89 connectés     7 445 missions IT     24 531 CV récents
se connecter | s'inscrire
Tous les Forums Par ou commencer ?




Demande de conseil


Demande de conseil

  
1 2  suiv
19/10/19 à 14:52
Abii-
Membre
nouveau
Inscrit le 19 Oct 2019
Messages: 1
Bonjour à tous,

Actuellement, je suis en CDI avec un salaire pas du tout terrible (36k) pour un poste dev fullstack Java/JEE-Angular (bientôt 3 ans d'expérience) en Ile de France.

je pense à changer de boite, mais aussi changer de statut, et pour ça j'ai pas mal de questions,

1- si je reste en CDI, dans quelle fourchette salariale je pourrais être?
2- sinon pour passer en indep, c'est quoi le mieux ? de commencer par un portage salariale ou directement en auto-entrep / EURL ?
3- et dans le cas là, combien je peux demander en TJM ?

je vous remercie d'avance pour vos réponses, je suis un peu noob ^^

Voir le profil de l'utilisateur    
23/10/19 à 20:45
PriumPortage
Membre
discret
Inscrit le 23 Oct 2019
Messages: 17
Bonsoir

Pour répondre à vos questions :

1- si je reste en CDI, dans quelle fourchette salariale je pourrais être?
Il y a des baromètres de salaire, 3 années d'xp c'est entre 35K et 45K, vous êtes en effet dans la fourchette basse.

2- sinon pour passer en indep, c'est quoi le mieux ? de commencer par un portage salariale ou directement en auto-entrep / EURL ?

Le Portage salarial est une bonne solution car il vous permet de cotiser et de bénéficier de toute la protection sociale du salarié, vous n'avez rien à faire à part prospecter. En plus, vous allez significativement augmenter votre salaire et lorsque vous souhaitez créer votre EURL par ex, la société de Portage va vous faire une rupture conventionnelle pour que vous puissiez bénéficier de l'ARE, l'ACCRE.

La micro-entreprise est bien aussi ! Les cotisations son faibles (22% environ), par contre il ne faut pas dépasser 70 000 euros de CA sur l'année. Avec un TJM consultant, vous allez certainement le dépasser.

3- et dans le cas là, combien je peux demander en TJM ?
Ca dépend de votre expertise mais full stack Java/J2ee pour 3 années d'expérience c'est :
- une facturation au client final : 450 - 550 euros HT / jour
- une facturation via une ESN (si c'est l'ESN qui vous trouve la mission) : 350 - 450 euros HT / jour.
Si vous trouvez votre mission via une ESN, je vous conseille de leur demander de jouer la carte de la transparence et de faire la pratique 80/20 (80% de la facturation finale pour vous et 20% pour eux). Toutes les ESN ne jouent pas cette carte mais je trouve cette pratique plutot honnête.

Si vous passez en Portage salarial, 50% du CA facturé est du Net avant impôt pour vous. Donc à 450 euros HT et 20 jours travaillés, on serait à 4 500 euros Net (bien au delà de votre salaire). Vous cotisez du pôle emploi sur la base de ce salaire et du coup plus d'aide pour la création de l'EURL, SASU ou micro si vous le souhaitez par la suite (à condition que la boite de Portage soit OK pour vous faire la rupture conventionnelle).

N'hésitez pas à me contacter en MP Wink

Belle soirée

Voir le profil de l'utilisateur    
24/10/19 à 06:01
hmg
Conseiller entreprise
avatar
Grand Maître
Inscrit le 09 Jan 2005
Messages: 24019
Bonjour,
PriumPortage a écrit:
2- sinon pour passer en indep, c'est quoi le mieux ? de commencer par un portage salariale ou directement en auto-entrep / EURL ?

Le Portage salarial est une bonne solution car il vous permet de cotiser et de bénéficier de toute la protection sociale du salarié, vous n'avez rien à faire à part prospecter. En plus, vous allez significativement augmenter votre salaire et lorsque vous souhaitez créer votre EURL par ex, la société de Portage va vous faire une rupture conventionnelle pour que vous puissiez bénéficier de l'ARE, l'ACCRE.

La micro-entreprise est bien aussi ! Les cotisations son faibles (22% environ), par contre il ne faut pas dépasser 70 000 euros de CA sur l'année. Avec un TJM consultant, vous allez certainement le dépasser.
Euh...

En fait, il est possible pendant 2 ans à la création de dépasser les 70k€.

Et pour le passage par le portage, il y a tout de même un coût lié aux commissions et des contraintes lors des fins de contrats (voir les échanges sur les forums).


_________________
Cordialement,

- HMG - hmg_71@yahoo.fr
Expert comptable - Paris - www.hmgec.com
Pensez à regarder le contexte et la date des réponses. Elles ne s'appliquent pas toujours à tous les cas.
Voir le profil de l'utilisateur    
24/10/19 à 07:29
PriumPortage
Membre
discret
Inscrit le 23 Oct 2019
Messages: 17
hmg a écrit:

En fait, il est possible pendant 2 ans à la création de dépasser les 70k€.

Et pour le passage par le portage, il y a tout de même un coût lié aux commissions et des contraintes lors des fins de contrats (voir les échanges sur les forums).


En effet, il y a une tolérance sur 2 années :
Lien externe

Voir le profil de l'utilisateur    
24/10/19 à 08:14
A.2.P
Membre
discret
Inscrit le 11 Oct 2019
Messages: 24
PriumPortage a écrit:


2- sinon pour passer en indep, c'est quoi le mieux ? de commencer par un portage salariale ou directement en auto-entrep / EURL ?

Le Portage salarial est une bonne solution car il vous permet de cotiser et de bénéficier de toute la protection sociale du salarié, vous n'avez rien à faire à part prospecter. En plus, vous allez significativement augmenter votre salaire et lorsque vous souhaitez créer votre EURL par ex, la société de Portage va vous faire une rupture conventionnelle pour que vous puissiez bénéficier de l'ARE, l'ACCRE.

La micro-entreprise est bien aussi ! Les cotisations son faibles (22% environ), par contre il ne faut pas dépasser 70 000 euros de CA sur l'année. Avec un TJM consultant, vous allez certainement le dépasser.


Depuis le 1er Janvier l'ACCRE n'existe plus l'ACRE l'a remplacé.

Pour la micro-entreprise, certes les CS sont faibles, mais elles ne donnent aucun droit social ou quasi. De plus, impossible de maintenir l'ARE puisque le CA des missions effectuées correspondra, après abattement, au revenu déclaré à Pôle Emploi. Ce qui fera dépasser les plafonds de maintien de l'ARE.

Voir le profil de l'utilisateur    
24/10/19 à 11:44
hmg
Conseiller entreprise
avatar
Grand Maître
Inscrit le 09 Jan 2005
Messages: 24019
Bonjour,
A.2.P a écrit:
Pour la micro-entreprise, certes les CS sont faibles, mais elles ne donnent aucun droit social ou quasi. De plus, impossible de maintenir l'ARE puisque le CA des missions effectuées correspondra, après abattement, au revenu déclaré à Pôle Emploi. Ce qui fera dépasser les plafonds de maintien de l'ARE.
Dans ce cas, micro, on demande l'arce. Pas l'are.


_________________
Cordialement,

- HMG - hmg_71@yahoo.fr
Expert comptable - Paris - www.hmgec.com
Pensez à regarder le contexte et la date des réponses. Elles ne s'appliquent pas toujours à tous les cas.
Voir le profil de l'utilisateur    
24/10/19 à 12:15
A.2.P
Membre
discret
Inscrit le 11 Oct 2019
Messages: 24
hmg a écrit:
Bonjour,
A.2.P a écrit:
Pour la micro-entreprise, certes les CS sont faibles, mais elles ne donnent aucun droit social ou quasi. De plus, impossible de maintenir l'ARE puisque le CA des missions effectuées correspondra, après abattement, au revenu déclaré à Pôle Emploi. Ce qui fera dépasser les plafonds de maintien de l'ARE.
Dans ce cas, micro, on demande l'arce. Pas l'are.


On est bien d'accord, mais ce n'est pas la même garantie.
Et je crois que ce n'est pas ce que nos amis recherchent dans leur opération.. Smile

Voir le profil de l'utilisateur    
24/10/19 à 13:23
hmg
Conseiller entreprise
avatar
Grand Maître
Inscrit le 09 Jan 2005
Messages: 24019
Bonjour,

D'après ce que j'ai compris, il est souhaité plus que le net actuel en salarié.

L'EURL avec ARCE permet (sans risques) :
- Un capital pour commencer non sujet à remise en cause par Pôle Emploi.
- Une rémunération avec couverture sociale (possible de compléter avec du Madelin).
- cette rémunération est assimilée salariée pour les impôts et se déclare en traitements et salaires avec abattement de 10% comme les salaires s'il n'y a pas d'option pour les frais réels.

La SASU avec ARE permet (avec risques selon justifications) :
- Un revenu régulier (ARE) sujet à remise en cause par Pôle Emploi si rémunération (ou assimilé comme des dividendes ou des réserves dans certains cas cf : https://www.freelance-info.fr/forum/freelance_22804.html)
- Pas de rémunération (c'est ce qui est préconisé) avec décalage dans le temps des dividendes.
- Pas de rémunération, donc rien à déclarer à l'IRPP.
- Après fin de l'ARE, versement de dividendes.
- Si poursuite en SAS, statut de salarié (couverture sociale uniquement sur le montant du salaire, les dividendes n'en génèrent pas).


_________________
Cordialement,

- HMG - hmg_71@yahoo.fr
Expert comptable - Paris - www.hmgec.com
Pensez à regarder le contexte et la date des réponses. Elles ne s'appliquent pas toujours à tous les cas.
Voir le profil de l'utilisateur    
24/10/19 à 13:38
A.2.P
Membre
discret
Inscrit le 11 Oct 2019
Messages: 24
hmg a écrit:
Bonjour,

D'après ce que j'ai compris, il est souhaité plus que le net actuel en salarié.

L'EURL avec ARCE permet (sans risques) :
- Un capital pour commencer non sujet à remise en cause par Pôle Emploi.
- Une rémunération avec couverture sociale (possible de compléter avec du Madelin).
- cette rémunération est assimilée salariée pour les impôts et se déclare en traitements et salaires avec abattement de 10% comme les salaires s'il n'y a pas d'option pour les frais réels.

La SASU avec ARE permet (avec risques selon justifications) :
- Un revenu régulier (ARE) sujet à remise en cause par Pôle Emploi si rémunération (ou assimilé comme des dividendes ou des réserves dans certains cas cf : https://www.freelance-info.fr/forum/freelance_22804.html)
- Pas de rémunération (c'est ce qui est préconisé) avec décalage dans le temps des dividendes.
- Pas de rémunération, donc rien à déclarer à l'IRPP.
- Après fin de l'ARE, versement de dividendes.
- Si poursuite en SAS, statut de salarié (couverture sociale uniquement sur le montant du salaire, les dividendes n'en génèrent pas).


Avec un risque URSSAF également sur les prestations techniques (différentes de son mandat de direction) effectuées par le Président sans rémunération salariée.

Voir le profil de l'utilisateur    
27/10/19 à 20:42
Membre-CC
Membre
impliqué
Inscrit le 03 Mar 2018
Messages: 583
A.2.P a écrit:
hmg a écrit:
Bonjour,

D'après ce que j'ai compris, il est souhaité plus que le net actuel en salarié.

L'EURL avec ARCE permet (sans risques) :
- Un capital pour commencer non sujet à remise en cause par Pôle Emploi.
- Une rémunération avec couverture sociale (possible de compléter avec du Madelin).
- cette rémunération est assimilée salariée pour les impôts et se déclare en traitements et salaires avec abattement de 10% comme les salaires s'il n'y a pas d'option pour les frais réels.

La SASU avec ARE permet (avec risques selon justifications) :
- Un revenu régulier (ARE) sujet à remise en cause par Pôle Emploi si rémunération (ou assimilé comme des dividendes ou des réserves dans certains cas cf : https://www.freelance-info.fr/forum/freelance_22804.html)
- Pas de rémunération (c'est ce qui est préconisé) avec décalage dans le temps des dividendes.
- Pas de rémunération, donc rien à déclarer à l'IRPP.
- Après fin de l'ARE, versement de dividendes.
- Si poursuite en SAS, statut de salarié (couverture sociale uniquement sur le montant du salaire, les dividendes n'en génèrent pas).


Avec un risque URSSAF également sur les prestations techniques (différentes de son mandat de direction) effectuées par le Président sans rémunération salariée.
Exact, A2P !

C'est pourquoi j'ajouterais une 3ème voie, celle du régime fiscal Micro-BNC en 2019, 2020 et 2021 (si menée de manière optimale), avec ARCE. Sans risques, et avec de meilleurs résultats (toujours si menée de manière optimale) que la voie de l'EURL...

Voir le profil de l'utilisateur    

1 2  suiv
Répondre au sujet
Recruteurs
Accès via Turnover-it :
CVthèque & publication
Nous contacter
Par formulaire
AGSI SAS
75 Rue de Lourmel
75015 PARIS
logo freelance-info.fr
2018 © Copyright AGSI SAS
Conditions d'utilisation