164 connectés     7 194 missions IT     21 637 CV récents
se connecter | s'inscrire
Tous les Forums La comptabilité, la gestion, les obligations légales




Calcul taxation dividende eurl


Calcul taxation dividende eurl

   Page 1 de 1
07/09/18 à 12:51
François2
Freelance
impliqué
Inscrit le 24 Jan 2018
Messages: 185
Bonjour tout le monde,

La fin d'année s'approche , j'ai un peu de dividende à sortir et je veux bien savoir les pourcentages de taxation dividende,

Voir le profil de l'utilisateur    
07/09/18 à 17:16
mixomatose
Membre
avatar
Grand Maître
Inscrit le 12 Fév 2008
Messages: 6827
On ne "sort pas des dividendes" par un cooup de baguette magique quand on veut, seulement après cloture des comptes annuels et répartition des bénéfices.

Taxation 30% (flat tax).
Ou bien, ancien sysème : 19,2% CSG/CRDS puis imposition au barème progressif après abattement de 40% (base CGS/CRDS non déduites). Et acompte d'IR de 21% (à règler avec la CSG/CRDS).


_________________
calculette de charges sociales TNS indépendant en ligne, comparateur simulateur Autoentrepreneur EI EURL
http://www.entrepriseindividuelle.info/Calc_CharSoc.php
Voir le profil de l'utilisateur    
07/09/18 à 17:23
François2
Freelance
impliqué
Inscrit le 24 Jan 2018
Messages: 185
mixomatose a écrit:


Taxation 30% (flat tax).
Ou bien, ancien sysème : 19,2% CSG/CRDS puis imposition au barème progressif après abattement de 40% (base CGS/CRDS non déduites). Et acompte d'IR de 21% (à règler avec la CSG/CRDS).


Tu es sur que la flat taf est valable pour l'eurl , je ne pense pas , qu'à hauteur de 10% du capital.

Voir le profil de l'utilisateur    
07/09/18 à 18:28
CILEX
Conseiller entreprise
impliqué
Inscrit le 04 Sep 2011
Messages: 505
mixomatose a écrit:
Ou bien, ancien sysème : 19,2% CSG/CRDS puis imposition au barème progressif après abattement de 40% (base CGS/CRDS non déduites). Et acompte d'IR de 21% (à règler avec la CSG/CRDS).


Je crois que vous faites erreur.
Le taux de CSG/CRDS est passé de 15,5% à 17,2%
et l'acompte IR de 21% est passé à 12,8%, si pas de dispense suivant revenu N-2.
L'option pour le barème progressif de l'impôt sur le revenu (abattement 40%) reste possible en fin d'année lors de la déclaration.

Les dividendes en EURL sont concernés sauf pour la CSG/CRDS pour la part qui excède 10% du capital.


_________________
Cordialement,

CILEX - Expert-comptable
www.cilexcompta.com
Voir le profil de l'utilisateur    
07/09/18 à 22:37
hmg
Conseiller entreprise
avatar
Grand Maître
Inscrit le 09 Jan 2005
Messages: 23301
Bonjour,

Ce n'est pas le taux de "CSG-CRDS", mais le taux de prélèvements sociaux (qui comprend d'autres prélèvements que les CSG et CRDS) qui est passé de 15,50% à 17,20%.


_________________
Cordialement,

- HMG - hmg_71@yahoo.fr
Expert comptable - Paris - www.hmgec.com
Pensez à regarder le contexte et la date des réponses. Elles ne s'appliquent pas toujours à tous les cas.
Voir le profil de l'utilisateur    
08/09/18 à 15:08
CILEX
Conseiller entreprise
impliqué
Inscrit le 04 Sep 2011
Messages: 505
Bonjour,

Merci pour ce complément de precision.


_________________
Cordialement,

CILEX - Expert-comptable
www.cilexcompta.com
Voir le profil de l'utilisateur    
09/09/18 à 13:20
_lael
Freelance
impliqué
Inscrit le 17 Jan 2018
Messages: 192
François2 a écrit:
Tu es sur que la flat taf est valable pour l'eurl , je ne pense pas , qu'à hauteur de 10% du capital.

La seule différence en EURL au niveau de la flat tax pour les revenus > 10% du capital c'est que la partie prélèvement sociaux de la flat tax est remplacée par les cotisations au RSI.

Mais avec l'année blanche c'est probablement plus intéressant de se verser une rémunération plutôt que des dividendes > 10% du capital social.

Voir le profil de l'utilisateur    
09/09/18 à 13:37
Fla4v
Freelance
actif
Inscrit le 11 Sep 2017
Messages: 47
_lael a écrit:

Mais avec l'année blanche c'est probablement plus intéressant de se verser une rémunération plutôt que des dividendes > 10% du capital social.

Pourquoi ? Il me semblait justement que les dividendes seraient imposés au taux moyen (et non au TMI) à cause de l'année blanche, et donc que c'était intéressant de se verser des dividendes.

Voir le profil de l'utilisateur    
09/09/18 à 14:41
_lael
Freelance
impliqué
Inscrit le 17 Jan 2018
Messages: 192
Fla4v a écrit:

Pourquoi ? Il me semblait justement que les dividendes seraient imposés au taux moyen (et non au TMI) à cause de l'année blanche, et donc que c'était intéressant de se verser des dividendes.

Déjà, de ce que j'en ai compris, pour bénéficier du taux moyen il faut faire l'option au barème progressif au lieu de la flat tax qui s'appliquera par défaut.
Ce qui veut dire que ces dividendes interviendront dans le calcul du taux moyen d'imposition.

Ensuite, pour le calcul de ce taux moyen, l'intégralité des revenus est pris en compte (rémunération, dividendes, foncier, etc...) même pour la part de rémunération exonérée d'impôts (année blanche)

Du coup, pour un complément de versement au dirigeant, ça laisse le choix entre :
*Rémunération :
RSI + 0% d'impôt dans la limite de la meilleure des 3 précédentes années (2015, 2016 et 2017) OU de l'année 2019 à venir.
RSI + <"taux moyen">% d'impôts après abattement de 10% sur la rémunération exceptionnelle (au dessus du seuil précédent)

* Dividendes (>10% capital) :
RSI + <"taux moyen">% d'impôts après abattement de 40% sur tous les dividendes (considérés comme revenus exceptionnels dans leur intégralité)

Et si j'ai également bien compris, pour les dividendes, le taux d'imposition est appliqué sur les dividendes bruts (avec les cotisations RSI) alors que pour la rémunération le taux d'imposition est appliqué sur la rémunération nette (hors RSI)


Du coup il y a assez peu de cas de figures où c'est plus intéressant de se verser des dividendes en année blanche.

Sachant que si vous gonflez trop les versements en 2018, il faut aussi s'attendre à ce que les impôts vous tombent dessus pour justifier pourquoi 2018 était meilleure que les autres années, en terme de versements au dirigeant, alors que le chiffre d'affaire est constant (pour les petits malins qui s'amuseraient à gonfler les versements en 2018).
Les impôts se donnent 3ans pour contrôler l'année blanche et en particulier les "abus".

Voir le profil de l'utilisateur    
09/09/18 à 19:51
hmg
Conseiller entreprise
avatar
Grand Maître
Inscrit le 09 Jan 2005
Messages: 23301
Bonjour,
_lael a écrit:
Les impôts se donnent 3ans pour contrôler l'année blanche et en particulier les "abus".
4 ans (une année de plus que d'habitude).

Un détail : Si vous demandez aux impôts actuellement des précisions, il n'est pas certain que ces réponses soient certaines (la plupart des agents n'auront des formations sur ces sujets qu'après 2018 puisque les modalités ne sont pas encore totalement cadrées). Par contre, lors des contrôles, les contrôleurs auront été formés. Vous devez donc poser des questions par écrit pour avoir des positions écrites de l'administration et faire attention que de nouveaux textes ne passent pas après.


_________________
Cordialement,

- HMG - hmg_71@yahoo.fr
Expert comptable - Paris - www.hmgec.com
Pensez à regarder le contexte et la date des réponses. Elles ne s'appliquent pas toujours à tous les cas.
Voir le profil de l'utilisateur    

Page 1 de 1
Répondre au sujet
Recruteurs
Accès via Turnover-it :
CVthèque & publication
Nous contacter
Par formulaire
AGSI SAS
75 Rue de Lourmel
75015 PARIS
logo freelance-info.fr
2018 © Copyright AGSI SAS
Conditions d'utilisation