100 % FREELANCE 100 % IT
100 % FREELANCE 100 % IT
 

Passage réel vers micro

pinzut77

53 Messages

actif
12/10/2019 à 13:14

Bonjour à tous,

Dépassant le CA de 70k annuel je ne peux, à priori, pas passer au régime micro à compter du 1er janvier 2020.

Quelqu'un peut-il cependant me confirmer qu'en fermant mon EI (au réel) au 31/12/19 je pourrai rouvrir en micro à compter du 01/01/20 avec le même code APE ?

J'ai vu que c'était maintenant possible ... Par contre comment sera apprécié mon CA ? Pourra t'on bénéficier des fameuses 2 années consécutives en régime micro malgré le dépassement des 70k euros ?

Dernière question, possible de récupérer la TVA étant donné qu'on la facture et malgré la non déclaration de frais en régime micro ?

Merci pour vos retours

hmg

25654 Messages

Grand Maître
14/10/2019 à 06:43

Bonjour,

Euh...

Ou avez vous vu que c’est possible ?

Pour moi, il faut une année sans activité pour cela ou une année avec un CA de moins de 70k sur les derniers.

Cordialement,

- HMG - hmg_71@yahoo.fr
Expert comptable - Paris - www.hmgec.com
Pensez à regarder le contexte et la date des réponses. Elles ne s'appliquent pas toujours à tous les cas.

pinzut77

53 Messages

actif
14/10/2019 à 06:53

Bonjour,

Il est autorisé de rouvrir une micro avec le même code APE, je dois juste retrouver ma source.

Il y avait avant un délai de carence pour éviter de « frauder » la cfe, entre autre.

Pour les personnes voulant passer en micro avec CA en cours supérieur à 70k, c’est la seule solution possible.

Membre-CC

645 Messages

impliqué
27/10/2019 à 08:50

pinzut77 a écrit : Il y avait avant un délai de carence pour éviter de « frauder » la cfe, entre autre.
Bonjour,

Je suis certain que [b:e3cbd3c9e2]c'était[/b:e3cbd3c9e2] vrai, pour l'avoir pratiqué il y a longtemps ! Le délai de carence (de mémoire fiscale !) était alors de 3 mois. Et il fallait jouer sur deux années civiles. Mais je ne sais pas si cela l'est encore. Par contre, côté social, le délai "d'oubli" a toujours été celui indiqué par hmg = une année civile entière.

Dans le cas de figure (cessation définitive au 31/12 ; création le 01/01) que vous évoquez, il faudrait impérativement changer d'activité. Et avec donc, exonération de CFE l'année de début.

Et pour "conserver" le régime Micro, l'astuce est de réaliser une année "faible" sur 2 (conservation permanente) ou 3 (perte du régime en année "faible" N+2, puis donc récupération en années N+3 et N+4, etc.). Ce qui est possible en cas de reprise d'activité salariée à temps partiel, par ex

pinzut77

53 Messages

actif
27/10/2019 à 09:27

Merci pour ce complément d’information. Effectivement c’est ce que j’ai fini par comprendre grâce aux différentes interventions. Je retourne dans le monde des salariés pour me faire oublier et on verra après ;)

Bon dimanche à tous

hmg

25654 Messages

Grand Maître
27/10/2019 à 17:34

Bonjour,

pinzut77 a écrit :Merci pour ce complément d’information. Effectivement c’est ce que j’ai fini par comprendre grâce aux différentes interventions. Je retourne dans le monde des salariés pour me faire oublier et on verra après ;)
Attention à la perte de net entraînée par ce choix.

Sera-t-il rattrapé par la création future ?

Les droits chômages et les règles sur les entreprises seront-ils les mêmes ?

Vérifiez le gain attendu, vérifiez ce que vous perdez sur un an, vérifiez si une structure stable ne sera pas positive pour des projets (emprunt...), avant de vous lancer.

Cordialement,

- HMG - hmg_71@yahoo.fr
Expert comptable - Paris - www.hmgec.com
Pensez à regarder le contexte et la date des réponses. Elles ne s'appliquent pas toujours à tous les cas.

pinzut77

53 Messages

actif
27/10/2019 à 17:38

Effectivement j’ai pu analyser tout cela. Kif kif niveau net attendu et je viens de signer pour mon prêt immobilier.

Il y a d’autre élément clef parmi lesquels une reconversion professionnelle qui elle sera forcément en tant que salarié et prévue mi 2020. Pas de regret pour moi donc :)