61 connectés     7 469 missions IT     17 361 CV récents
se connecter | s'inscrire
Tous les Forums Par ou commencer ?




Freelance d'ici un mois : quelques questions ...


Freelance d'ici un mois : quelques questions ...

  
1 2  suiv
14/10/18 à 22:29
p0ulp3
Freelance
actif
Inscrit le 12 Jan 2010
Messages: 42
Hello !

Je suis ingénieur salarié depuis 10 ans, j'ai prospecté depuis un mois et j'ai un client potentiel qui serait pret à signer une offre commerciale pour un démarrage comme freelance d'ici un mois. Je suis en CDI actuellement, pour diverses raisons on s'est mis d'accord avec mon manager pour un licenciement d'où le mois de délai.

CA estimé : entre 50 et 90K€ selon les bonnes et mauvaises années, avec entre 4 et 9K€ de frais.

J'ai donc quelques questions qui sont surtout des confirmations, j'ai quand meme fait quelques recherches :
- Je compte être en EIRL, au régime micro-entreprise, quel est le cout de création ? environ 1000€ comme une EIRL classique ? Ou bien micro entreprise = auto-entrepreneur ?
- Dans le cas d'une EIRL en micro-entreprise, je devrais tout de suite prendre un rdv avec une AGA ? le comptable n'est pas nécessaire pour l'instant ?
- il y a bien séparation du patrimoine ?
- Le choix d'être sans VFL me permet bien de ne pas déclarer de revenu exceptionnel pour 2018 car année blanche ?
- Je peux ensuite (en 2019) choisir d'etre avec VFL ?
- en EIRL et micro entreprise, à quelle date j'encaisse et comptabilise ? date de factu ? date de paiement ? (j'ai a priori 30j fin de mois)
- Si ACCRE et surtout ARCE acceptés, j'aurais des ARE de 2200 avant IR, ou un brut d'ARE de 2400, soit 2400*6=14K€ d'ARCE versé 2 fois, mais si ce versement tombe en 2018, en plus d'un paiement (environ 4K pour un demi mois), je risque de depasser le plafond (70k/4) du dernier trimestre pour rester en micro le plus longtemps (idéalement 2019 et 2020).
Bref, est-ce que je peux optimiser et facturer en janvier pour l'activité effectuée en novembre et décembre ? Je dois faire signer dans tous les cas un document listant le nombre de jours travaillés mais celui-ci ne déclenche pas la facturation ? Bref comment optimiser tout ca entre maintenir le régime micro aussi longtemps que possible, obtenir l'ARCE potentiel et facturer ?

Je précise que j'ai de quoi tenir suffisamment pour vivre à coté sans rémunération.

Concernant les frais annuels, je voyais ceux-ci en micro entreprise (mais qui n'impliquent pas de récupération) :
- repas (4€ de plus qu'un salarié avec tickets resto * 200 jours soit 800€)
- frais km (je vise des clients sur lyon, environ 1€ *200jours de plus que les frais de dep d'un salarié donc 200€)
- mutuelle (50*12)
- prévoyance (30 * 12)
- comptable / AGA (combien dans chaque cas environ ?)
- fournitures, PC tous les X années (1000€)
- RC pro (500)
- Création (???)
Soit environ 3500 + creation + comptable/AGE. Est-ce que j'en oublie ? L'ordre de grandeur parait correct ?

En terme de salaire, si on simplifie en considérant un montant de charges fixes indépendamment du nombre de jours travaillés, le salaire dépend uniquement du CA. Donc en enlevant des frais volontairement vus a la hausse (400 mensuels), en micro entreprise :
CA 50K€ : revenu net apres impot : environ 2700
CA 70K€ : environ 4100
L'ordre de grandeur parait correct ?
Le montant d'ARCE est bien vu comme un CA ? J'en discutais avec une comptable (pas spécialisée en BNC) qui me disait que c'est non imposable comme toutes les aides de l'état, mais j'étais sceptique la dessus.

Merci de m'avoir lu jusqu'ici, et merci à ceux/celles qui prendront le temps d'éclaircir les points sur lesquels je bute Smile

Voir le profil de l'utilisateur    
15/10/18 à 09:10
Tcharli
Conseiller entreprise
avatar
Grand Maître
Inscrit le 21 Nov 2008
Messages: 2148
p0ulp3 a écrit:

- prévoyance (30 * 12)


Vous visez le bas de gamme ?


_________________
PRS COURTAGE
Cabinet de courtage d'assurances.
Protection sociale des Travailleurs Non Salariés.
ORIAS n° 07 005 467
contact(*)prs-courtage.com
Voir le profil de l'utilisateur    
15/10/18 à 09:40
Tap
Freelance
Grand Maître
Inscrit le 31 Mai 2013
Messages: 1531
En vrac :
- EIRL ? en création, c'est un choix étrange (hmg pourrait en dire plus mais la comptabilité est le cul entre 2 chaises il me semble). Normalement on passe d'EI à EIRL en cours de route, mais créer en EIRL c'est pas terrible. Si vous voulez la responsabilité limité, EURL me semble plus simple (et vu votre CA, plus rentable en plus grâce aux 10% d'abattement sur l'IR)
- Pour le comptable, je conseille fortement sauf si vous êtes prêt à vous plonger dans un domaine qui n'est pas le votre (et donc, a vous planter, forcement... sans parler du temps investit)
- La RL sépare bien votre patrimoine oui. Maintenant, dans l'informatique il y a peu de risque que vous contractiez des dettes (au pire, vous ne gagnez pas d'argent, mais vous n'avez quasi pas d'investissement)
- Micro = AE oui, donc vous êtes potentiellement en dehors des seuils. Par ailleurs, en micro, pas de déduction de frais. Pas forcément plus rentable donc. Par ailleurs, a vérifier mais je ne pense pas qu'on puisse cumuler le régime micro et la responsabilité limitée.
- Attention, les seuils d'AE sont au prorata temporis
- Du coup, tous les frais listés ne sont pas déductibles en AE
- mutuelle 50€ / mois et prévoyance 30€/ mois, ce sont des montants de salarié dans un grand groupe. Oubliez. Je paye pour info ~225€ par mois pour la mutuelle (incluant femme et enfant) et ~125€ par mois de prévoyance (mais je suis bien couvert, après a vous de voir)
- un comptable physique, c'est entre 1800 et 3000€ par an. il ya moins cher, mais c'est moins bien (EC low cost).
- l'ARCE est un revenu perso, donc pas de cotisations dessus, par contre c'est imposable à l'IR (comme les ARE)

Voir le profil de l'utilisateur    
15/10/18 à 09:48
Tcharli
Conseiller entreprise
avatar
Grand Maître
Inscrit le 21 Nov 2008
Messages: 2148
Tap a écrit:
- mutuelle 50€ / mois et prévoyance 30€/ mois, ce sont des montants de salarié dans un grand groupe.


30 €, à tous les coups, c'est la part salariale seulement. Regardez votre bulletin de paie, Vous rajoutez la même somme en part patronale et ça fait 60 €. Dans une entreprise où il y a de nombreux salariés.

C'est ce que je comprenais aussi au premier coup d'œil.


_________________
PRS COURTAGE
Cabinet de courtage d'assurances.
Protection sociale des Travailleurs Non Salariés.
ORIAS n° 07 005 467
contact(*)prs-courtage.com
Voir le profil de l'utilisateur    
15/10/18 à 10:25
hmg
Conseiller entreprise
avatar
Grand Maître
Inscrit le 09 Jan 2005
Messages: 22292
Bonjour,

Tap a écrit:
- EIRL ? en création, c'est un choix étrange (hmg pourrait en dire plus mais la comptabilité est le cul entre 2 chaises il me semble). Normalement on passe d'EI à EIRL en cours de route, mais créer en EIRL c'est pas terrible. Si vous voulez la responsabilité limité, EURL me semble plus simple (et vu votre CA, plus rentable en plus grâce aux 10% d'abattement sur l'IR)
Le EIRL est possible en micro. S'il n'y a pas option pour l'IS, cela ne change rien en terme des règles fiscales et sociales.

Il est important de ne pas oublier ce que beaucoup ignorent : Une micro est une EI comme une autre en dehors de simplification comptables (pour les impôts si pas tva et organismes, mais une banque pourrait demander un bilan et donc il faudrait une compta pour l'étayer) et déclaratives. Dans les relations commerciales notamment. Une micro peut aussi bien être poursuivie en justice que n'importe quelle autre entreprise.

p0ulp3 a écrit:
- Dans le cas d'une EIRL en micro-entreprise, je devrais tout de suite prendre un rdv avec une AGA ? le comptable n'est pas nécessaire pour l'instant ?

Tap a écrit:
- Pour le comptable, je conseille fortement sauf si vous êtes prêt à vous plonger dans un domaine qui n'est pas le votre (et donc, a vous planter, forcement... sans parler du temps investit)
Pour une EIRL en micro, les obligations sont les mêmes que pour une EI en micro.

Donc pas besoin a priori d'OGA et d'expert comptable.

Maintenant comme précisé par Tap :
- Il est prudent d'adhérer à un OGA : Certains ont des tarifs micro. Cela permet si vous déclarez au réel au final de ne pas être majoré de 25%. Vous avez accès à des formations notamment pour tenir votre compta (cela vous permet de savoir si vous pensez pouvoir le faire seul ou préférez le confier à quelqu'un).
- Un EC a priori n'est pas utile. Cependant, il peut aider à voir si le micro est réellement avantageux. Il pourra tenir la comptabilité pour la TVA si vous passez les seuils.

Tap a écrit:
- Attention, les seuils d'AE sont au prorata temporis
Plus pour le passage au réel a priori. Par contre, ils jouent pour la TVA.

p0ulp3 a écrit:
- en EIRL et micro entreprise, à quelle date j'encaisse et comptabilise ? date de factu ? date de paiement ? (j'ai a priori 30j fin de mois)
Ce n'est pas le fait d'être en EIRL qui détermine la règle, c'est l'option fiscale.

Si vous êtes en micro BNC, vous serez aux encaissements.

Si vous êtes à l'IS, à part la TVA, vous serez en créances-dettes.

Tap a écrit:
- Du coup, tous les frais listés ne sont pas déductibles en AE
Oui, c'est important de le rappeler. Les frais ne sont pas déductibles en micro.

A l'inverse, les frais remboursés par le client s'ajoutent aux encaissements à déclarer comme CA.

ATTENTION : Il faut réaliser que chaque structure induit des abus qui peuvent entraîner des risques ou des manques de protection...
- En micro, il n'est pas rare d'avoir le raisonnement suivant : Faire le moins de frais possibles car ils ne sont pas déductibles. C'est un raisonnement valable financièrement à court terme. Mais cela conduit à ne pas prendre d'assurance, prendre une mutuelle peu intéressante, moins faire de commercial, ne pas avoir le matériel adapté, ne pas suivre les formations nécessaires...
- En SASU avec ARE, il n'est pas rare de rencontrer l'inverse : Faire le maximum de dépenses sans raison et sans logique. Ce qui conduit à acheter des immobilisations inutiles qui s'amortissent dans le temps et n'ont pas ou peu d'impact sur l'exercice qui générera un fort résultat.


_________________
Cordialement,

- HMG - hmg_71@yahoo.fr
Expert comptable - Paris - www.hmgec.com
Pensez à regarder le contexte et la date des réponses. Elles ne s'appliquent pas toujours à tous les cas.
Voir le profil de l'utilisateur    
15/10/18 à 13:32
Membre-4625
Freelance
nouveau
Inscrit le 09 Oct 2018
Messages: 1
Edit:j'ai visiblement un compte différent sur ce pc, mais c'est p0ulp3 qui parle..

Merci pour toutes vos réponses !

Pour la mutuelle / prévoyance, j'avais vu un prix (low cost c'est vrai) à 30 ou 50€ selon les sites, pour une personne (pas de conjoint ni d'enfant), mais meme si je fais *2 sur ce poste, ca n'impacteras pas le bilan financier de façon dramatique.

Je vais démarrer avec l'OGA, j'ai besoin de toute façon de me former en compta.

Pour l'EIRL, ce qui m'intéresse surtout c'est le coté RL, donc protection du patrimoine perso. Il y aurait possibilité de faire une EI + régime micro, et passer ensuite en EIRL + IS + comptable après avoir dépassé 2 ans de suite le plafond de 70K€ ? Donc d'avoir un démarrage moins couteux ?
On m'a parlé d'un document chez notaire pour protéger mon patrimoine si je prend l'option EI, quel serait le cout moyen de cette démarche ?

Ca signifie donc que je pourrais aussi jouer sur la date de facturation (et donc mécaniquement celle d'encaissement) pour éviter si besoin de dépasser les 70K€ ?

Pour les frais, j'ai bien noté qu'ils ne sont pas déductibles en micro, mais je voulais surtout vérifier si je n'oubliais pas un poste de dépense.

L'objectif final est de toute façon de faire grossir mon réseau, mon TJM et passer en EIRL + IS à horizon 5-10 ans.

Au passage si certains ont une AGA/OGA à conseiller sur Lyon, qui a l'habitude de travailler avec des freelance, n'hésitez pas à m'envoyer un mp !

Voir le profil de l'utilisateur    
15/10/18 à 14:34
Tcharli
Conseiller entreprise
avatar
Grand Maître
Inscrit le 21 Nov 2008
Messages: 2148
Membre-4625 a écrit:
Pour la mutuelle / prévoyance, j'avais vu un prix (low cost c'est vrai) à 30 ou 50€ selon les sites, pour une personne (pas de conjoint ni d'enfant), mais meme si je fais *2 sur ce poste, ca n'impacteras pas le bilan financier de façon dramatique.


Bonjour,

En TNS, c'est plus facilement du sur-mesure en fonction de la situation personnelle de chacun. Effectivement, les besoins et/ou solutions pour un célibataire sans enfants ne seront pas les mêmes que pour un chargé de famille. De même en prévoyance.

En règle générale, on ne trouve pas vraiment de solutions bien adaptées aux indépendants sur les sites grand public. Les contextes peuvent être fort différents.


_________________
PRS COURTAGE
Cabinet de courtage d'assurances.
Protection sociale des Travailleurs Non Salariés.
ORIAS n° 07 005 467
contact(*)prs-courtage.com
Voir le profil de l'utilisateur    
15/10/18 à 18:26
Membre-CC
Membre
impliqué
Inscrit le 03 Mar 2018
Messages: 236
Poulp, j'aurais quelques questions moi aussi...

"Pour l'EIRL, ce qui m'intéresse surtout c'est le coté RL, donc protection du patrimoine perso." Dans votre type d'activité, contre quoi au juste ? Si vous n'avez pas de réponse, ça tient juste du fantasme.

"Je vais démarrer avec l'OGA, j'ai besoin de toute façon de me former en compta." Pourquoi si vite ? En démarrant sans OGA ni EC en régime Micro (comme vous répond hmg), et de surcroît de droit pendant 2 exercices quel que soit votre niveau de CA, vous vous donnez 2 ans de plus pour vous former...

"Pour les frais, j'ai bien noté qu'ils ne sont pas déductibles en micro, mais je voulais surtout vérifier si je n'oubliais pas un poste de dépense." Peut-être la CFE et vos charges sociales personnelles, non ? Mais étant donné qu'elles sont appelées forfaitairement et faiblement (CFE = 0 l'année de création) chez le débutant, ça pèse d'abord très peu dans les frais (d'où l'adéquation du régime Micro chez le débutant, a priori...).

"Ca signifie donc que je pourrais aussi jouer sur la date de facturation (et donc mécaniquement celle d'encaissement) pour éviter si besoin de dépasser les 70K€ ?" Et, donc, que vous auriez tout intérêt en EI en régime Micro à encaisser que début 2019 et à déclarer "zéro" en 2018 pour être encore en régime Micro en 2020 si ça devait rester gagnant pour vous ?

"Soit environ 3500 + creation + comptable/AGE. Est-ce que j'en oublie ? L'ordre de grandeur parait correct ?" Soit environ 3500 + 0 + 0 + vos premières charges sociales forfaitaires, combien ça pèserait de % sur votre CA annuel ? A mettre en balance avec les 34% d'abattement en cas de choix de l'EI en régime Micro... Wink

Voir le profil de l'utilisateur    
15/10/18 à 19:06
p0ulp3
Freelance
actif
Inscrit le 12 Jan 2010
Messages: 42
Citation:
"Pour l'EIRL, ce qui m'intéresse surtout c'est le coté RL, donc protection du patrimoine perso." Dans votre type d'activité, contre quoi au juste ? Si vous n'avez pas de réponse, ça tient juste du fantasme.

Pas du fantasme, plutot de la méconnaissance.. Concrètement qu'est sont les événements qui pourraient m'amener à engager mon patrimoine personnel ? s'ils sont absents, effectivement je peux m'en passer. (autres que pas de client donc pas de CA évidemment)

Citation:
"Je vais démarrer avec l'OGA, j'ai besoin de toute façon de me former en compta." Pourquoi si vite ? En démarrant sans OGA ni EC en régime Micro (comme vous répond hmg), et de surcroît de droit pendant 2 exercices quel que soit votre niveau de CA, vous vous donnez 2 ans de plus pour vous former...

J'avais compris que j'aurais 25% de majoration sans OGA... mais ce n'est pas applicable en micro ?

Citation:
"Ca signifie donc que je pourrais aussi jouer sur la date de facturation (et donc mécaniquement celle d'encaissement) pour éviter si besoin de dépasser les 70K€ ?" Et, donc, que vous auriez tout intérêt en EI en régime Micro à encaisser que début 2019 et à déclarer "zéro" en 2018 pour être encore en régime Micro en 2020 si ça devait rester gagnant pour vous ?

Oui c'est tout à fait çà.

Citation:
"Soit environ 3500 + creation + comptable/AGE. Est-ce que j'en oublie ? L'ordre de grandeur parait correct ?" Soit environ 3500 + 0 + 0 + vos premières charges sociales forfaitaires, combien ça pèserait de % sur votre CA annuel ? A mettre en balance avec les 34% d'abattement en cas de choix de l'EI en régime Micro... Wink

Je pense que vous m'avez mal compris (et je n'ai pas été forcément très clair). Je ne comptais pas déduire ces frais de mon CA, mais prévoir au mieux combien je devrais dépenser en frais.

Merci pour votre réponse en tout cas !

Voir le profil de l'utilisateur    
15/10/18 à 20:20
Membre-CC
Membre
impliqué
Inscrit le 03 Mar 2018
Messages: 236
1/ Sans aucun investissement lourd de votre part (endettement), je ne vois que le risque judiciaire d'un client (très) mécontent en cas de faute massive qui peut coûter cher même si c'est infondé. Mais il y a des assurances RCP pour limiter cela si votre activité est à risque.

2/ Effectivement, pas de majoration d'assiette de +25% en micro sans OGA et simple compta des seules recettes.

3/ Attention cependant, il faudra simuler l'enjeu financier de ce projet de décalage radical d'avec celui de percevoir un résultat imposable dès 2018 (année fiscale blanche = impôt dû éludé).

4/ C'est la bonne approche. A tempérer par le résultat du match comptable cité en 3/.

Voir le profil de l'utilisateur    

1 2  suiv
Répondre au sujet
Recruteurs
Accès via Turnover-it :
CVthèque & publication
Nous contacter
Par formulaire
AGSI SAS
75 Rue de Lourmel
75015 PARIS
logo freelance-info.fr
2018 © Copyright AGSI SAS
Conditions d'utilisation