120 connectés     6 754 missions IT     25 527 CV récents
se connecter | s'inscrire
Tous les Forums Par ou commencer ?




Choix régime fiscal EURL


Choix régime fiscal EURL

  
1 2  suiv
10/01/20 à 21:56
nellfr
Freelance
nouveau
Inscrit le 05 Jan 2020
Messages: 5
Bonjour,

J'ai récemment connu ce forum qui m'a permis, après lecture de plusieurs échanges de qualité, clarifier de nombreux aspects sociaux et fiscaux en lien avec mon projet de création d'une activité de conseil en SI (APE 6202A).
Je demeure toutefois indécis sur le régime fiscal à retenir, quand se dégagent visiblement 3 options :
(1) EURL à l'IRPP
(2) EURL à l'IS
(3) SASU à l'IR pendant 5 ans.

Dans le scénario optimiste, avec un CA prévisionnel de 110.000€ (184 j facturés) et 10% de charges d'exploitation (frais, matériel, compta, formation, CFE), je prévois un bénéfice brut annuel de 99k. J'envisage aussi la souscription d'assurances facultatives pour un maximum de 5% du CA : mutuelle, prévoyance et retraite.
Mon foyer fiscal contient 2,5 parts et j'ai un TMI relativement faible de 14% par rapport à mon revenu salarié. Côté famille nous envisageons de nous installer à l'étranger dans un horizon de 5ans maximum, l'activité que j'aurai en freelance n'aura donc pas besoin de "mutation" à prévoir dans le futur.

L'EURL à l'IS semble avoir la faveur des spécialistes du forum dans la plupart des discussions que j'ai lues, toutefois peut-on en dégager une "règle" ou des critères qui feraient que ce régime fiscal serait plus pertinent ?
Ma compréhension est que l'option IS permet de mieux piloter l'allocation du bénéfice brut de l'entreprise entre :
* la rémunération de l'associé-gérant
* la distribution des dividendes
* les sommes en réserve dans la société

Sur le plan financier, avec des charges personnelles et professionnelles relativement faibles et maîtrisées, existe-il une différence substantielle de revenu imposable voire après IR ?

Merci pour vos éclairages, avis ou remarques Very Happy

Voir le profil de l'utilisateur    
11/01/20 à 08:09
Tcharli
Conseiller entreprise
avatar
Grand Maître
Inscrit le 21 Nov 2008
Messages: 2431
nellfr a écrit:
J'envisage aussi la souscription d'assurances facultatives pour un maximum de 5% du CA : mutuelle, prévoyance et retraite.


Bonjour,

Une remarque, frais de santé et prévoyance ne sont pas vraiment "facultatives" pour une SASU, car vous relèveriez vraisemblablement des obligations de la CCN SYNTEC en qualité d'assimilé salarié.

Ce sont des cotisations dites "obligatoires" par le Code Général des Impôts, ce terme d'"obligatoire" (pour l'ensemble des salariés définis) est la condition sine qua non de la déductibilité de celles-ci. Avec désormais pour le salarié lui-même, un bon nombre de possibilités de dispenses d'adhésion en frais de santé. Ne jamais faire l'impasse d'une adhésion en prévoyance, ne jamais sous-estimer le risque à vie d'un accident ou d'une maladie.

Il n'y a pas de relation avec le CA, sauf peut-être dans votre esprit et vos objectifs personnels, et vous en seriez certainement loin.


_________________
Ex-courtier en assurances néo-retraité, rangé des voitures.
Opinions sur le forum à titre personnel et non professionnel.
Protection sociale des Travailleurs Non Salariés et SASU.
En MP, bons courtiers pour prévoyance, mutuelle, retraite, RC PRO
Voir le profil de l'utilisateur    
11/01/20 à 10:33
nellfr
Freelance
nouveau
Inscrit le 05 Jan 2020
Messages: 5
Bonjour,

Merci pour cette précision pour la SASU, toutefois je n'y ai pas vu d'avantanges dans mon cas même si je suis loin d'en connaître toutes les possibilités.

En effet celà n'a pas de sens d'appliquer un pourcentage sur le CA pour déterminer le montant des assurances "optionnelles" (mutuelle/prévoyance/retraite), j'ai juste rapporté un montant estimatif que j'ai à l'esprit (5000€) au CA prévisionnel...

A ce propos, je n'ai pas de compréhension claire de la prévoyance pour un TNS : est-ce la couverture du risque et l'indemnisation en cas de maladie professionnelle et accident du travail uniquement ? ou également dans le cadre privé (accident, maladie, décès) ?

Voir le profil de l'utilisateur    
11/01/20 à 12:37
Tcharli
Conseiller entreprise
avatar
Grand Maître
Inscrit le 21 Nov 2008
Messages: 2431
nellfr a écrit:
j'ai juste rapporté un montant estimatif que j'ai à l'esprit (5000€) au CA prévisionnel...


C'est bien ce que j'avais compris Wink

La notion d'accident du travail / Maladie professionnelle n'existe pas dans le monde des TNS, cela relève uniquement de la législation sur les salariés.

Les régimes de prévoyance TNS comprennent l'accident de toute nature et la maladie. Il n'y a pas de distinction entre professionnel et privé, c'est 24H/24.


_________________
Ex-courtier en assurances néo-retraité, rangé des voitures.
Opinions sur le forum à titre personnel et non professionnel.
Protection sociale des Travailleurs Non Salariés et SASU.
En MP, bons courtiers pour prévoyance, mutuelle, retraite, RC PRO
Voir le profil de l'utilisateur    
11/01/20 à 18:15
nellfr
Freelance
nouveau
Inscrit le 05 Jan 2020
Messages: 5
Très bien, il y a donc impérieuse nécessité d'en souscrire une, ce n'est pas vraiment "facultatif" si l'on souhaite un minimum de continuité en matière de protection sociale (ex: paiement d'indemnités journalières maladie)...

Concernant le régime fiscal (IS/IR) en EURL, existe-il une différence dans le mode de calcul des cotisations sociales?
Globalement j'ai retenu qu'il faut partir de la rémunération souhaitée et appliquer le taux de 45% en moyenne pour les professions libérales.
Le bénéfice restant est imposé à l'impôt sur les sociétés (1ère tranche 15% puis 28%).

Sur cette seule base, je ne distingue toujours d'avantage pour un régime fiscal plus que l'autre Confused

Voir le profil de l'utilisateur    
11/01/20 à 21:41
mixomatose
Membre
avatar
Grand Maître
Inscrit le 12 Fév 2008
Messages: 6994
nellfr a écrit:

Concernant le régime fiscal (IS/IR) en EURL, existe-il une différence dans le mode de calcul des cotisations sociales?


Oui, vous n'avez pas compris comment fonctionne une société unipersonnelle à l'IR :
1) socialement, tout le bénéfice de la société est assimilé à une rémunération (la rémunération est non-déductible et doit être réintégrée si elle a été déduite du résultat comptable). Le calcul des charges sociales est fait sur la base du bénéfice - charges déjà payées. Peut importe que le bénéfice soit distribué ou pas. C'est exactement comme pour une EI.

2) Fiscalement c'est la même chose. Vous payez l'IR sur 100% bu bénéfice - charges sociales déductibles.
Vous ne bénéficiez pas de l'abattement de 10%

Alors qu'à l'IS, vous vous versez une rémunération (avec abattement fiscal de 10%), vous payez les charges sociales sur cette rémunération.
Ce qui reste, c'est le bénéfice de la société, sur lequel vous payez l'IS.
Après IS, vous pouvez vous distribuer jusqu'à 10% de la valeur des fonds propres en dividendes sans charges sociales.


_________________
calculette de charges sociales TNS indépendant en ligne, comparateur simulateur Autoentrepreneur EI EURL
http://www.entrepriseindividuelle.info/Calc_CharSoc.php
Voir le profil de l'utilisateur    
13/01/20 à 19:06
nellfr
Freelance
nouveau
Inscrit le 05 Jan 2020
Messages: 5
Merci pour ces précisions.

Recommanderiez-vous un régime fiscal au regard de la situation énoncée?

Les avantages que confèrent une EURL IS ne me sautent pas aux yeux d'un point de vue social ou fiscal.

Je vais rencontrer 2 experts comptables de mon secteur dans le Val-de-Marne dans les prochains jours, et je voudrais préparer notre rencontre avec les éléments importants à évoquer

Voir le profil de l'utilisateur    
13/01/20 à 19:46
mixomatose
Membre
avatar
Grand Maître
Inscrit le 12 Fév 2008
Messages: 6994
je dirais plutôt : quel est l'intérêt de se mettre en EURL IR puisque le fonctionnement est le même qu'une EI au réel, avec la complexité en plus.


_________________
calculette de charges sociales TNS indépendant en ligne, comparateur simulateur Autoentrepreneur EI EURL
http://www.entrepriseindividuelle.info/Calc_CharSoc.php
Voir le profil de l'utilisateur    
14/01/20 à 13:05
LouisDumont
Membre
discret
Inscrit le 14 Jan 2020
Messages: 16
Bonjour,

Le seul conseil que je puisse vous donner par rapport à votre envie de souscrire à une assurance est de consulter certains sites Internet de Courtier en Assurance. Ces sites permettent, dans un premier temps, de vous renseigner sur les assurances existante à ce sujet là. Mais le gros plus de ces sites est aussi et surtout de comparer les différences existante entre les assurance et les contrats qu'elles proposent, via les simulateurs proposée sur ces sites.

Bonne journée, et bonne recherche.

Voir le profil de l'utilisateur    
14/01/20 à 15:13
FLSEC
Freelance
nouveau
Inscrit le 18 Aoû 2019
Messages: 7
mixomatose a écrit:

2) Fiscalement c'est la même chose. Vous payez l'IR sur 100% bu bénéfice - charges sociales déductibles.
Vous ne bénéficiez pas de l'abattement de 10%
Alors qu'à l'IS, vous vous versez une rémunération (avec abattement fiscal de 10%), vous payez les charges sociales sur cette rémunération.

Donc on se met à l'IS et qu'on se verse tout en rémunération, c'est pareil qu'à l'IR sauf qu'on a un abattement de 10%? Ça serait plus intéressant non?

Voir le profil de l'utilisateur    

1 2  suiv
Répondre au sujet
Recruteurs
Accès via Turnover-it :
CVthèque & publication
Nous contacter
Par formulaire
AGSI SAS
75 Rue de Lourmel
75015 PARIS
logo freelance-info.fr
2018 © Copyright AGSI SAS
Conditions d'utilisation