50 connectés     5 673 missions IT     21 820 CV récents
se connecter | s'inscrire
Tous les Forums La comptabilité, la gestion, les obligations légales




Doublement du montant de la CFE


Doublement du montant de la CFE

  
prec  1 2 3 4 5  suiv
27/11/18 à 21:34
Tomas466
Freelance
actif
Inscrit le 23 Jan 2018
Messages: 61
Ce n'est pas le sujet. Le sujet de mon intervention, c'est le délire de la CFE appliquée même lorsqu'on n'a pas de local professionnel, que le législateur a contourné à son bénéfice financier via le concept de cotisation minimale, créant de fait une double (TH+CFE) voire triple (TF+TH+CFE) imposition sur le même logement. Et accessoirement l'intervention de hmg qui en défend l'existence.

Par respect pour le posteur initial, et puisque la réponse de fond a été apportée, je propose de clore l'échange ici. Nous le reprendrons dans le café ultérieurement.

Voir le profil de l'utilisateur    
27/11/18 à 22:05
hmg
Conseiller entreprise
avatar
Grand Maître
Inscrit le 09 Jan 2005
Messages: 23557
Bonjour,
Tomas466 a écrit:
Ce n'est pas le sujet. Le sujet de mon intervention, c'est le délire de la CFE appliquée même lorsqu'on n'a pas de local professionnel, que le législateur a contourné à son bénéfice financier via le concept de cotisation minimale, créant de fait une double (TH+CFE) voire triple (TF+TH+CFE) imposition sur le même logement. Et accessoirement l'intervention de hmg qui en défend l'existence.

Par respect pour le posteur initial, et puisque la réponse de fond a été apportée, je propose de clore l'échange ici. Nous le reprendrons dans le café ultérieurement.
Après m'avoir encore honni ? Laughing

Je n'en défend pas l'existence. Je l'explique et indique ce qu'elle implique (qu'elle suppose que l'on a un bureau chez soi). Si elle n'existait pas, il y en aurait une autre peut-être plus incompréhensible et qui n'aurait, elle, pas de contrepartie.


_________________
Cordialement,

- HMG - hmg_71@yahoo.fr
Expert comptable - Paris - www.hmgec.com
Pensez à regarder le contexte et la date des réponses. Elles ne s'appliquent pas toujours à tous les cas.
Voir le profil de l'utilisateur    
27/11/18 à 23:14
François1
Freelance
Grand Maître
Inscrit le 04 Avr 2008
Messages: 2403
Tomas466 a écrit:
Le sujet de mon intervention, c'est le délire de la CFE appliquée même lorsqu'on n'a pas de local professionnel, que le législateur a contourné à son bénéfice financier via le concept de cotisation minimale, créant de fait une double (TH+CFE) voire triple (TF+TH+CFE) imposition sur le même logement.


La CFE n'est jamais qu'une taxe héritée de la patente créée à la révolution pour les commerçants, puis transformée en taxe professionnelle dans les années 60.

Les commerçants ou artisans payent la triple imposition dont vous parlez. Pourquoi les professions libérales n'auraient pas une taxe minimale à verser puisqu'ils déduisent des dépenses professionnelles liées à l'utilisation de leur logement ?

--
François

Voir le profil de l'utilisateur    
28/11/18 à 13:12
Tomas466
Freelance
actif
Inscrit le 23 Jan 2018
Messages: 61
C'est quand on lit vos derniers commentaires qu'on se rend compte à quel point les esprits en France sont conditionnés pour surtout ne pas remettre en cause le système, notamment fiscal. Je résume les arguments bidons des derniers messages :

- il faut mieux payer la CFE qu'un autre impôt encore plus obscur (comme si la clarté du mode de calcul de la CFE était exemplaire, cf. les messages plus haut)

- ok tu payes la CFE mais tu payes moins sur autre chose donc ne la ramène pas trop

- puisque X et Y sont imposés 3 fois sur le même bien, il n'y a pas de raison que Z ne le soit pas non plus

C'est à se demander si vous ne faites pas partie du think tank Terra Nova, ce groupe de réflexion qui a lancé l'idée il y a quelques temps de faire payer aux propriétaires un nouvel impôt dans la mesure où ils n'ont pas la charge d'un loyer mensuel comme les locataires, et qu'ils sont donc "avantagés". Ou bien vous profitez directement et personnellement de la redistribution d'argent public et vous ne voulez pas que le pognon des autres se tarisse ?

J'imagine par ailleurs que vous êtes convaincus que l'augmentation des taxes sur le carburant va sauver la planète, comme on le dit au JT ? Laughing

Voir le profil de l'utilisateur    
28/11/18 à 13:53
hmg
Conseiller entreprise
avatar
Grand Maître
Inscrit le 09 Jan 2005
Messages: 23557
Bonjour,

Je comprend que vous ayez des opinions. Mais vous sur interprétez ce que l'on indique et nos objectifs. Nous sommes ici dans une analyse TECHNIQUE de la question. Nous ne sommes pas dans une étude morale. Car dès que l'on touche la morale, chacun a sa propre interprétation.

1/ Il y a des taxes et des impôts dans tous les pays. Certains ont des taxes plus fortes sur le carburant. D'autres c'est la tva.

2/ Cette taxe existe. Nous sommes dans la réalité. Vous voulez nous convaincre qu'elle est anormale. Mais elle existe. Cela ne sert à rien de chercher à prouver qu'une chose qui existe est n'est pas à payer à partir du moment où vous rentrez dans les critères et qu'il n'y a pas d'exonérations. Surtout quand on parle d'une taxe qui existe depuis des siècles sous divers noms en France.

3/ Nous vous indiquons qu'il y a une contrepartie à cette taxe : possibilité de déduire des frais liés au local. Frais même intégrés par le législateur dans l'abattement micro que vous avez.

4/ Notre position est : faite avec la réalité.

Si vous voulez discuter de votre refus du consentement à l'impot, faites le dans le café. Cela n'a pas de rapport avec le traitement de la question technique liée au calcul de la cfe et de la manière d'en profiter pour réétudier les frais comptes en pro pour endiminuer l'impact.

Et pour ce qui est de la taxe sur le carburant : si son objectif est de limiter la consommation, elle n'a pas lieu d'etre quand les cours du pétrole augmentent (puisque le prix diminue l'utilisation de base sans avoir besoin de taxes). Si son objectif est de récupérer de l'argent, il est idiot de ne pas l'avoir retirée dès les premiers retours négatifs.
Par ailleurs, l'electrique n'est pas vraiment écologique. On ne rattrape jamais son surcoût et il faut rouler au minimum 60k km pour que l'impact en France soit bénéfique pour le climat (en France car on a encore le nucléaire qui ne joue pas sur le climat, dans d'autres pays ce n'est pas évident)...
Bref, débat peut être intéressant, mais il n'a rien à faire dans un échange technique. Éventuellement dans le café. Et encore...
Et puis trouver un clavier jaune, ce n'est pas facile... Smile


_________________
Cordialement,

- HMG - hmg_71@yahoo.fr
Expert comptable - Paris - www.hmgec.com
Pensez à regarder le contexte et la date des réponses. Elles ne s'appliquent pas toujours à tous les cas.
Voir le profil de l'utilisateur    
28/11/18 à 13:58
Tomas466
Freelance
actif
Inscrit le 23 Jan 2018
Messages: 61
Rien de moins à attendre d'un expert-comptable qui profite du système et de sa complexité pour apporter sa "valeur ajoutée".

Mais je vais suivre votre conseil et clore la discussion ici, comme déjà proposé plus haut par mes soins.

Voir le profil de l'utilisateur    
28/11/18 à 14:07
hmg
Conseiller entreprise
avatar
Grand Maître
Inscrit le 09 Jan 2005
Messages: 23557
Bonjour,

Entre temps, j'avais édité pour répondre à votre question sur le carburant.

Désolé.


_________________
Cordialement,

- HMG - hmg_71@yahoo.fr
Expert comptable - Paris - www.hmgec.com
Pensez à regarder le contexte et la date des réponses. Elles ne s'appliquent pas toujours à tous les cas.
Voir le profil de l'utilisateur    
03/12/18 à 20:16
Membre-CC
Membre
impliqué
Inscrit le 03 Mar 2018
Messages: 515
Bonsoir,

Tomas, qu'il est pénible et horripilant +++, ce hmg, mais le pire est qu'il sait de quoi il parle car son argumentaire technique est imparable ! Razz

La CFE est due, non pas sur le fait d'utiliser ou pas un local professionnel, mais sur le fait d'exercer une "activité habituelle et lucrative". Le local n'est qu'un critère-prétexte de calcul de son assiette taxable. Et quand il "n'existe pas", le fisc l'assimile à une partie de son domicile privé. Avant la réforme CFE, le principal critère d'assiette de calcul de la taxe pro était le CA...

Il est nécessaire de bien connaître les mécanismes de ses impôts, car souvent, ça permet légalement de les minorer voire les éluder !

En matière de CFE, le fisc avait trouvé voici peu l'arme absolue : l'imposition sur la base minimum [qui est impossible à "exonérer"]. Hélas, le législateur vient de "lui" créer un plancher d'exonération automatique, pour l'heure de 5 000 € de CA/an, peut-être davantage demain, etc.

Voir le profil de l'utilisateur    
05/12/18 à 11:00
antoniop
Freelance
actif
Inscrit le 12 Nov 2012
Messages: 65
Eh bien moi, je suis à 1680 € pour cette année !
L'année dernière c'était 1600 (environ).
A priori, cette taxe va entièrement aux communes, et je trouve que c'est un bon moyen de faire fuir les entreprises. Dans notre cas, c'est plus compliqué : notre siège est chez nous ! difficile de se domicilier ailleurs.
J'ai contacté par mail les impôts pour demander "s'il n'y avait pas erreur", sans grande illusion.

Bon, mais j'ai eu très peu d'activité en 2017 (et pas en 2018), ce qui fait que même la déduction des frais ne couvre pas la CFE, et par ailleurs comment déduire des frais s'il n'y a pas de CA ?
Par contre, vu que le CFE 2018 est calculé sur 2016, où j'ai fait plus que 100K, je paie plein pot cette année, même sans CA, c'est bien ça ?

Merci pour ces échanges intéressants (enfin, certains).

Voir le profil de l'utilisateur    
05/12/18 à 11:41
hmg
Conseiller entreprise
avatar
Grand Maître
Inscrit le 09 Jan 2005
Messages: 23557
Bonjour,
antoniop a écrit:
Par contre, vu que le CFE 2018 est calculé sur 2016, où j'ai fait plus que 100K, je paie plein pot cette année, même sans CA, c'est bien ça ?
Si vous êtes sur base minimale, oui. Sinon, vous pouvez demander un plafonnement.


_________________
Cordialement,

- HMG - hmg_71@yahoo.fr
Expert comptable - Paris - www.hmgec.com
Pensez à regarder le contexte et la date des réponses. Elles ne s'appliquent pas toujours à tous les cas.
Voir le profil de l'utilisateur    

prec  1 2 3 4 5  suiv
Répondre au sujet
Recruteurs
Accès via Turnover-it :
CVthèque & publication
Nous contacter
Par formulaire
AGSI SAS
75 Rue de Lourmel
75015 PARIS
logo freelance-info.fr
2018 © Copyright AGSI SAS
Conditions d'utilisation