser par principe, mais dans ce cas établir son tarif par rapport à la contrainte, car parfois cela passe.

Voir le profil de l'utilisateur    
21/08/18 à 17:57
htnfr
Freelance
impliqué
Inscrit le 15 Mar 2017
Messages: 519
michel95 a écrit:
Bonjour,

Jean Louis, sauf exception, à mon avis je pense qu'il ne faut pas refuser par principe, mais dans ce cas établir son tarif par rapport à la contrainte, car parfois cela passe.

Oui, ca dépend de la situation. Mais il faut savoir que: 30 minutes de plus sur le transport = 1h de plus par jour ==> TJM doit être au minimum 10% de plus.

De plus, si tu es trop loin, tu augmentes aussi le risque d'avoir un problème avec le transport ==> 5% de plus Very Happy

La chance d'obtenir la mission devient donc très faible, autant de refuser tout de suite Very Happy

Voir le profil de l'utilisateur    
21/08/18 à 18:21
michel95
Freelance
impliqué
Inscrit le 14 Juil 2010
Messages: 481
En fait cela dépend de la durée de la mission, si la mission est courte il n'y a pas de souci, par contre si ce n'est pas le cas la durée impacte naturellement la décision du client.

Cependant, à mon avis, quelle que soit la situation je pense qu'il ne faut jamais fermer la porte tout de suite.

Il m'arrive de me trouver dans des situations à priori impossibles à concrétiser et qui parfois sont acceptées par le prospect, j'en déduis que cela vaut le coup de tenter quand même.

Voir le profil de l'utilisateur    
21/08/18 à 21:23
guessavril
Freelance
actif
Inscrit le 17 Mai 2017
Messages: 60
Oui c'est pour cela qu'à 1h30 j'avais donné mon tarif net à 1000e Smile

Voir le profil de l'utilisateur    
24/08/18 à 15:05
belu78
Freelance
discret
Inscrit le 15 Mai 2018
Messages: 14
htnfr a écrit:

Il y a pourtant d'autres moyens de survie comme:
- Prendre un logement plus proche
- Prendre en compte la distance lors de la recherche d'une nouvelle mission


- Par exemple, dans le secteur bancaire, la durée légal max. d'un contrat de mission en freelance est de 3 ans (il y a quelques subtilités, mais à grosso modo c'est cela). Déménager c'est donc bien si l'on aime le faire souvent Very Happy

- Sauf habiter + travailler à Paris, les distances en Ile de France deviennent vite plus que compliquées. Bouchons des 7h, et les transports en commun...même 30 minutes en théorie deviennent assez infernales à cause des grèves, retards, voyageur malade, rupture de caténaire, gens sur les voies...les clients sont souvent comprehensifs par rapport à cela, mais cela fini par être très usant au fil des années.

Voir le profil de l'utilisateur    
24/08/18 à 16:20
vdaxeis
Freelance
impliqué
Inscrit le 23 Fév 2010
Messages: 343
belu78 a écrit:


- Par exemple, dans le secteur bancaire, la durée légal max. d'un contrat de mission en freelance est de 3 ans (il y a quelques subtilités, mais à grosso modo c'est cela). Déménager c'est donc bien si l'on aime le faire souvent Very Happy

- Sauf habiter + travailler à Paris, les distances en Ile de France deviennent vite plus que compliquées. Bouchons des 7h, et les transports en commun...même 30 minutes en théorie deviennent assez infernales à cause des grèves, retards, voyageur malade, rupture de caténaire, gens sur les voies...les clients sont souvent comprehensifs par rapport à cela, mais cela fini par être très usant au fil des années.


Bonjour,
Comme dit précédemment, cette contrainte de transport n'est pas exclusive aux freelance
il y a beaucoup de salariés qui changent d'employeur régulièrement (tous les 3 ans max) mais qui ne vont pas déménager à chaque fois (surtout s'ils ont des enfants)

De plus, Un consultant qui se lance freelance doit avant tout se poser cette question car elle fait partie intégrante d'une possible contrainte :
Suis je mobile et est ce que je vais accepter de rentrer tard le soir ou voire partir toute la semaine ?
Si un freelance n'est pas mobile ou n'accepte pas les contraintes de transport, ça va être compliqué pour lui . ou alors faut avoir beaucoup de chance . Ca arrive mais rarement toute une vie.

la seule clé que tout le monde connait est de se loger près de transports communs stratégiques ou alors adopter le 2 roues.

Sur le télétravail :
Sauf si votre mission est très back office pour votre client, vous aurez bien du mal à trouver des clients qui accepteront du remote full time (surtout dés le début de la mission alors qu'il ne vous connait pas)

En revanche, il est de plus en plus fréquent que les clients acceptent aux consultants 1 à 2 jrs max par semaine de télétravail .
Mais c'est comme tout, il est toujours préférable de faire ses preuves avant et de gagner la confiance du client. qui sait, il vous autorisera peut être au bout de 2 ans du faire du remote full time

Voir le profil de l'utilisateur    
24/08/18 à 21:14
CORDIA
Freelance
impliqué
Inscrit le 22 Oct 2006
Messages: 216
ca ne va pas plaire mais tant pis....

Quand je vois le nombre de prestataires (et d'interne aussi) qui cherchent à en faire le moins possible....je comprends que le télétravail reste marginal.

Les rois du "Tant que le travail est fait..." même si il est mal fait....j'ose pas les imaginer en télétravail.

Personnellement je ne l'accorderai qu'après avoir bien pu juger de la personne.

Voir le profil de l'utilisateur    

prec  1 2 3  suiv
Répondre au sujet
Recruteurs
Accès via Turnover-it :
CVthèque & publication
Nous contacter
Par formulaire
AGSI SAS
75 Rue de Lourmel
75015 PARIS
logo freelance-info.fr
2018 © Copyright AGSI SAS
Conditions d'utilisation