100 % FREELANCE 100 % IT
100 % FREELANCE 100 % IT
 

SCPI ? achat locatif ? via EURL ou en perso

ArchJd

17 Messages

discret
29/10/2018 à 18:26

Bonjour,

Je suis en EURL IS.

Je vais (normalement) pouvoir récupérer ~50k qui seront (avec ce que j'ai déjà pris) soumis à l'IR (2,5 parts). J'ai déjà déduis les cotisations.

Je souhaiterais dans le futur soit investir en SCPI (Corum et d'autres afin de pas tout mettre dans le même panier) ou bien acheter un studio (Nantes/ Toulouse) pour le louer via agence).

(bien entendu je verrais plus précisément le moment venu (après mon bilan :))

Le fait de le faire à titre personnel m'a l'air plus avantageux et moins risqué (vs holding) ?

Y-a-t-il des personnes ayant investi dans des SCPIs, des retours d'expérience ?

Merci beaucoup :)

hmg

25581 Messages

Grand Maître
29/10/2018 à 18:40

Bonjour,

Connaissez vous Nantes ou Toulouse ?

Avant de vous lancer sur ces villes, renseignez vous sur les quartiers, prix, tarifs et réelle demande. J'ai eu de très mauvais échos sur ces deux villes. Les économies d'impôts ne permettant pas de rattraper le gap entre le prix d'achat et le prix réel sur le marché (au moment de l'achat les prix du marché étaient déjà moins chers que le prix payé).

Il ne faut pas oublier que dans ces programmes, tout le monde peut revendre en même temps. Cela fait baisser le prix de vente et les loyers (moins de demande).

Cordialement,

- HMG - hmg_71@yahoo.fr
Expert comptable - Paris - www.hmgec.com
Pensez à regarder le contexte et la date des réponses. Elles ne s'appliquent pas toujours à tous les cas.

ArchJd

17 Messages

discret
30/10/2018 à 22:01

Bonsoir hmg,
Merci pour cette réponse plus que rapide :)

A ce que j'avais pu lire via diverses sources, Toulouse et Nantes seraient les villes où les studios se louent facilement ( au vu des étudiants) ( à part Paris..)

Ces mauvais échos ne me rassurent donc pas :)

Concernant les RCPI, ce placement (étant donné qu'il est basé sur de l'immobilier) m'a tout de même l'air moins risqué que des actions en bourse. Quid en cas de faillite de la société ? d'augmentation de capital? que vaudrais alors les parts détenues :/


Je vais prendre bien le temps de réfléchir :)
Merci beaucoup

CORDIA

536 Messages

impliqué
30/10/2018 à 22:59

Voici mon retour d'expérience....j'ai 52 ans

Oubliez l'immobilier classique, le rendement est faible et le risque de tomber sur un mauvais payeur est bien réel.
Pour les SCPI, why not en complément mais passer par un emprunt
Dans l'immobilier, personnellement j'ai choisi l'investissement dans les box/parking en RP avec 8% de rendement net (net de charges, net de taxe foncière, net de frais de mutation)....le risque est ventilé sur l'ensemble des boxes : un mauvais payeur ne représente que 2.5% de mes loyers (j'en ai 43).

N'ayez pas peur des placements financiers....c'est là que vous devez placer votre argent disponible après avoir créé le matelas de précaution (dont chacun jugera l'épaisseur).
Ouvrez un PEA et si vous n'avez pas l'âme d'un trader, achetez des actions de rendement comme Air liquide, Total, Vinci, L'Oréal etc...si vous avez du temps devant vous, vous n'avez aucune crainte à avoir.
Un tel portif acheté en 2008 à la veille du crash vous aurait donné une plus values de 75% en 2018, 10 ans plus tard.
Si sur le long terme (10 à 15 ans), vous y perdez.....c'est que le monde s'est effondré et aucun placement (immobilier ou autre) n'y résistera.

Si vous êtes jeune, vous avez un grand avantage : [b:9f0e16eb8c]le temps [/b:9f0e16eb8c]
Le temps pour emprunter et le temps pour investir dans des produits financiers.

OscillationForcée

109 Messages

très actif
31/10/2018 à 00:35

Dans une "soirée investisseurs" organisée par La Chronique Agora, j'ai eu des échos positifs sur Corum Conviction.

Concernant le marché des studios pour étudiants, comme pour le reste, vérifier qu'il s'agit d'un marché liquide. Je ne sais pas si c'est le cas. Allant à Toulouse de temps en temps, j'ai parfois l'impression de revenir en plein années 80s, avec ses punks à chiens, ses drogués, ses femmes courtes vêtues et qui déambulent le long des trottoirs de la gare. Franchement sordide comme coin.

Tcharli

2526 Messages

Grand Maître
31/10/2018 à 10:18

OscillationForcée a écrit :, j'ai parfois l'impression de revenir en plein années 80s.
Ah bon ? C'était comme çà les années 80 ? Je n'en ai pas le souvenir. Quel âge aviez-vous ? :shock:

Ex-courtier en assurances néo-retraité, rangé des voitures.
Opinions sur le forum à titre personnel et non professionnel.
Protection sociale des Travailleurs Non Salariés et SASU.
En MP, bons courtiers pour prévoyance, mutuelle, retraite, RC PRO

B.gomez

61 Messages

actif
31/10/2018 à 10:41

Ah!, la vue de Toulouse par les Parisiens...
Pour ma part, la métropole toulousaine, c'est surtout une croissance démographique forte (15000 habitants supplémentaires chaque année), ainsi que des résultats et perspectives économiques très positifs (personnellemnt, j'ai connu 2 jours d'intercontrat en 10 ans d'activité). Alors bien sûr, il ne s'agit pas d'investir en aveugle au petit bonheur la chance, mais l'immobilier y offre de très bonnes affaires.
Quant aux punks à chiens, je vous mets au défi de me citer une gare de grande ville française où il n'y en a pas.

OscillationForcée

109 Messages

très actif
31/10/2018 à 10:46

Oui, c'était bien glauque à cette époque.

B.Gomez : Lyon par exemple, je n'en ai pas croisé un lors de mon dernier trajet à La Part Dieu et les quelques ruelles adjacentes. A Toulouse on en croise quand même beaucoup plus qu'ailleurs. Vive les dreadlocks et la ganja :)

Tcharli

2526 Messages

Grand Maître
31/10/2018 à 10:49

Peut-être fréquentiez-vous plutôt le Vieux Lyon ? :shock:

Ex-courtier en assurances néo-retraité, rangé des voitures.
Opinions sur le forum à titre personnel et non professionnel.
Protection sociale des Travailleurs Non Salariés et SASU.
En MP, bons courtiers pour prévoyance, mutuelle, retraite, RC PRO

B.gomez

61 Messages

actif
31/10/2018 à 10:52

OscillationForcée a écrit :Lyon par exemple, je n'en ai pas croisé un lors de mon dernier trajet à La Part Dieu et les quelques ruelles adjacentes. A Toulouse on en croise quand même beaucoup plus qu'ailleurs. Vive les dreadlocks et la ganja :)
Perception vs réalité, ça me rappelle mes cours de philo au lycée :D

hmg

25581 Messages

Grand Maître
31/10/2018 à 12:18

Bonjour,

Les villes étudiantes ont des besoins de logement pour les étudiants, soit.

Mais le nombre d'étudiants n'augmente pas d'une année à l'autre et si le marché est saturé à proximité des campus, les studios vendus loin avec des tarifs de location proche du campus sont à oublier.

Il faut réellement connaître un marché pour ne pas faire d'erreurs. Il ne faut pas faire confiance à la personne qui vous vend le studio. Il mettra toujours en avant les arguments positifs si tout se passe bien.

Cordialement,

- HMG - hmg_71@yahoo.fr
Expert comptable - Paris - www.hmgec.com
Pensez à regarder le contexte et la date des réponses. Elles ne s'appliquent pas toujours à tous les cas.