98 connectés     5 433 missions IT     27 435 CV récents
se connecter | s'inscrire
Tous les Forums Les frais




Tshirt améliorant la posture


Tshirt améliorant la posture

   Page 1 de 1
14/01/20 à 08:08
pacodoso
Freelance
impliqué
Inscrit le 21 Jan 2016
Messages: 273
Bonjour,

Comme certains d'entre vous, je suis assis (presque) toute la journée face à un ordinateur, et à force de ne pas me tenir correctement je souffre de douleurs au dos et à la nuque.

J'ai vu qu'il existait un tshirt équipé de tanseurs, permettant d'améliorer la posture : le Lyne Up de Percko (https://www.percko.com/)


Mais ce tshirt a un coût important (129 euros) et je me demandais donc si le fait de l'utiliser justement lorsque je travaille suffisait à considérer que c'était un frais professionnel? Question

Voir le profil de l'utilisateur    
16/01/20 à 13:37
hmg
Conseiller entreprise
avatar
Grand Maître
Inscrit le 09 Jan 2005
Messages: 24604
Bonjour,

1/ Les vêtements ne sont pas déductibles. A moins de justifier que c'est un uniforme, un habit de fonction (robe des avocats, blouse des médecins), un habit de protection (combinaison pour mécanicien, tablier et toque pour cuisinier)... les vêtements dits « de ville » ne sont pas déductibles.

2/ Les dépenses de santé ne sont pas déductibles car liés aux personnes pas aux activités. Ne sont déductibles que les dépenses pour lesquels un lien avec l'activité est fait. Comme celles liées à la protection des salariés pour empêcher la survenance d'une maladie professionnelle ou pour adapter un poste à un handicap. Sinon dans des cas très spécifiques une partie des dépenses a été admise comme déductible après déduction des remboursements sécu et mutuelle (donc prescrits par des médecins).

Il faut donc mettre en avant que ce vêtement est un élément qui à une réelle utilité pour prévenir une maladie professionnelle et conseillé par un médecin du travail ou un ergonome en santé au travail à la suite d'une étude de poste.

Or, connaissez vous beaucoup de médecins qui prescrivent des t-shirts ?

Mon épouse ergonome m'a indiqué ceci une fois sur la question : le t-shirt entraîne un maintien permanent qui entraîne une fragilité accrue de l'endroit que l'on voulait aider/renforcer. Le mieux est pour une personne qui travaille à un bureau : une bonne position des périphériques et un siège adapté et bien réglé.

Donc à mon sens, comme aucun médecin ne le prescrira, vous avez toutes les chances que cela soit redressé en cas de contrôle si le contrôleur y prête attention.


_________________
Cordialement,

- HMG - hmg_71@yahoo.fr
Expert comptable - Paris - www.hmgec.com
Pensez à regarder le contexte et la date des réponses. Elles ne s'appliquent pas toujours à tous les cas.
Voir le profil de l'utilisateur    
16/01/20 à 16:25
pacodoso
Freelance
impliqué
Inscrit le 21 Jan 2016
Messages: 273
hmg a écrit:
Bonjour,

1/ Les vêtements ne sont pas déductibles. A moins de justifier que c'est un uniforme, un habit de fonction (robe des avocats, blouse des médecins), un habit de protection (combinaison pour mécanicien, tablier et toque pour cuisinier)... les vêtements dits « de ville » ne sont pas déductibles.

2/ Les dépenses de santé ne sont pas déductibles car liés aux personnes pas aux activités. Ne sont déductibles que les dépenses pour lesquels un lien avec l'activité est fait. Comme celles liées à la protection des salariés pour empêcher la survenance d'une maladie professionnelle ou pour adapter un poste à un handicap. Sinon dans des cas très spécifiques une partie des dépenses a été admise comme déductible après déduction des remboursements sécu et mutuelle (donc prescrits par des médecins).

Il faut donc mettre en avant que ce vêtement est un élément qui à une réelle utilité pour prévenir une maladie professionnelle et conseillé par un médecin du travail ou un ergonome en santé au travail à la suite d'une étude de poste.

Or, connaissez vous beaucoup de médecins qui prescrivent des t-shirts ?

Mon épouse ergonome m'a indiqué ceci une fois sur la question : le t-shirt entraîne un maintien permanent qui entraîne une fragilité accrue de l'endroit que l'on voulait aider/renforcer. Le mieux est pour une personne qui travaille à un bureau : une bonne position des périphériques et un siège adapté et bien réglé.

Donc à mon sens, comme aucun médecin ne le prescrira, vous avez toutes les chances que cela soit redressé en cas de contrôle si le contrôleur y prête attention.


Je vous remercie pour votre retour très clair et complet Smile

Effectivement, je me doutais bien que le côté "vêtement" ne passerait pas, je le voyais plutôt comme un complément "ergonomique" à un bon fauteuil et un bureau réglable en hauteur, dans lesquels j'ai déjà investi.

Mais comme je suis amené à me déplacer régulièrement (2 jours/semaine), ce n'est toujours pas suffisant car la fatigue a quand même tendance à s'accumuler, et les mauvaises habitudes reviennent alors...

Les retours concernant le tshirt semblent eux plutôt positifs, mais je vais encore y réfléchir si ça doit être un achat personnel.

Merci encore pour votre retour!

Voir le profil de l'utilisateur    
19/01/20 à 10:18
Olivier_M
Freelance
Grand Maître
Inscrit le 18 Mar 2010
Messages: 1250
hmg a écrit:
Bonjour,

1/ Les vêtements ne sont pas déductibles. A moins de justifier que c'est un uniforme, un habit de fonction (robe des avocats, blouse des médecins), un habit de protection (combinaison pour mécanicien, tablier et toque pour cuisinier)... les vêtements dits « de ville » ne sont pas déductibles.


HMG, je me rappelle encore de la réponse très claire fournie par un député ou un sénateur à propos de la non-déductibilité des costumes, au motif que ce sont des vêtements qu'il est possible de porter aussi dans le civil, donc pas des habits de travail.

Et pourtant, suite aux derniers petits scandales liés aux frais de nos députés, il est désormais très clair qu'en ce qui les concerne, les dépenses liées à leurs costumes et coiffeurs sont considérés comme des frais liés à leur travail, et donc remboursés par l'assemblée nationale.

En ce qui me concerne, si un député peut déduire les costumes qu'il porte quand il rencontre ses administrés, je ne vois pas pourquoi je ne déduirais pas les miens, que je porte quand je rencontre des directeurs généraux et autres PDG. Bien sur, je suis très raisonnable : pas plus d'une paire de chaussures Berlutti par an.

Je ne le faisais pas avant, mais depuis que les frais professionnels des députés sont listés précisément et incluent leurs costards, les miens passent en charge.

Voir le profil de l'utilisateur    
19/01/20 à 15:31
mrhounet
Freelance
très actif
Inscrit le 18 Mai 2014
Messages: 96
pacodoso a écrit:
Bonjour,

Comme certains d'entre vous, je suis assis (presque) toute la journée face à un ordinateur, et à force de ne pas me tenir correctement je souffre de douleurs au dos et à la nuque.

Bonjour,

Vous pouvez également chercher du coté des gym-ball (ou balles de pilates) pour un bon maintien du dos. Certains de mes collègues ont remplacé leur chaise de bureau par cette balle.

Voir le profil de l'utilisateur    
19/01/20 à 23:20
hmg
Conseiller entreprise
avatar
Grand Maître
Inscrit le 09 Jan 2005
Messages: 24604
Bonjour,
mrhounet a écrit:
pacodoso a écrit:
Bonjour,

Comme certains d'entre vous, je suis assis (presque) toute la journée face à un ordinateur, et à force de ne pas me tenir correctement je souffre de douleurs au dos et à la nuque.

Bonjour,

Vous pouvez également chercher du coté des gym-ball (ou balles de pilates) pour un bon maintien du dos. Certains de mes collègues ont remplacé leur chaise de bureau par cette balle.
Ce genre de balle entraîne des accidents du travail (on loupe la balle), de mauvais positionnements (la posture doit être tenue, or on ne peut pas maintenir l'effort toute la journée), la balle n'apporte aucun soutiens dorsal notamment, entraîne une perte de concentration sur son travail (on pense à sa posture), peut aggraver un problème antérieur (on ne prend pas de siège comme celui-là sans conseils sérieux d'une personne qui a vu le poste de travail)...

De base, ces balles sont utilisées pour des exercices ponctuels. Pas pour un usage constant.


_________________
Cordialement,

- HMG - hmg_71@yahoo.fr
Expert comptable - Paris - www.hmgec.com
Pensez à regarder le contexte et la date des réponses. Elles ne s'appliquent pas toujours à tous les cas.
Voir le profil de l'utilisateur    
24/01/20 à 15:00
CarlCarlsson
Freelance
nouveau
Inscrit le 20 Nov 2019
Messages: 3
Olivier_M a écrit:
hmg a écrit:
Bonjour,

1/ Les vêtements ne sont pas déductibles. A moins de justifier que c'est un uniforme, un habit de fonction (robe des avocats, blouse des médecins), un habit de protection (combinaison pour mécanicien, tablier et toque pour cuisinier)... les vêtements dits « de ville » ne sont pas déductibles.


HMG, je me rappelle encore de la réponse très claire fournie par un député ou un sénateur à propos de la non-déductibilité des costumes, au motif que ce sont des vêtements qu'il est possible de porter aussi dans le civil, donc pas des habits de travail.

Et pourtant, suite aux derniers petits scandales liés aux frais de nos députés, il est désormais très clair qu'en ce qui les concerne, les dépenses liées à leurs costumes et coiffeurs sont considérés comme des frais liés à leur travail, et donc remboursés par l'assemblée nationale.

En ce qui me concerne, si un député peut déduire les costumes qu'il porte quand il rencontre ses administrés, je ne vois pas pourquoi je ne déduirais pas les miens, que je porte quand je rencontre des directeurs généraux et autres PDG. Bien sur, je suis très raisonnable : pas plus d'une paire de chaussures Berlutti par an.

Je ne le faisais pas avant, mais depuis que les frais professionnels des députés sont listés précisément et incluent leurs costards, les miens passent en charge.


Intéressant,

Qu'en pensez vous les spécialistes ?

Voir le profil de l'utilisateur    
24/01/20 à 16:27
pacodoso
Freelance
impliqué
Inscrit le 21 Jan 2016
Messages: 273
CarlCarlsson a écrit:
Olivier_M a écrit:
hmg a écrit:
Bonjour,

1/ Les vêtements ne sont pas déductibles. A moins de justifier que c'est un uniforme, un habit de fonction (robe des avocats, blouse des médecins), un habit de protection (combinaison pour mécanicien, tablier et toque pour cuisinier)... les vêtements dits « de ville » ne sont pas déductibles.


HMG, je me rappelle encore de la réponse très claire fournie par un député ou un sénateur à propos de la non-déductibilité des costumes, au motif que ce sont des vêtements qu'il est possible de porter aussi dans le civil, donc pas des habits de travail.

Et pourtant, suite aux derniers petits scandales liés aux frais de nos députés, il est désormais très clair qu'en ce qui les concerne, les dépenses liées à leurs costumes et coiffeurs sont considérés comme des frais liés à leur travail, et donc remboursés par l'assemblée nationale.

En ce qui me concerne, si un député peut déduire les costumes qu'il porte quand il rencontre ses administrés, je ne vois pas pourquoi je ne déduirais pas les miens, que je porte quand je rencontre des directeurs généraux et autres PDG. Bien sur, je suis très raisonnable : pas plus d'une paire de chaussures Berlutti par an.

Je ne le faisais pas avant, mais depuis que les frais professionnels des députés sont listés précisément et incluent leurs costards, les miens passent en charge.


Intéressant,

Qu'en pensez vous les spécialistes ?


J'ai des collègues qui font passer des resto "perso" ou des costumes en frais pro : leurs comptables le tolère plus (les restos) ou moins (les costumes).

Après je pense que c'est toujours pareil, en cas de contrôle, il faudra prouver sa "bonne foi" et compter sur la chance ou sur un contrôleur pas trop intransigeant...

Voir le profil de l'utilisateur    
24/01/20 à 20:22
hmg
Conseiller entreprise
avatar
Grand Maître
Inscrit le 09 Jan 2005
Messages: 24604
Bonjour,

Je vous donne les règles.

Ne pas les suivre, c'est prendre des risques. Cela ne veut pas dire que ce sera systématiquement redressé. J'ai donné dans un autre fil l'exemple de l'excès de vitesse. Vous n'êtes pas sanctionné chaque fois que vous en commettez un. Mais si vous vous faites prendre, vous devez payer.

Donc pour éviter de devoir payer en cas de redressement, il faut limiter les risques dont vous avez connaissance.


_________________
Cordialement,

- HMG - hmg_71@yahoo.fr
Expert comptable - Paris - www.hmgec.com
Pensez à regarder le contexte et la date des réponses. Elles ne s'appliquent pas toujours à tous les cas.
Voir le profil de l'utilisateur    

Page 1 de 1
Répondre au sujet
Recruteurs
Accès via Turnover-it :
CVthèque & publication
Nous contacter
Par formulaire
AGSI SAS
75 Rue de Lourmel
75015 PARIS
logo freelance-info.fr
2018 © Copyright AGSI SAS
Conditions d'utilisation