100 % FREELANCE 100 % IT
100 % FREELANCE 100 % IT
 

Encore un nouveau avec des questions...

Laurent G.

11 Messages

discret
14/01/2019 à 18:23

Bonjour,

J'envisage prochainement de passer le cap et devenir auto-entrepreneur.
Pour me présenter rapidement, je suis ingénieur en développement informatique depuis 10 ans. Actuellement en CDI, j'ai été contacté à plusieurs reprises par des anciens clients pour des demandes auxquelles je ne pouvais pas répondre car je suis salarié... c'est pourquoi je ne doute pas à ce qu'il y ait suffisamment de demande dans mon domaine.
J'ai d'ailleurs interrogé un autre client en lui demandant s'il serait partant pour me prendre en mission si je me lance en indépendant et il m'a répondu par l'affirmative. Rien n'est écrit, je l’admets, mais c'est encourageant.

J'ai donc épluché plusieurs blogs / forums, j'ai regardé beaucoup de posts sur freelance-info... Mais j'avoue que très souvent je me dis "oui mais moi ce n’est pas pareil..."
C'est pourquoi j'ai décidé de vous embêter avec un énième post de "conseils"... désolé si certains en ont marre de voir de ce genre de post...

Je vais donc énumérer mes questions :
1/ De ce que j'ai pu regarder et comprendre, il serait judicieux que je parte sur une EIRL. Mon TJM devrait être de 500€/j ce qui donnerait un peu moins de 70k / an... judicieux ?
2/ Je peux ouvrir ma société alors que je suis encore en préavis de démission dans ma boite actuelle ?
3/ Je pensais prendre contact avec un expert comptable afin d’avoir des explications plus concrètes sur la marche à suivre. Bonne idée ?
4/ Dans le fonctionnement, une fois que j’ai signé une mission de, disons, 6 mois, une fois cette mission commencée, comment fonctionne les congés que je voudrais prendre ? C’est un accord avec le client afin qu’il m’autorise à prendre 1 semaine puis ensuite, en fin de mois, mon CRA prendra compte de cette semaine pour facturer comme il faut ?
5/ Une fois la mission terminée, comment ça se passe niveau « service après-vente » ? Imaginons dans le logiciel livré, il y a un bug… Comment cela se passe ? C’est une clause à renseigner dans le contrat ?
6/ Lorsqu’on démarre son EIRL, il faut acheter du matériel notamment un pc portable…J’ai donc la possibilité de faire un virement de mon compte perso vers mon compte entreprise afin de lui mettre du capital pour faire mes achats. Pas de soucis là-dessus ?
7/ Lorsque je facture le client, ce sera directement sur mon compte entreprise. Ensuite, je peux faire des virements entre ce compte entreprise et mon compte personnel ? Pas de soucis là-dessus non plus ?
Voilà, bon, j’avoue qu’en posant ces questions, j’ai l’impression d’être un peu naze… J’espère que je ne suis pas trop à côté de la plaque…
Merci !

mixomatose

7223 Messages

Grand Maître
14/01/2019 à 22:39

Très succintement :
1/ autoentrepreneur à RL, c'est possible.
attention que les frais ne dépassent pas 11% du CA, sinon ça serait mieux au réel.
2/ une EIRL n'es pas une société...
attendre la fin du préavis pour ensuite s'inscrire à PE et ensuite créer l'EI.
3/ oui, bien sur
4/ tout est à discuter. On ne négocie pas des "congés", quand on est indépendant. On a des jours hors mission. Mais indiquer cela sur le contrat.
5/ Ca dépend du type de contrat. En général, non. Ce n'est que dans les contrats au forfait avec engagement de résultat sur specs précises que l'on peut avoir à faire de la maintenance. A négocier et inscrire dans le contrat.
6 et 7/ oui, mais attention à la TVA si le CA dépasse 35k€, il faudra collecter la TVA, tenir une comptbilité et reverser la TVA collectée à l'état.

calculette de charges sociales TNS indépendant en ligne, comparateur simulateur Autoentrepreneur EI EURL
http://www.entrepriseindividuelle.info/Calc_CharSoc.php

Laurent G.

11 Messages

discret
15/01/2019 à 23:23

Super merci beaucoup mixomatose pour ta réponse.

Donc à ce que je comprends, lorsque je débute une mission, dans le contrat il faut faire apparaître toutes ces choses (jours hors mission, SAV, ...).
J'imagine que je peux trouver sur le net des exemples de contrat dans ce style, je vais chercher ça.

EIRL et société, j'avoue, c'est abus de langage, désolé...
Pour tout ce qui est statut, je pense que j'y verrai plus clair avec l'expert comptable... Notamment, pour mon CA, j'avoue que je ne sais pas du tout sur combien je dois tabler...

hmg

25730 Messages

Grand Maître
16/01/2019 à 07:47

Bonjour,

Le CA est l’élément que vous devez maîtriser le plus facilement pourtant. C’est le nombre de jours envisagés d’activite par votre tjm.

Cordialement,

- HMG - hmg_71@yahoo.fr
Expert comptable - Paris - www.hmgec.com
Pensez à regarder le contexte et la date des réponses. Elles ne s'appliquent pas toujours à tous les cas.

Laurent G.

11 Messages

discret
16/01/2019 à 10:13

hmg a écrit :Bonjour,

Le CA est l’élément que vous devez maîtriser le plus facilement pourtant. C’est le nombre de jours envisagés d’activite par votre tjm.
Bonjour,
Effectivement, je maitrise totalement le sujet dans l'hypothèse où j'ai une ou des missions toute l'année... C'est cela qui me dérange un peu : dire "mon CA sera de tant", mais en fait, c'est au maximum.

J'ai vu ce site: https://www.kob-one.com/calcul-salaire-freelance/48092 (je ne sais pas ce que ça vaut).
D'après ce dernier, quand je place mon TJM à 500/mois, j'obtiendrai un CA annuel de 65 547, environ car il table sur 131 jours facturés / an
Ce site ajoute tous les éventuels frais de fonctionnement, je ne sais pas si c'est à prendre en compte dans le CA... ?

hmg

25730 Messages

Grand Maître
16/01/2019 à 11:12

Bonjour,

Le CA ne prend pas en compte les frais. C’est ce que vous facturez voire encaissez.

Cordialement,

- HMG - hmg_71@yahoo.fr
Expert comptable - Paris - www.hmgec.com
Pensez à regarder le contexte et la date des réponses. Elles ne s'appliquent pas toujours à tous les cas.

Laurent G.

11 Messages

discret
16/01/2019 à 11:24

D'accord, donc environ :
[list:f04648d234]
- Nombre de jours ouvrés dans une année = 251
- Nombre de jours de congés + fériés = 30 (25 + 5)
- Nombre de jours dédiés au démarchage commercial = 20
- Nombre de jours dédiés à l'administratif = 20
[/list:u:f04648d234]
Ce qui donnerait un nombre total de jours facturés = 181
Et donc un CA annuel de 181 * 500 = 90500

Ca me parait beaucoup... ?

Livz75

75 Messages

très actif
16/01/2019 à 11:39

Laurent G. a écrit : - Nombre de jours dédiés à l'administratif = 20
20 jours c'est énorme pour de l'administratif. Et rien ne vous empêche de le faire le week-end sans que cela empiète sur vos jours de facturation...

Laurent G.

11 Messages

discret
16/01/2019 à 11:51

Livz75 a écrit :[quote:ffeba19f67="Laurent G."]
- Nombre de jours dédiés à l'administratif = 20
20 jours c'est énorme pour de l'administratif. Et rien ne vous empêche de le faire le week-end sans que cela empiète sur vos jours de facturation...[/quote]

Ok merci, c'est un grand flou pour moi, j'imagine qu'il faut se roder pour qu'ensuite l'administratif soit facile à effectuer.

Et donc, grosso modo, arrondissons à un CA de 100k / an. Est-ce aberrant ?

Livz75

75 Messages

très actif
16/01/2019 à 11:54

100 keuros de CA/an n'est pas aberrant avec un TJM à 500.
200 jours de facturation est la moyenne, je pense.

Laurent G.

11 Messages

discret
16/01/2019 à 12:16

Livz75 a écrit :100 keuros de CA/an n'est pas aberrant avec un TJM à 500.
200 jours de facturation est la moyenne, je pense.
Ok encore une fois merci, difficile de se positionner dans le marché.

Grâce à vous, j'ai 2 étapes qui me viennent en tête immédiatement :
- Contacter l'expert comptable pour prendre un RDV afin de faire le point, choisir le statut qui me conviendrait, ...
- Commencer à prospecter des clients dans mon cercle de connaissance afin de tâter le terrain

hmg

25730 Messages

Grand Maître
16/01/2019 à 13:28

Bonjour,

Vous imaginez 20j pour l'administratif, cela représente 10000 € de manque à gagner. Pour ce prix là, vous avez largement les honoraires d'un EC et même d'un secrétaire à temps partiel pour gérer l'administratif...

Commencez par tâter le terrain.
La partie structure est secondaire s'il n'y a pas de marché.

Cordialement,

- HMG - hmg_71@yahoo.fr
Expert comptable - Paris - www.hmgec.com
Pensez à regarder le contexte et la date des réponses. Elles ne s'appliquent pas toujours à tous les cas.

Laurent G.

11 Messages

discret
16/01/2019 à 15:09

hmg a écrit :Bonjour,

Vous imaginez 20j pour l'administratif, cela représente 10000 € de manque à gagner. Pour ce prix là, vous avez largement les honoraires d'un EC et même d'un secrétaire à temps partiel pour gérer l'administratif...

Commencez par tâter le terrain.
La partie structure est secondaire s'il n'y a pas de marché.
Effectivement, vu comme ça, 20j parait un peu exagéré !

Je vais donc relancer mon client intéressé par du freelance, voir s'il est toujours intéressé, pour une mission de combien et avec quelle garantie... Bref, je vais manger avec lui :D

Merci en tout cas, hmg, tu es très actif et à chaque fois de bon conseils (j'ai épluché pas mal de posts) donc merci de ton aide !

Laurent G.

11 Messages

discret
18/02/2019 à 12:29

Bonjour,

J'ai avancé dans mes péripéties...
Le marché est assez bon en ce moment, même très bon.

Ce qu'on m'a conseillé, c'est de partir en auto-entrepreneur au début.
Alors oui, les plafonds vont vite être atteints mais qu'importe au final, pour le client, cela sera transparent avant et après le dépassement du plafond.
Si j'ai bien compris, avant le dépassement, je facture en HT.
Après, je facture avec la TVA mais le client pourra la récupérer plus tard, donc pour lui, pas de changement (j'ai bon?)

Et ensuite, si je vois que ça fonctionne bien, je pourrai basculer vers une autre structure.

Maintenant, ce que je pense faire, c'est aller voir mon client qui serait intéressé pour discuter tarifs.
Si on est ok, alors je poserais ma démission pour commencer au plus vite.

Comment m'assurer que l'accord que j'ai eu avec cette entreprise puisse être "solide", c'est à dire qu'ils ne me plantent pas dès que je commence ma vie de freelance ? Est-ce que je dois lui faire signer un truc ? Je dois me contenter d'un accord oral ?

J'ai également chercher des modèles de devis dans la prestation de service informatique... J'ai pas franchement trouvé mon bonheur... Difficile de trouver des devis de prestations où il y aurait des informations relatives aux jours non-travaillés qui apparaissent... Des idées ?

Bon, ça fait beaucoup de questions... Désolé

Laurent

hmg

25730 Messages

Grand Maître
18/02/2019 à 13:51

Bonjour,

Si le client est ok pour le régime auto, pourquoi pas.

Pour la TVA, autant être assujetti par option dès le départ, cela évitera les complications du basculement.

Cordialement,

- HMG - hmg_71@yahoo.fr
Expert comptable - Paris - www.hmgec.com
Pensez à regarder le contexte et la date des réponses. Elles ne s'appliquent pas toujours à tous les cas.

Laurent G.

11 Messages

discret
28/02/2019 à 00:12

hmg a écrit :Bonjour,

Si le client est ok pour le régime auto, pourquoi pas.

Pour la TVA, autant être assujetti par option dès le départ, cela évitera les complications du basculement.
Bonjour,
Certains clients sont réticents au régime auto ?
Une question, que se passe-t-il si on dépasse le plafond des 70k (j'ai plus le chiffre exact en tête) du régime auto-entrepreneur ? On est dans l'obligation de choisir une structure adaptée ?

Si je suis sûr de mon coup, est ce qu'il ne vaut pas mieux partir sur une SASU ou EIRL directement ? Ainsi, sur les investissements pour lancer mon activité, je pourrai récupérer la TVA... Ça se calcule car pour ouvrir une structure comme cela, il y a des frais supplémentaires qui entrent en jeux...

Laurent

hmg

25730 Messages

Grand Maître
28/02/2019 à 05:32

Bonjour,

L'EI (notamment sous sa forme microentrepreneur, ex-autoentrepreneur) présente des risques pour le client qui peut refuser ce type de fournisseur.

Vous pouvez être en micro et assujetti à tva.

Cordialement,

- HMG - hmg_71@yahoo.fr
Expert comptable - Paris - www.hmgec.com
Pensez à regarder le contexte et la date des réponses. Elles ne s'appliquent pas toujours à tous les cas.

Laurent G.

11 Messages

discret
28/02/2019 à 11:57

hmg a écrit :Bonjour,

L'EI (notamment sous sa forme microentrepreneur, ex-autoentrepreneur) présente des risques pour le client qui peut refuser ce type de fournisseur.

Vous pouvez être en micro et assujetti à tva.
Très bien, donc je verrai directement avec le client si ce statut le dérange ou pas...
Le fait d'être assujetti à la TVA, ça ne fait pas changer de statut ?

YaFoye

241 Messages

impliqué
28/02/2019 à 13:19

Bonjour,

Laurent G. a écrit :
Très bien, donc je verrai directement avec le client si ce statut le dérange ou pas...
Le fait d'être assujetti à la TVA, ça ne fait pas changer de statut ?
si je peux me permettre, pourquoi orientez-vous la forme juridique de votre structure sur la base d'un seul client?

vous avez pu voir que le marché était porteur pour votre activité; vous avez estimé que votre TJM serait à 500 €; sur une base de 200J vous êtes à 100K
Pourquoi ne pas faire le choix d'une structure dont vous ne serez pas obligé de changer dès la fin du 1er exercice? et qui ne serait pas un frein à vos futurs relations pro?

Laurent G.

11 Messages

discret
28/02/2019 à 13:29

YaFoye a écrit :Bonjour,
Laurent G. a écrit :
Très bien, donc je verrai directement avec le client si ce statut le dérange ou pas...
Le fait d'être assujetti à la TVA, ça ne fait pas changer de statut ?
si je peux me permettre, pourquoi orientez-vous la forme juridique de votre structure sur la base d'un seul client?

vous avez pu voir que le marché était porteur pour votre activité; vous avez estimé que votre TJM serait à 500 €; sur une base de 200J vous êtes à 100K
Pourquoi ne pas faire le choix d'une structure dont vous ne serez pas obligé de changer dès la fin du 1er exercice? et qui ne serait pas un frein à vos futurs relations pro?
Tout à fait, c'est juste que déjà, si mon premier client est réticent au statut auto-entrepreneur... c'est pas bon signe...

Mais oui, il faut voir au long terme, je suis d'accord.

Si je partais sur une micro-entreprise, c'était surtout pour la simplicité de la mise en place.
L'investissement (autant au niveau du temps que de l'argent) pour ouvrir une EIRL (par exemple) n'est pas le même...
De plus, après avoir parlé avec quelques personnes dans le milieu, mon TJM serait plus de 600.

Je vais essayer de me renseigner sur le tarif pour monter une EIRL... A force de faire des recherches partout, je commence à me noyer dans les infos...

YaFoye

241 Messages

impliqué
28/02/2019 à 13:43

Je vous livre ma réflexion personnelle.

pour ne pas avoir à courrir après les administrations, j'ai délégué les tâches liées à la création de ma structure à mon EC afin de me consacrer à mon business.
c'est un coût certe, mais amorti par le fait que j'ai eu mon Kbis en 3 jours sans quitté mon canapé et sans le risque de faire les choses de travers.

et franchement , vu nos tjm ça représente moins d'une demi-journée de facturation ajouté à cela, les conseils que l'on reçoit pour choisir au mieux la forme juridique qui conviendra.

Bon courage !

CILEX

536 Messages

impliqué
28/02/2019 à 21:10

Laurent G. a écrit :Je vais essayer de me renseigner sur le tarif pour monter une EIRL... A force de faire des recherches partout, je commence à me noyer dans les infos...
Bonjour,

La création d'une EIRL ou EURL sont assez simples et peut être fait en ligne.

Les frais sont inférieurs à 100 € si EIRL et 300 € si EURL.

Cordialement,

CILEX - Expert-comptable
www.cilexcompta.com