83 connectés     7 803 missions IT     17 345 CV récents
se connecter | s'inscrire
Tous les Forums Par ou commencer ?




Premiere Mission longue tjm 620


Premiere Mission longue tjm 620

  
1 2  suiv
05/12/18 à 14:22
Cratos75
Freelance
nouveau
Inscrit le 05 Déc 2018
Messages: 3
Bonjour tout le monde,

Je viens de commencer une mission longue avec un tjm à 620 HT / jours. Je suis en EURL IS. Je travail en moyenne 220 jours par an. J'ai 34 ans. Je suis seul sans enfant. J'ai en moyenne 15% de frais. Avec quelque conseil d'optimisation, quelle rémunération pensez vous que je puisse dégager sur l'année ?

Merci à tous.

Voir le profil de l'utilisateur    
05/12/18 à 15:19
_lael
Freelance
impliqué
Inscrit le 17 Jan 2018
Messages: 169
Je suis à peu prêt dans le même cas de figure.

La question ne se posait pas en 2018 du fait de l'année blanche mais elle se posera en 2019 pour optimiser ses charges sociales et impôts payés.

Il y a plusieurs seuils auxquels faire attention :
- Changement de tranche d'IR (30% --> 41%) à partir de 72-73k€
- Changement de tranches CIPAV : vers 58k€, 66k€ puis 83k€
Le simple fait de franchir la tranche de quelques euros suffit à augmenter les charges de +3k€ voire même +5k€ pour celle à 83k€.
Mais vu qu'on ne sera plus officiellement à la CIPAV en 2019, tout en conservant malgré tout certains avantages de la CIPAV, je sais au final pas trop quelle méthode de calcul sera utilisée pour la retraite complémentaire et si le système de tranches sera conservé.

Mais en gros l'idée serait d'ajuster sa rémunération de sorte à être sous certains de ces seuils pour optimiser ses charges et impôts et mettre l'excédent en réserve dans sa société.

La nouvelle problématique sera ensuite de sortir cette réserve.
Elle peut servir à financer de nouveaux projets ou activités : SCI, etc... par le biais de sa société. Ou des produits financiers.
Mais l'argent ne sort pas vraiment non plus, il est plus question de le faire "fructifier".

Il est aussi possible de faire remonter ces réserves dans une holding.
Avec la suppression des commissaires aux comptes pour les holding de TPE, qui devrait arriver en début d'année, il y a probablement possibilité de faire un montage à moindre coût qu'auparavant.
A partir de cette holding il sera ensuite possible d'investir avec ces réserves dans de nouvelles activités (SCI, etc...) et de se verser des dividendes non soumis au RSI.
Bien entendu il faudra faire particulièrement attention à son montage et aux risques de requalification.
Entre autres il faudra pouvoir justifier que le montage n'est pas fait à seule fin d'optimisation fiscale et sociale mais est réellement fait pour "diversifier ses activités".

Beaucoup choisissent de diversifier dans l'immobilier car ça demande assez peu de travail pour s'en occuper une fois la phase d'acquisition passée.
Et ça permet d'avoir une rente à vie ensuite, sans même attendre d'être à la retraite.

Voir le profil de l'utilisateur    
05/12/18 à 15:48
Membre-CC
Membre
impliqué
Inscrit le 03 Mar 2018
Messages: 221
Bonjour à tous les deux,

Dans le cadre d'un début d'activité libérale 2019 à hauts résultats d'emblée et très faibles charges réelles, avez-vous (ou votre EC) pensé à simuler les effets fiscaux et sociaux d'un simple statut d'EI au régime fiscal Micro-BNC de droit pendant ses deux premiers exercices ? Idea

Parce que Micro-BNC = (620 x 220) x 0,66, ça paraît déjà mieux que (620 x 220) x 0,85 sur l'IRPP. Et que l'assiette des charges sociales (définitives) diminuant d'autant, il suffit d'en demander le report 2019 sur 5 ans pour profiter encore plus habilement de l'abattement "micro" de 34% tout en déchargeant la barque pour le futur statut de l'année N+2, non ?

Les +3 à +5 k€ évoqués pourraient ne pas peser lourd, et ce serait 2 années sans compta ni EC ni AGA...

Voir le profil de l'utilisateur    
05/12/18 à 16:03
Cratos75
Freelance
nouveau
Inscrit le 05 Déc 2018
Messages: 3
Merci à tous les deux.

Justement, avant de faire les premiers calcul, j'aimerai avoir vos points de vue en terme de chiffre sur ce que je pourrai me dégager en rémunération (une fourchette)

Merci.

Voir le profil de l'utilisateur    
05/12/18 à 16:12
mixomatose
Membre
avatar
Grand Maître
Inscrit le 12 Fév 2008
Messages: 6596
Membre-CC a écrit:
(620 x 220) x 0,85 sur l'IRPP.


Au réel, l'IR s'applique après déduction des frais et charges sociales. Donc la base d'imposition est plutot de 55% du CA, et non pas 85%.


_________________
calculette de charges sociales TNS indépendant en ligne, comparateur simulateur Autoentrepreneur EI EURL
http://www.entrepriseindividuelle.info/Calc_CharSoc.php
Voir le profil de l'utilisateur    
05/12/18 à 16:23
gchaieb
Freelance
nouveau
Inscrit le 07 Nov 2012
Messages: 2
Cher Membre-CC,

Je suis un peu dans le même cas que Cratos75 avec démarrage d'activité en janvier 2019 et j'essaye de comprendre votre réponse.

Pas de doute, l'idée de faire 2 années en micro BNC est très intéressante.

Par contre, je ne comprends pas bien quand vous dites :
"Et que l'assiette des charges sociales (définitives) diminuant d'autant, il suffit d'en demander le report 2019 sur 5 ans pour profiter encore plus habilement de l'abattement "micro" de 34% tout en déchargeant la barque pour le futur statut de l'année N+2, non ?"

Après 2 ans de dépassement en micro BNC, quand on redevient BNC en 2021, je suppose qu'on revient à la situation de départ, c'est à dire qu'on paye des cotisations sociales forfaitaires qui seront régularisées en 2023, non ?

Aussi, je n'ai trouvé nulle part cette notion de report sur 5 ans. De quoi s'agit-il ?

Merci encore pour votre aide

Voir le profil de l'utilisateur    
05/12/18 à 16:38
_lael
Freelance
impliqué
Inscrit le 17 Jan 2018
Messages: 169
Cratos75 a écrit:
Justement, avant de faire les premiers calcul, j'aimerai avoir vos points de vue en terme de chiffre sur ce que je pourrai me dégager en rémunération (une fourchette)


CA = 620*220 = 136400€
Bénéfice (15% de charges) = CA * 85% = 115940€

Ce qui fait donc 115940€ à distribuer soit en rémunération soit à l'IS.

En versant l'intégralité en rémunération (RSI ~42%)
Rémunération nette = 115940 / 142% = 81648€

Ce qui vous fait un revenu imposable de 73483€ (abattement de 10%)
Et un impôt de 16433€ (simulateur impots.gouv.fr) donc 57050€ net après impôts dans votre poche.


C'est pour donner une idée, il y a des éléments qui n'ont volontairement pas été pris en compte pour simplifier les calculs et d'autres ont été estimés (RSI en particulier).

Edit: Et en pratique, à CA égal sur les prochaines années, vous aurez beaucoup plus à vous verser la première année selon comment votre EC provisionnera vos charges sociales qui seront payées en différé.

Voir le profil de l'utilisateur    
05/12/18 à 17:46
Membre-CC
Membre
impliqué
Inscrit le 03 Mar 2018
Messages: 221
mixomatose a écrit:
Membre-CC a écrit:
(620 x 220) x 0,85 sur l'IRPP.


Au réel, l'IR s'applique après déduction des frais et charges sociales. Donc la base d'imposition est plutot de 55% du CA, et non pas 85%.


En vitesse de croisière, oui.

Mais chez les débutants EI, les charges sociales appelées sont négligeables, voire celles de l'année N sont carrément reportables sur 5 ans. D'où l'intérêt d'un régime spécial accordant un forfait de 34% de dépenses dans ce cas-là. Je maintiens donc autour de 85% chez Cratos (qui indique avoir "en moyenne 15% de frais"), grâce à l'économie de frais de compta...

Voir le profil de l'utilisateur    
05/12/18 à 18:01
Membre-CC
Membre
impliqué
Inscrit le 03 Mar 2018
Messages: 221
gchaieb a écrit:
(...)
Par contre, je ne comprends pas bien quand vous dites :
"Et que l'assiette des charges sociales (définitives) diminuant d'autant, il suffit d'en demander le report 2019 sur 5 ans pour profiter encore plus habilement de l'abattement "micro" de 34% tout en déchargeant la barque pour le futur statut de l'année N+2, non ?"

Après 2 ans de dépassement en micro BNC, quand on redevient BNC en 2021, je suppose qu'on revient à la situation de départ, c'est à dire qu'on paye des cotisations sociales forfaitaires qui seront régularisées en 2023, non ?

En 2021, il est fort possible que le retour au statut d'EI au réel ne soit pas l'optimal. A évaluer et à modifier au besoin. L'optimisation est une quête permanente.
En tout cas, mieux vaut affronter les (lourdes) régularisations sociales de la 3ème année en étant imposé au réel, plutôt qu'au forfait de 34% de dépenses déductibles.
Surtout si on a utilisé la même finesse (de "report") en 2020 ! Wink

gchaieb a écrit:
(...) Aussi, je n'ai trouvé nulle part cette notion de report sur 5 ans. De quoi s'agit-il ?
Il suffit de se reporter... sur le site Urssaf ! Cool

Voir le profil de l'utilisateur    
05/12/18 à 19:01
gchaieb
Freelance
nouveau
Inscrit le 07 Nov 2012
Messages: 2
Merci Membre-CC, c'est très clair et très astucieux (désolé, je n'ai pas l'habitude de ces optimisations).

Aussi, j'ai bien trouvé la règle d'étalement sur 5 ans sur le site de l'urssaf, mais il semble que ce ne soit possible que les 12 premiers mois d'activité, donc pas possible en 2020 ? ... sauf s'il y a encore une autre astuce Smile

Voir le profil de l'utilisateur    

1 2  suiv
Répondre au sujet
Recruteurs
Accès via Turnover-it :
CVthèque & publication
Nous contacter
Par formulaire
AGSI SAS
75 Rue de Lourmel
75015 PARIS
logo freelance-info.fr
2018 © Copyright AGSI SAS
Conditions d'utilisation