100 % FREELANCE 100 % IT
100 % FREELANCE 100 % IT
 

Retour d'exp Comet et Malt

salaminos

38 Messages

actif
31/01/2019 à 18:17

Bonjour,

Je souhaite savoir si quelqu'un a trouvé une mission via le site comet ou malt pour avoir un retour d'expérience sur :

[list:9855b8643d]
Site : Malt ou Comet
Le contrat :
La facturation :
Profil :
TJM :
Délai de paiement :
Durée de mission :
Autres :
[/list:u:9855b8643d]



Merci beaucoup

Acathla

421 Messages

impliqué
31/01/2019 à 21:42

Bonsoir,

Je vais vous donnez mon experience en tant qu’acheteur via Malt. On a recruté le pire des développeurs que j’ai jamais rencontré. Une expérience des plus décevante. Un dev qui revient sur son devis initial toutes les 2 semaines pour demander une rallonge budgétaire (sur un scope initial non modifié). Des bugs dans toutes les pages. Une techno qu’il ne maîtrise pas. Bref... les 5 étoiles de son profile ne reflétaient pas la qualité de sa prestation. A ce jour, il me semble même que le projet a été abandonné à cause de lui (j’ai quitté ce service).

Ainsi, mon avis côté client suite à cette expérience désastreuse : ne pas se fier aux avis des « clients » sur ces plateformes. Perso, j’ai décidé d'éviter de commander par ce genre de plateforme qui force le client à payer en avance l’intégralité de la prestation.

htnfr

810 Messages

impliqué
01/02/2019 à 00:57

Bonsoir,
C'était du forfait? Vous n'aviez pas fait l'entretien avant?

Sinon, j'ai l'impression que les vendeurs cherchent le prix le plus bas sur Malt.

Pour Comet, l'idée n'est pas mal, mais il manque cruellement des missions, presque 0 mission en province. C'est une piste comme les autres, on n'aura pas plus de chance d'avoir une mission de rêve ici :D

Acathla

421 Messages

impliqué
01/02/2019 à 01:34

htnfr a écrit :Bonsoir,
C'était du forfait? Vous n'aviez pas fait l'entretien avant?

Sinon, j'ai l'impression que les vendeurs cherchent le prix le plus bas sur Malt.
Dans mon cas c'était un forfait sur Malt, comme on paie en avance la totalité du devis. On n'a pas négocié le tarif, on a payé ce qui était marqué sur le devis ainsi que le(s) suivant(s).

De mémoire les entretiens étaient par téléphones. Je n'y ai pas participé car je ne suis pas compétent pour évaluer si un dev est bon ou mauvais.

On avait accepté que le dev fasse du télétravaille car il a des enfants. Quand on s'est rendu compte qu'il ne respectait pas les specs et qu'on perdait trop de temps en recette à cause d'une centaine d'anomalies, on lui demande finalement de venir en régie pour faciliter l'avancer projet, il refuse. Quand on l'appel en journée, il ne bosse pas et est en extérieur. Quand on lui demande pourquoi il livre en retard, il répond que c'est lié à la dernière version du framework qu'il ne maitrise pas. Là, je m'énerve en lui précisant qu'on paie un freelance pour faire appel à un expert et qu'on le paie pas pour qu'il monte en compétence sur une techno, sans oublier qu'on a jamais demandé la dernière version du framework... Enfin, quand on lui propose de rallonger le budget pour mettre un second dev sur le sujet (même un de ses potes si besoin), il répond qu'il travaille seul et refuse toute intervenant supplémentaire. Bref, un projet catastrophique...

Voilà donc ma seule et unique expérience avec un freelance via Malt.

Ananas

19 Messages

discret
01/02/2019 à 09:36

Effrayant..
Evidemment a ne pas généraliser, nous en tant que freelance, on souhaite avant tout répondre aux besoins clients quitte a travailler plus.. notre réputation en dépend, et du coup notre carnet de commande aussi :P
Le cas que vous évoquez est rare d’après moi..

A contrario, j'ai eu quelques mauvais clients sur MALT, des spécs mouvantes, un besoin pas mure..

rominou

84 Messages

très actif
01/02/2019 à 10:01

Ce sujet m’intéresse !

Je travail dans la production pour ma part et j'avais commencé à me créer un profil sur Malt pour des petites interventions chez des clients qui n'ont pas forcément les moyens de se payer un ingénieur comme moi en temps normal, échange de bon procédé, je cherche des projets intéressant sur quelques jours en télé travail (le weekend, le soir en rentrant, ...) et échange je ne demande pas mon TJM habituel. Je me brade, mais ça peut donner un coup de boost à des startup et mes connaissances peuvent s’accroître car je ne travaillerai pas dans un environnement où j'ai l'habitude de travailler.

Comet je ne connais pas, je vais y jeter un oeil.

D'autres personnes côté production/infrastructure dans l'IT qui aurait eu quelques exp sur malt ?

salaminos

38 Messages

actif
01/02/2019 à 10:36

Acathla a écrit :[quote:e810fbf4a8="htnfr"]Bonsoir,
C'était du forfait? Vous n'aviez pas fait l'entretien avant?

Sinon, j'ai l'impression que les vendeurs cherchent le prix le plus bas sur Malt.
Dans mon cas c'était un forfait sur Malt, comme on paie en avance la totalité du devis. On n'a pas négocié le tarif, on a payé ce qui était marqué sur le devis ainsi que le(s) suivant(s).

De mémoire les entretiens étaient par téléphones. Je n'y ai pas participé car je ne suis pas compétent pour évaluer si un dev est bon ou mauvais.

On avait accepté que le dev fasse du télétravaille car il a des enfants. Quand on s'est rendu compte qu'il ne respectait pas les specs et qu'on perdait trop de temps en recette à cause d'une centaine d'anomalies, on lui demande finalement de venir en régie pour faciliter l'avancer projet, il refuse. Quand on l'appel en journée, il ne bosse pas et est en extérieur. Quand on lui demande pourquoi il livre en retard, il répond que c'est lié à la dernière version du framework qu'il ne maitrise pas. Là, je m'énerve en lui précisant qu'on paie un freelance pour faire appel à un expert et qu'on le paie pas pour qu'il monte en compétence sur une techno, sans oublier qu'on a jamais demandé la dernière version du framework... Enfin, quand on lui propose de rallonger le budget pour mettre un second dev sur le sujet (même un de ses potes si besoin), il répond qu'il travaille seul et refuse toute intervenant supplémentaire. Bref, un projet catastrophique...

Voilà donc ma seule et unique expérience avec un freelance via Malt.[/quote]


Merci pour votre retour.
Je constate que vous avez fait une confiance aveugle au prestataire, aucun entretien/test technique... je ne pense pas que c'est à cause de Malt, parce que ça pouvait être pareil avec une autre plateforme.

pour moi ce genre de plateforme remplace les SSII mais le processus de positionnement (rencontrer le client, passer un entretien....) ne change pas.

niouzz

296 Messages

impliqué
01/02/2019 à 19:39

Acathla a écrit :[quote:1415e8114d="htnfr"]Bonsoir,
C'était du forfait? Vous n'aviez pas fait l'entretien avant?

Sinon, j'ai l'impression que les vendeurs cherchent le prix le plus bas sur Malt.
Dans mon cas c'était un forfait sur Malt, comme on paie en avance la totalité du devis. On n'a pas négocié le tarif, on a payé ce qui était marqué sur le devis ainsi que le(s) suivant(s).

De mémoire les entretiens étaient par téléphones. Je n'y ai pas participé car je ne suis pas compétent pour évaluer si un dev est bon ou mauvais.

On avait accepté que le dev fasse du télétravaille car il a des enfants. Quand on s'est rendu compte qu'il ne respectait pas les specs et qu'on perdait trop de temps en recette à cause d'une centaine d'anomalies, on lui demande finalement de venir en régie pour faciliter l'avancer projet, il refuse. Quand on l'appel en journée, il ne bosse pas et est en extérieur. Quand on lui demande pourquoi il livre en retard, il répond que c'est lié à la dernière version du framework qu'il ne maitrise pas. Là, je m'énerve en lui précisant qu'on paie un freelance pour faire appel à un expert et qu'on le paie pas pour qu'il monte en compétence sur une techno, sans oublier qu'on a jamais demandé la dernière version du framework... Enfin, quand on lui propose de rallonger le budget pour mettre un second dev sur le sujet (même un de ses potes si besoin), il répond qu'il travaille seul et refuse toute intervenant supplémentaire. Bref, un projet catastrophique...

Voilà donc ma seule et unique expérience avec un freelance via Malt.[/quote]
Et le budget était-il adapté à l'étendue de la mission ?

De ce que j'ai vu sur cette plateforme, le choix des prestataires est généralement effectué sur le moins disant... ce qui ne laisse généralement rien augurer de bon.

eric.herve.fr

20 Messages

discret
24/06/2019 à 19:07

Hello,

Je suis assez d'accord avec salaminos, que ce soit des ESN ou des plateformes comme Malt, vous aurez au final acheté une mise en relation.

La mise en relation est essentielle mais ne suffit pas, il faut ensuite que le recruteur soigne ses entretiens (et notamment techniques) pour valider la présélection faite en amont.

A noter une particularité des mises en relations ESN/ESNi, elles se basent pour beaucoup sur le prix.
Le prix devenant un critère important, beaucoup de freelances sont tentés de se brader.
Ils auront la sensation de ne pas être payés à leur juste prix (motivation non optimale) et cacheront les freelances de qualités qui n'auront pas voulu baisser leur TJ pour être mis en avant.

Je viens fraîchement d'ouvrir le site BeastieJob (https://www.beastiejob.com) avec un pote freelance et nous sommes en plein sur le sujet.

La préselection des profils par une plateforme est une bonne chose si elle est bien faite, elle permet de gagner beaucoup de temps des 2 cotés.

En ce qui nous concerne, on a pris en compte les différents déboires que nous avons rencontré dans nos activités respectives pour proposer des choses qui nous semblent plus saines :
[list:89ea9916ce]- Une mise en relation directe et UNIQUEMENT directe entre le freelance et le recruteur. Et donc pas de commissions de 5/10/15/../30% du TJM par mois, mais un simple fixe payé par le recruteur pour la mise en relation (au succès). Le modèle de commission au TJM ad vitam aeternam dont la seule motivation est de marger chaque jour sur le labeur du freelance est l'un des points avec lequel on a le plus de mal.
- Pas de market place, aucune liste de freelances/missions mise à disposition. Ca évite à chacun de se faire déranger pour des profils qui ne matcheraient pas sur des choses essentielles. Nous avons opté pour un système de campagne, le recruteur compose son besoin et nous lui proposerons les profils de notre collectif qui matchent avec le poste (un algo qu'on a appelé la Beast :)).
- Le freelance n'indique pas un TJ Moyen mais un TJ Minimum qu'il est prêt à accepter. Le recruteur n'indique pas un TJ Moyen pour sa mission mais un TJ Maximum qu'il est prêt à accepter. La présélection va s'assurer que le freelance et le recruteur vont bien s'entendre sur ce point.
Et il est important de noter qu'ils ne seront jamais au courant du TJ indiqué par l'autre, ça fausserait les négociations (et ça évite le phénomène des prix tirés vers le bas avec les mauvaises conséquences qui vont avec).
- Il y a bien sûr d'autres critères (dont évidemment les compétences techniques et le positionnement géographique) qui vont affiner la sélection. Au final avant que le freelance soit proposé à un recruteur pour une mission donnée, c'est lui qui décidera ou non d'être ajouté à la campagne du recruteur (il peut avoir ses raisons, plus dispo, pas intéressé pour x raisons).
- Certains recruteurs ne sont pas forcément à l'aise avec la rédaction d'un profil technique ou n'ont pas forcement le temps de suivre de près leur recrutement, nous proposons pour cela une offre d'accompagnement. Derrière cette offre se cache Shirley, une recruteuse éthique et qui s'y connaît en IT. Elle aide le recruteur à affiner sa campagne (entretien avec le recruteur), et à l'orienter vers la meilleur recrue (entretiens avec les freelances).[/list:u:89ea9916ce]
Si ça vous parle, il y a plus de détails sur le site et sur le manifesto (https://freelance.beastiejob.com/manifesto) :D

frankila

2 Messages

nouveau
11/11/2020 à 22:40

Opération déterrage de sujet 

Je me suis lancé en tant que freelance il y a un mois (dev back end) ; n'ayant pas encore une vrai clientèle , je me tourne vers les plateformes de freelances , J'ai testé malt, mais mon compte étant récent, je sais que ceux-ci ne mettent en avant que les meilleurs profils, et pour les autres...cacahuète. J'ai également la cdlc mais vu les restrictions d'inscriptions, je ne suis pas sûr que ce soit une bonne source. Connaissez vous d'autres plateforme ? Je préfèrerai des sites plus "humains"
J'ai entendu parler du Hibou, mais je n'ai pas trouvé de feebacks. Je me suis également inscrit sur Bossling (après échange tel avec eux (process à à l'inscription pour mieux vous connaitre apparement) j'ai eu un bon feeling mais je suis preneur de vos retour.

Merci d'avance

adenoyelle

157 Messages

impliqué
12/11/2020 à 20:10

J'ai eu 2 expériences en tant que développeur : 

Expérience HopWork/Malt
Note : c'était du temps ou ça s'appelait encore Hopwork, ce que j'écris ici peut ne plus être valable aujourd'hui

Assez peu d'appels. Je ne sais pas si c'est encore le cas aujourd'hui mais il n'y avait pas vraiment de tri. Du coup, des clowns mettaient leur TJM à 90€/J, ce qui te fait paraître incroyable cher à côté.

Finalement, j'ai eu une proposition de mission. Le prospect était d'accord mais voulait passer en direct en faisant sauter la commission HopWork. J'ai refusé, le prospect a refusé la mission.

Expérience Comet
Le contrat : Lead dév
La facturation : régie
Profil : Ingénieur / 10 ans d'XP
TJM : 700€/J, négocié 770€/J au bout d'un an
Délai de paiement : à réception de facture (ils font de l'affacturation)
Durée de mission : > 2 ans, j'y suis encore pour probablement 1 an.
Autres : A ma connaissance, c'est la seule société qui doit filtrer les CVs parce qu'ils en reçoivent trop. Les tarifs sont transparents dans les 2 sens : je connais la facturation finale, mon client final connaît ma facturation. Ils font leur marge en étant le moins intrusifs possible : pas de commercial qui t'accompagne à l'entretien, pas de secrets et un max d'automatisation dans le process de facturation.

Membre-02517820

1 Messages

nouveau
13/11/2020 à 13:46

Mon retour d'expérience avec Malt: mitigé.

Je précise qu'on peut distinguer deux modes de fonctionnement chez eux: 

- les clients directs avec peu d'intervention de Malt (généralement de plus petits clients)
- les clients grands compte, avec des accords et négociations avec Malt.

Mon retour d'expérience concerne une mise en relation avec un client grand compte pour une mission longue en régie, bénéficiant d'un accompagnement de Malt. Et pour résumer, c'est ce type de collaboration que je ne referai probablement pas avec eux.

Les points positifs d'abord:

- Les fondateurs sont d'anciens developpeurs, et m'apparaissent tout à fait respectables, et honnêtes dans la démarche.

- Les rapports que j'ai eu avec Malt étaient tout à fait sains, dans le respect mutuel. C'est assez agréable pour être noté. Cela reflète pour moi une "bonne" culture d'entreprise (versus des commerciaux qui ont un discours de vendeurs de viande ou infantilisants). J'ai noté aussi qu'ils sont assez transparents. Il y a bien sûr un discours vendeur, c'est normal, mais je n'ai pas eu le sentiment d'être floué lors de nos échanges que ce soit avant, pendant et après la "collaboration".

- La plateforme en elle-même (le site): très bonne expérience à l'utilisation. Bien sûr, ça peut toujours être mieux, mais c'est très fonctionnel, sans prise de tête.

- Le paiement en fin de mois quasiment automatique (sur validation du client tout de même). Très appréciable. A noter cependant qu'il s'agit d'une avance et qu'en cas de litige avec le client, le freelance peut avoir à rembourser tout ou partie de cette avance. Malgré tout, ça revient à de l'affacturage, c'est un point très positif. J'ai vu des commentaires négatifs de bugs sur les paiements. Pour ma part je n'ai eu aucun incident notable (le dernier paiement a quand même eu un peu de retard, c'est curieux, j'ai cette situation à chaque fois aussi avec les ESN).

Les points négatifs:

- Malt n'est pas un intermédiaire contractuel: le freelance est en direct avec le client. C'est mis en avant comme un avantage, moi je le vois comme un gros point noir quand il s'agit d'un client grand compte. Je m'en explique au point suivant.

- Malt négocie un "contrat cadre" avec le client, qu'il impose de fait au freelance (on reste libre de ne pas accepter évidemment). Ce type de contrat, dans le cas d'un client grand compte, est un pavé juridique rédigé dans un langage de juristes pas toujours très compréhensible. Et mon avis est qu'il est très déséquilibré (entièrement dans l'intérêt du client). Je re-souligne que ce contrat cadre régie les rapports entre le freelance et le client final, Malt n'est pas une partie prenante du contrat.

- En dehors du TJM, j'ai constaté qu'aucune marge de négociation n'est possible sur le contrat, "puisque c'est un contrat cadre" (comprendre le même contrat pour tous les freelances recrutés par ce client via Malt).

- Comme déjà dit dans d'autres messages, les TJM publiquement affichés par beaucoup de profils sur Malt sont ridiculement bas. Cela peut créer un biais négatif chez certains clients. Je pense que les clients grand comptes connaissent très bien les prix et savent correctement sélectionner les profils en conséquence (avec des entretiens). En revanche les petits clients qui ne seraient pas au fait des tarifs du marché, seront attirés par les moins-disants et auront à mon avis davantage de mauvaises expériences (car ils auront des attentes pas en phase avec la prestation qu'ils achètent), ce qui ternira d'autant plus l'image des freelances en général auprès de ces clients. Je ne suis pas sûr qu'on puisse mettre ce point négatif sur le compte de la plateforme, la sélection / le filtrage de profils est à mon avis difficile à réaliser. Néanmoins, quand on voit certains freelances se vendre à moins de 100€ la journée, je me pose des questions...

- Malt prend une commission, certes inférieure à la commission "classique" d'une ESN, mais que je trouve relativement élevée quand on prend en compte le fait qu'ils ne font pas partie du contrat entre le freelance et le client final (finalement c'est techniquement plus un service de mise en relation et d'affacturage). Alors même que ce sont eux finalement qui négocient le contrat et non le freelance. Et leur intérêt n'est pas du tout aligné sur le notre, le leur étant de faire signer le client grand compte (donc plutôt à ses conditions). Malgré toutes les critiques qu'on trouve sur les ESN, j'apprécie personnellement avoir un contrat intelligible, avec lequel je suis à l'aise pour travailler en confiance (après négociation et reformulation des points qui me posent problème). Certes les ESN sont tout autant que Malt alignées sur l'intérêt de leur client plutôt que celui du freelance, mais le contrat qui lie l'ESN et le freelance est généralement beaucoup plus court et moins contraignant juridiquement que le contrat qui lie l'ESN et le client grand compte, et surtout il est négociable. De mon expérience, plus un contrat est long, plus il est en la défaveur du freelance. Pour illustrer, mon contrat actuel avec une ESN en qui j'ai confiance fait 2 pages (vu le contrat d'une feuille recto-verso, eux aussi me font confiance). Le contrat que j'ai eu via Malt était (beaucoup) plus de 10 fois plus volumineux.
Oui il y a des "vendeurs de viande" et de "mauvaises" ESN, mais à chacun de l'apprécier et de réagir en conséquence. Il y a aussi à mon sens de "bonnes" ESN (et il y a aussi des bons clients en direct). L'important est de garder cette marge de manoeuvre qu'il me semble on perd avec le modèle de certaines plateformes.

Pour conclure, Malt m'apparait être une "bonne" boîte dans l'absolu. Mais je ne pense pas que mon intérêt de freelance qui travaille essentiellement avec des clients grand comptes soit d'utiliser leur business model. Je ne dis pas que c'est une mauvaise solution dans tous les cas (c'est même peut être une voie intéressante pour être en direct avec des clients plus petits).

Quelques derniers conseils:

- Lisez les contrats que vous signez, et négociez les clauses qui vous mettent mal à l'aise ou que vous n'êtes pas sûr de comprendre. J'ai l'impression que beaucoup de freelances ne le font pas. Ca devrait être une étape naturelle pour les deux parties du processus de signature.

- Quand vous découvrez une nouvelle plateforme telle que Malt, Comet (que je ne connais pas) et autres, lisez en premier les CGV/CGU. C'est le vrai mode d'emploi. Les pages de présentation du site ne vont que vous vendre les points négatifs (s'il y en a) comme du rêve (par exemple le fait d'être en direct n'est pas toujours un avantage). Par exemple, à la lecture des CGV/CGU de BeastieJob que je découvre aujourd'hui, le modèle semble similaire à celui de Malt mais en plus simple et moins cher: contrat direct entre freelance et client final, une seule commission ponctuelle et forfaitaire (et relativement faible je trouve). Par contre c'est trop vague sur le process de contractualisation: il est dit que le freelance peut choisir de payer s'il est satisfait (il doit le dire à l'avance): est-ce après la signature du contrat ou juste après la mise en relation et avant la signature du contrat ? Je crains que ce ne soit que la mise en relation. Ce qui veut dire qu'il reste encore du chemin dans la négociation avant de démarrer une collaboration. Il n'est pas fait mention de contrat cadre (sous-entendu imposé par le client et non négociable): c'est un point positif s'il n'y en a effectivement pas.


[EDIT]: j'ajoute pour nuancer: je ne sais pas s'il existe des clients grand comptes chez Malt qui ne mettent pas en place un "accord cadre" avec Malt. Si la négociation du contrat reste entièrement possible entre le freelance et le client (sans que Malt ne joue le rôle d'intermédiaire de négociation donc), l'essentiel de mes critiques ne s'appliquent plus. Je ne décris ici que mon expérience, qui est partie liée au client final.

Javamine

4 Messages

nouveau
17/11/2020 à 13:08

Bonjour,

Post très interessant.
Je suis freelance depuis peu, et je cherche ma premiere mission en dev Java.

Je suis inscrit sur Malt. J'ai pu échanger avec eux et un point m'a surpris : ils prennent 10% de comission, cette même commission n'est pas déduite de la facture qui est éditée en fin de mois. Donc en gros, en tant qu'autoentrepreneur qui ne peut déduire ses charges, je paye des cotisations sur un montant de 100% alors que ne perçois que 90%.
Donc si on prend l'exemple de 390€ TJM sur Malt, qui revient a 350€ HT pour le développeur :

390 € x 22j = 8580 HT par mois => ~2059 € de cotisations à 24% (cotisations urssaf + versement libératoire impots)
350€ x 22j = 7700 HT par mois => 1848 € de cotisations à 24%

Donc en gros, je touche 880€ de moins a la fin du mois (commission de malt), mais je paye 211€ de cotisations de plus. Donc le manque a gagner est de 1091€.

Alors que de l'autre coté, les ESN (même si c'est toujours mieux de passe via un client final), prennent une commision qu'ils facturent eux même à leurs clients. Donc si je facture X € HT a l'ESN, elle facture Y € au client final. Moi dans tous les cas je percevrai X et je payerai 24% sur ce montant X.

Un peu déçu au final, je pensais vraiment que Malt facturerait directement le client, et que moi j'aurais une facture d'un montant équivalent à ce que je perçois réellement.

Java Developer