114 connectés     8 040 missions IT     18 478 CV récents
se connecter | s'inscrire
Tous les Forums La comptabilité, la gestion, les obligations légales




Mission de 3 ans avec un statut d'auto-entrepreneur


Mission de 3 ans avec un statut d'auto-entrepreneur

  
prec  1 2 3 4 5
12/11/18 à 09:09
hmg
Conseiller entreprise
avatar
Grand Maître
Inscrit le 09 Jan 2005
Messages: 22709
Bonjour,

Imperator, il considère peut être une augmentation du tjm après 3 ans. Ce qui n'est pas anormal.

Pierre06, dans votre cas particulier, faites régulièrement le point tous vos frais réels ? 5k c'est à la fois peu et beaucoup.


_________________
Cordialement,

- HMG - hmg_71@yahoo.fr
Expert comptable - Paris - www.hmgec.com
Pensez à regarder le contexte et la date des réponses. Elles ne s'appliquent pas toujours à tous les cas.
Voir le profil de l'utilisateur    
12/11/18 à 09:30
Acathla
Freelance
impliqué
Inscrit le 07 Mar 2014
Messages: 379
hmg a écrit:

- ceux qui se verront refuser des missions s'ils n'ont pas une activité au réel (trop de risques de requalification en salariat pour de nombreux clients).


Tout à fait, ça me semble un gros problème. A moins de faire appel à quelqu'un pour une durée très courte, je ne me vois pas recruter pour une mission longue quelqu'un avec un statut autre qu'une personne morale. Le risque de requalification en salarié me semble trop élevé... mais c'est évidemment une question d'appréciation.

J'ai également un apriori qui me pousse à croire qu'un statut en micro entreprise peut manquer de sérieux et d'ambition... c'est un peu idiot ayant été en AE pendant 3 ans (parallèlement à un CDI). Mais je ne pense pas être le seul à avoir ce type de préjugés.

Voir le profil de l'utilisateur    
12/11/18 à 11:19
Highoctave
Freelance
nouveau
Inscrit le 09 Oct 2018
Messages: 6
Bonjour,

Je ne pensais pas que ma "simple" question allait soulever un tel débat.

Si je résume la situation dans mon cas (consultant en informatique avec un CA prévisionnel de 100k€ HT et le statut micro)

- Voir dans un premier temps si cela pose un problème (ce statut) pour la mission (si oui alors partir sur une EURL, IS ou IR à voir avec un expert comptable)

- Si cela pose pas de problème alors partir sur 2 ans en micro (avec option TVA) puis passer au réel

- Dans tout les cas consulter un expert comptable pour être accompagné.

Ai-je bon?

Voir le profil de l'utilisateur    
12/11/18 à 12:12
hmg
Conseiller entreprise
avatar
Grand Maître
Inscrit le 09 Jan 2005
Messages: 22709
Bonjour,

Oui :
- vérifier si cela pose problème sur la mission
- vérifier les conditions à respecter pendant deux ans si micro (tva/compta...)
- éventuellement être accompagné par un EC.


_________________
Cordialement,

- HMG - hmg_71@yahoo.fr
Expert comptable - Paris - www.hmgec.com
Pensez à regarder le contexte et la date des réponses. Elles ne s'appliquent pas toujours à tous les cas.
Voir le profil de l'utilisateur    
12/11/18 à 21:32
pierre06
Freelance
nouveau
Inscrit le 10 Nov 2018
Messages: 7
Imperator a écrit:
pierre06 a écrit:
Je ne comprends pas ceux qui critiquent la micro-entreprise 70k / prélèvement libératoire + possibilité de dépasser une fois le seuil + pas de comptabilité + possibilité de déduire la TVA pour les petits frais (un tel + un ordi pour ma part) et cerise sur le gâteau, prevoyance incluse à partir de 2019...

Moi ce que je fais :
Année 1 - cette année - (mais AE ouverte depuis 2016) en dessous de 60k car j'ai commencé en avril. Prélèvement libératoire + pas bcp de frais = pas de meilleur statut pour débuter.

Année 2 100k de CA => Prélèvement libératoire donc toujours au dessus du reste.
En lissé à l'année, je suis bien au dessus de n'importe quel statut

Année 3 : passage vers un statut type EURL/SASU si tout se passe bien.


d'après mes simulations pour mon tjm de 380€ (en province) côté rémunération ça donne ça selon les statuts :


AE 220j travaillé (avec prélèvement libératoire) : CA 91K / 22k de charges sociales + impôt + 5k de frais (si on met prevoyance, mutuelle, RC pro) =>
60k super net donc dans ma poche. Soit 5K / mois lissé à l'année.

AE 184j travaillé (avec prélèvement libératoire : CA 70K / 17K de charges sociales + impôt + 5k de frais => 45k super net

EURL 220j CA 91k / 20k de charges sociales + 7k de frais (idem que tout à l'heure + EC) net annuel 60k => 10k d'impots => 50k super net (ok peut réduire ça en faisant des notes de frais mais quelle galère administrative pour si peu ..)

AE 220j => 60k dans ma poche
AE 184j => 45k dans ma poche
EURL 220j => 50k dans ma poche

Le choix est vite fait..

Après sans prélèvement libératoire l'EURL s'impose.


220 * 380 egal 84000 environ et non 91000....


J'ai des extras (astreinte/mise en prod et des clients particuliers ponctuels pour le plaisir facturer très peu cher pour ne pas avoir un client unique)

Voir le profil de l'utilisateur    
12/11/18 à 21:41
pierre06
Freelance
nouveau
Inscrit le 10 Nov 2018
Messages: 7
hmg a écrit:
Bonjour,

Imperator, il considère peut être une augmentation du tjm après 3 ans. Ce qui n'est pas anormal.

Pierre06, dans votre cas particulier, faites régulièrement le point tous vos frais réels ? 5k c'est à la fois peu et beaucoup.


Cela inclut ma voiture fraîchement achetée (en microentrepreneur) 300e * 12 = 3600
+ mutuelle 300e (sans intérêt j'aurais pas du en prendre une comme ça..)
+ RC PRO 400€

Je cherche une prévoyance (d'où les 5K en dessous des 11points prévu pour les charges + prélèvement libératoire > EURL).


Je roule en électrique (peu de frais voir aucun - je déduis la TVA dessus c'est une location type LOA)

Internet + tel 15€ / mois tout illimité

Loyer peu cher et pas de bureau dédié.

Pas de déplacement pro sinon ils sont pris en charge par l'intermédiaire.
Repas, je me prépare de bon petit plat et vais au resto de temps à autre (mais j'aurais vraiment la flemme de demander et conserver des factures à chaque repas..)


EURL aurait été ok quasi aussi rentable mais beaucoup plus contraignant (il faut acheter des trucs genre PC, tel, voiture en LDD pour que ça vaille vraiment le coup ou que mon TJ décolle). Mais promis, je passe en EURL à N+3 et prends la super comptable qui m'a validé mes simulations sans rien me demander Smile (avec l'ambition d'embaucher des salariés - à voir)

Voir le profil de l'utilisateur    
12/11/18 à 21:46
pierre06
Freelance
nouveau
Inscrit le 10 Nov 2018
Messages: 7
Highoctave a écrit:
Bonjour,

Je ne pensais pas que ma "simple" question allait soulever un tel débat.

Si je résume la situation dans mon cas (consultant en informatique avec un CA prévisionnel de 100k€ HT et le statut micro)

- Voir dans un premier temps si cela pose un problème (ce statut) pour la mission (si oui alors partir sur une EURL, IS ou IR à voir avec un expert comptable)

- Si cela pose pas de problème alors partir sur 2 ans en micro (avec option TVA) puis passer au réel

- Dans tout les cas consulter un expert comptable pour être accompagné.

Ai-je bon?


Franchement, considère avec beaucoup d'intérêt la micro-entreprise. Le prélèvement libératoire change vraiment la donne.

Voir le profil de l'utilisateur    
12/11/18 à 21:57
Highoctave
Freelance
nouveau
Inscrit le 09 Oct 2018
Messages: 6
pierre06 a écrit:


Franchement, considère avec beaucoup d'intérêt la micro-entreprise. Le prélèvement libératoire change vraiment la donne.


Il y'a des plafonds à ne pas dépasser pour en bénéficier. Habitant en Ile-de-France avec des salaires plus élevés je ne peux pas en bénéficier.

Voir le profil de l'utilisateur    
12/11/18 à 22:02
pierre06
Freelance
nouveau
Inscrit le 10 Nov 2018
Messages: 7
Highoctave a écrit:
pierre06 a écrit:


Franchement, considère avec beaucoup d'intérêt la micro-entreprise. Le prélèvement libératoire change vraiment la donne.


Il y'a des plafonds à ne pas dépasser pour en bénéficier. Habitant en Ile-de-France avec des salaires plus élevés je ne peux pas en bénéficier.


Dans ce cas-là aucune hésitation, EURL.

Voir le profil de l'utilisateur    

prec  1 2 3 4 5
Répondre au sujet
Recruteurs
Accès via Turnover-it :
CVthèque & publication
Nous contacter
Par formulaire
AGSI SAS
75 Rue de Lourmel
75015 PARIS
logo freelance-info.fr
2018 © Copyright AGSI SAS
Conditions d'utilisation