107 connectés     7 803 missions IT     17 345 CV récents
se connecter | s'inscrire
Tous les Forums Portage salarial




comparaison de rentabilité portage vs indépendant (entrep.)


comparaison de rentabilité portage vs indépendant (entrep.)

  
prec  1 2 3 4 5 6
03/12/18 à 10:40
vdaxeis
Freelance
impliqué
Inscrit le 23 Fév 2010
Messages: 312
Bonjour MC_26,

Si vous avez la phobie administrative et n'avez aucun attrait dans le domaine de la gestion d'entreprise (qu'elle soit EI, EURL, SASU), je vous conseillerai le portage salarial.

les réponses des intervenants sont justes mais sont focalisés sur l'optimisation de votre rémunération .
Votre augmentation conséquente de net net, vous pouvez déjà le faire en passant de salarié ESN à portage salarial.

l'optimisation de sa rémunération est importante mais ne peut pas être le seul paramètre à prendre en compte
Même si la gestion d'une structure freelance info est très basique comparé à celle d'un commerce par ex (gestion de salarié, de stock, de fournisseur), je pense que c'est une erreur de se lancer là dedans si l'on n'a aucun gout de le faire

De la même manière, je dirai à un consultant informatique de rester salarié de son ESN si lui même n'a aucun attrait pour la prospection commerciale.

pour le dire autrement, je conseillerai d'une manière générale 3 types de voies possibles

si attrait pour l'aspect commercial & gestion de structure --> freelance (EI, EURL, SASU)
sinon si attrait pour l'aspect commercial --> portage salarial
sinon --> salarié ESN

Voir le profil de l'utilisateur    
03/12/18 à 10:58
hmg
Conseiller entreprise
avatar
Grand Maître
Inscrit le 09 Jan 2005
Messages: 22277
Bonjour,

Remarque complémentaire aux autres (pour les lecteurs car il est impossible de refaire l'histoire) : Si vous ne facturiez pas la TVA, vous pouviez être encore en auto en 2014 et 2015. Les règles ont changé depuis. Il est maintenant possible à tous les micros (pas seulement ceux non assujettis à TVA) qui dépassent les seuils de rester deux ans en micro.

N'hésitez pas à poser des questions (confrères, forums, conseils) quand vous franchissez les seuils TVA ou micro. Une fois les choix faits, c'est souvent trop tard pour revenir dessus.


_________________
Cordialement,

- HMG - hmg_71@yahoo.fr
Expert comptable - Paris - www.hmgec.com
Pensez à regarder le contexte et la date des réponses. Elles ne s'appliquent pas toujours à tous les cas.
Voir le profil de l'utilisateur    
03/12/18 à 11:07
MC_26
Freelance
discret
Inscrit le 01 Déc 2018
Messages: 14
hmg a écrit:
Bonjour,

Remarque complémentaire aux autres (pour les lecteurs car il est impossible de refaire l'histoire) : Si vous ne facturiez pas la TVA, vous pouviez être encore en auto en 2014 et 2015. Les règles ont changé depuis. Il est maintenant possible à tous les micros (pas seulement ceux non assujettis à TVA) qui dépassent les seuils de rester deux ans en micro.

N'hésitez pas à poser des questions (confrères, forums, conseils) quand vous franchissez les seuils TVA ou micro. Une fois les choix faits, c'est souvent trop tard pour revenir dessus.


Bonjour,

Merci vda pour ton message Smile
En fait, le fait de m'occuper un peu de l'aspect administratif ne me pose pas de problème en soi quand les choses sont claires. Mais ce qui me gêne avec l'URSSAF & co, c'est ce manque de visibilité sur les cotisations (et surtout les régularisations) qui vont me tomber sur le coin du nez. Alors, j'ai trouvé une sorte de parade en me "rémunérant" avec la moitié des honoraires HT facturés. Mais par rapport à ce qu'il y a sur mon compte, je ne sais pas exactement ce que je pourrais vraiment retirer sans que ça me fasse défaut pour les futures échéances. Et du coup, je me sous-rémunère peut-être, d'où le fait que je pensais que l'écart de coût avec le portage salarial n'était pas si grand... Et en ayant repris les chiffres à tête reposée, je vois que je me paie en moyenne 2400 € nets d'impôts en TNS BNC, là où je toucherais ~ 2000 € nets avant impôts en portage salarial. Donc on n'est pas bien loin des 700 € d'écart mensuel qu'un autre membre avait calculé. Ça fait cher la phobie ! ^^


@Hmg
En 2014, je ne facturais pas de TVA, non. Pourtant j'ai bien basculé automatiquement dans le régime classique. Mais peut-être aurais-je dû spécifiquement demandé à rester en auto-entrepreneur avant le 31 décembre 2014
à l'époque ? Avec l'URSSAF, il faut tout deviner et j'ai une "conseillère" URSSAF qui adore me sortir sa phrase fétiche "nul n'est censé ignorer la loi", ironique quand on voit les boulettes de l'URSSAF !

Par contre j'ai demandé à repasser en micro-entreprise au 1er janvier 2019. Et là, je me demande du coup si j'aurais dû conserver mon régime actuel TNS BNC (micro fiscal).

Voir le profil de l'utilisateur    
03/12/18 à 11:19
hmg
Conseiller entreprise
avatar
Grand Maître
Inscrit le 09 Jan 2005
Messages: 22277
Bonjour,

Au niveau fiscal, vous pouviez rester en micro, pas au niveau social (j'aurai dû marquer "micro fiscal" et pas "auto").

Pour 2019, cela dépend de vos frais réels. Si vos frais réels hors cotisations sont supérieurs à 12% (hors certains frais de gestion que vous n'aurez peut-être plus), le micro n'est peut-être pas vraiment avantageux.


_________________
Cordialement,

- HMG - hmg_71@yahoo.fr
Expert comptable - Paris - www.hmgec.com
Pensez à regarder le contexte et la date des réponses. Elles ne s'appliquent pas toujours à tous les cas.
Voir le profil de l'utilisateur    
03/12/18 à 11:23
MC_26
Freelance
discret
Inscrit le 01 Déc 2018
Messages: 14
hmg a écrit:
Bonjour,

Au niveau fiscal, vous pouviez rester en micro, pas au niveau social (j'aurai dû marquer "micro fiscal" et pas "auto").

Pour 2019, cela dépend de vos frais réels. Si vos frais réels hors cotisations sont supérieurs à 12% (hors certains frais de gestion que vous n'aurez peut-être plus), le micro n'est peut-être pas vraiment avantageux.


Oui, j'avais vu cette histoire de 12 %. Comme mes frais réels représentent ~ 6 % de mon CA, je pense avoir plutôt bien fait. D'ailleurs, j'ai même demandé le prélèvement libératoire. Car pour 2019, ils s'appuient sur le revenu fiscal de 2017. Or, c'est l'année fiscale où j'étais non imposable à cause des régularisations massives de la 3e année d'activité.
Ça vous semble cohérent ?

Voir le profil de l'utilisateur    
07/12/18 à 12:33
MC_26
Freelance
discret
Inscrit le 01 Déc 2018
Messages: 14
Bonjour,

Vu la complexité pour mettre en place le portage salarial pour mon activité, j'ai renoncé à l'idée. Je vais donc continuer en TNS BNC, ou éventuellement en micro-entreprise, et le portage on verra plus tard Smile

Merci aux quelques membres qui ont pris le temps de me répondre en tout cas !

Voir le profil de l'utilisateur    

prec  1 2 3 4 5 6
Répondre au sujet
Recruteurs
Accès via Turnover-it :
CVthèque & publication
Nous contacter
Par formulaire
AGSI SAS
75 Rue de Lourmel
75015 PARIS
logo freelance-info.fr
2018 © Copyright AGSI SAS
Conditions d'utilisation