100 % FREELANCE 100 % IT
100 % FREELANCE 100 % IT
 

Compétences suffisantes Freelance DUT info 1ère année?

ombre703

1 Messages

nouveau
20/01/2019 à 23:37

Bonsoir,
J'hésite à me lancer en tant qu'étudiant freelance, mais la question qui me rebute est : est-ce que j'ai assez de compétences pour offrir des compétences qui intéresserai des entreprises après un an de DUT (je prévois de faire ça l'été).
Je suis en DUT informatique, cet été j'aurai vu la plupart des différents aspects de la programmation Orientée Objet en C++, je maitrise aussi le python, le Rust, le HTML/CSS, mySQL et capable d'utiliser Unity pour développer un jeu 2D.
Ne sachant pas si cela pourrait-être suffisant, je m'en remet donc à vous : qu'en pensez vous ?
Merci.

rominou

84 Messages

très actif
21/01/2019 à 14:51

Ma réponse: non.
J'ai attendu d'avoir 8 ans d’expérience dans l'IT avant de me lancer free-lance et niveau compétence, j'étais déjà expérimenté il y a 8 ans (bien plus que ce que tu cites)

(autre chose, il est préférable de dire "je connais SQL" que MySQL, car mysql est un système de gestion de base de donnée, SQL est un langage permettant de communiquer avec une base de donnée, il faut être bien sûre de ce que tu veux parler)

Ensuite, pour ma part, une entreprise qui embauche un freelance avec 0 année d’expérience (car ton DUT ne comptera pas dans tes années d’expériences of course) c'est limite se tirer une balle dans le pied...

Bon courage :)

MissingSemicolon

1 Messages

nouveau
13/02/2019 à 13:49

Moi je dirais : oui
Y'a toujours des gens qui cherchent des compétences mais qui ont pas le portefeuille, ceux que ça étonne de voir le prix de base à 400€ la journée.
En revanche avec un bon carnet d'adresses on peut faire quelques interventions pour pas cher. Et j'ai qu'un BTS avec quelques stages.
Après t'as probablement pas envie de t'encombrer avec tout ça pendant tes études, et honnêtement si c'est pour facturer trois billets pendant l'été, c'est du temps perdu, va plutôt au mac do c'est plus vite fait et plus rentable.
Bref, si tu comptes te faire ta place dans le millieu en jouant avec les règles : Démarchage, devis, gestion de projet, etc... t'as aucune chance car aucune expérience. Être freelance c'est un choix de carrière, pas un job d'été.
Après si t'as un plan pour quelqu'un qui a besoin d'un peu de compétences, y'a moyen de mettre du fromage râpé sur les pâtes. Ça peut être la réalisation d'une newsletter en HTML comme des retouches CSS vite faites sur un wordpress, en général c'est les petits commerçants qui ont un site web : peu de CA, peu de connaissances sur le web, peu de scrupules à (ne pas) déclarer le travail, bref des cibles faciles pour du travail sur le pouce en attendant de te faire un vrai portefeuille de compétences qui tiens la route, pour le vrai millieu IT.

mruckebusch

139 Messages

très actif
13/02/2019 à 15:16

Moi je dirais: oui.
J'ai débuté en freelance après un diplôme d'ingénieur info et avec seulement 1 an d'expérience. Ca s'est plutôt très bien passé.
L'aspect junior est un défaut souvent brandi par des seniors qui veulent se rassurer :-)
Pense à l'offre et la demande. Si tu n'es pas trop cher et que tu as des compétences qui plaisent aux clients finaux ou SSII, alors ton profil les attirera.

Edenfir

22 Messages

discret
13/02/2019 à 15:57

Je ne suis pas du tout axé développement mais bon.

Au regard du marché des développeurs et des évolutions technologiques prochaines, je dirais que tu peux te lancer comme n'importe qui dans n'importe quel domaine.

Mais le sujet n'est pas tant de se lancer en freelance. Car d'un point de vue court termiste, tu peux effectivement le faire. Et si tu te poses la question, d'un certain point de vue, c'est que tu n'es pas suffisamment prêt, confiant, ou conscient de ce dont dans quoi tu t'embarques au regard des éventuelles conséquences et risques que cela induit potentiellement.

De plus, quand je lis simplement ceci :

ombre703 a écrit :cet été j'aurai vu la plupart des différents aspects de la programmation Orientée Objet en C++, je maitrise aussi le python, le Rust, le HTML/CSS, mySQL et capable d'utiliser Unity pour développer un jeu 2D.
Personnellement, j'ai tendance à penser que tu n'es pas crédible dans la mesure où si tu penses que c'est parce que tu as appris un langage à l'école que tu le maîtrises, alors je pense que tu ne sais pas du tout ce qu'est la maîtrise d'un langage de programmation ou de développement. Qui plus est, d'un point de vue d'un recruteur, tu auras tout au plus, la compétence, point.

Maintenant, je dirais que le sujet principal, à mon sens, est d'avoir suffisamment d'expérience, de connaissances, de compétences, de réseau, de clients, de visibilité sur internet, pour toujours avoir de l'activité sur du court, moyen et long terme au regard de l'évolution du marché visé afin d'assurer au maximum la pérennité de ton activité tout en faisant fasse aux aléas du marché visé et de son évolution, mais également, de la fluctuation des différents cadres de lois dans notre système politique, économique, social et fiscal français.

Donc, compte tenu du fait que tu sois en DUT, je ne pense pas que tu connaisses le fonctionnement et l'état du marché du travail, et non plus celui du marché que tu vises en tant que tel, et encore moins les différentes orientations du marché en question.

Mais cela n'est que mon humble de point de vue.

Et quand je lis ce genre de chose :
mruckebusch a écrit :L'aspect junior est un défaut souvent brandi par des seniors qui veulent se rassurer :-)
Pense à l'offre et la demande. Si tu n'es pas trop cher et que tu as des compétences qui plaisent aux clients finaux ou SSII, alors ton profil les attirera.
Je me demande vraiment d'où est-ce que ça sort car en l'occurrence, ce ne sont pas les séniors qui veulent se rassurer, mais bien les jeunes entrants sur le marché du travail qui ont justement du mal à entrer sur le marché du travail...
Et je ne pense pas qu'attirer les SSII soit un critère de choix à prendre en compte puisque tu peux très bien les attirer mais ne jamais parvenir à contractualiser pour différentes raisons. Le point central avec les SSII/ESN est la négociation du TJM ou salaire au regard du marché. Ni plus, ni moins.
Donc si tu penses pouvoir toucher un TJM de 400€ ou 500€ minimum avec 0 année d'expérience et des compétences de développement classique, je te souhaite alors bonne chance. Même si j'imagine que ce n'est pas impossible non plus.

Ensuite concernant ceci :
mruckebusch a écrit :J'ai débuté en freelance après un diplôme d'ingénieur info et avec seulement 1 an d'expérience. Ca s'est plutôt très bien passé.
Malheureusement, dans la société française et sa mentalité globale, tu ne peux pas comparer la valeur d'un BAC+2 et celui d'un BAC+5. C'est bien différent à bien des égards dans la réalité. Le risque n'est pas du tout le même ne serait-ce que dans l'insertion sur le marché du travail lui-même.

Pour finir, et comme je le disais au début, tu peux te lancer comme tout le monde, mais dans ce cas là, je te suggère plutôt de tester ton projet/activité en passant par le portage salarial ou bien la micro entreprise puisque ces statuts ont été crées pour tester une activité et/ou arrondir ses fins de mois.

EURL - IS - Profession libérale
Gérant majoritaire - Associé unique
Consultant informatique
Architecte expert AD/Exchange

Citation : La connaissance ne vaut que si elle est partagée !

YaFoye

241 Messages

impliqué
15/02/2019 à 10:38

+1
ne pas confondre se lancer après son diplôme et se lancer après juste la 1ère année donc sans diplôme.

VicoConsult

13 Messages

discret
15/02/2019 à 12:48

il faut surtout se mettre à la place du potentiel client.

Déjà avec de l'experience en tant que freelance c'est parfois dur de trouver des missions.
Alors faire ça avec 1 année d'étude et pas d'expérience, en tant que client je ne m'y risquerait pas. Et surtout pour gagner combien en tjm par rapport à quelqu'un qui a déjà fait ses preuves???

Livz75

75 Messages

très actif
22/02/2019 à 15:43

mruckebusch a écrit :Moi je dirais: oui.
J'ai débuté en freelance après un diplôme d'ingénieur info et avec seulement 1 an d'expérience. Ca s'est plutôt très bien passé.
L'aspect junior est un défaut souvent brandi par des seniors qui veulent se rassurer :-)
Pense à l'offre et la demande. Si tu n'es pas trop cher et que tu as des compétences qui plaisent aux clients finaux ou SSII, alors ton profil les attirera.
Oui enfin, il y a une "légère" différence entre un BAC+5 avec 1 an d'expérience et un BAC+1 (c'est à dire aucun diplôme), et 0 année d'expérience...

Livz75

75 Messages

très actif
22/02/2019 à 15:57

Il y a également un aspect qui est assez rarement abordé :
Les jeunes qui débarquent sur le marché pensent être bankables et opérationnels parce qu'ils (soi-disant) "maitrisent" tel ou tel langage.
Mais un client, c'est à dire une entreprise, ne fonctionne pas qu'avec des experts en technos, c'est tout un ensemble de services (marketing, financier, rh,...) qui doivent communiquer entre eux. Et ce n'est pas parce qu'on a suivi 3 cours de Python qu'on va comprendre les besoins du contrôleur de gestion, ou du responsable RH qui nous commande une application spécifique.
Là où l'expérience entre en compte, c'est l'aisance que le consultant va avoir pour communiquer avec les autres métiers, pour comprendre leurs problématiques et ainsi pouvoir leur fournir les meilleures solutions.
Et cette aisance ne s'apprend pas dans des TP à l'école, elle se forge avec les années.

LoupGarou

395 Messages

impliqué
25/02/2019 à 12:56

oui sans souci
tu peux commencer avec un petit tj a 500e avec 1 an d expérience.


Rodolph

YaFoye

241 Messages

impliqué
25/02/2019 à 13:14

Bonjour,

O.Brandon a écrit :oui sans souci
tu peux commencer avec un petit tj a 500e avec 1 an d expérience.


Rodolph
on frise le troll; 2 messages à moins de 10 mn d'intervalles avec signé Dimitri puis Rodolph; vous vous amusez bien j'espère?

hmg

25673 Messages

Grand Maître
25/02/2019 à 15:53

Bonjour,

C’est son Aloysius qui le travaille, faut pas faire attention.

Cordialement,

- HMG - hmg_71@yahoo.fr
Expert comptable - Paris - www.hmgec.com
Pensez à regarder le contexte et la date des réponses. Elles ne s'appliquent pas toujours à tous les cas.