100 % FREELANCE 100 % IT
100 % FREELANCE 100 % IT
 

Arrêter son activité avant la retraite....devenir rentier

CORDIA

533 Messages

impliqué
20/08/2019 à 10:05

Je vous propose cette file pour évoquer la situation de rentier, qui peut concerner certains d’entre vous qui décideraient d’arrêter leur activité avant l’âge légal de départ à la retraite.
Je pense que nous serons nombreux à connaitre cette période dont la durée sera variable pour chacun : 1 an, 2 ans, 3 ans, 5 ans ou plus…

Pour ma part, c’est dans les tuyaux pour début 2022 à 55 ans et je me prépare donc à cette échéance au combien savoureuse.

Je me suis en autre intéressé à ma couverture sociale et à « l’optimisation » de ma retraite.

La PUMA offre une couverture maladie et depuis 2019, les règles de calcul de la cotisation PUMA ont évoluées :
Cotisation PUMA = 6,5%*(A-0,5*PASS)*(1-R/(0,2*PASS))
Où A : revenue foncier + plus-values , R le revenu déclaré sur l’année (potentiellement à 0 en période de rentier) et PASS = 40.524€

La cotisation 2019 est bien moins pénalisante que celle de 2018 (quasiment de moitié)….pour un A de 50 K€, un R à 0 la cotisation annuelle s’élève à 1.933€

La question qui se posait avant était éventuellement de déclarer une activité d’autoentrepreneur fictive afin d’obtenir un revenu R suffisant (10 Ke environ) pour rendre à néant la cotisation de la PUMA. Cela permettait aussi de valider 4 trimestres, ce qui n’était pas négligeable sous le régime actuel.

La nouvelle règle de calcul 2019 rend la déclaration fictif d’activité totalement sans intérêt. D’après mes calculs (imposition à 30%) pour compenser les charges et impôt à régler de cette activité, il faudrait déclarer des revenues A (foncier + plus-values) supérieur à 100 K€…..je ne serai pas dans ce cas, et probablement vous aussi.

De plus, la retraite à point ne devrait pas rendre non plus très intéressant l’obtention de trimestre avec très peu de cotisation retraite…..à voir quand même plus tard avec les règles du jeu à venir.

Je vous laisse réagir, contredire, compléter mes propos ou poursuivre sur d’autres thèmes liée à la situation du rentier

hmg

25549 Messages

Grand Maître
21/08/2019 à 19:20

Bonjour,

La retraite à point (ou autres nouvelles règles) ne concernera que les gens nés après 1963.

A priori, pas vous ou très marginalement.

La question des trimestres à valider est donc toujours aussi importante pour vous.

Cordialement,

- HMG - hmg_71@yahoo.fr
Expert comptable - Paris - www.hmgec.com
Pensez à regarder le contexte et la date des réponses. Elles ne s'appliquent pas toujours à tous les cas.

CORDIA

533 Messages

impliqué
21/08/2019 à 19:27

hmg a écrit :Bonjour,

La retraite à point (ou autres nouvelles règles) ne concernera que les gens nés après 1963.

A priori, pas vous ou très marginalement.

La question des trimestres à valider est donc toujours aussi importante pour vous.
Je suis né en 1967 et serai donc concerné par la réforme....d'où ma stratégie d'abandonner une activité réelle ou fictive durant ma période de rente. A confirmer évidemment selon les règles du jeu qui vont venir.

findus

3820 Messages

Grand Maître
22/08/2019 à 08:32

hello

ce post est hyper intéressant, car j'ai également envie d'arrêter plus tot, si mes revenus locatifs me permettent de vivre convenablement.

par contre, j'ai prévu de ne pas clôturer mon EURL IS, mais de me verser un salaire minimal annuel pour continuer à prendre des trimestres.
avec tous les reports à nouveau que je fais depuis 10 ans, je peux vivre ainsi 10 ans pour avoir tous mes trimestres.
par contre, je n'aurais aucun revenus pendant ces 10 ans, est ce que c'est grave HMG ? j'aurais que des pertes.

EURL / IS depuis 2008

CORDIA

533 Messages

impliqué
22/08/2019 à 10:30

Findus....Nous sommes au moins 2.

Ma situation et stratégie :
Contrairement à findus, je suis à l'IR et donc tout sortie au fil du temps...ce qui m'a permis d'un autre coté d'investir dans le foncier et la finance.

Aujourd'hui je compte finir ma mission actuelle jusqu'en janvier 2022 à 55 ans. A partir de cette date, je vivrai sur mes économies actuellement en AV pendant environ 7 ans en attendant que mes prets foncier soient remboursés.
A partir de 62 ans, mes revenus fonciers prendront le relais pour 4300€ net actuel. Viendra s'ajouter ma maigre retraite estimé à 1000€ net actuel et des revenus financiers si nécessaire de 1000€ net également.

Durant ces 7 ans je serai donc assujéti à la cotisation PUMA....mais le montant resta modeste : environ 2000€/an en prenant en compte les revenus foncier et les plus values financière.
J'attends cependant avec impatience la réforme des retraites pour voir l'intéret ou pas dans mon cas de valider des trimestres et de m'exonérer de la cotisation PUMA par une déclaration de revenu professionnelle minimum. Pour le moment, je penche plutot sur l'absence d'interet.

findus

3820 Messages

Grand Maître
22/08/2019 à 13:03

c'est intéressant, c'est deux stratégies différentes !

j'ai encore la possibilité de changer maintenant mon fusil d'épaule, il me reste 15 ans à tenir avant la retraite "Findus" de 55 ans :D

je ne sais pas quelle est la meilleure stratégie... j'attends surtout de savoir si une EURL IS peut fonctionner sans revenus, juste avec des dépenses.

EURL / IS depuis 2008

YaFoye

241 Messages

impliqué
22/08/2019 à 13:04

Bonjour,

findus a écrit :hello

ce post est hyper intéressant

est ce que c'est grave HMG ? j'aurais que des pertes.
+1

j'aimerais en savoir plus svp

Expert_compta

49 Messages

actif
22/08/2019 à 13:29

findus a écrit :c'est intéressant, c'est deux stratégies différentes !

j'ai encore la possibilité de changer maintenant mon fusil d'épaule, il me reste 15 ans à tenir avant la retraite "Findus" de 55 ans :D

je ne sais pas quelle est la meilleure stratégie... j'attends surtout de savoir si une EURL IS peut fonctionner sans revenus, juste avec des dépenses.
Depuis 2019 il faut justifier de revenus d'activités (par exemple rémunération de gérant d'EURL) pour 20% du PASS soit environ 8 000€ pour ne pas être soumis à cette contribution.

Cordialement,
David
Expert-comptable à Paris

YaFoye

241 Messages

impliqué
22/08/2019 à 13:40

Bonjour,
[quote:cdf2214920="Expert_compta"]

Depuis 2019 il faut justifier de revenus d'activités (par exemple rémunération de gérant d'EURL) pour 20% du PASS soit environ 8 000€ pour ne pas être soumis à cette contribution.

Cordialement,
David
Expert-comptable à Paris[/quote]

Mais encore...

la question est: est-ce intéressant en EURL à l'IS de :
*se verser un salaire minimum
*continuer à cotiser pour sa retraitre
pendant plusieurs années en régime de pré-retraite donc sans CA

plutôt que de liquider sa société en une fois avec une trésorerie importante?

Expert_compta

49 Messages

actif
22/08/2019 à 14:11

C'est au cas par cas en fonction de la PUMA que vous aurez à payer est ce que ça vaut le coup.

Cordialement,
David
Expert-comptable

CORDIA

533 Messages

impliqué
22/08/2019 à 14:52

[quote:68b43acf15="Expert_compta"]Depuis 2019 il faut justifier de revenus d'activités (par exemple rémunération de gérant d'EURL) pour 20% du PASS soit environ 8 000€ pour ne pas être soumis à cette contribution.[/quote]

Soit un CA De 12.300 € en autoentrepreneur

findus

3820 Messages

Grand Maître
22/08/2019 à 14:57

j'ai pas encore fait GOOGLE, mais c'est quoi ce PUMA ?
j'ai jamais entendu parlé, sauf au zoo...

EURL / IS depuis 2008

findus

3820 Messages

Grand Maître
22/08/2019 à 15:44

YaFoye a écrit :Bonjour,
[quote:c481942f3f="Expert_compta"]

Depuis 2019 il faut justifier de revenus d'activités (par exemple rémunération de gérant d'EURL) pour 20% du PASS soit environ 8 000€ pour ne pas être soumis à cette contribution.

Cordialement,
David
Expert-comptable à Paris
Mais encore...

la question est: est-ce intéressant en EURL à l'IS de :
*se verser un salaire minimum
*continuer à cotiser pour sa retraitre
pendant plusieurs années en régime de pré-retraite donc sans CA

plutôt que de liquider sa société en une fois avec une trésorerie importante?[/quote]

mais ça, est ce que c'est possible David ?

"pendant plusieurs années en régime de pré-retraite donc sans CA"

parce que c'est un peu la base de mon projet... me verser un salaire, sans CA

EURL / IS depuis 2008

phili_b

513 Messages

impliqué
22/08/2019 à 16:16

findus a écrit :j'ai pas encore fait GOOGLE, mais c'est quoi ce PUMA ?
j'ai jamais entendu parlé, sauf au zoo...
Pourtant Hmg en parle régulièrement. :)

https://www.freelance-info.fr/forum/freelance_20849.html

[quote:9d1b30afcb="hmg le 28/4/2018"]
Difficile de dire quelle sera l'orientation des prochains textes. Mais en effet, la différence entre SASU/SAS et EURL/SARL sur ce point est difficile à justifier sur le fond.

La PUMA lancée par l'URSSAF notamment a été un premier pas pour rééquilibrer les choses. Ils peuvent aller plus loin.
16/1/2018, capital.fr: Taxe PUMA : Une nouvelle cotisation réclamée par les URSSAF à 45.000 personnes[/quote]

EURL / IR / BNC

CORDIA

533 Messages

impliqué
22/08/2019 à 16:30

Findus,
Pour moi dans ton cas, je ne vois aucune opposition à conserver ta société et sortir chaque année un revenu que tu souhaites.
Si tes revenus déclarés sont au dessus des 8100€ annuel, tu sera exonéré de cotisation Puma et tu validera 4 trimestres.

Un membre plus aguerri que moi pourra certainement confirmer.

SeoExpert

282 Messages

impliqué
22/08/2019 à 19:45

Un tout petit peu hors sujet, mais je trouve dommage que les investissements ne soient pas mentionnés ici...

Les "actifs", au sens non comptable du terme, mais au sens des placements (boursiers, immobiliers, etc) permettent de décorréler travail et revenus. C'est ce qui permet à un certain stade de ne plus vendre son temps.

Idéalement, chaque freelance devrait raisonner en termes de rente non indexée sur son activité d'indépendant.

Le système des retraites français est basé sur des notions et calculs révolus, économiquement parlant, dans la mesure ou la situation n'est plus comparable aujourd'hui avec l'époque de la mise en place dudit sytème : vieillissement de la population, allongement de l'espérance de vie, et donc du temps de travail, surendettement des Etats, etc...

Deux remarques :

1. Investissez en vous-même, mais pas seulement.
2. N'attendez pas la retraite pour profiter de la vie.

Profiter, ce n'est pas vivre une vie de fou, mais avoir pris le temps de régler les choses essentielles de la vie.

Je viens de parler ces derniers jours avec une femme que je n'ai pas reconnue après 8-9 années sans la voir. Elle m'a annoncé que son beau-père qui avait travaillé dur toute sa vie en comptant profiter de sa retraite avait enfin pu prendre sa retraite... avant de mourir d'un cancer foudroyant en quelques mois.

A 35 ans, je réalise chaque jour que la vie, que nos vies, passent comme un souffle.
J'en profite pour saluer et remercier tous les vétérans du forum qui me font progresser !

CORDIA

533 Messages

impliqué
22/08/2019 à 20:43

Bien sur, basculer en rentier dans la cinquantaine demande forcément des investissements de longue date....loin des livrets A et fond euro, sans hésiter à choisir l'immobilier pour son effet de levier par l'emprunt, les actifs financiers pour leurs potentiels.

A 30/35/40 ans, on dispose d'une richesse : le temps.....mais faut il encore en profiter.

findus

3820 Messages

Grand Maître
23/08/2019 à 08:58

CORDIA a écrit :Bien sur, basculer en rentier dans la cinquantaine demande forcément des investissements de longue date....loin des livrets A et fond euro, sans hésiter à choisir l'immobilier pour son effet de levier par l'emprunt, les actifs financiers pour leurs potentiels.

A 30/35/40 ans, on dispose d'une richesse : le temps.....mais faut il encore en profiter.
ah c'est sûr si on fait que du livret A on ne va pas loin...

merci pour les liens sur PUMA

effectivement je compte me verser 8k par an pour avoir les 4 trimestres...

EURL / IS depuis 2008

hmg

25549 Messages

Grand Maître
23/08/2019 à 15:46

Bonjour,

CORDIA a écrit :
hmg a écrit :Bonjour,

La retraite à point (ou autres nouvelles règles) ne concernera que les gens nés après 1963.

A priori, pas vous ou très marginalement.

La question des trimestres à valider est donc toujours aussi importante pour vous.
Je suis né en 1967 et serai donc concerné par la réforme....d'où ma stratégie d'abandonner une activité réelle ou fictive durant ma période de rente. A confirmer évidemment selon les règles du jeu qui vont venir.
Si le projet est tel qu’annoncé, cela ne jouera que marginalement. Et nous n’avons pas encore les calculs de transitions entre régimes.

Et si ce n’est pas tel qu’annoncé, on sera encore plus proche du régime actuel.

A mon sens : il faut conserver la validation de 4 trimestres par an.

Cordialement,

- HMG - hmg_71@yahoo.fr
Expert comptable - Paris - www.hmgec.com
Pensez à regarder le contexte et la date des réponses. Elles ne s'appliquent pas toujours à tous les cas.

CORDIA

533 Messages

impliqué
24/08/2019 à 17:39

hmg a écrit : Si le projet est tel qu’annoncé, cela ne jouera que marginalement. Et nous n’avons pas encore les calculs de transitions entre régimes.

Et si ce n’est pas tel qu’annoncé, on sera encore plus proche du régime actuel.

A mon sens : il faut conserver la validation de 4 trimestres par an.
J’ai regardé plus en détail ma situation sur la base des règles de calcul actuel.

Dans ma situation (je dis bien dans ma situation), il n’y a aucun intérêt de valider des trimestres.

Né en 1967, les 62 ans seront atteints début 2029….
Début 2023 à 55 ans, j’arrêterai mon activité avec 116 trimestres validés sur les 170 trimestres requis pour un taux plein.

[b:3cb03e0a86]Les règles du jeu au niveau des abattements (décote)
[/b:3cb03e0a86]
[i:3cb03e0a86]Retraite de base[/i:3cb03e0a86]
Abattement de 1,25 % par trimestre manquant, par rapport à l’âge ou au nombre de trimestres requis dans la limite de 25 % (solution la plus favorable retenue).
Dans mon cas 25% de décote

[i:3cb03e0a86]Retraite complémentaire CIPAV[/i:3cb03e0a86]
Avec le même abattement que celui appliqué à la retraite de base ou avec minoration définitive de 5 % par année d’anticipation si on a pas liquidé sa retraite de base.
Dans mon cas 15% de décote : 3 années (65 ans - 62 ans) à 5% correspondant à la 2ème clause plus favorable.


Fin 2022 j’aurai 54 trimestres (170-116) non validés et ma décote sera celle du plafond de 25% sur ma retraite de base et 15% sur ma retraite complémentaire……si je valide des trimestres entre l’arrêt d’activité en 2022 et mes 62 ans (2028), je validerai seulement 7*4 = 28 trimestres. Il me restera alors 26 trimestres (54-28)non validés et ma décote sera toujours à 25% sur la retraite de base et 15% sur la retraite complémentaire.

La conclusion : la validation des trimestres d'ici mes 62 ans n’a donc aucune influence dans ma situation.


Je me suis ensuite posé la question de l’apport financier d’une année de cotisation. Elle m’apportera 59 euros net / mois (66 brut) de retraite complémentaire.

Continuer à travailler jusqu’à mes 62 ans, me fera ainsi passer d’une retraite net de 1.227 € à 1.640 €, soit un gain de 413 €/mois. Avec mes revenus fonciers, je serai imposé à 30%. Net d’impôt le gain ne sera plus que de 300 €….ce qui ne sera pas l’élément déterminant dans une éventuelle décision de poursuivre mon activité.

Conclusion (que je m’étais déjà faite), la rente de la retraite en indépendant ne doit être considérée uniquement comme la cerise sur le gâteau……mais avec l’avantage, si on prépare convenablement les choses, de se rendre ainsi indépendant de ces règles délimitant l’age de départ à la retraite.



Reste à faire ces mêmes calculs après la réforme (ce qui me permettra d’ailleurs de quantifier les pertes ou les gains (rêvons) de la réforme)

François1

2521 Messages

Grand Maître
24/08/2019 à 19:32

Bonsoir,

J'aime bien cette discussion. Peut-être que parce que moi aussi, tout comme toi, je fais ces calculs. Je suis un peu plus âgé, mais je n'aurai pas tous mes trimestres à 62 ans, donc il faudra trouver quelque chose pour avoir un revenu décent.

Vivre de rentes financières, non, je n'aurai pas placé assez. Les revenus immobiliers, avec l'achat éventuel de logements à louer ? Trop d'emm...

Donc j'envisage de me mettre en roue libre à 60 ans, et de garder une petite activité d'expert en auto-entrepeneur. Un moyen cool de garder des revenus sans trop se fouler et SURTOUT de rester en contact avec ma clientèle. Car je sais que ça me manquera. Je ne sais pas vous, mais moi, je ne me sens pas prêt à me priver de ces contacts humains. Même s'ils sont parfois sources de stress, ils apportent aussi une satisfaction, un sentiment d'être utile que le bénévolat ne remplace pas à mon avis.

Merci à Cordia d'avoir lancé le sujet !

Cordialement

--
François

hmg

25549 Messages

Grand Maître
25/08/2019 à 09:54

Bonjour,

Cordia, nous ne savons pas de quelle manière trimestres et points anciens seront transposés dans le nouveau système lors de la réforme. Ne jetez pas trop rapidement le bébé avec l’eau du bain. Même si le calcul dans votre cas ne semble pas avantager le maintien.

Avez vous étudié selon votre âge (coûts différents) le rachat de trimestres d'études ?

Pour les personnes qui ont plus de 62 ans et qui continuent des activités minimales ou « fictives » (en utilisant les réserves de l’entreprise pour avoir 4 trimestres par an) pour avoir des trimestres en plus, il est important de faire le calcul pour vérifier si c’est réellement intéressant. Entre les pensions non reçues pendant les années en attendant le bon moment et les versements qui interviendront après. Par exemple, vous pouvez toucher 500 en prenant la retraite tout de suite, mais en poursuivant pendant 6 ans, vous pouvez toucher 750. Est-ce intéressant de cotiser pendant ces 6 ans ? 6 ans où vous auriez eu 500x12x6 de pensions. Il faudra 12 ans pour rattraper le différentiel de pensions (cela nous projette 18 ans dans le futur). Chacun doit voir en fonction de ses contraintes personnelles (j’ai déjà vu des personnes de plus de 70 ans avec des enfants pré-ado. Leurs besoins sont différents par exemple).

Cordialement,

- HMG - hmg_71@yahoo.fr
Expert comptable - Paris - www.hmgec.com
Pensez à regarder le contexte et la date des réponses. Elles ne s'appliquent pas toujours à tous les cas.

CORDIA

533 Messages

impliqué
25/08/2019 à 10:45

hmg a écrit :Bonjour,
Cordia, nous ne savons pas de quelle manière trimestres et points anciens seront transposés dans le nouveau système lors de la réforme. Ne jetez pas trop rapidement le bébé avec l’eau du bain. Même si le calcul dans votre cas ne semble pas avantager le maintien.
Bonjour Hmg,
Je vous trouve là limite mauvaise foi....j'ai bien pris attention de mentionner au début de mon message que j'avais effectué l'analyse sur la base des règles actuels et conclus mon post par [i:7104c9236e]"Reste à faire ces mêmes calculs après la réforme (ce qui me permettra d'ailleurs de quantifier les pertes ou les gains (rêvons) de la réforme)" [/i:7104c9236e]

Le sacro saint "valider des trimestres" n'est pas toujours le saint graal

CORDIA

533 Messages

impliqué
25/08/2019 à 11:00

hmg a écrit :Bonjour,

Pour les personnes qui ont plus de 62 ans et qui continuent des activités minimales ou « fictives » (en utilisant les réserves de l’entreprise pour avoir 4 trimestres par an) pour avoir des trimestres en plus, il est important de faire le calcul pour vérifier si c’est réellement intéressant. Entre les pensions non reçues pendant les années en attendant le bon moment et les versements qui interviendront après. Par exemple, vous pouvez toucher 500 en prenant la retraite tout de suite, mais en poursuivant pendant 6 ans, vous pouvez toucher 750. Est-ce intéressant de cotiser pendant ces 6 ans ? 6 ans où vous auriez eu 500x12x6 de pensions. Il faudra 12 ans pour rattraper le différentiel de pensions (cela nous projette 18 ans dans le futur). Chacun doit voir en fonction de ses contraintes personnelles (j’ai déjà vu des personnes de plus de 70 ans avec des enfants pré-ado. Leurs besoins sont différents par exemple).
Ma retraite complémentaire me propose 10.862€ en taux plein à 65 ans ou 9.253€ à 62 ans (15% de décote).
Sur ces bases, avec un taux de rendement de 4% le choix du taux plein à 65 ans sera gagnant au cours de ma 96ème année !
Avec un taux de 3%, ce sera à ma 89ème année et avec 2% à 86 ans.

Les chiffres sont parlant.

hmg

25549 Messages

Grand Maître
26/08/2019 à 05:02

Bonjour,

Vous verrez bien.

Généralement, les gens raisonnent ainsi dans 80% des cas :
- 20 à 35 ans ne s'occupent pas ou peu de la retraite.
- 35 à 50 ans commencent à regarder les régimes de base
- 50 à 60 ans regardent les surcomplémentaires
- 60 à 6 mois de la retraite prévue continuent sur leur lancée.
- A partir de 6 mois de la retraite : regardent comment continuer un peu.

Cordialement,

- HMG - hmg_71@yahoo.fr
Expert comptable - Paris - www.hmgec.com
Pensez à regarder le contexte et la date des réponses. Elles ne s'appliquent pas toujours à tous les cas.