100 % FREELANCE 100 % IT
100 % FREELANCE 100 % IT
 

déclaration étalement remboursement urssaf

julienvt

4 Messages

nouveau
08/12/2018 à 13:31

Bonjour,

Je suis EI bnc, en comptabilite recette/depenses.
j'ai un gros rappel de cotisations urssaf cette année due a une augmentation significative de revenus en 2017, et j'ai demandé un étalement de ce paiement sur 10 mois.
Je me demande maintenant comment je vais devoir declarer ces cotisations sur ma comptabilite: j'aimerais pouvoir deduire la somme totale de mon resultat 2018, sinon je vais payer plus d'impots, et plus de charges sociales aussi j'imagine.
Est ce que peux par exemple declarer ces paiements futures en provision sur charges, ou y a t'il une autre manipulation comptable envisageable ?
Ou la meilleure solution 'economiquement' aurait ete de tout payer quand meme cette année, quitte a vider plus que ne le souhaiterais mes comptes ?

mixomatose

7223 Messages

Grand Maître
08/12/2018 à 16:23

En première analyse, avec l'année blanche fiscale 2018, je pense qu'il est préférable de reporter les dépenses déductible qui peuvent l'être vers 2019 (où elle permettront de réduire le résultat 2019) et à ne pas minimiser le résutat 2018.
Mais il faut tenir compte aussi des non-linéarités, effets de seuil CIPAV, etc...
Donc une simulation complète s'impose :lol:

calculette de charges sociales TNS indépendant en ligne, comparateur simulateur Autoentrepreneur EI EURL
http://www.entrepriseindividuelle.info/Calc_CharSoc.php

julienvt

4 Messages

nouveau
08/12/2018 à 18:50

Merci de votre réponse.
Je n'avais en effet pas du tout pensé a ce concept d'année blanche ! J'ai donc tout interet pour l'IR a donc reporter pour l'annee prochaine si je comprends bien comment cela fonctionne... en gros, pour info j'ai un CA de 70k avec tres peu de charges non sociales (assurance vie et mutuelle madelin)

Membre-CC

645 Messages

impliqué
08/12/2018 à 19:38

Bonsoir,

Vous avez un sacré coup de bol de tomber sur le conseil de Mixo ! A 3 semaines près, vous auriez commis une sacrée bourde de gestion à tout vouloir régler avant le 31/12...

Qui, apparemment, se serait ajoutée à d'autres : hélas, charger vos dépenses déductibles des BNC est inopérant en 2018 (mutuelle Madelin, rappels de cotisations sociales, etc.), mais les reporter à 2019 par tous les moyens légaux serait très finement joué, car allégeant d'autant l'impôt et les charges sociales de l'année post-blanche

Essayez de reporter à l'amiable vers janvier 2019 vos premières échéances d'étalement si elles étaient vraiment lourdes !

julienvt

4 Messages

nouveau
08/12/2018 à 19:48

Alors en fait, ca serait un peu trop beau si c'etait aussi simple, il semble que l'on est quand meme imposé sur la part de bénéfices 2018 qui dépasse le plus élévé de 2017/2016/2015 (mais aux taux moyen d'imposition au lieu du taux marginal). Il faut que je fasse le calcule...

Membre-CC

645 Messages

impliqué
08/12/2018 à 19:54

Oui, mais avec une session de rattrapage (de CIMR !) en 2019 dès que BNC 2019 atteint lui aussi le BNC 2018 "amélioré".

Et au pire, s'il ne l'atteignait pas, mieux vaudrait être imposé sur le dépassement au taux moyen d'imposition en 2018, que de rester passif et l'être en 2019 cette fois au TMI (sauf exceptions de situations, bien sûr...) :twisted:

julienvt

4 Messages

nouveau
08/12/2018 à 20:06

Vous avez raison, au pire il vaut mieux etre imposé sur cette somme au taux moyen en 2018... pas besoin de faire de calcul donc ;)

bjacques-sap

88 Messages

très actif
09/12/2018 à 17:48

Bonjour,

en recettes/dépenses, la notion de provision sur charges n'existe pas. Ce qui sera déductible en 2018 est ce qui a été payé en 2018.

Si vous procédez autrement, votre AGA vous demandera certainement des explications.

Il y a effectivement un calcul à faire pour l'année blanche.

Bernard JACQUES

bjacques-sap

88 Messages

très actif
09/12/2018 à 17:54

Bonjour,

en recettes/dépenses, la notion de provision sur charges n'existe pas. Ce qui sera déductible en 2018 est ce qui a été payé en 2018.

Si vous procédez autrement, votre AGA vous demandera certainement des explications.

Il y a effectivement un calcul à faire pour l'année blanche.

Bernard JACQUES