100 % FREELANCE 100 % IT
100 % FREELANCE 100 % IT
 

Portage vs EURL/SASU et ARE vs ARCE

Membre-111700

14 Messages

discret
12/09/2018 à 16:04

Bonjour à tous,

Les déboires administratifs transfrontaliers terminés, mon calcul d'ARE est fait et mes droits débloqués je vais donc pouvoir commencer mon activité de freelance sereinement.

Toutefois je me perds dans les dizaines d'articles et conseils sur la meilleure façon de se lancer et je me permets de solliciter vos conseils.

Ma situation:
- Indemnisation journalière relativement importante (calcul sur salaire frontalier suisse)
- 730 jours de droits
- Consultant IT (DBA) dans le Sud de la France
- Pas un grand amour du boulot admin (compta et autres)

Je n'ai pas encore de mission prévue, rien de ferme disons, mais des discussions sont engagées à hauteur de quelques jours par mois pour commencer.

A votre avis, quelle serait la meilleur solution pour moi:
- ARCE + Création EURL/SASU
- ARE + Portage salarial (CDI/CDD), quitte à créer une société par la suite
- Autre (AE, micro, ...)

Que feriez vous dans ma situation d'après vos expériences personnelles?

Merci d'avance!

Aurelien

29 Messages

Admin du site
13/09/2018 à 18:43

Le portage salarial permet d'être immédiatement opérationnel tout en préservant votre possibilité de créer votre entreprise ou de reprendre vos droits au chômage en cas de fin de mission.

https://www.freelance-info.fr
https://www.carriere-info.fr
https://www.turnover-it.com

Membre-CC

645 Messages

impliqué
13/09/2018 à 19:08

[quote:e5227177a3="AASTRIO 0% de commission sur CA"]Le portage salarial permet d'être immédiatement opérationnel tout en préservant votre possibilité de créer votre entreprise ou de reprendre vos droits au chômage en cas de fin de mission.[/quote]
Ce que vous répond Aastrio parfaitement exact.

En prime, si vous n'avez "pas un grand amour pour la compta et autres", vous ne vous rendrez donc même pas compte qu'il s'agit de la solution de loin la moins rentable à travail égal ! :twisted:

Mais chacun ses priorités.

Membre-111700

14 Messages

discret
13/09/2018 à 19:26

C'est vrai qu'en avouant être un peu rebutté par le boulot administratif j'influencais un peu les reponses vers le portage je m'en rends compte.
Les premiers contacts que j'ai eu avec les société de portage sont mitigés, frais élevés (6 à 10% du CA), parfois un CA minimum élevé aussi ... j'ai l'impression que ca se destine surtout aux personnes cherchant une mission longue et à plein temps ...

A lire des posts à ce sujet, hors portage, ce qui revient le plus souvent c'est l'EURL+IS, vous confirmez? Pas mal de sites conseil la SASU avec salaire nul (et donc ARE à 100%) mais je trouve ça un peu limite, je vais en parler au gars de pole-emploi pour avoir leur avis en toute transparence. Sans compter que je n'aurai aucune protection sociale ...

Napolitano

12 Messages

discret
13/09/2018 à 23:21

Mon conseil :
- maintien des ARE sur les 24 mois
- création d'une SASU à l'IS

hmg

25548 Messages

Grand Maître
14/09/2018 à 03:17

Bonjour,

Si vous touchez l’are, vous avez tout de même une protection sociale. Pas sur la base de vos rémunérations d’indépendant, mais sur votre pension chômage.

Au niveau administratif, vous pourrez être accompagné, secrétariat à distance, expert comptable, avocat... il y aura quelques coûts qui seront déductibles, mais moindre qu’en portage.

Vous avez 4 grands choix principaux (j’ecarte les autres):
- portage salarial : une simplicité et certaine sécurité contre un net plus faible. Il y aura tout de même un suivi à faire (l’adminsitratif ne sera pas nul)
- EI (avec arce) : une simplicité relative, mais pas’de lissage possible des revenus dans le temps.
- eurl IS (avec arce) : L’arce est définitif. Pas de recalcul en fonction de vos revenus réels. Donc possible de vivre sur ses revenus dès la création. Possibilité en 2018 encore d’etre affilié à la cipav.
- sasu IS avec are : compte tenu de l’are élevé, cette solution sera financièrement la plus rentable à court terme. Mais sur le long terme, vous perdez la chance d’etre a la cipav (dernière possibilité avant le 31/12/2018 pour votre activité), ce qui peut être coûteux.

En cas de choix arce, les 55% non pris ne sont pas perdus. Il reste pendant 3 ans la possibilité en cas de problèmes de l’entreprise (arrêt et fermeture) de demander la reprise de l’are sur ce qui reste.

Cordialement,

- HMG - hmg_71@yahoo.fr
Expert comptable - Paris - www.hmgec.com
Pensez à regarder le contexte et la date des réponses. Elles ne s'appliquent pas toujours à tous les cas.

Aurelien

29 Messages

Admin du site
14/09/2018 à 10:50

J'ai eu beaucoup de cas dans lesquels les consultants ont eu à se féliciter d'être passé en portage :

- un impayé de plus de 10.000€ assumé par la société de portage
- une très longue maladie avec prise en charge par la couverture sociale + abondement par la société de portage

etc

https://www.freelance-info.fr
https://www.carriere-info.fr
https://www.turnover-it.com

Tcharli

2526 Messages

Grand Maître
14/09/2018 à 10:56

AASTRIO a écrit :- une très longue maladie avec prise en charge par la couverture sociale + abondement par la société de portage

etc
Qu'appelez vous "abondement par la société de portage" ?

Ex-courtier en assurances néo-retraité, rangé des voitures.
Opinions sur le forum à titre personnel et non professionnel.
Protection sociale des Travailleurs Non Salariés et SASU.
En MP, bons courtiers pour prévoyance, mutuelle, retraite, RC PRO

Aurelien

29 Messages

Admin du site
14/09/2018 à 11:06

Nous avons versé des indemnités complémentaires au salariés comme prévu dans la convention collective de l'époque (SYNTEC) sur près de 2 ans

https://www.freelance-info.fr
https://www.carriere-info.fr
https://www.turnover-it.com

mixomatose

7210 Messages

Grand Maître
14/09/2018 à 11:19

AASTRIO a écrit :Nous avons versé des indemnités complémentaires au salariés comme prévu dans la convention collective de l'époque (SYNTEC) sur près de 2 ans
Vous voulez dire que [b:184529b077]la caisse de prévoyance[/b:184529b077] a versé les indemnités prévues, en complément de l'assurance maladie? En quoi cela est-il exceptionnel?

calculette de charges sociales TNS indépendant en ligne, comparateur simulateur Autoentrepreneur EI EURL
http://www.entrepriseindividuelle.info/Calc_CharSoc.php

hmg

25548 Messages

Grand Maître
14/09/2018 à 12:18

Bonjour,

AASTRIO a écrit :Nous avons versé des indemnités complémentaires au salariés comme prévu dans la convention collective de l'époque (SYNTEC) sur près de 2 ans
Donc ce [b:0269b42c25]ne serait plus le cas maintenant[/b:0269b42c25], puisqu'il y a une convention spécifique pour le portage. A l'époque cette structure cumulait sans doute portage et prestations classiques.
Et vous êtes même a priori dans une autre structure maintenant.

Donc interlocuteurs, règles, contrat de prévoyance et convention différents. En quoi cela vous rend génial, vous ?

Cordialement,

- HMG - hmg_71@yahoo.fr
Expert comptable - Paris - www.hmgec.com
Pensez à regarder le contexte et la date des réponses. Elles ne s'appliquent pas toujours à tous les cas.

Tcharli

2526 Messages

Grand Maître
14/09/2018 à 12:19

AASTRIO a écrit :Nous avons versé des indemnités complémentaires au salariés comme prévu dans la convention collective de l'époque (SYNTEC) sur près de 2 ans
Donc, il n'y a pas d'abondement. Ce que vous nommez "abondement", n'en est pas un, c'est tout simplement la part patronale des cotisations de prévoyance prévue par la CCN SYNTEC, y compris le 1,50%. Cela fait partie des obligations de l'employeur.

Comme le souligne Mixomatose, rien de plus normal que le régime de prévoyance s'applique, comme dans toutes les entreprises SYNTEC, de la SASU (et encore, compte tenu de la particularité du président, assimilé-salarié)jusqu'à la multinationale.

Même principe dans les autres CCN.

Ex-courtier en assurances néo-retraité, rangé des voitures.
Opinions sur le forum à titre personnel et non professionnel.
Protection sociale des Travailleurs Non Salariés et SASU.
En MP, bons courtiers pour prévoyance, mutuelle, retraite, RC PRO

Tcharli

2526 Messages

Grand Maître
14/09/2018 à 12:25

hmg a écrit :Bonjour,
AASTRIO a écrit :Nous avons versé des indemnités complémentaires au salariés comme prévu dans la convention collective de l'époque (SYNTEC) sur près de 2 ans
Donc ce [b:34f76afbba]ne serait plus le cas maintenant[/b:34f76afbba], puisqu'il y a une convention spécifique pour le portage. Contrat de prévoyance et convention différents.
Donc, la CCN du portage salarial est moins favorable que la CCN SYNTEC sur le plan de la prévoyance ?

Ex-courtier en assurances néo-retraité, rangé des voitures.
Opinions sur le forum à titre personnel et non professionnel.
Protection sociale des Travailleurs Non Salariés et SASU.
En MP, bons courtiers pour prévoyance, mutuelle, retraite, RC PRO

hmg

25548 Messages

Grand Maître
14/09/2018 à 12:33

Bonjour,

Tcharli a écrit :
hmg a écrit :Bonjour,
AASTRIO a écrit :Nous avons versé des indemnités complémentaires au salariés comme prévu dans la convention collective de l'époque (SYNTEC) sur près de 2 ans
Donc ce [b:896703aee0]ne serait plus le cas maintenant[/b:896703aee0], puisqu'il y a une convention spécifique pour le portage. Contrat de prévoyance et convention différents.
Donc, la CCN du portage salarial est moins favorable que la CCN SYNTEC sur le plan de la prévoyance ?
Aucune idée sur ce point spécifique.

Ce qui est par contre certain, c'est que SYNTEC ne s'applique plus.

Cordialement,

- HMG - hmg_71@yahoo.fr
Expert comptable - Paris - www.hmgec.com
Pensez à regarder le contexte et la date des réponses. Elles ne s'appliquent pas toujours à tous les cas.

Aurelien

29 Messages

Admin du site
14/09/2018 à 14:03

Il s'agit de la prise en charge de la CSG/CREDS pendant 2 ans dans ce cas particulier.

Mais je peux vous citer l'exemple d'un consultant dont nous avons versé le salaire complet (10.000€) pendant un arrêt maladie de 1 mois selon la convention collective en vigueur.

Comme vous voyez les charges payées en portage salarial ne sont pas à fonds perdus.

https://www.freelance-info.fr
https://www.carriere-info.fr
https://www.turnover-it.com

Tcharli

2526 Messages

Grand Maître
14/09/2018 à 14:11

AASTRIO a écrit :Il s'agit de la prise en charge de la CSG/CREDS pendant 2 ans dans ce cas particulier.

Mais je peux vous citer l'exemple d'un consultant dont nous avons versé le salaire complet (10.000€) pendant un arrêt maladie de 1 mois selon la convention collective en vigueur.

Comme vous voyez les charges payées en portage salarial ne sont pas à fonds perdus.
Un salarié de moins d'un an d'ancienneté avec une forte rémunération ? Dans le cadre de la Loi de Mensualisation du 19 janvier 1978, sauf erreur de ma part, et non d'une mansuétude de la société de portage à première vue.

Ex-courtier en assurances néo-retraité, rangé des voitures.
Opinions sur le forum à titre personnel et non professionnel.
Protection sociale des Travailleurs Non Salariés et SASU.
En MP, bons courtiers pour prévoyance, mutuelle, retraite, RC PRO

Membre-111700

14 Messages

discret
17/09/2018 à 10:34

Merci pour vos retours, meme si finalement je ne suis pas plus avancé car il y a toujours les partisans de SASU + ARE et ceux de EURL + ARCE ...
Je vais contacter un EC/Avocat en ligne pour avoir un dernier avis sur ma situation personelle, je pense de toute facon à terme utiliser ce type de service pour la création de la société puis comptabilité, contrat ... Bonne idée?

mixomatose

7210 Messages

Grand Maître
17/09/2018 à 10:46

Tcharli a écrit : Donc, la CCN du portage salarial est moins favorable que la CCN SYNTEC sur le plan de la prévoyance ?
A priori, il n'y a aucun maintien de salaire dans la convention portage salarial. Ce qui parait normal (le maintien de salaire SYNTEC me parait suicidaire pour une entreprise de portage qui n'a que de très faibles marges).
Un porté n'est pas un salarié comme un autre....

calculette de charges sociales TNS indépendant en ligne, comparateur simulateur Autoentrepreneur EI EURL
http://www.entrepriseindividuelle.info/Calc_CharSoc.php

hmg

25548 Messages

Grand Maître
17/09/2018 à 11:27

Bonjour,
[quote:ea7c11941e="Membre-111700"]Merci pour vos retours, meme si finalement je ne suis pas plus avancé car il y a toujours les partisans de SASU + ARE et ceux de EURL + ARCE ...
Je vais contacter un EC/Avocat en ligne pour avoir un dernier avis sur ma situation personelle, je pense de toute facon à terme utiliser ce type de service pour la création de la société puis comptabilité, contrat ... Bonne idée?[/quote]Il y a une différence entre le conseil et un service proposant des masques de saisie pour faire vos formalités de création.

Quel que soit l'interlocuteur que vous aurez, il aura une position par rapport à la SASU + ARE et EURL + ARCE. Et dans tous les cas, il faudra à la fin que [b:ea7c11941e]vous[/b:ea7c11941e] tranchiez entre les deux. Ce n'est pas quelqu'un d'autre qui le fera pour vous.

Si on ne vous donne pas le choix, réfléchissez à deux fois.

Cordialement,

- HMG - hmg_71@yahoo.fr
Expert comptable - Paris - www.hmgec.com
Pensez à regarder le contexte et la date des réponses. Elles ne s'appliquent pas toujours à tous les cas.

ENiYi

402 Messages

impliqué
17/09/2018 à 15:38

Bonjour,[quote:a793af3ca7="Membre-111700"]Merci pour vos retours, meme si finalement je ne suis pas plus avancé car il y a toujours les partisans de SASU + ARE et ceux de EURL + ARCE ...
Je vais contacter un EC/Avocat en ligne pour avoir un dernier avis sur ma situation personelle, je pense de toute facon à terme utiliser ce type de service pour la création de la société puis comptabilité, contrat ... Bonne idée?[/quote]Ce choix a été débattu n-fois sur le forum et étant donné qu'il y a toujours des partisans d'une solution ou de l'autre, il vous reviendra au final de décider de ce qui vous convient.

Quels sont les arguments de ceux qui vous proposent ARE+SASU? vous ont-ils dit que :
- Vous n'aurez pas le droit de toucher à votre CA durant toute la durée pendant laquelle vous bénéficierez des ARE? Sauf uniquement pour certains frais relevant de l'exercice de votre activité. Nous savons tous que dans notre métier, les charges n'excèdent pas plus de 10% du CA...
- Et que de ce fait, vous aurez à payer un IS beaucoup élevé?
- Et au final, comment sortir la trésorerie au terme des ARE? J'en connais beaucoup qui sont dans ce dilemme actuellement...

Pour ma part, je conseille EURL et ARCE :
- sous certaines conditions(délai), si votre activité s'arrête, vous pourrez bénéficier des 55% restants;
- Vous êtes libre de disposer de votre CA à votre guise.

Courage dans votre prise de décision.

Cdt !

Aurelien

29 Messages

Admin du site
17/09/2018 à 15:42

Si vous avez besoin de protection sociale et d'accompagnement, rien de vaut le portage salarial comme première étape.

https://www.freelance-info.fr
https://www.carriere-info.fr
https://www.turnover-it.com

Membre-111700

14 Messages

discret
17/09/2018 à 15:48

On me fait valoir 2 arguments principaux pour SASU + ARE:
- Optimiser (ou abuser?) au maximum les ARE
- Rester au régime général

J'ai l'impression que le fait de ne pas se payer le temps de l'indemnisation ARE est limite en terme de droit, c'est pourquoi comme je le disais je vais en parler ouvertement avec un conseiller indemnisation pole emploi pour avoir leur avis sur la question. C'est aussi cette impression qui fait de plus en plus pencher la balance vers EURL + ARCE...

Pour le moment, j'ai le temps d'y réfléchir car les seules missions que j'ai en vue seraient certainement via portage, ça ne m'aide pas non plus à prendre une décision, tant que la deadline n'est pas connue on tergiverse ...

Merci pour vos réponses!

ENiYi

402 Messages

impliqué
17/09/2018 à 16:54

[quote:41cf41bda1="Membre-111700"]Pour le moment, j'ai le temps d'y réfléchir car les seules missions que j'ai en vue seraient certainement via portage, ça ne m'aide pas non plus à prendre une décision, tant que la deadline n'est pas connue on tergiverse ...[/quote]Pour ma curiosité : Pourquoi dites-vous que les seules missions qui se présentent à vous sont via portage? Faites attention aux missions dans lesquelles on vous impose le portage et via une sté précise : c'est du salariat bien maquillé. On en a déjà discuté dans un post précédent...

Courage !

Membre-111700

14 Messages

discret
17/09/2018 à 17:54

En effet c'est un peu du salariat déguisé mais c'est une entreprise que je connais bien et qui ne fonctionne que de cette façon avec ses freelances.

Je vous remercie en tout cas pour vos messages, j'apprécie!

Membre-CC

645 Messages

impliqué
17/09/2018 à 18:00

ENiYi, où est le pb ?

En cas de requalification en salariat (direct), seule "l'entreprise que je connais bien et qui ne fonctionne que de cette façon avec ses freelances" trinquerait !

Tiens, je me demande quelle serait l'implication de l'Aastrionef de portage dans ce bazar judiciaire administratif... :P